Le glacier qui refusait de fondre d’Hélène Gloria et Célina Guiné

Un album poétique sur une triste réalité, celle du réchauffement climatique.

Album pour la jeunesse à partir de 6 ans

Le glacier qui refusait de fondre

d’Hélène Gloria

et Célina Guiné

Editions La marmite à mots éditions jeunesse ,
hors collection, octobre 2020,
36 pages- 13,90 euros

 

Thèmes : écologie, glaciers, réchauffement climatique, avenir, planète, 

 

Présentation de l’éditeur: Aujourd’hui je suis allée marcher dans la montagne. J’ai levé les yeux vers les sommets. Que vous est-il arrivé, géants de glace?

 

 

Tout d’abord, quelle magnifique illustration de couverture! Tout comme la protagoniste que l’on voit au pied d’un de ces géants de glace, on se sent tout petit face à ces colosses. Rien ne semblait pouvoir les ébranler et pourtant ils sont devenus fragiles un jour, sans prévenir. Le glacier qui refusait de fondre est donc avant tout un album pour faire réfléchir les plus jeunes sur le dérèglement climatique et son impact sur notre planète.

Dans Le glacier qui refusait de fondre, Hélène Gloria aborde avec beaucoup de sensibilité un thème on ne peut plus actuel: la fonte des glaciers. Pourtant primordiaux pour l’équilibre de notre planète, les géants de glace perdent chaque jour du terrain. Et leurs grands corps gelés fondent comme neige au soleil.

Idée originale, le personnage principal raconte dans une sorte de monologue intérieur la lente agonie des glaciers. Au fur et à mesure du récit, nous comprenons que la jeune femme attend un enfant et qu’elle souhaite préserver son environnement pour lui. Elle lui décrit leur beauté fragile et fascinante et insiste sur l’importance de les protéger.

Les illustrations de Célina Guiné sont à couper le souffle! A l’aide d’un camaieu de bleu rehaussé de reflets blancs et rosés, l’artiste donne littéralement vie aux géants de glace. C’est sublime, j’adore!!!

Le glacier qui refusait de fondre est donc un magnifique album que je vous invite vivement à découvrir!

 

~Melissande~

 

+ Un autre album qui prête à réfléchir: Un jour d’été de Heyjin Go

+ Un documentaire sur Greta Thunberg présenté par Nathalie: Greta Thunberg: sauvons la planète! d’Elise Fontenaille

 

Sur l’origine des espèces de Charles Darwin adapté et illustré par Sabina Radeva

Sur l'origine des espèces

Album documentairepour la jeunesse
à partir de 7 ans

Sur l’origine des espèces

de Charles Darwin

Adapté et illustré par Sabina Radeva

Editions Hélium, 2019,
ill. Sabina Radeva,
64 pages- 16,90 euros

 

Thèmes: animaux, évolution, sciences

 

 

Présentation de l’éditeur: “Sabina Radeva, biologiste moléculaire passionnée et illustratrice, a reconstitué l’œuvre la plus célèbre de Darwin sous la forme d’un livre magnifiquement illustré.

Les images, grandioses, donnent vie à la théorie de l’évolution pour les jeunes lecteurs, tandis que l’auteur ajoute aux conclusions de Darwin celles qui ont été établies par les chercheurs depuis la parution de L’Origine des espèces.

Un album documenté qui démontre à quel point la planète est riche, incroyablement précieuse, et combien nous sommes liés aux animaux qui l’habitent.”

 

Sur l’origine des espèces de Charles Darwin adapté et illustré par Sabina Radeva est un ouvrage foisonnant de curiosités scientifiques. Ces dernières sont passionnantes et expliquées de façon claire aux plus jeunes. Grâce à des planches colorées et bien agencées, le petit lecteur découvre les merveilles de la nature à travers leurs noms scientifiques.

 

Avec Sur l’origine des espèces, le darwinisme n’aura plus aucun secret pour eux. J’ai redécouvert avec plaisir les premières théories sur l’évolution des espèces. Cet ouvrage est réellement accessible à un jeune public. Les illustrations, riches et colorées, habillent l’album de bien jolie façon.

Sabina Radeva s’est appropriée avec brio une des œuvres naturalistes les plus célèbres. Chapeau bas!

Sur l’origine des espèces de Charles Darwin est un ouvrage intéressant que j’ai aimé découvrir et qui plaira certainement aux petits comme aux grands!

