Des albums pour le soir… ou le matin !

Petite sélection d’albums à lire le soir avant de dormir… ou le matin au réveil !

Bonne nuit Rosalie !

Christelle Denolle – Emiri Hayashi

Un petit livre tissu doudou pour les tout petits. Un livre tissu, une petite souris toute douce et un anneau de dentition. L’histoire est très simple. Rosalie la petite souris, aimerait beaucoup attraper la lune. Une petite histoire de tout ce que Rosalie fait avant d’aller dormir. J’aime beaucoup les petits rubans qui peuvent aider l’enfant à toucher, attraper, sentir le livre… on sent que tout est étudier pour les petites mains et pour offrir une découverte du livre à l’enfant. C’est mignon même si ce ne sont pas les qualités littéraires ou graphiques qui sont intéressantes ici, mais plus la conception, avec des petits détails pensés pour les enfants.

La petite Rosalie, la souris toute douce, peut facilement devenir l’amie des enfants au moment d’aller se coucher, car en couchant la petite Rosalie ils peuvent mettre en place un rituel du coucher.

Nathan, 2013

Au dodo les animaux !

Xavier Deneux – Frédéric Loew

Un autre livre tissu mais avec des graphismes intéressants en noir et blanc, un contraste plus visuel, parfait pour les petits.  Le texte est simple mais poétique, avec une jolie petite histoire, de différents animaux qui vont se coucher.

On se déshabille, on met son pyjama… et puis, encore un verre d’eau ! Un autre calin ! Les petits animaux font tout, comme les enfants, pour ne pas aller dormir!  A chaque page des volets à soulever qui font scritch, pour une histoire adorable pour le soir.

Tourbillon, 2008

Non pas dodo !

Stéphanie Blake

Gaspard ne veut pas dormir! Il faut dire qu’il a oublié son doudou dehors cet après-midi en jouant avec son frère! Un prétexte bien sûr, mais Gaspard est encore un bébé! Heureusement que son grand frère, un petit héros récurrent de Blake, prend les choses en main. Cape sur le dos, il part récupérer le doudou !

On s’éloigne un peu du sujet du sommeil ici, pourtant c’est une belle histoire, très drôle, qui fera beaucoup rire les enfants et qui pourraient même leur faire oublier pour une nuit leur doudou !

Ecole des loisirs, 2010

Réveillés les premiers

de Komako Sakaï

Une adorable couverture, une petite fille dans son lit, et la très belle et très douce histoire d’Anna. Anna se réveille alors qu’il fait encore nuit noire. Accompagnée de Shiro, son chat, ils partent à la découverte de la maison endormie. Outre l’histoire, belle et bien construite, qui touchera autant les parents que les enfants, ce sont surtout les magnifiques illustrations au pastel qui m’ont attiré vers cet album. J’avais déjà beaucoup apprécié l’art de Komako Sakaï dans Dans l’herbe, mais elle n’était alors qu’illustratrice et l’histoire n’avait pas su me toucher. Dans Ecoute moi, l’univers était sombre et j’avais apprécié en tant qu’adulte sans le conseiller aux enfants. Avec cet album où elle est endosse les deux casquettes, le pari est réussi et je suis charmée tant par le texte que par l’illustration.

Anna, la petite fille de cet album, qui ne parle pas, est très expressive dans les illustrations, on ressent son pouvoir sur le reste de sa famille endormie, son bonheur d’être ainsi seule à décider. Le lien avec le chat semble pourtant la rassurer, et c’est bien avec lui qu’elle ose partir à l’aventure.

Un album à lire le soir avant d’aller dormir, ou le matin avant de replonger pour quelques heures de plus…

traduit du japonais par Corinne Atlan, L’école des loisirs, 2013

+ L’avis de Manika

***


Et pour les parents je conseille le petit guide de Madeleine Deny,
Le sommeil, conseils et astuces au quotidien, pour mieux comprendre le sommeil des enfants (Nathan).

 

+ Challenge Je lis aussi des albums
+ Challenge Petit Bac

cadeaumaestro

De l’amour dans les albums [Nathalie]

Tous les bisous

Texte et illustrations : Pierrick Bisinski
Texte et illustrations : Alex Sanders

Âge : 0 à 3 ans

Collection : Loulou & Cie (10,70 €)  – Tout carton
Première édition à l’école des loisirs : 2001

Du gros bisou d’éléphant au tout petit bisou de fourmi, du bisou toutou au bisou chatouille, il y a dans ce livre TOUS les bisous !

