L’expédition – Album ♥

ExpéditionAlbum à partir de 6 ans

L’Expédition

Stéphane Servant & Audrey Spiry

Éditions Thierry Magnier (2022)

*****

L’expédition raconte la vie d’une femme. Petite fille née près de la mer, elle a toujours voulu naviguer. En grandissant, son rêve s’est affirmé, toujours plus fort. Lorsqu’elle a été assez grande, elle a construit une embarcation, et, avec l’aide de ses parents, elle est partie. Ses parents lui ont légué des choses qui lui ont servi toute sa vie durant. “Le courage, la force et le sourire, la meilleure des armes, la plus brillante des épées.”

Pendant longtemps, elle naviguera, libre et joyeuse. Elle affrontera des tempêtes, des monstres, vivra toute une vie d’aventure !

*****

Il y a des couvertures comme ça, qui vous attirent. Qui parlent à un petit quelque chose au fond de vous. Et qui vous font ouvrir le livre. Là, en ouvrant cet album, j’ai fait “Waaahhh !!!

Même sans connaître l’histoire, en feuilletant l’album et en regardant les illustrations, on part déjà en voyage…  Mais ne pas lire le texte serait une erreur. Il nous apprend comment cette jeune femme va affronter des tempêtes ou des monstres marins. Comment ce que ses parents lui ont légué, lui a servi, toute sa vie durant.

Une ode au voyage, au courage, à la liberté… Cet album est tout cela.

J’ai adoré ce beau texte poétique et j’ai été fasciné par les peintures d’Audrey Spiry, que je ne connaissais pas (en fait j’ai pris cet album pour sa couverture et le nom de Stéphane Servant !)

J’ai aimé son trait, ses couleurs, l’ambiance que l’on ressent en voyant ses tableaux, le mouvement (de l’eau, du vent…) C’est vraiment très beau !!

A lire de toute urgence, bien évidemment.

https://www.editions-thierry-magnier.com/files_etm/book/pg_int/gd/9791035204891_l-expedition-page-2.jpg

*****

Le site d’Audrey Spiry (avec d’autres illustrations de cet album)

Chez un autre éditeur, Audrey Spiry a déjà illustré deux albums dont vous avez peut-être entendu parler : Lotte, fille pirate et Tempête

De Stéphane Servant, nous vous avons déjà présenté plusieurs albums très chouettes : “Cinq minutes et des sablés“, “Boucle d’ours” et “Le crafougna” et Cavale, des albums drôles ou tendres que je vous invite vivement à découvrir ! Ainsi qu’un roman ado “Sirius” un coup de cœur pour Sophie comme pour moi !

Son blog (avec une très jolie bio)

*****

L’idée du siècle – Album ♥

idéeAlbum à partir de 3/4 ans

L’ idée du siècle ♥

Katerina Sad

Traduit de l’Ukrainien par R. M. Lavill

Alice Jeunesse (2022)

*****

Un propriétaire a abandonné sa ferme et tout un troupeau de canards. Au départ, les canards cherchent des solutions dans les nuages, car ils ne veulent pas mourir de faim ou de froid. Puis, l’ idée de génie : il faut passer une petite annonce pour trouver un nouveau propriétaire !

Oui mais voilà, cette idée présente tout de même un petit problème. Les canards ne savent pas écrire… Qu’à cela ne tienne, ils vont apprendre !! Mais ils ont beau s’entrainer, ce n’est pas gagné. Ils vont être secourus par un petit hérisson…

*****

https://www.clohars-carnoet.fr/wordpress/wp-content/uploads/2022/03/drapeau-ukraine.jpg

Katerina Sad est une autrice/illustratrice ukrainienne. Et c’est pour cette raison que j’ai demandé à ma bibliothèque de commander cet album. Je ne connaissais pas du tout cette autrice, mais je connais la maison d’édition, à qui l’on peut faire confiance.

Et j’avoue que personne n’a regretté cet achat ! C’est grâce au challenge de BidibLe tour du Monde en 80 livres” que j’essaie de découvrir régulièrement des littératures étrangères que je ne connais pas. Et on entend tellement parler de l’Ukraine depuis plusieurs mois… (Malheureusement pour eux).

*****

L’histoire de ces canards qui essaie d’apprendre à écrire est franchement loufoque et amusante.

Et j’ai adoré les illustrations, pleine de pep’s et de chouettes couleurs. Je pense que c’est de la peinture, on voit des traces différentes (de brosse, d’éponge ? Je ne sais pas mais le rendu est très joli !)

Un très bel album qui m’a beaucoup plu !

*****

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez voir les premières pages.

A noter : Chez Alice Jeunesse également les albums sont de bonne qualité. Papier épais, couverture solide et les livrets sont cousus et collés. De plus le papier est issu de forêts gérées durablement.

*****

Un album qui participe donc au challenge

Le Tour du Monde en 80 jours LIVRES (mon récap)

monde

En route ! Livre dès 2 ans

routeAlbum

A partir de 2 ans

En route !

Isabelle Simon

Kilowatt (2022)

*****

Un bonhomme, trouvant la journée belle, part à l’aventure. En route ! D’autres le suivent, avec plus ou moins d’enthousiasme, de courage. Et voilà une ribambelle de bonhommes en balade… Quand soudain… retentit un bruit terrifiant !

