L’Odyssée d’ Hakim – De la Syrie à la Turquie

HakimDe pépiniériste à migrant
Roman graphique

L’ODYSSÉE D’HAKIM

Fabien Toulmé

Delcourt /Coll. Encrages

*****

T1 : De la Syrie à la Turquie (2018)
T2 : De la Turquie à la Grèce (2019)
Le 3ème et dernier tome “De la Macédoine à la France” est paru en juin 2020

*****

En 2016, Fabien Toulmé, s’interroge sur notre “froideur” face aux noyades de migrants essayant de traverser la Méditerranée (3500 morts en 2015 !) alors que l’on réagit beaucoup plus quand un avion s’écrase. Il se dit que pour avoir de l’empathie pour les gens, pour ressentir de la compassion, il faut les rencontrer, connaître leur histoire. Que ce ne soit pas que des chiffres en fin de journal TV. Il a donc rencontré Hakim, un syrien, et lui a demandé comment et pourquoi il était arrivé là, en France.

Après un rapide état des lieux de la situation en Syrie, nous suivons Hakim dans un long retour en arrière…

En fait, Hakim n’a jamais particulièrement souhaité venir en France.

En 2011, il avait 25 ans, était chef d’entreprise et avait une pépinière dans laquelle il adorait travailler. Il gagnait bien sa vie, avait une voiture neuve et venait de s’acheter un appartement. Mais il n’habitera pas longtemps dedans. Des jeunes voulant plus de liberté (et on les comprend !) se mirent à manifester dans les rues. Et parce que l’on avait trouvé un masque (utilisé pour pulvériser les pesticides !) dans sa voiture, Hakim va être arrêté, interrogé et torturé…

*****

A cause de son sujet, j’ai longtemps hésité avant d’ouvrir ce roman graphique.

Mais les critiques étaient élogieuses et j’avais vraiment beaucoup aimé la première BD de cet auteur.

Alors je me suis plongée dedans ! Et j’ai bien fait. Ce n’est pas une histoire drôle, mais on sourit à de nombreux moments. Fabien Toulmé a un don d’empathie certain et aussi le don de raconter les histoires. Hakim est un jeune homme extrêmement sympathique. Et petit à petit, au fil des pages, on comprend comment on “devient migrant”…

Ce n’est vraiment pas un choix dans le cas d’Hakim, c’est le moins qu’on puisse dire ! Après tout ce qu’ils ont traversé, j’espère pour lui et sa famille qu’ils vont bien maintenant (et j’aimerai qu’il en soit de même pour toutes les personnes qui traversent de telles situations d’ailleurs… Oui, je sais, je suis un bisounours).Hakim

C’est une histoire passionnante ! (même si cette situation est bien évidemment dramatique) et dans laquelle on apprend plein de choses.

J’ai vraiment hâte de lire le tome 3 !

Ajout d’octobre 2020 : J’ai lu le 3ème tome et c’est toujours aussi bien ! Instructif, humain, poignant…

Une BD qui devrait être présente dans tous les CDI de lycées et dans toutes les bibliothèques.

*****

De cet auteur, nous vous avons déjà présenté le très beau : Ce n’est pas toi que j’attendais

Son blog

Petite bio sur le site de l’éditeur

*****

C’est bientôt le retour de la BD de la semaine !

Ce n’est pas toi que j’attendais

toi 

Quand devient-on parent ?
Roman graphique

Ce n’est pas toi que j’attendais

Fabien Toulmé

Delcourt (2014)
^^^^^

Fabien Toulmé, dans un récit autobiographique, nous raconte comment il est devenu le père de deux filles, dont la plus jeune, Julia, est atteinte de trisomie 21. Sans rien cacher, il nous fait part de toutes les étapes vécues, de toutes les émotions qui l’ont traversé : colère, incompréhension, tristesse… Avant l’acceptation et l’amour.

^^^^^

Je me souviens très bien que c’est une question que je me suis posée (comme toutes les femmes ?) au début de ma grossesse : Et si mon bébé n’est pas “normal”, s’il est atteint de trisomie ou d’autre chose, qu’est-ce que je fais ? Je ne suis pas contre l’avortement, mais j’avoue que je suis heureuse de n’avoir jamais eu à faire ce choix…

Ce que j’ai trouvé intéressant, dans ce roman graphique, c’est que l’auteur ne nous cache aucune de ses pensées. Il raconte comment il n’arrivait pas à accepter son enfant et par quels difficiles moments ils sont passés, sa femme et lui avant d’arriver à tisser un lien normal avec leur petite fille.

^^^^^

toi

Côté illustrations, les planches sont monochromes, peut-être pour différencier les étapes de l’histoire ? Par contre, il faudrait qu’il s’entraîne à dessiner les nez !! Je trouve celui qu’il a fait à sa femme particulièrement moche… ;)

Ceci dit, même si c’est un roman “graphique”, on est tellement pris par l’histoire que les illustrations passent un peu au second plan… Un témoignage touchant.

J’ai eu un coup de ♥ pour cette très belle histoire !

“Ce n’est pas toi que j’attendais” est un roman graphique à lire, sans hésitation !!

^^^^^

Une interview de l’auteur

Son blog

Petite bio sur le site de l’éditeur

Sophie vous avait présenté une autre très jolie bande dessinée qui parlait de la trisomie 21 : Mon année : Printemps de Taniguchi et Morvan

^^^^^

parenthèse

Cette semaine, c’est chez Mo du Bar à BD

***

Joyeuses fêtes de fin d’année à tous et à toutes

***