7 nuits – Roman ado

nuitsQue font les ados, la nuit, quand leurs parents sont endormis ?

7 Nuits

Pa Ming Chiu

Éditions YNNIS (2018)

*****

S. un jeune garçon de 13 ans et David Meulot, dit Mulot, son ami, se connaissent de longue date. Ce soir, ils ont décidé de faire le mur et de passer la nuit dehors. Tout se passe comme prévu, et Marie, une élève de leur collège que drague Mulot, se joint à eux. Sauf qu’une fois réunis dehors à 1h du mat, ils s’aperçoivent qu’ils ne savent pas quoi faire ! Ils pensent un moment aller fureter dans le collège, mais, craignant des caméras ou un gardien, préfère suivre S. qui vient d’avoir une idée de génie. Et les voilà partis…

*****

7 Nuits est un court roman (162 pages + 22 pages d’illustrations en bonus à la fin) qui se lit très vite. L’écriture est très fluide, très agréable, on est dans la tête de S., on suit ses doutes, ses angoisses, ses interrogations et ses désirs.

Un roman que l’on peut lire sans problèmes dès le début du collège (sauf si vous avez peur que votre loustic fasse la même chose !!) Pas de violence ici, plutôt une douce rêverie. Les 3 ados « jouent » à se faire peur, ont des envies d’autonomie, d’émancipation, de découvertes… Cette histoire sonne tellement « vrai » qu’on se retrouve projeté quelques années en arrière, à retrouver des sensations parfois oubliées.

Une histoire qui mêle habilement amitié, aventure et romantisme !

*****

Un roman qui me donne également l’occasion de découvrir une nouvelle maison d’éditions (nouvelle pour moi, ils existent depuis 2013) les éditions YNNIS qui se sont spécialisés dans la culture pop, les mondes imaginaires et le Japon (anime et mangas entre autres).

La jolie illustration de couverture ainsi que toutes les illustrations contenues dans le livre ont été réalisées par Koni.

Nous suivre et partager :
error0

Moi, j’ai peur du loup – Album

moi

Une peur… imaginaire ?

Moi, j’ai peur du loup ♥
Émilie Vast

Éditions MeMo (2018)

*****

Présentation de l’éditeur : Deux lapins discutent dans la nuit.
« Je peux te dire un secret ? Moi, j’ai peur du Loup.
– Ah oui ! Pourquoi ?
– Parce qu’il a de grandes dents !
– Mais non, c’est le… morse qui a de grandes dents ! »

Au fil des pages, l’un des lapins égrène les qualités qui font du loup un animal effrayant, tandis que l’autre attribue ces qualités à un animal différent. Le loup devient alors un hybride très étrange, bien loin du loup réel, bien plus élégant et moins effrayant ! Alors, qui a peur du loup ?

*****

Ce qui m’a tout d’abord attirée dans cet album, ce sont les illustrations, que j’aime vraiment beaucoup. Sur fond noir, les formes simples des animaux se détachent bien. C’est simple, mais expressif tout de même (par les positions que prennent les lapins en discutant) et le dessin est très délicat (plantes et fleurs).

Ensuite l’histoire : elle est très amusante ! Et très intelligente aussi. On a souvent peur de ce qu’on imagine, de ce qu’on ne connaît pas…

Un petit album très bien fait pour dédramatiser la peur !

*****

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez feuilleter quelques pages.

 

challenge albums 2018

Cet album participe au Challenge Albums 2019

et au Challenge Petit Bac chez Enna – Catégorie Animal

Nous suivre et partager :
error0

Tu vois, on pense à toi ! de Cathy Ytak

Tu vois, on pense à toi est un court roman épistolaire qui permet de partir sur les traces de deux copains en classe découverte sur une île.

tu vois, on pense à toiTu vois, on pense à toi

de Cathy Ytak

Syros, 2017
Tempo, 67 pages
9782748523126, 6,35 euros

***

Amitié, île, correspondance, épistolaire, mail, mer, voyage scolaire

***

Clément et Nolan partent en classe découverte sur l’île Scobier, laissant derrière eux leur amie Alwena, coincée à l’hopital. Ils décident alors de lui envoyer des mails pour lui faire vivre aussi leurs aventures… Alwena quant à elle est friande de ces nouvelles, et de savoir s’ils ont accomplis la mission demandée.