Thèmes : Baiser / Câlin / Tendresse/Sentiments – Imagier

Un joli petit livre sur les bisous, du plus gros au plus petit.
Il est cartonné et solide (donc bien pour les petites mains ! Pas trop petites cependant, car il est assez épais et donc assez lourd).
J’ai bien aimé les couleurs, les dessins très simples et amusants et les enfants aimeront les onglets qui leur permettent d’aller directement à leur « bisou » préféré…
La couverture rose assez « flashy » pourrait faire croire que c’est un livre « pour les filles » mais non, je vous rassure, les p’tits gars aussi aiment faire des bisous !
C’est un livre que j’ai emprunté à ma voisine pour l’occasion et ses enfants l’aiment beaucoup, ils s’amusent à refaire tous les bisous !
Bref, en ces temps de jeux souvent violents, moi je dis que se faire des bisous, c’est chouette !!

Maman je t’aime

Winnie l’Ourson

Éditeur : Disney hachette
Date Parution : 12/08/2009
Collection : EVEIL

Âge : 1 an et +

Cartonné, petit format, couverture mousse à coins arrondis.

Petit Gourou est bien triste d’avoir oublié le cadeau d’anniversaire de sa maman.
Mais il ne sait pas encore que, pour Maman Gourou, un « je t’aime » et un gros câlin comptent plus que tout.
Bon autant le dire tout de suite, Winnie l’Ourson, je ne suis pas fan. Ceci dit, ici, le message est plutôt sympathique, car ce qui compte le plus pour la maman, c’est l’amour de son enfant.

J’ai moins aimé les « conseils » de petit Gourou à la fin du livre :
Une maman c’est formidable, si tu veux lui faire plaisir, sois gentil avec elle, dis à ta maman que tu l’aimes très fort (ok), offre lui de beaux dessins ou de jolies fleurs (pourquoi pas, sauf s’il arrache les jolies tulipes que maman a mis des semaines à faire pousser dans le jardin ! Arrgh !), ne lui désobéis pas et ne sois pas insolent (là on se demande si c’est un album ou un livre de morale !) aide la en rangeant tes jouets (je n’aime pas trop les conseils de ce genre, qui tendent à culpabiliser les enfants !)

Et puis les mamans sont bien assez grandes pour dire toutes seules à leurs enfants de ranger leurs jouets, non ??

La petite princesse qui boudait sans cesse

Ecrit par AlbénaIvanovitch Lair et Annie Caldirac
llustré par Aurélie Abolivier

Editions Tourbillon (2007)
Collection : Tam-Tam du monde (dès 6 ans)
Conte Thaï

Il était une fois, dans un pays lointain, un roi tout puissant et très riche qui vivait dans le plus beau des palais.
Malgré toutes ses richesses, le roi était malheureux, car sa femme, tendrement aimée, était morte.
Dorénavant, sa seule joie de vivre était sa fille.

Pour la rendre heureuse, son père comblait la princesse de cadeaux, rien n’était assez beau pour sa fille chérie.
Les caprices de la princesse étaient connus de tous. Chaque jour elle exigeait une chose nouvelle…

Un très joli conte (mais peut-on le classer dans les albums ? Je vous laisse juge) qui dit que parfois « trop aimer » c’est « mal aimer »… Le père de la princesse en cédant à tous les caprices de sa fille en fait une enfant désagréable et malheureuse… Mais c’est un conte et il finit bien ! (Ben non, je ne vous raconte pas la fin, où serait le plaisir de la découverte ?)

De jolies illustrations très colorées, une police de caractères assez grosse et une mise en page bien aérée en font un livre que les CP pourront lire « tout seul » en fin d’année.

+ Challenge Je lis aussi des Albums -n°4 et n°5

+ Un article dans le cadre du rendez-vous mensuel du challenge, ce mois-ci autour de l’amour !

cadeaumaestro

Un peu de musique pour les tout-petits #Concours

3 albums avec CD pour proposer des chansons aux tout-petits 

Mes plus belles chansons du monde

Elsa Fouquier

Après une petite carte du monde où les chansons sont placées, chaque double page nous propose de découvrir une chanson en Version originale et traduction en français ce qui nous permet de découvrir d’autres versions de nos comptines, comme Il était un petit navire, mais aussi des chansons totalement nouvelles. Chaque double page s’accompagne de la version musicale, ainsi que d’une illustration simple et vive, bien adaptée à cet univers.

Un joli tour du monde musical, Colombie, Grèce, Chine, Bénin, Vietnam, Algérie, Congo… 16 destinations pour 16 découvertes exotiques.

La version française n’étant qu’une traduction, elle ne se trouve pas sur les CD, pas toujours évident alors de chanter en langue étrangère, même si tout es adapté à notre alphabet. Sympathique aussi pour ouvrir l’oreille des enfants aux différentes langues et intonations.

