Ronde des Livres BD #3 – Princesse Sara et Petite Geisha

Princesse Sara 4

Ce tome signe la fin de l’histoire de Sara au pensionnat. Si l’histoire est beaucoup plus rapide que dans le roman elle n’en demeure pas moins toujours aussi agréable à lire. Sara est toujours aussi fière, aussi résistante et les choses commencent à aller mieux dans la mansarde, grâce au généreux voisin. 

Un tome très rapide mais qui s’attarde un peu plus sur Miss Minchin et révèle certains personnages. Les illustrations sont toujours aussi séduisantes et apporte toujours beaucoup de vigueur à cette bande dessinée.  Toujours autant de succès au CDI!

Ce tome termine le cycle, et donc l’histoire du roman, mais le tome 5 nous entraînera en Indes, toujours sur les traces de Sara.

Princesse Sara 4 – Alwett et Moretti – Soleils Productions, 2011

Petite Geisha 1

Isako est une jeune fille vive, choyée par sa mère. Quand son père tisserand, l’emmène avec lui livrer des kimonos dans une okiya, elle n’imagine pas qu’elle va être vendue à dame Masako. Pour faire le ménage et peut petre par la suite devenir Geisha ?
Alors qu’Isako a du mal à se faire à sa nouvelle vie, elle apprend peu à peu qu’elle a deux soeurs aînées devenues geisha… les secrets de famille semblent nombreux!

Une découverte de la vie des geishas vu par les yeux de cette adolescente vive mais un peu perdue dans ce tome par ces changements. Un regard réaliste qui ne présente pas que les beaux kimonos en soie, mais aussi les rivalités, les dettes, les achats de jeunes filles…  A la fois intéressant et intriguant cette bande dessinée de la collection Blackberry aborde des thèmes un peu plus complexes que les autres titres, mais tout à fait abordable en collège.

Petite Geisha 1 L’Okiya des mystères de 

 

  • Plongeon, Isabelle, illustré par
  • Di Matteo, Daniela et mis en couleurs par
  • Mossa, Andres.

 

  • Soleil Productions, 2012

+ Mercredi BD – Mango

+ Les couvertures sont bleues, Challenge bookineurs en couleur!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Les carnets de Cerise 1 Le Zoo pétrifié – Chamblain

Bande dessinée jeunesse

Les carnets de Cerise

1 Le Zoo pétrifié

de Joris Chamblain
illustré par Aurélie Neyret

Soleil, 2012
Collection Métamorphose, 76 pages

mon avis  critique

 

              Cette bande dessinée se présente comme le carnet d’une petite fille, Cerise. Un journal intime illustré, gribouillé, qui se transforme au fil des pages en bande dessinée pour nous raconter l’enquête de Cerise.
En effet Cerise qui souhaite devenir auteur parle beaucoup avec sa voisine, elle même auteur, et elle a donc appris à regarder les gens différemment, à chercher, mener l’enquête pour construire des histoires.     Alors quand elle voit ce vieil homme un peu hirsute couvert de peinture s’enfoncer tous les jours dans la forêt, elle est intriguée!
A force de recherche elle découvrira l’identité de ce vieil homme mais surtout ce qu’il fait dans cette forêt, avec toute cette peinture. La découverte est magnifique et elle va aider ce vieil homme à réaliser son rêve, faire revivre l’ancien zoo.

           Le scénario de l’enquête paraît assez linéaire et déjà vu au premier abord, mais l’histoire ne s’arrête pas à la fin de l’enquête et c’est ce qui fait la force de cet album. Une histoire adorable, très touchante, avec ce thème du zoo un peu différent, mais surtout des illustrations magnifiques qui rendent cette histoire magique. Des couleurs chaudes, des personnages qui semblent vivants, de la poésie et de la tendresse !

           Cerise est une petite fille vive et souriante, pas de doute que les jeunes lectrices pourront s’identifier facilement à elle. L’univers de Cerise c’est aussi des meilleures amies, un vélo, une cabane… Sa mère, présente par moment, rend l’histoire plus crédible.

            J’ai tout aimé dans cette histoire, le ton pas très enfantin mais touchant de Cerise, la façon de le présenter, les illustrations donc mais aussi l’objet livre, un très bel album dont la couverture ne manquera pas d’attirer les lecteurs, comme souvent dans cette collection !

         Une bande dessinée pour enfant, que les adultes n’apprécieront peut être pas tous à sa juste valeur mais qui m’a totalement enchantée!   j’espère que nous pourrons très vite découvrir un autre carnet (confirmation sur le blog de l’illustratrice, le tome 2 est en cours!)

Les carnets de Cerise est sélectionné au festival d’Angoulême qui s’ouvre aujourd’hui !

+ L’avis de Faelys, Lire pour le Plaisir,

+ Je vous invite à découvrir le blog d’Aurélie Neyret plein d’extraits de Cerise et ses projets foisonnants!

Princesse Sara 1 Pour une mine de diamant – Alwett

Bande dessinée jeunesse

Princesse Sara

1 Pour une mine de diamant
2 La princesse déchue
3  Mystérieuses héritières

Audrey Alwett (scénario)

Nora Moretti (dessin)

et Claudia Boccato (couleurs)

 

Soleil, Collection Blackberry
9782302017863 (tome1), 10,50

 Sara a toujours vécu aux Indes, lorsque son père l’envoie parfaire son éducation en Angleterre dans le pensionnat sélect de Miss Minchin. Immensément riche, grâce à une fortune bâtie sur les automates, Sara suscite rapidement amitiés et jalousies. Les haines s’attisent d’autant plus que Sara a pour elle toutes les qualités d’une princesse. Jusqu’au jour où son père décide d’investir sa fortune dans une mystérieuse mine de diamants…

Mes élèves se l’arrachent, j’ai même bien failli ne pas pouvoir lire cette bande dessinée ! 

 Princesse Sara(h), ça parle je pense à beaucoup de lecteurs, soit par rapport au roman de Burnett, soit par rapport à l’anime japonais (Princeeessse Saraaah, Princesse, Princesse, Tu es bien jolie [Tu es bien jolie]…) ! Qui ne connait pas ? Si c’est ce qui m’a attiré vers cette bande dessinée ce n’est pas du tout le cas de mes élèves car ils ne connaissent ni l’un ni l’autre (ignares!).

En premier lieu ce sont les illustrations qui attirent le lecture. Cette collection Blackberry chez Soleil est vraiment superbe à ce niveau là et mes élèves aiment pour le moment tous les titres acquis! Je suis moi même très sensible aux illustrations et celles ci sont vraiment magnifiques ! Le trait un peu japonisant, les couleurs en plus… trop lisses je pense pour beaucoup mais c’est tout à fait ce que j’aime! Mon seul reproche réside dans l’âge des personnages. Les illustrations ne permettent pas toujours de bien les situer, puisque Sara semble souvent plus vieille qu’elle ne l’est, alors qu’au contraire son père ressemble à un adolescent. Les personnages sont tout de même bien reconnaissable et il n’y a pas de risque de confusion.

L’histoire est très semblable à celle du roman de Burnett, ainsi qu’à celle du dessin animé. Les personnages gardent leurs traits de caractères, leurs noms, et le déroulement de l’histoire est très semblable, jusque dans certains détails comme la boulangère… L’auteur introduit pourtant un aspect original à l’histoire, avec un petit coté science fiction puisque le père de Sara est à la tête d’une fabrique d’automates, des robots très sophistiqués. Ce petit coté steampunk est très plaisant.

Enfin je n’ai pour le moment lu que les trois premiers tomes mais l’histoire de Sara telle que je la connais touche à sa fin… alors qu’un 5ème tome vient de sortir « Retour aux Indes » qui continue l’histoire… Une série à découvrir !

 

Nora Moretti - Princesse Sara Tome 2 : La princesse déchue.Nora Moretti - Princesse Sara Tome 3 : Mystérieuses héritières.Nora Moretti - Princesse Sara Tome 4 : Une petite princesse !.Nora Moretti - Princesse Sara Tome 5 : Retour aux Indes.

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Majipoor 1 Le château de Lord Valentin

Majipoor
1 Le château de Lord Valentin

de Olivier Jouvray et David Ratte

Une adaptation en BD de l’oeuvre de Robert Silverberg

Soleil, 2009
Collection Cherche Futurs
9782302005372, 133€50

Présentation de l’éditeur :
Robert Silverberg est un acteur majeur de la SF et de Fantasy depuis plus de 40 ans.
C’est au début des années 80 que démarre l’aventure Majipoor, un cycle de 6 romans entre la Fantasy et le space opera qui restera sa saga la plus célèbre. Le Château de Lord Valentin, à ce jour son livre le plus vendu, est le premier volume adapté ici et avec beaucoup de poésie par Olivier Jouvray et David Ratte.

Mon avis :
Un bel univers de science fiction qui grâce aux illustrations de cette bande dessinée nous permet de découvrir tout un monde fantastique…

Je n’ai pas lu le roman de Robert Silverberg, la comparaison est donc impossible mais j’ai beaucoup aimé l’ambiance et les illustrations de cette BD. L’histoire est intéressante : un jeune homme amnésique découvre peu à peu qui il est et ce que cela implique… Son voyage va lui permettre de rencontrer de nombreux amis de races bien différentes et de découvrir un monde vraiment varié.

A travers ce premier tome de l’histoire, en quelques mots seulement car l’accent est mis sur les dialogues, nous découvrons tout un monde, son fonctionnement et une partie de ces habitants, vraiment particuliers…

Les évènements s’enchainent parfois un peu vite et j’imagine que le roman permet de mieux équilibré cet aspect de l’intrigue, mais l’ensemble est vraiment plaisant à lire.

Les illustrations, précises et colorées, nous entrainent dans l’histoire et nous guident dans cette aventure… J’ai du mal pourtant à imaginer lire le roman maintenant que j’ai ces images là en tête…

Si le roman compte 7 volumes, les 3 premiers tomes de cette BD reste centré sur le premier de ces livres (d’après ce que j’ai compris) écrit en 1980. Je n’ai pour le moment lu que le premier tome mais je compte bien continuer ma découverte…

BD du mercredi de Mango

BD du mercredi de Mango

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :