Le secret de Jacqueline Woodson

Roman pour adolescents

Le secret

de Jacqueline Woodson

Pocket, 1996
actuellement non disponible

A travers l’amitié de Marie et Lena c’est tout un monde que l’on découvre. Celui d’une petite ville américaine où noir et blanc ne se côtoient pas. Celui aussi des mères absentes, des amitiés difficiles et des secrets. Marie est noire, aisée, elle vit seule avec son père suite au départ de sa mère dépressive qui fait le tour du monde. Lena vit elle aussi avec son père, suite au décès de sa mère. Blanche et pauvre elle tente de prendre soin de sa petite soeur Dion, tout en portant un lourd secret.

Marie et Lena deviennent rapidement amies contre l’avis des autres, ensemble elles peuvent être elle même et parler de cette absence de mère qui leur pèse. Mais Lena a bien plus de mal à accepter cette vie. Si le père de Marie cherche peu à peu à refaire sa vie et recommence à sortir, celui de Lena n’a pas cherché plus loin que le corps de sa fille et il l’oblige à dormir à la place de sa mère. Ce lourd secret pèse à Marie qui ne sait quoi faire pour aider son amie et sa petite soeur.

Ce roman est à la fois poétique et poignant. De beaux mots, une belle amitié, une réflexion sur la vie très mature souvent pour des adolescentes, mais aussi ce secret, cet aveu si difficile à garder, à croire.

Un très beau roman qui aborde un thème grave tout en douceur mais en laissant les choses dans le vague et sans réellement terminer l’histoire. A tel point que l’éditeur a ajouté une note de fin d’ouvrage sur les lois qui régissent les abus sexuels et les mauvais traitements en France, ainsi que le numéro de Allo Enfance Maltraitée (aujourd’hui le 119 pour information)

+ De la même auteur : Mon bel amour

cadeaumaestro

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

RDL – Les sorcières de Skelleftestad / La balafre / Ma vie a changé

3 romans fantastiques pour adolescents, totalement différents mais ont su me toucher, l’un par le rire, l’autre par l’émotion, le troisième par ses personnages!

Les sorcières de Skelleftestad, Tome 1 : L’étrange mariage de Nils Swedenborg

 Un roman très surprenant, notamment par son humour que je n’attendais pas du tout dans un récit qui me semblait fantastique. Il y a bien des Sorcières mais tout est décalé et c’est absolument superbe!

Johanna nous raconte la rencontre entre ses parents. Son père donc et surtout sa mère, une sorcière. Les personnages sont irrésistibles, tant le père, crédule mais attachant, que la mère et ses besoins de magie. Leur rencontre donc, avec les pensées de sa mère, puis sa naissance (dans un oeuf)… peu à peu l’histoire se révèle, et on sent une certaine tension entre Johanna et sa mère…

A lire, pour les bons mots et surtout pour rire tout du long!

+ Les avis d’Alice, Fantasia, Eidole

La balafre de Jean-Claude Mourlevat

Une histoire qui commence très simplement. L’histoire d’un jeune garçon qui doit déménager suite à la mutation de son père. Un nouvel environnement, un nouveau collège, des voisins un peu étranges… Mais voilà qu’un soir Olivier en se promenant se fait attaquer par le chien des voisins. Heureusement que celui ci est derrière une grille. Pourtant personne ne veut le croire, car la maison est abandonnée. Et en effet pas de trace du chien le lendemain matin, ni les jours suivants.

Olivier, persuadé qu’il n’a pas rêvé, va chercher à comprendre qui est ce chien et quelle est l’histoire de cette maison. Cette enquête le mènera à déterrer de vieilles histoires, des histoires difficiles de juifs, de délation, de regrets…

Un petit roman qui se lit très vite mais qui continue de nous trotter dans la tête une fois les pages retournée tant cette histoire touche et interpelle sur une partie de l’histoire qu’on cache souvent, par honte. Une autre manière de parler de la seconde guerre mondiale, avec un brin de fantastique qui accroche le lecteur.

Premier roman de Jean-Claude Mourlevat – Prix du Livre Jeunesse de la Ville de La Garde 1999, Prix littéraire des écoliers de Rillieux-la-Pape 1999, Prix J’ai Lu-J’élis (Angers) 1999, Prix Roseau d’or (Trignac) 2000.
Un roman qui compte donc pour le Challenge A tous Prix de Laure

 

 

Ma vie a changé de Marie Aude Murail

Une superbe couverture qui cache un roman très drôle ! Une chouette documentaliste (oui c’est toujours chouette une doc, mais quand même, je le précise…) Madeleine Bouquet donc, nous raconte sa vie. Son CDI, sa petite stagiaire, son fils… et les choses anormales s’accumulent. Des affaires qui disparaissent, une étrange odeur de muguet… Sa vie est chamboulée par un elfe, Timothée, qui a un petit air de Dobby dans ses mauvais jours… mais attachant comme lui!

Outre cette jolie histoire fantastique le rapport aux livres est très présent dans tout le livre, avec les déboires de cette pauvre documentaliste, qui s’arrache les cheveux entre son principal qui ne jure que par les classiques, le prof de français, son fils et ses voisins !
C’est avant tout cette tranche de vie de documentaliste, pleine d’humour que j’ai beaucoup aimé!

