Sentiment 26 de Gemma Malley

Sentiment 26

Roman dystopique pour adolescentsde Gemma Malley

Michel Lafon  jeunesse, avril 2012
9782749916132, 15€95
317 pages 

Lu en avant-première – épreuves non corrigées (Merci Camille)

2065. La guerre a plongé le monde dans le chaos. Le Guide suprême a pris le commandement de la dernière cité et l’a organisée en différentes castes : de A à D, des citoyens Admirables aux citoyens Déviants. Tous ont subi une lobotomie. C’est la garantie qu’ils respecteront Les Sentiments, le livre qui fait loi. Et surtout qu’ils ne s’aventureront pas hors de l’enceinte, chez les Damnés…

 Evie, 16 ans, une B, travaille pour le gouvernement. Promise à Lucas, parfait A et futur haut dirigeant, elle est en fait amoureuse de son frère Raffy, infréquentable D. Quand le Système bannit Raffy s

ur les terres des Damnés, elle refuse de se soumettre. Trouvera-t-elle la force de s’opposer à la Cité ?

Gemma Malley est une auteur que j’aime beaucoup et que je suis depuis le premier tome de sa trilogie dystopique La déclaration. Du coup l’annonce de ce nouveau roman m’a attirée… Mais après une telle réussite les lecteurs ont beaucoup d’attente… Qu’en est-il ?

On commence le roman par un extrait d’article de wikipédia sur le cerveau. Hum bon, je me méfie de Wikipédia c’est donc sceptique que j’ai attaqué ce roman. Vraiment sceptique. Rapidement on plonge dans une dystopie comme comme Gemma Malley sait les construire et les amener.  Un monde pas si loin du notre, un monde qu’on sent possible avec encore de nombreuses choses de notre monde. Mais avec des mystères, beaucoup. Des mensonges peut-être aussi.

On regrettera la troisième personne qui met d’emblée une distance entre le lecteur et le personnage principal. Distance d’autant plus forte qu’elle est rare en YA ces derniers temps (j’ai l’impression en tout cas). J’ai donc mis quelques chapitres avant d’appréhender Evie, de commencer à la comprendre et l’apprécier. Ce n’est qu’une fois l’action un peu plus présente qu’on la découvre réellement, mais elle reste malgré tout assez distante et obscure. C’est le cas aussi des personnages secondaires, qu’on découvre mais qui sont souvent trop esquissés pour qu’on s’y attache totalement. Même dans les histoires d’amour.

The Killables (The Killables, #1)

J’ai cependant beaucoup aimé ce roman, parce que j’ai su m’y plonger complètement malgré cela. Passé un certain cap il est même difficile de fermer le livre. J’ai apprécié que cette Cité si particulière où vit Evie nous soit bien présenté, qu’on connaisse beaucoup de chose dessus avant d’en sortir, pour découvrir en quelques sortes l’envers du décor. Les secrets que les personnages gardent et dévoilent au cours du récit permette de maintenant l’attention du lecteur, tout en nous permettant de revoir notre vision de ce monde… et peut être même un peu du notre. Des surprises donc dans cette histoire bien construite qui nous entraîne dans un monde effrayant ! Car ici c’est la peur du mal qui gouverne la Cité… mais jusqu’où peut-on aller pour éloigner le mal ? Opérer le cerveau est-il la solution miracle ?

Ce roman entraînant a aussi toute une part de 

sensibilité et d’adolescence. Evie est une adolescente et l’amour n’est jamais bien loin. Avec deux hommes très opposés qui l’entourent, lequel choisira-t-elle ? Ce petit côté très ado, bien que très présent, ne gâche en rien ce récit grâce à un bon équilibre.

Une histoire qui pulse tout en nous laissant le temps de comprendre ce monde. J’aurais aimé voir un peu plus Lucas, m’attacher un peu plus à Evie, les suivre un peu plus loin. J’espère que la suite sera à la hauteur de mes attentes, bien qu’on puisse presque s’arrêter à la fin de ce premier opus.

 + D’autres avis :
MelisendeGalleane,

+ Le site de Gemma Malley

+ Mes avis sur La déclaration, La révélation de Gemma Malley

+ J’espère pourvoir lire bientôt en Français The Legacy, autre livre de l’auteur (on me dit dans l’oreillette des commentaire qu’il est déjà sorti! Ben mince alors je suis passée à côté!)

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

17 Commentaires

  1. l’histoire semble intéressante, à voir ;) merci !

  2. mmm, j’avais bien aimé La déclaration (et un peu moins la suite en fait). Mais j’avoue que je serais curieuse de découvrir ce monde-là aussi

  3. au fait, The Legacy a été traduit en français, je l’ai déjà lu moi !

  4. Je viens tout juste de découvrir la Dystopie et j’adore! Je me le note celui-là!

  5. J’avais beaucoup aimé sa trilogie que j’avais acheté en suivant tes conseils donc je suis de nouveau ton avis, les yeux fermés ;)
    Hâte de le lire…

  6. CA A L’AIR GENIAL ! :D

    Merci pour cette découverte et cet avis ! ;-)

  7. Je le veuuuuuuuuuuuuuuuux!

  8. autant j’ai aimé sa « trilogie », autant je dois avouer que celui ci ne me botte pas plus que ça…

  9. Je le veux ;) Merci pour ta chronique très explicite ! Je suis super contente que toute la ville soit décrit (certains romans dystopiques avaient tendance à oublier cela dernièrement…) Merci !

    • Je suis bien d’accord c’est pour ça que j’ai aimé ce détail. Bon après on ne connait pas tout, il faut une part de mystère tout de même mais… tu verras ;)

  10. Je ne savais pas que Gemma Malley avait sorti un nouveau roman. J’avais beaucoup aimé La déclaration, alors pourquoi pas ?!

  11. Effectivement, le terme « Killables » était bien plus fort que le titre choisi. C’est dommage. ;)

    Vraiment bien aimé la première partie. Après la révélation j’ai moins accroché.

  12. Je n’avais pas lu de livre de cette auteure avant Sentiment 26.Même si le titre n’est pas accrocheur on se laisse prendre par l’histoire.On prend son temps pour s’attacher à Evie et on a une belle idée d’une cité gouvernée par un dictateur!Grâce à vos commentaires je vais m’atteler à lire son autre série en attendant la suite de celle ci!

  13. Ping :Sentiment 26 – Gemma Malley | Bric à Book

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.