Princesse Sara 1 Pour une mine de diamant – Alwett

Bande dessinée jeunesse

Princesse Sara

1 Pour une mine de diamant
2 La princesse déchue
3  Mystérieuses héritières

Audrey Alwett (scénario)

Nora Moretti (dessin)

et Claudia Boccato (couleurs)

 

Soleil, Collection Blackberry
9782302017863 (tome1), 10,50

 Sara a toujours vécu aux Indes, lorsque son père l’envoie parfaire son éducation en Angleterre dans le pensionnat sélect de Miss Minchin. Immensément riche, grâce à une fortune bâtie sur les automates, Sara suscite rapidement amitiés et jalousies. Les haines s’attisent d’autant plus que Sara a pour elle toutes les qualités d’une princesse. Jusqu’au jour où son père décide d’investir sa fortune dans une mystérieuse mine de diamants…

Mes élèves se l’arrachent, j’ai même bien failli ne pas pouvoir lire cette bande dessinée ! 

 Princesse Sara(h), ça parle je pense à beaucoup de lecteurs, soit par rapport au roman de Burnett, soit par rapport à l’anime japonais (Princeeessse Saraaah, Princesse, Princesse, Tu es bien jolie [Tu es bien jolie]…) ! Qui ne connait pas ? Si c’est ce qui m’a attiré vers cette bande dessinée ce n’est pas du tout le cas de mes élèves car ils ne connaissent ni l’un ni l’autre (ignares!).

En premier lieu ce sont les illustrations qui attirent le lecture. Cette collection Blackberry chez Soleil est vraiment superbe à ce niveau là et mes élèves aiment pour le moment tous les titres acquis! Je suis moi même très sensible aux illustrations et celles ci sont vraiment magnifiques ! Le trait un peu japonisant, les couleurs en plus… trop lisses je pense pour beaucoup mais c’est tout à fait ce que j’aime! Mon seul reproche réside dans l’âge des personnages. Les illustrations ne permettent pas toujours de bien les situer, puisque Sara semble souvent plus vieille qu’elle ne l’est, alors qu’au contraire son père ressemble à un adolescent. Les personnages sont tout de même bien reconnaissable et il n’y a pas de risque de confusion.

L’histoire est très semblable à celle du roman de Burnett, ainsi qu’à celle du dessin animé. Les personnages gardent leurs traits de caractères, leurs noms, et le déroulement de l’histoire est très semblable, jusque dans certains détails comme la boulangère… L’auteur introduit pourtant un aspect original à l’histoire, avec un petit coté science fiction puisque le père de Sara est à la tête d’une fabrique d’automates, des robots très sophistiqués. Ce petit coté steampunk est très plaisant.

Enfin je n’ai pour le moment lu que les trois premiers tomes mais l’histoire de Sara telle que je la connais touche à sa fin… alors qu’un 5ème tome vient de sortir « Retour aux Indes » qui continue l’histoire… Une série à découvrir !

 

Nora Moretti - Princesse Sara Tome 2 : La princesse déchue.Nora Moretti - Princesse Sara Tome 3 : Mystérieuses héritières.Nora Moretti - Princesse Sara Tome 4 : Une petite princesse !.Nora Moretti - Princesse Sara Tome 5 : Retour aux Indes.

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

23 Commentaires

  1. J’avais adoré les 1 et 2 mais j’ai jamais eu la suite :(

  2. J’ai eu le tome 1 à Noël dernier et je ne me lasse pas de regarder les dessins : une merveille! En attendant d’avoir le tome 2 à Noël prochain?… ;-)

  3. Je comprends l’engouement de tes élèves pour cette série car les dessins sont vraiment très séduisants.

  4. Je n’ai lu que le premier. C’est bien mais un peu trop girly pour moi^^

  5. J’ai lu trois tomes pour le moment. J’aime les dessins et le ton global de l’histoire mais plus on avance dans les albums plus la carapace de Sara m’a énervée.
    Je n’ai pas encore bien compris l’intérêt steampunk dans ces albums mais bon, cela laisse place à de jolies images…
    Bonne poursuite

    • Oui le coté Steampunk est en effet surtout visible dans les illustrations, au vue du résumé on en saura peut être plus dans le tome 5 :) Quand à Sara, ce trait de caractère est déjà présent dans la version originale !

      • Oui, le caractère de Sara dans l’oeuvre de Frances Hodgson Burnett est déjà celui d’une petite fille qui a une énorme carapace et ne pleure quasiment jamais mais je trouvais que le trait était vraiment forcé ici et ça me dérange un peu

      • Je trouve justement que cela montre bien le décalage entre Miss Minchin et Sara, sa façon de supporter tout cela grâce à son imagination. Mais l’on voit bien des fêlures dans la carapace parfois, quand elle est seule, ou dans la rue par exemple…

  6. Je vois qu’on a les mêmes élèves ! Toujours sortie des bacs cette série, gros succès !

  7. Rien que la couverture donne tres envie de la lire ! Le dessin est super !

  8. tes élèves sont de purs ignares en effet. Princesse Sarah, comment est-il possible de ne pas la connaître (je suis en train de me dire qu’il faut que je montre le dessin animé à ma puce, tiens)
    Par contre, je ne connaissais pas cette bd

  9. Ah non, elle n’a pas du tout la tête de ma princesse à moi (peut-être à cause du dessin animé de mon enfance ?) !

  10. Une série que j’adore et mes élèves aussi! En plus l’auteur est adorable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.