On oscille avec Tu vois, on pense à toi ! entre trois histoires, trois genres presque, et tout ça seulement en une soixantaine de pages.

Nous avons l’échange épistolaire d’une part, et uniquement cela, même si quand les garçons racontent leur journée, des dialogues sont présents. Ainsi pas de narrateur externe pour nous donner des informations sur les personnages ou la véracité de l’histoire, on est obligé de suivre le mouvement, de tourner les pages pour en savoir plus.

C’est Nolan qui y a pensé le premier, à t’écrire. Tu le connais : les bonnes idées, c’est toujours lui qui les a. Après, il faut qu’il trouve quelqu’un pour les mettre en pratique… Et là, c’est moi.

L’aventure, voire l’enquête menée par Clément et Nolan, est aussi un élément important de l’histoire, celui qui tient en haleine Alwena, qui lui permet d’être un peu avec eux sur l’île. Une histoire à la limite du merveilleux, qui étonne, questionne.

Enfin, il y a l’amitié, le secret d’Alwena, la boite bien lourde que Clément et Nolan transportent. Ce mystère ajoute encore une autre dimension au roman, le rendant doux et touchant. Une vraie ôde à l’amitié avec des mots très justes, des émotions simples, et des enfants touchants.

Un roman court mais très riche, avec les doux mots de Cathy Ytak et une imagination débordante d’enfants. Un texte court, facile à lire, mais très positif et intéressant dès 9 ans.


+ le site de Cathy Ytak

+ D’autres livres de Cathy Ytak à découvrir sur Délivrer des Livres :

LaSeuleFaçonDeTeParlerMains

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Le monde selon François – Bd jeunesse

monde mondeLe monde selon François

Renaud Collin (ill.) & Vincent Zabus

Coll. Punaise

Ed. Dupuis

* * * * *

T1 : Le secret des écrivains (2007)

T3 : Le Maître du Temps (2009)

* * * * *

François est un jeune garçon à l’imagination débordante qui passe son temps à inventer des histoires plus abracadabrantes les unes que les autres ! Mais il en a assez, son imagination, sa passion pour les mots et les histoires ne lui apportant que des déboires… Il se débarrasse donc de tous ses écrits. Mais il a beau faire, ses histoires lui reviennent sans cesse, sous une forme ou une autre !

François a des parents divorcés, un père proche du « burn out » au boulot et qui, du coup, ne s’occupe guère de lui… Son imagination lui tient compagnie et l’aide à tenir le coup quand il se sent trop seul !

* * * * *

Cette bd m’a vraiment beaucoup plu. Déjà parce qu’elle parle des mots, des histoires et du pouvoir de l’imagination. Mais aussi parce qu’elle aborde des thèmes importants qui peuvent être le quotidien des enfants (le divorce, la solitude, le surmenage au travail de leurs parents, le sentiment d’abandon…) et qu’elle le fait avec douceur et humour.

Le monde selon François n’est pas une bd toute jeune puisqu’elle date de 2007, mais elle a été rééditée en intégrale en 2014. Mon seul bémol porte sur le format de la bd car l’écriture des bulles est petite.

Une bd vraiment adorable (et pas gnan gnan du tout !!). Le petit garçon a une bouille toute ronde très mignonne, il est débrouillard et très volontaire. C’est un personnage que j’ai trouvé très attachant. J’ai bien apprécié le dessin, même s’il fait un peu « dessin animé » par moments, et les couleurs aussi (il y a souvent une couleur dominante dans la page – des fonds oranges ou verts ou bleus). La mise en page est particulière aussi, avec parfois de très petites cases ou encore de très gros plans.

Une bd avec laquelle on ne s’ennuie pas une seule seconde !

En bref : N’hésitez pas si vous passez devant, jetez un œil ! Tendresse, Imagination et Humour, c’est un mélange sympa, non ?

De Vincent Zabus, nous vous avons déjà présenté : Macaroni

La bd de la semaine

Pour cette reprise, nous sommes accueillis chez Noukette

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0