Album cartonné CD, Gallimard jeunesse éveil musical, 2012 – 9782070645466, 16,90€

Mon comptinier 

de Stéphane Bataillon

et Eric Gasté

Plus de 170 comptines pour enfants, très connues ou moins entendues sont présentées et illustrées dans cet album. Regroupées par thème, on découvre donc des comptines :
– De la tête… aux pieds
– Turlututu chapeau pointu
– Portraits de famille
– Bon appétit !
– 1, 2, 3…
– Loup… y es-tu ?
– Bonjour messieurs dame !
– Prout prout cadet
– Chuuut

Un comptinier à partager au jour le jour, entre enfants, parents et grands parents pour retrouver les comptines d’antan avec toujours autant de plaisir. Chaque texte est illustré avec des dessins simples mais colorés, très parlants pour mieux comprendre le sens des chansons.

Un CD accompagne ce livre, malheureusement impossible d’avoir toutes les comptines et ce sont donc (que) 37 chansons que l’on peut trouver en version musicale. Un peu frustrant d’autant plus que ce ne sont que les comptines les plus connues et qu’on ne peut donc pas chanter celles que l’on ne connait pas.

Tourbillon, 2013 – 9782848019345, 15,95€

Mes premières berceuses (avec un CD)

28 berceuses illustrées par Cécile Gambini

mises en musique par Laurent Pradeau

          Ce dernier album est un savant mélange, avec uniquement le coté berceuses, de  tout ce qui m’a séduit dans les deux premiers. De belles illustrations, colorées, qui racontent de vraies histoires. On y trouve bien sûr le texte des différentes berceuses et surtout  des berceuses très variées. Si quelques unes sont les classiques françaises telles que Meunier tu dors ou Colas mon p’tit frère on découvre aussi des berseuses moins connues telles que C’est la cloche du vieux manoir ou Bonsoir, bonsoir les loups mais encore des berceuses étrangères : The Itsy Bitsy Spider (anglaise), A ni cou ni (indienne), Ma voix te dira des contes (russe), Nini ya Bobo (marocaine)…

      Les berceuses sur le CD sont accompagnées de musique et les voix des quatre chanteurs sont très douces. Les chansons traduites dans l’album sont présentées dans les deux langues sur le CD.

Les illustrations de Cécile Gambini sont fines et intéressantes car elles racontent de véritables histoires. On plonge dans un monde de douceur, celui des berceuses, et l’amour n’est jamais loin.

Cet album est très beau à l’intérieur mais c’est d’abord l’extérieur qui séduit car cet album cartonné offre de magnifiques tranches brillantes, de belles pages dorées en rouge!

Seuil jeunesse, 2013, 9782021113099, 16,90€

concours

En partenariat avec Seuil jeunesse je vous offre ce troisième album Mes premières berceuses.

A gagner : 2 x Mes premières Berceuses

Pour participer :
 Répondre  en commentaire à ces deux questions :

1- Quelle est votre berceuse préférée, ou celle de vos enfants ?

2- Dans la collection « Mes premiers » au Seuil, il existe deux autres titres, sortis le 17 octobre, lesquels ? Indice

+ Vous pouvez aussi suivre l’actualité de Seuil Jeunesse sur facebook et gagner une chance supplémentaire (donner votre nom),
et comme toujours une autre chance supplémentaire si vous partagez le concours et laissez le lien!

Ouvert du 24 octobre au 3 novembre. France Métropolitaine. Règlement.

edit :
Le gagnant est Ninio

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Mortelle Adèle 6 Un talent monstre #BD

C’est la semaine des bulles sur Délivrer des Livres ! Tous les jours des avis sur des BD et Manga!

Bande dessinée jeunesse

Mortelle Adèle

6 Un talent monstre

de Mr Tan et

Miss Prickly

Tourbillon, septembre 2013
Globulle, 95 pages
9782848018416, 8,95€

~

Mortelle Adèle revient dans un sixième tome au format un plus grand pour de nouvelles bêtises et surtout avec une de ses créations : Owen, le zombie!

Dans le tome 4 un vampire, cette fois un zombie, l’auteur surfe sur les modes et c’est un peu facile. Pour autant le détournement qui est fait à chaque fois vaut le coup et on continue de bien rigoler puisqu’Adèle adopte ce petit zombie et qu’il l’accompagne même à l’école. A la maison, à table, dans la voiture, toutes les situations sont bonnes pour des gags.

La majorité des gags tournent autour de lui, un peu trop même peut-être puisque ce sont dans les autres pages qu’on retrouve le plus notre petite Adèle et tout l’humour de cette bande dessinée. Ajax le chat notamment est toujours aussi craquant pour tous sauf Adèle. On retrouve tous les autres personnages récurrents, le petit fantôme, l’amoureux transis, les parents largués et bien sûr les camarades de classe très blondes !

C’est terriblement exagéré, tiré par les cheveux et caricatural mais c’est drôle et on en redemande!

~

+ Retrouvez mes avis sur les tomes 1 et 2 de Mortelle Adèle, le 3 C’est pas ma faute, le 4 J’aime pas l’amour !

+ Une lecture commune avec Liyah, retrouvez son avis avec une jolie dédicace!

+ Challenge 1% Rentrée Littéraire #BD et #Jeunesse