Houlala ! Mais que s’est-il passé ?

(Vous le saurez en lisant l’album. Je ne vais quand même pas tout vous raconter, Nanmého !)

*****

L’histoire est simple, courte, mais très amusante. Et les illustrations sont vraiment originales avec ces bonhommes-cailloux ! Ça donne envie de faire la même chose…

D’ailleurs, à la fin du livre, une page nous invite à jouer ! A ramasser des cailloux avec de belles formes ou de jolies couleurs pour créer à notre tour des tas de personnages et de multiples aventures.

Le petit format de ce livre (14 x 18 cm) est bien pratique pour les mains des petits. Et ses pages sont épaisses et solides. La couverture est robuste et les livrets sont cousus et collés. Bref, ça devrait résister aux petites mains encore parfois malhabiles à cet âge là.

Moi qui adore ramasser des cailloux (oui, les coquillages aussi), ce petit livre et ses idées amusantes ne pouvaient que me plaire !

route

*****

Le site d’Isabelle Simon

Son Instagram

Ces illustrations avec des cailloux m’ont fait penser à un livre-jeu qui donnait des idées de personnages avec des coquillages… (mais il date de 2005 et ne doit pas être facile à trouver !)

Des éditions Kilowatt, je vous avais présenté : Tout le monde sait faire du vélo, un petit roman à partir de 6/7 ans.

Le lys de Brooklyn ♥ – Mois Américain 2

lysUn classique de la littérature américaine
Roman

Le lys de Brooklyn ♥

Betty Smith

Traduit de l’américain par Maurice Beerblock

Belfond Vintage (2014 / vo 1943)

*****

Le lys de Brookyn commence en 1912. Francie vit avec ses parents et son frère Neeley. Leur mère Katie est femme de ménage, et leur père Johnny est serveur et chanteur. Malheureusement, il boit plus qu’il ne travaille et ne rapporte pas toujours beaucoup d’argent à la maison. Chez les Nolan, on tire souvent le diable par la queue. Pour autant, ils ne sont pas malheureux.

Francie aime la lecture par dessus tout. Elle a décidé de lire tous les livres de la bibliothèque par ordre alphabétique. Pour cela, elle lit un livre par jour et deux le samedi.

*****

J’ai bien conscience que mon résumé n’est pas très attirant. C’est un livre qui fait plus de 700 pages et dans lequel il se passe tellement de choses ! Je vous invite donc à lire l’extrait mis plus bas pour avoir une idée du style de l’auteur. Et à faire confiance aux nombreuses critiques positives que vous pourrez trouver un peu partout.

Francie Nolan est un personnage marquant dont je me souviendrai longtemps, tout comme Jo dans les “4 filles du Dr March” ou encore Anne dans “Anne et la maison aux pignons verts”. C’est un roman qui parle de pauvreté, de l’enfance, du désir de voir ses enfants avoir une meilleure vie que soi…

Le lys de Brooklyn est un roman émouvant qui m’a beaucoup plu !

***

Extrait

“Pour Francie, le samedi débutait par la promenade chez le fripier. Comme tous les gosses, à Brooklyn, elle et son frère Neeley récoltaient des chiffons, de vieux papiers, de la ferraille, du caoutchouc, d’autres choses encore, qu’ils entassaient au fond de la cave dans une boîte qui fermait bien, ou, sous leur petit lit, dans un carton. Au cours de la semaine, Francie, revenant de l’école, rentrait chez elle à pas comptés, l’œil aux aguets dans les ruisseaux, en quête de morceaux de ce papier d’étain qu’on trouve dans les paquets de cigarettes, ou qui sert à envelopper le chewing-gum. Il fallait fondre tout cela dans le couvercle d’un bocal, car le fripier n’acceptait pas le papier d’étain non fondu ; trop d’enfants fourraient des rondelles de fer dans les boulettes pour qu’elles pèsent davantage. Parfois, Neeley découvrait une bouteille à eau de Seltz ; Francie l’aidait à la décapiter, puis à fondre le plomb. Le chiffonnier n’eût pas acheté la tête tout entière ; il eût craint d’avoir des ennuis avec les fabricants d’eau gazeuse. Une bouteille à eau de Seltz était une affaire ; fondue, elle valait carrément ses cinq sous.”

*****

Il a été adapté au cinéma par Elia Kazan

Un roman qui participe à plusieurs challenges

*

2022 en Classiques sur ce blog et chez Blandine (Vivrelivre)

2022

*

LE TOUR DU MONDE EN 80 Jours LIVRES (USA)

proposé par Bidib

monde

*

Le Mois Américain

https://lh3.googleusercontent.com/pw/AM-JKLVftJUmN4kBgTDScLvT0qLl-vOXeg7ntXmHW9TpoLgxaqBfs1CdWX9D0LiCDlLj6UuPxL6RufC5mTUs7AHwVicBluDdYtLTb5N-Ou-87onSbA2Ogvniu830_oeb4S2EG0gkLd0gZ9LDi--wyex575MFdw=w587-h500-no?authuser=0

Logo emprunté à Enna

*

Et le Pavé de l’été chez Sur mes brizées

puisqu’il fait 708 pages dans cette version Belfond [Vintage]