+ L’avis de Li-t-rature

+ Challenge YA#2

La prime de Janet Evanovich

roman adulte policier plutôt pour femme

La prime

Stéphanie Plum 1

de Janet Evanovich

Pocket, réédition 2012
9782266226127, 6,10€
318 pages

Plus de boulot, plus de voiture et un compte en banque dans le rouge cramoisi. Stéphanie Muni troque sa TV contre une vieille carlingue déglinguée pour se rendre chez son cousin Vinnie. A la clé : un job de classement minable et sous-payé. Quand elle ressort du bureau, elle est chasseuse de primes. Enfin, à l’essai. Et sa première proie n’est autre que Joe Morelli, accusé de meurtre. Un cachet de 10000 dollars pour elle si elle lui met la main dessus.  Joe Morelli, le type qui, à intervalles réguliers, débarque dans sa vie pour la lui bousiller. La dernière fois, qu’elle a croisé sa route, il y a laissé une jambe…

J’ai enfin découvert Stéphanie Plum! Ce titre m’attire depuis des années, grâce à Karine:) et Fashion notamment ! La sortie d’un film l’a remis en avant et Ismérie me l’a offert lors du swap fais moi plaisir! C’est lu… et apprécié!

Stéphanie Plum mérite totalement sa réputation ! Je me suis régalée avec cette héroïne un peu looseuse mais courageuse qui se retrouve chasseuse de prime. Quand on est une femme, blonde et plutôt sexy de surcroit, c’est difficile d’impressionner des fugitifs… Aventure, action mais aussi  humour sont réunis dans ce roman qui n’hésite pas à maltraiter son héroïne.

J’ai vraiment apprécié le ton badin de l’histoire, très fille, adjoint à une véritable histoire d’enquête où le danger rode! Explosion, menace, liquidation de témoin, drogue, arme à feu… rien n’est épargné à Stéphanie Plum, pas même une certaine tension sexuelle.

Les personnages, notamment secondaires, sont caricaturaux, comme certaines situations et pourtant j’ai lu ce roman d’une traite, sans pouvoir m’empêcher de sourire souvent, voire de rire. J’ai aussi presque tremblé même si finalement la partie enquête si elle tient un peu en haleine n’est pas toujours très percutante par rapport à un vrai roman policier. C’est donc avant tout le personnage pas toujours très doué de Stephanie Plum qui m’a plu dans cette histoire, m’a même complètement bluffé et m’a donné envie de lire la suite. Je suis tombée sous le charme de cette jeune fille… et de Joe Morelli !

Un roman étonnant, très fille sans tomber dans l’excès des roman de chick litt, c’est une belle réussite. 10 tomes sont déjà parus en France, plus d’une quinzaine aux USA, je ne sais pas si j’irai jusque là mais pour l’instant c’est sûr, j’ai envie de continuer!

 + L’avis de Karine:) sur le 18 ème tome – vous trouverez sur son blog ses précédents avis –

+ Les tomes de la série Stéphanie Plum (les titres en anglais ne sont pas traduits en français)

  1. La Prime
  2. Deux fois n’est pas coutume
  3. À la une, à la deux, à la mort
  4. Quatre ou double
  5.  Cinq à sexe
  6.  Six-Appeal
  7. Septième ciel
  8. Le Grand Huit
  9. Flambant neuf
  10. Ten Big Ones
  11. Eleven on top
  12. Twelve Sharp
  13. Lean Mean Thirteen
  14. Fearless Fourteen
  15. Finger Lickin’ Fifteen
  16. Sizzling Sixteen
  17. Smokin Seventeen
  18. Explosive eighteen
L’affiche du film :

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

La vague de Todd Strasser

Roman ados adulte

La vague

de Todd Strasser

Pocket, 2009

221 p.
 9782266185691 5,90 €


Thèmes : Société, 2nde guerre mondiale, Nazisme, effet de groupe

 

Présentation de l’éditeur :

« Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux Etats-Unis dans les années 1970.
Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort :  » La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action.  » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage.
Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration? »

Avis :

Un roman que j’ai littéralement dévoré, avec plaisir. L’histoire se passe dans un lycée, et l’on suit principalement deux personnages, Ben Ross professeur d’histoire et une de ses élèves qui est rédactrice en chef du journal du lycée. Quand des élèves demandent à Ben Ross pourquoi les allemands ne se sont pas rebellés contre les déportations et exterminations, il ne sait pas trop quoi répondre… Il se lance alors dans des recherches, qui l’amène à mener une expérience… créer un mouvement, un groupe dans l’établissement, qui lui obéisse, pour voir jusqu’où ils peuvent aller.

Sauf que voilà, le groupe marche tellement bien qu’il commence à se répandre en dehors du cours… jusqu’à en devenir incontrôlable!

Ce qui fait froid dans le dos dans cette histoire, c’est à la fois que ce soit une histoire vraie, mais aussi que ça explique finalement assez bien la réaction des allemands (et pas seulement d’eux…).

L’ensemble est simple à lire, avec un rythme entraînant. C’est tout de même un peu dommage que ce soit si simple pour un tel thème, et qu’on s’attende autant à l’avancée des événements. C’est en tout cas un livre que je vais proposer aux troisièmes, une autre approche de la 2nde guerre mondiale, qui change radicalement, c’est plutôt bienvenue, surtout quand c’est cohérent niveau écriture, sans être trop compliqué à lire.

Un roman qui va me rester en tête quelques temps et qui me donne envie de voir le film…

 

En cherchant la couverture de ce roman, je suis tombée sur de nombreuses versions, que je partage avec vous, car elles font toutes passer quelque chose de différents…

lavague.giflavague2.giflavague4.gifhttp://www.inhaltsangabe.info/bilder/die-welle.jpg

A savoir :
Le film : il place l’histoire dans une école allemande, pour un impact encore plus fort…
L’auteur : Morton Rhue est le pseudonyme de Todd Strasser, sous lequel il a publié ce roman. L’invention de son pseudo est très intéressant, puisqu’il a en fait joué avec les langues. Ainsi Morton > Mort > Tod > Todd et Rhue > Rue > Strasse > Strasser
Merci à Esmeraldae qui m’a offert ce livre pour mon anniversaire!
 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :