Dis-moi l’oiseau… Brière-Hacquet

Album cartonné pour les tout-petits

Dis-moi l’oiseau…

A. Brière-Haquet

et C. Garralon

 Thierry Magnier, 2013
Collection Tête de Lard, 24 p.
9782364742307 6,60€

Un chat et un oiseau sont dans un jardin, et discutent. L’oiseau se méfie, le chat ruse…car le chat compte bien manger l’oiseau !

Une petite histoire rimée et rythmée qui nous conte l’histoire naturelle d’un chat et d’un oiseau. De jolies illustrations avec des collages pour un résultat très doux.. et pourtant une histoire loin d’être aussi douce qu’elle n’y parait ! Un brin cruel mais en restant humoristique, l’auteur réussi à faire rire les enfants tout en montrant la nature telle qu’elle est !

Un tout petit album cartonné, où les animaux parlent et rusent, servi par de belles illustrations, pour un résultat surprenant et loin d’être gnan-gnan !

Les albums Tête de Lard chez Thierry Magnier offrent souvent des histoires surprenantes ou drôles, qui rebuteront sans doute certains parents, mais c’est vraiment dommage car l’éventail offert ici, tant par les mots que les images est nettement plus complet que dans beaucoup de collection pour les tout-petits !

Clic pour voir en grand :

 

+ L’avis plus sceptique de Sophie

 

cadeaumaestro

La tête dans les choux – Gaia Guasti

La tête dans les choux Roman pour adolescents

La tête dans les choux

de Gaia Guasti

Ed. Thierry Magnier, 2013
978-2-36474-240-6, 9,20€
152 pages

Margotte ne parle pas beaucoup, mais elle aime sa vie telle qu’elle est, avec sa mère qui râle, son père qui regarde et filme le monde et sa petite soeur que tout le monde aime. Pourtant elle est bien obligée d’accepter le changement quand ses parents décident de partir vivre au fin fond de l’Ardèche, dans un hameau perdu qui ne compte que 17 habitants…

Elle va peu à peu découvrir sa nouvelle vie, ses voisins, mais aussi sa famille sous un autre jour ! Sa mère ne râle plus, son père ne filme plus, sa soeur s’enhardit…

Un roman qui mèle humour et vie quotidienne pour nous parler d’un changement de vie, de Paris à la campagne ardéchoise. Si c’est caricatural dans beaucoup de situation, cela permet de mieux mettre en avant l’humour général de cette histoire qui part un peu dans tous les sens avec amitié, amour, famille et suspense !

Un petit roman sympathique pour découvrir l’Ardèche et ses trésors, mais surtout pour partager les pensées de Margotte, qui, si elle ne parle pas, a une vision du monde assez juste !

L’équilibre de notre vie de famille repose sur une savante maîtrise des compétences.
Ou pour mieux dire reposait.
Demain ce sera fini.
J’essaye de ne pas y penser pour l’instant. Je me dis que j’ai encore un peu de temps devant moi. Autant en profiter.
Car chez nous, ce n’est peut-être pas le paradis tous les jours, mais on s’entend bien.
Le secret, c’est que chacun a son rôle.

+ Challenge YA 

* Réédition de ce billet dans le cadre de la semaine italienne , Gaia Gusti étant d’origine italienne * 

cadeaumaestro

Ronde des Livres – Janvier 2014

Ronde Des Livres – Romans ados

Comme annoncé fin 2013, je vais tenter en 2014 de vous parler d’un peu plus de livres en publiant chaque fin de mois un article avec des avis courts sur des livres lus mais dont je n’ai pas pris le temps de vous parler. Je vous invite à faire pareil si, comme moi vous n’arrivez jamais à parler de tous les livres lus et que vous accumulez un retard assez… pesant !
Voici 5 romans pour adolescents, une petite partie des livres lus en janvier…

Le bon Antoine

de Marie Desplechin

Antoine est un jeune cancre sympathique qui se retrouve puni pour un tag qu’il n’a pas réalisé. Tous les matins, il devra venir plus tôt pour aider les agents à nettoyer le collège. L’occasion de découvrir l’envers du décor en quelque sorte, mais surtout de faire des rencontres qui vont le faire grandir. Une notamment qui va, avec ses amis, le rendre bien plus responsable !

L’histoire, très peu crédible, est assez sympathique, mais l’ensemble est finalement un peu creux à mon goût puisqu’on ne parvient pas à y croire. Cependant les adolescents devraient apprécié personnages attachants et péripéties assez humoristiques !

Un roman plein de bonne humeur bien qu’un peu tiré par les cheveux. L’écriture de Marie Desplechin est toujours très juste entre réflexions d’adolescents et roman.

Gallimard Jeunesse, 2013

L’amour n’est pas un sport de combat

de Marjolaine Jarry

Une très belle couverture fleurie et un roman très féminin, malgré ce titre sportif ! Juliette est une jeune fille qui se trouve terriblement banale. Pourtant elle a une vie un brin atypique puisqu’elle vit chez ses grands-parents, divorcés. Une nuit chez l’un, une nuit chez l’autre. Sa mère est décédée et son père vit au Japon, autant dire à l’autre bout du monde. Elle cherche à se reconstruire, mais surtout à exister, à vivre. Quand elle se fait renverser par un scooter et qu’elle rencontre Gabriel, un nouvel espoir apparaît…

Un roman sympathique, bien que très prévisible, où l’héroïne est touchante et vive. Le rapport à ses parents est très intéressant mais l’ensemble est surtout basé sur l’histoire d’amour, les histoires d’amour même.

