Amour, vengeance & tentes quechua – Roman ado

VengeanceAmour, vengeance & tentes quechua

Estelle Billon-Spagnol
Éditions Sarbacane (2017)
========

Chaque année depuis qu’elle est toute petite, c’est le même rituel : le 2ème samedi du mois de juillet, Tara et ses parents quittent leur appartement pour rejoindre le « Momo’s camping », au bord de la rivière, emplacement 27. Tara est heureuse d’y retrouver ses habitudes et surtout, surtout, super contente de retrouver son pote de toujours : Adam !

Adam qui est devenu un mec super sexy et qui se fait draguer par une super nana tombée d’on ne sait où… Les mauvais coups vont pleuvoir et la bagarre va être rude !

Mais cet été, Tara n’est pas la seule à avoir des petits soucis, chez les adultes, tout n’est pas rose non plus et les surprises seront nombreuses…

========

La lecture du premier chapitre a été un peu difficile. Les phrases sont longues, très longues, les idées fusent, les actions s’enchaînent, ça file, c’est rapide… Ouf, un point.
Il m’a fallu un ou deux chapitres pour m’habituer à cette « logorrhée adolescente ». Mais on s’y habitue tellement bien qu’on finit par ne plus lâcher ce livre !
Amours adolescentes (ou non), tristesse de l’abandon, petites vengeances, innocence de l’enfance, il y a tout un panel d’émotions plus ou moins intenses qui traverse ce joli roman !
L’été, le camping, les vacances, quand on est ado, c’est fait pour s’amuser, non ? Oui, mais, quand on s’attendait à être deux, et qu’on se retrouve à trois, ce n’est pas toujours facile à gérer…

========

Un joli roman qui sent bon les vacances et que j’ai lu avec grand plaisir !

Le blog de l’auteure, qui est aussi illustratrice

Les Éditions Sarbacane

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Embrouille en Bretagne – Les enquêtes de Mirette

embrouille Les enquêtes de Mirette

Embrouille en Bretagne

Fanny Joly & Laurent Audouin

Éd. Sarbacane (2014)

< < o > >

Mirette, 8 ans, la plus grande détective de tous les temps (c’est son ambition) et Jean-Pat son chassistant gourmand, ont décidé de prendre une semaine de vacances. L’air iodé de la Pointe du Raz donne des ailes à Mirette, tandis que Jean-Pat, lui, mangerait bien un morceau…

Mais en plein repas, le téléphone sonne : une enquête à résoudre ! Et voilà nos amis partis rejoindre une Bigouden inquiète dans son manoir…

< < o > >

1er rectificatif : Non, la Loire-Atlantique n’est pas un département Breton !! La région Bretagne ne compte que 4 départements…

embrouille

Ce n’est pas vraiment un livre-jeu, il suffit de lire l’histoire pour avoir la réponse ! Histoire qui est plutôt amusante d’ailleurs (on s’en serait douté en voyant qu’elle est écrite par Fanny Joly !),  ça fait un peu guide touristique aussi, on se balade dans plusieurs villes bretonnes et on nous parle de quelques spécialités culinaires au passage. Bref, c’est plutôt sympa et amusant.

Les illustrations sont rigolotes et colorées, elles donnent envie de faire du tourisme en Bretagne ! Bon, par contre, les pâtisseries bretonnes revisitées avec des « Choumoullouws », très peu pour moi !! Détail technique : plusieurs pages se déplient.

< < o > >

De Fanny Joly, nous vous avons déjà présenté : Gudule Maîtresse d’école / J’avais lu aussi « Alerte aux chouquettes » (qui date un peu) et qui était très drôle !!

De Laurent Audouin : Les apprentis chercheurs et Rose-Lou

Le site de Fanny Joly

Celui de Laurent Audouin

Et celui des éditions Sarbacane

< < o > >

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Gurty, le retour : Vive les vacances !

Gurty Le journal de Gurty

T.2 : Parée pour l’hiver

Bertrand Santini/Gurty

Collection Pépix

Éditions Sarbacane (2016)

* * * * *

Jour après jour, en ce mois de décembre et en 21 petits chapitres, Gurty nous dévoile sa philosophie de la vie. Gurty est heureuse, elle adore « être en vie, se balader, faire des bises et manger des plats ». Moi je trouve ça plutôt sympa ! Mais parfois, Gurty a des petits soucis, comme par exemple quand son Gaspard ramène des fiancées à la maison… Des fiancées qui se parfument à la fleur, vous imaginez ?

Les vacances tant attendues arrivent enfin (oui, parce qu’en vacances, on peut tout le temps se balader, faire des bises et manger des plats !) et c’est le départ pour la maison en Provence. Provence où Gurty va retrouver tous ses amis, même ceux qu’elle n’aime pas trop, comme l’écureuil qui fait hihi (portrait page 65) ou encore le pire chat du monde « Tête de fesses » dont le caca sent la sardine (ne pas louper son portrait, page 52)…

* * * * *

Comme dans le 1er tome, il y a, à la fin du livre, « Les carnets de Gurty » des jeux (découvre ton nom au pays de Gurty, le mien c’est « pustule explosive« , ça ne s’invente pas !!), des mots croisés, une chanson, un test psychologique et toujours les bons conseils de Gurty pour que votre chien soit fier de vous !

* * * * *

journalgurty2bis

Gurty m’a, une nouvelle fois, bien fait rire. Et je sais maintenant, pour l’avoir conseillé de nombreuses fois, que les enfants l’adorent aussi. Les illustrations sont à l’image du roman, très drôles ! Et ne ratez pas, page 103, la recette de l’omelette selon Gurty !!

Et cette fois-ci, on a fait une lecture commune avec Blandine (qui n’aime pas trop les chiens je crois !!)

JournalGurty Gurty, vous vous rappelez ? Pour voir la présentation du premier tome, c’est ici

Du même auteur, nous vous avons présenté les magnifiques « le yark » et « Hugo de la nuit »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Songe à la douceur – Roman d’amour

SongeSonge à la douceur

Clémentine Beauvais

Sarbacane (2016)

* * * * *

Une histoire librement inspirée par le roman d’Alexandre Pouchkine « Eugène Onéguine » (1837) et par l’opéra du même nom, de Piotr Ilitch Tchaïcovski (1879)

Le titre (que je trouve très beau !) est tiré d’un poème de Baudelaire, « l’invitation au voyage« 

* * * * *

Cette histoire est une histoire d’amour, celle d’Eugène et Tatiana. L’un est amoureux, l’autre pas. Enfin… Peut-être ne le sait-il pas ?

* * * * *

Au premier abord légèrement rebutée,

Par cette mise en page savamment étudiée,

Je me suis tout doucement laissée emporter,

Par cette histoire d’amour si joliment contée.

* * * * *

Bref, vous l’aurez compris, même si mes vers sont loin d’être aussi beaux que ceux de Clémentine Beauvais, c’est un roman (en vers) que j’ai beaucoup aimé ! Et qui m’a, d’ailleurs, donné envie de lire le roman qui l’a inspiré. Une histoire d’amour romantique, je devrais préciser dans le sens littéraire du terme, c’est à dire avec un brin de mélancolie…

Sur le site des éditions Sarbacane, vous pourrez avoir plusieurs exemples de cette mise en page très originale.

J’ai volontairement évité d’en dire trop, pour vous laisser le plaisir de la découverte. Mais si vous voulez en savoir plus, vous pouvez allez lire l‘avis de Ricochet, plus étoffé que le mien, ainsi que ceux de Noukette, Jérôme et Moka.

Au début du roman, vous trouverez une liste de très belles chansons (d’amour !) à (re)découvrir…

De cette auteure, je vous ai déjà présenté un bel album, « la louve » et son roman précédent « les petites reines« 

rentrée littéraire 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :