Quand j’étais déesse d’Irène Cohen Janca

Quand j’étais déesse

d’Irène Cohen Janca

Roman jeunesse, adolescents

Rouergue, janvier 2011
Dacodac
9782812601934, 7€

Thèmes : Déesse, Népal, Kumari, Famille, Amitié

« A quatre ans Rashmila est si belle qu’elle est élue déesse vivante du Népal. Un jour, elle est chassée brutalement du palais et renvoyée chez ses parents, des petits artisans. Rashmila, pourquoi n’es-tu plus la Kumari royale ? Quel est ton secret ? »

Mon avis :
J’ai lu ce roman plusieurs fois. Et plusieurs fois à haute voix. J’ai donc un regard assez particulier sur ce livre, et je connais aussi la réaction des élèves de 6ème face à cette histoire.
A ma première lecture je l’ai trouvé vraiment facile, et manquant cruellement de profondeur, voire parfois d’explication. J’aurais voulu plus d’informations sur le Népal, sur les Kumari, la vie quotidienne, les fêtes. Il y a certaines choses, il y a même une légende, mais cela semble un peu survolée. Par ailleurs les personnages sont assez peu détaillés, surtout les personnages secondaires. L’ensemble cependant est sympathique.

Sauf que voilà, mes élèves ne ressentent pas du tout ces manques! Ils apprécient cette histoire pour ce qu’elle est, sans trop se poser de question. Quelques rires à cause des nom des personnages ou des lieux, mais ils accrochent bien et attendent vraiment la fin avec impatience !

Alors c’est certainement un roman adapté à son public, qui fonctionne bien, et qui donne quand même des bases sur le Népal qui pourront donner au plus curieux l’envie de faire des recherches (comme moi!)

Quelques infos du coup sur les Kumari :
Ce sont des jeunes filles hindouistes, qui répondent à une série de critères physiques. Elles deviennent Kumari vers l’âge de 3 – 4 ans, et le reste jusqu’à leurs premières règles – c’est ce point qui me pose problème dans le livre, car il n’est pas évoqué, et cela parait bizarre vu l’âge supposé de la jeune fille… –

Ces jeunes filles bénéficient aussi, depuis peu, d’une éducation, mais les autres règles demeurent : elles sont vénérées, ne doivent pas poser le pied au sol, ne montrent pas leurs émotions…

Un article de libération sur la Kumari actuelle.

Attention l’article de Wikipedia sur le sujet me semble donner par mal de fausses informations… à vérifier par un spécialiste donc!

Photo : nepal-trek.com

 

Nous suivre et partager :
error0

La ronde des livres : Petit meurtre et menthe à l’eau et Poil au nez

Régulièrement je vous parle d’albums dans la ronde des livres mais La Ronde des Livres a aussi été crée pour vous parler de romans ! Oui bien sûr c’est mieux un long article, qui rentre dans les détails, tout ça, mais bon le temps file, et au final ces romans je ne vous en parle pas! Alors hop petit arrêt sur image, et 3 romans d’un coup!

Petit meutre et menthe à l’eau de Cécile Chartre

J’aime beaucoup ces petites collections du Rouergue, avec des textes très courts, mais qui sont adaptés aux jeunes et aux ados. Superbe à lire à haute voix ! Ce titre là, Petit meutre et menthe à l’eau est assez simple, et adapté même à des jeunes lecteurs sans soucis, dès 9 ans.
L’histoire ? Toute simple, un jeune ado se retrouve au fin de la montagne dans un bled paumé, et trouve comme seule solution pour éviter les longues randonnées en compagnie de sa belle mère … de garder un chat! Ça promet!
Une histoire mignonne, j’avais senti venir la suite de l’histoire mais ça se lit bien et il y a du suspense (relatif tout de même) jusqu’à la fin! C’est très bien écrit, c’est drôle et ça parle de famille recomposée !

Chartre, Cécile / Petit meutre et menthe à l’eau.- Le Rouergue (DacODac), 2011, 6,50€

Poil au nez de Cécile Chartre

Même auteur, même maison d’édition, mais en collection ado… et c’est un véritable coup de cœur que ce petit roman ! Attendez vous à le voir l’année prochaine dans le prix des Incos, car je ne veux pas m’avancer mais pour le moment c’est un coup de cœur de tous les membres de mon comité de sélection qui l’ont lu!
L’histoire donc, est encore une fois très simple, du moins en apparence : Un jeune homme, Angel, se retrouve avec des invités surprises. Invités par sa mère, pour lui changer les idées, tous ses amis sont là. Pourtant Angel n’a qu’une idée en tête, il a déjà un rendez vous de prévu, et il ne peut pas le manquer…

C’est un magnifique roman, poignant, qui joue tout sur le suspense, tout  en donnant des informations, au compte goutte. C’est magnifiquement mené, avec une fin splendide… Un roman poignant, touchant, à mettre entre toutes les mains!

Extraits :
« Ils sont tous là, papa. Tous, pas un seul ne manque.
Ils sont tous là, et qu’est ce que je me sens seul ! »
Chartre, Cécile / Poil au nez.- Rouergue (DoAdo), 2010, 6,50€

D’autres avis sur ce roman : GaelleLaure,  Marie, Mel, NouketteSaxaoul, SharonStephie, …

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0