Rageot Editeur, 2013

Meilleur jeune espoir féminin

de Marie-Sophie Vermot

Meilleur jeune espoir féminin est un roman léger en apparence, mais avec un fond intéressant. Damienne, fille de l’employée de maison, passe ses vacances dans une grande demeure en bord de mer. Elle garde un peu les jumeaux, mais surtout elle se prélasse sur la plage. L’occasion de rencontrer les jeunes des maisons environnantes. Mais comment leur dire la vérité alors qu’ils habitent de magnifiques maisons ? Elle devient alors Isild, et commence à mentir…

Damienne est un personnage attachant et beaucoup de lecteurs comprendront aisément ses premiers mensonges, mais on la voit peu à peu s’empêtrer dans ses histoires. Alors quand celles-ci mettent en danger les jumeaux, tout bascule ! Même si c’est assez peu crédible, j’ai apprécié que le lecteur soit aussi confronté aux mensonges des adultes.

Un roman qui permet aux ados de mieux comprendre les implications d’un mensonge, même si tout fini sans doute trop bien.

Thierry Magnier, 2013

Une histoire terrifiante :
peur sur la ville

de Nathalie Zimmermann

Tom a 12 ans, il veut devenir écrivain et à l’occasion d’un concours, il tente d’écrire une histoire terrifiante. Une histoire dans laquelle le lecteur plonge pendant la quasi-totalité du livre. Une histoire qui met en scène sa ville, ses amis, mais aussi d’étranges disparitions de chats, des bruits inquiétants dans la cave, des griffures sur le bras de son frère… où nous entraine-t-il ?

Une histoire vraiment terrifiante, très Chair de Poule, simple et très facile à lire, mais entrainante. Si l’ensemble est assez prévisible l’effet de peur fonctionne très bien quand même, et c’est l’essentiel dans ce type d’ouvrage où le lecteur n’aura pas de mal à s’identifier au personnage principal.

Flammarion, 2013

Un de perdu

Gilles Abier

Un roman très court, incisif, proche de la nouvelle, qui permet de découvrir deux personnages : Une mère dont l’enfant a disparu et un adolescent que les parents délaissent.

Des thèmes forts sont donc abordés dans ces quelques pages et l’intrigue est prenante bien qu’on se doute du déroulement. Un de perdu est une histoire très simple en apparence, mais qui posera sans doute de nombreuses questions aux lecteurs. Le format très court ne permet pas de traiter plus avant les thèmes et c’est un peu dommage bien que cela fasse aussi la force du récit.

Un court roman idéal pour de faible lecteur, car l’histoire est à la fois simple et prenante, avec une alternance de point de vue intéressante.

Sarbacane, 2013

petit+

+ Challenge Petit Bac d’Enna #prénom
+ Challenge YA#3

+ à venir : d’autres avis sur ces livres.

+ D’autres participants à cette Ronde des Livres aujourd’hui ?

+ N’oubliez pas, rendez-vous demain pour parler d’amour dans les albums !

♥ Les ailes de la Sylphide – Pascale Maret

Roman pour adolescents
Rentrée littéraire 2013 jeunesse

Les ailles de la Sylphide

de Pascale Maret

 Editions Thierry Magnier, 2013
978-2-36474-313-7, 9,80€
181 pages

 

* avec un joli petit bandeau rose pour la rentrée littéraire ado, une belle idée de cette rentrée *

 Illustration de couverture Atsuko Ishii

Thèmes : Danse, Lyon, ballet, fantastique… et d’autres à découvrir (durs)

***

             Lucie est retrouvée nue, gisant sous les fenêtres de son appartement lyonnais. Interrogée sur son lit d’hôpital elle raconte son histoire, à sa manière. Une belle histoire, celle d’une enfant trouvée dans la forêt, amoureuse de la danse.

             Elle quitte ses études pour suivre les cours d’une école de danse à Lyon où elle est sélectionnée pour le premier rôle du ballet de l’année : Les Sylphides. A partir de là son histoire personnelle se trouve très liée à celle du ballet. Des ailes lui poussent dans le dos et en se promenant en forêt elle rencontre des Sylphides qui lui parle de son histoire, de son origine. L’histoire tragique d’une sylphide amoureuse d’un mortel.

La force magistrale de ce roman est de nous livrer l’histoire telle que la raconte Lucie, telle que la vit Lucie.

             On voyage entre aventure et poésie dans un univers qui devient de plus en plus sombre au fil des pages. Ce récit est sublime par son côté fantastique et c’est cela qui rend ce roman si magistralement bien construit. Un roman à la couverture splendide qui aborde plusieurs thèmes importants pour l’adolescence et nous offre un récit complexe. Le plus surprenant est sans doute de lire que l’auteur elle-même s’est laissée surprendre par son personnage et par son histoire au milieu de l’univers de la danse qui la fascine.

Un coup de cœur pour la construction mais aussi la très belle plume de Pascale Maret et cette Lucie si touchante.

 

Extrait :
Ça faisait trois jours que j’étais sur ce lit d’hôpital. Trois jours que je refusais absolument les visites, même celles de mes parents Trois jours que je restais obstinément muette face aux médecins et aux psychologues. Trois jours que j’essayais de remettre de l’ordre dans ma tête et de comprendre ce qui m’était arrivé ces derniers mois. Trois jours que je reconstruisais mon histoire, jusque dans ses moindres détails.
Alors quand le médecin est venu me dire que des policiers aimeraient me voir, j’étais prête. Ils étaient deux, un homme et une femme.

***

+ Une auteure originaire de Haute Loire que j’espère avoir le temps de rencontrer aujourd’hui au salon du livre de St Etienne si je ne sors pas trop tard des magasins de bricolage… 

+ Un coup de coeur aussi pour  Carole et Sophie (Fantasia) et ce n’est pas Clarabel qui dira le contraire!

+ Challenge YA#3 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :