Noé Nectar et son voyage étrange de John Boyne

« Noé Nectar et son voyage étrange » est un roman magnifique offrant une belle leçon de vie!

Roman fantastique de 9 à 14 ans

Noé Nectar et son voyage étrange de John Boyne

Gallimard Jeunesse, 2012, 256 pages

Genre: Contes, fables

Illustrations d’Oliver Jeffers

 

Présentation de l’éditeur: «Noé Nectar partit de chez lui de bon matin, avant l’aube, avant que les chiens ne se réveillent et que la rosée cesse de mouiller les champs.»

Le plus simple quand on a des problèmes, c’est de ne pas y penser. Alors Noé, huit ans, quitte la maison. Le voilà bientôt qui traverse la forêt et découvre un étrange magasin de jouets, peuplé d’une myriade de pantins étonnants. Le vieil homme qui les sculpte a une histoire à raconter à Noé, une histoire où il est question de promesses qu’on ne tient pas. Il embarque Noé pour un voyage qui pourrait bien changer sa vie.

Par l’auteur du garçon en pyjama rayé, un conte pétillant de fantaisie qui aborde des sujets graves avec grâce.

 

Mon avis

Je connaissais John Boyne entre autres grâce à son célèbre roman (d’ailleurs adapté au cinéma) «Le garçon en pyjama rayé» mais j’avais envie de découvrir une autre facette de l’auteur. En effet, jusqu’à présent je n’avais lu de lui que des histoires réalistes sur fond de guerre. Bien que ce soit de superbes récits, j’ai profité de sa venue à la foire du livre de Bruxelles pour découvrir «Noé Nectar et son voyage étrange».

 

Noé Nectar et son voyage étrange est superbe, j’ai plus d’une fois eu les larmes aux yeux en le lisant tant la plume de l’auteur parvient à retranscrire avec exactitude un panel d’émotions. C’est une œuvre empreinte de mélancolie, de tristesse et surtout de tendresse. Ce récit d’une grande beauté est un vibrant hommage à la Vie.

 

Dans cet univers, il est normal de croiser un teckel et un âne qui parlent ainsi qu’un porte-manteau qui se déplace pour vous rendre votre veste. J’ai beaucoup aimé la réécriture d’un conte connu (je ne dévoilerai pas lequel ;)) et les personnages principaux sont très attachants. Bien que court, ce livre destiné à la jeunesse ravira également les adultes grâce à des messages forts et à ses thèmes universels. Relevant du parcours initiatique, l’histoire du jeune Noé Nectar trouvera écho aussi bien dans le cœur des petits que des grands.

 

Vous trouverez plus d’informations sur le site de l’éditeur et si le travail de l’illustrateur vous intéresse voici une petite présentation d’Oliver Jeffers

 

~Melissande~

♥ Le livre de perle de Timothée de Fombelle – 1er article de Melissande

Roman pour adolescents – À partir de 13 ans – 

Pépite du roman adolescent européen 2014

le livre de perle

Le livre de Perle

de Timothée de Fombelle

Gallimard jeunesse, 2014
Illustrateur de couverture: Jeffrey Fisher

304 pages – 155 x 225mm

ISBN 9782070662937

Présentation de l’éditeur: « Il vient d’un monde lointain auquel le nôtre ne croit plus. Son grand amour l’attend là-bas, il en est sûr. Pris au piège de notre histoire, Joshua Perle aura-t-il assez de toute une vie pour trouver le chemin du retour? Un grand roman d’aventure entre réel et féerie, une éblouissante ode à l’amour et aux pouvoirs de l’imaginaire. »

Lire la suite

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

La tour – Album onirique et « architectural »

tour

LA TOUR

Xavier Armange & Chiara Arsego
Rêves bleus
Éditions d’Orbestier (2015)
*****

De tous temps, les hommes ont été curieux. Ils voulaient savoir. Qu’y avait-il au delà des cieux ? Ou Qui ? Y avait-il seulement quelque chose ? Certains le croyaient, d’autres non.