 

~Melissande~

 

+ Nathalie vous parle de la vie de Darwin en BD ici

+ Une autre bande dessinée mais pour la jeunesse basée sur l’exploration de la nature, présentée par Nathalie: Calpurnia de Daphné Collignon

Penss et les plis du monde – BD ♥

penssAdmirer et comprendre la nature
Roman graphique Ado/Adulte

Penss et les plis du monde ♥

Jérémie Moreau

Delcourt (2019)

*****

En ces temps préhistoriques où la vie des hommes est une survie permanente faite de chasse, de cueillette et de recherche d’un abri, Penss rêve. (Ma phrase me fait penser à Frédéric de Léo Lionni, mais la suite de l’histoire est très différente !)

Donc, Penss, jeune garçon qui vit avec sa mère au sein d’un clan, est un rêveur, pas un chasseur ou un pêcheur… Sa mère lui dit : “Tu te trompes de vie… Tu vois les reflets quand il faut regarder les poissons. Tu regardes la mousse à tes pieds quand il faut voir l’horizon…”

Mais Penss s’obstine. D’une part parce qu’il est fasciné par la beauté du monde qu’il contemple et d’autre part, parce qu’il veut comprendre ce monde, la façon dont il fonctionne.

*****

Quel plaisir de voir en ouvrant cette bd que je n’étais pas la seule à regarder le monde de cette façon là… Observer les veines d’une pierre, le détail d’une écorce, les différents stades d’une plante, les multiples couleurs et textures des feuilles des fleurs ou de la mousse… En lisant les premières pages, j’ai été ravie !

En plus, les illustrations et les couleurs sont magnifiques

Si je n’aime toujours pas trop la façon dont Jérémie Moreau dessine les visages, j’adore par contre sa façon de peindre la nature.

Un magnifique roman graphique sur la curiosité et la beauté du monde !

*****

Lire les premières pages

Voir aussi les avis de : Noukette, Moka, Lecturissime

Les blogs de Jérémie Moreau : « Chronique contemporaine des pousseurs de pierre« , un site plus récent, et son site actuel

Du même auteur (illustrateur uniquement sur cet album) : Le singe de Hartlepool : vu par Sophievu par Nathalie

et La saga de Grimr (auteur et illustrateur)

Cette semaine nous sommes réunis chez Noukette

Ecoute les oiseaux de Léna Mazilu, Yoann Guény et Maxime Zucca

Ecoute les oiseaux est un album immersif, original et ludique !

Album pour la jeunesse (documentaire) dès 7 ans

Écoute les oiseaux

de Léna Mazilu,

Yoann Guény

et Maxime Zucca

Éditions Albin Michel jeunesse, octobre 2019,

24 pages- 19,90euros

***
Thèmes: oiseaux, chants, immersion, nature
***

 

Présentation de l’éditeur: “1 livre + 1 application. Une expérience immersive dans le monde fascinant des oiseaux! Découvre 20 oiseaux de ton quotidien, anime-les pour les faire chanter, déploie la frise et entraîne-toi à les reconnaître!”

 

Tout est expliqué dans le résumé, Écoute les oiseaux est un album vraiment très original. C’est la première fois que je lis un ouvrage immersif avec application et c’est vraiment génial! De cette façon, nous apprenons à mieux connaître et reconnaître les petits habitants de nos jardins. L’idée de la frise est elle aussi bien pensée. C’est éducatif et ludique, d’un côté nous apprenons les noms et caractéristiques des 20 oiseaux, de l’autre nous essayons de les reconnaître parmi les branches.

Écoute les oiseaux bénéficie d’illustrations délicates, aux couleurs douces. La frise est très agréable à regarder car la vingtaine d’oiseaux s’y nichant crée une harmonie de formes et de couleurs.

À la fin de l’ouvrage, Maxime Zucca donne quelques conseils pour devenir un parfait ornithologue en herbe. On y retrouve également quelques sites utiles.

Tout est donc bien pensé pour que les enfants et leurs parents puissent partager une belle expérience. Moi-même, je ne connaissais que 12 espèces sur les 20 présentées dans “Écoute  les oiseaux”. C’est une belle découverte.

Les explications comprennent les caractéristiques physiques de l’oiseau (la couleur du plumage entre autres) mais aussi le type de chant, le mode de vie et l’habitat naturel. De petites anecdotes permettent de connaître leurs petits secrets. De ce fait, les auteurs entrent directement en contact avec le lecteur pour le mettre dans la confidence.  C’est un bon procédé pour qu’il se sente spécial et ait l’impression de savoir ce que d’autres ignorent.

Un très bel album à mettre entre toutes les mains !

 

~Melissande~

 

+ Un autre documentaire présenté par Nathalie: Sam et les oiseaux du monde de Fleur Daugey et Marie de Monti

+ Un album poétique aux illustrations douces, présenté par Nathalie : L’oiseau qui avait avalé une étoile de Laurie Cohen et Toni Demuro