Alors, pour le savoir, ils empileront tout d’abord de grosses pierres les unes sur les autres. Mais le ciel est incroyablement loin. Puis ils ajouteront des piliers de bois, de la paille et de la boue séchée. Mais le ciel est encore extrêmement loin. Ensuite, ils inventeront l’escalier pour grimper sans trop se fatiguer. Mais le ciel est toujours loin, si loin !

Au travers de l’histoire de la construction d’une tour, les siècles défilent et l’on suit l’évolution de l’architecture en même temps que celle de l’humanité. La fin de l’histoire, pleine de gaieté, m’a beaucoup plu. Mais je pressens qu’elle ne plaira pas à tout le monde !

A la fin, une page récapitule brièvement, mais non sans humour, l’histoire de l’architecture.

tour

*****

J’aime beaucoup les textes qui riment, et ceux, comme celui-ci, avec une phrase identique ou presque, qui est comme un leitmotiv. Il y a aussi un côté onirique dans cet album, avec cette tour qui grandit au milieu des nuages.

Le rêve des hommes : savoir qui ou quoi a construit tout ça… Le grand format de l’album (32 x 25 cm) permet de profiter au mieux des belles illustrations. Au hasard des pages, en plus des gens qui travaillent à élever cette tour, vous trouverez des enfants qui jouent, des animaux mais aussi des peintures célèbres…

Je trouve que ça peut être une bonne initiation à l’architecture pour les plus jeunes !

tour

 

Le site de l’illustratrice

Allez donc feuilleter les premières pages !

 

 

 

 

D’autres albums qui parlent de tours ici et .

challenge albums 2018

Cet album participe au challenge albums !

Minus Lupus d’Anne Loyer

Découvrez Minus Lupus, le fils du grand méchant loup, bien décidé à terroriser à son tour tous les enfants !

minus lupusAlbum jeunesse très drôle, dès 4 ans

Minus Lupus

d’Anne Loyer
illustré par Candela Ferrandez

Larousse, 2018
9782035946560, 10,95€

Thèmes : loup, conte, détournement, peur, taille

 

Minus Lupus est le fils du grand méchant loup, et il est bien décidé à faire lui aussi parler de ses exploits, en terrorisant tout le monde. Le voici donc partie en quête du Chaperon Rouge, des trois petits cochons, des 7 chevreaux… bref il veut marcher sur les traces de son père ! Sauf que voilà, Minus Lupus est vraiment minus, et le temps a passé…

Depuis le temps qu’on raconte ses histoires aux enfants, le Grand Méchant Loup a bien vieilli. Pourtant, il résiste, il veut rester le plus grand de tous les méchants loups. Mais Minus Lupuse ne l’entend pas de cette oreille… Il est prêt. Archiprêt.

Minus Lupus est un album bourré d’humour et de références, tant dans le texte que l’illustration. Un régal surtout pour les adultes, qui repèrent de nombreuses références ! Et pour les enfants alors ? Mini hérissonne (3 ans) a beaucoup aimé cet album, bien qu’elle n’ait pas compris beaucoup de références. Si elle connaît la plupart des contes classiques, ils ne sont pas encore suffisamment intégré dans son esprit pour qu’elle comprenne le principe de les retrouver ailleurs… en tout cas pas complètement, et encore moins de façon détournée comme ici. Pour autant, ce personnage de mini loup qui n’arrive pas du tout à faire peur, elle a adoré !

Le texte est bien mené, entre référence et répétition, entraînant pour les enfants qui suivent avec attention les déconvenues de Minus Lupus, espérant une fin… heureuse ? affreuse ? drôle ? vous verrez bien, mais c’est une belle fin !

Un album très intéressant pour les références mais aussi tout simplement pour contourner la peur du loup, car Minus Lupus est franchement attachant. 


+ Challenge Albums 2018

+ d’Anne Loyer est une auteure prolixe nous vous avons déjà présenté :
Les aventures de Kimamila

mais elle a aussi écrit de très beaux romans pour les plus grands comme Candy, Comme une envie de voir la mère ou Happy end, que je dois vraiment vous présenter !  Retrouvez toutes ses parutions sur son site.