Tous emmitouflés – Album BB

tousAlbum BB

tous emmitouflés

Marie-Noëlle Horvath

La Joie de Lire (2020)

*****

Présentation de l’éditeur : L’hiver est arrivé. Comment les animaux vont-ils faire pour lutter contre le froid ? Les chiens redoutent de tomber malades, les crabes ne veulent pas que leurs pinces gèlent, les pingouins ont peur de prendre froid au cou ou et les élans aimeraient garder leurs bois au chaud.
Heureusement, tous les animaux peuvent compter sur le mouton qui se charge d’emmitoufler ses amis d’un simple fil de laine…

*****

Un thème tout simple et d’actualité pour ce joli petit (16 x 16 cm) ouvrage tout carton et aux coins arrondis : le froid !

On pourra, au choix, soit feuilleter ce petit album en silence, soit énumérer les animaux ou les parties où ils sont froids et qui sont recouvertes de laine rouge.

Les illustrations de Marie-Noëlle Horvath sont toujours aussi originales ! On dirait qu’elle a dessiné au feutre sur un tissu, puis qu’elle a brodé par dessus. Je trouve ça très amusant et ça change de ce qu’on propose bien souvent aux tout-petits ! Même si l’offre s’est étoffée depuis quelques années.

N’hésitez pas à aller voir d’autres illustrations sur son blog ou sur internet, elle fait des choses vraiment peu classiques !

*****

De Marie-Noëlle Horvath, déjà présentés sur ce blog : L’ours et la nuit

L’ultra book de l’autrice.

Petite bio sur le site de l’éditeur, La Joie de Lire.

Le grand imagier animé de la maternelle

Album documentaire dès 2 ans
Imagier

Le grand

imagier animé

de la maternelle

de Cogumelo

Larousse Jeunesse, 2020
Couverture cartonnée

9782035985934, 13,95€

***

Thèmes : école, maternelle, imagier

***

 

 

Le grand imagier animé de la maternelle est un grand livre cartonné pour partir à la découverte de la maternelle. Accessible aussi bien à 2 ou 3 ans, il se compose à la fois de photographies et d’illustrations.
Beaucoup de scènes de la vie de l’école, du vocabulaire bien varié, et en plus des volets à soulever pour chaque image, pour en découvrir plus, découvrir son nom…

Mon micro hérisson de 2 ans est entré à la maternelle en septembre, en Toute petite section. Il y a eu des hauts et des bas, mais tout semble maintenant bien lancé. Alors pourquoi lui faire découvrir ce livre maintenant ? Car il n’a jamais voulu le lire au mois d’août, c’était trop abstrait pour lui la maternelle, l’école, et du coup ce livre était bien trop complet pour lui.

Avec quelques semaines d’école de recul, il est maintenant prêt à en parler avec moi, à apprendre du vocabulaire, et surtout ce livre est un merveilleux outil pour qu’il me parle de ce qu’il fait à l’école, car sinon, impossible de savoir !

Grâce aux thèmes très variés de ce livre Le grand imagier animé de la maternelle, qui comprend 250 mots, il est facile de trouver des sujets de discussion autour de la maternelle, mais aussi de jouer avec le livre et ses volets.

Un grand imagier sur la maternelle, très complet et qui offre un côté ludique avec les volets, parfait pour les petits curieux ! Il y a même presque parfois un peu trop de volets, ce qui peut inciter l’enfant à jouer plus qu’à écouter, mais cela permet d’y revenir en plusieurs fois !

Une collection d’imagiers colorés, alliant illustrations, photographies et animations, ça a bien fonctionné chez nous, on va donc partir à la découverte de d’autres titres de la collection, comme celui des animaux.

 

D’autres livres sur l’école :
Rita et Machin à l’école

La rentrée des animaux

Emilie en route pour l’école 12

Le pays du fond de la classe

 

Lune de Junko Nakamura

Cet album de Junko Nakamura est une promenade magique au clair de lune.

Album pour enfants dès 3 ans

Lune de Junko Nakamura

Éditions MeMo, septembre 2019,

36 pages, 15 euros

Thèmes: vie quotidienne, famille, lune, port

 

Présentation de l’éditeur: “Quand le cirque se termine, c’est la nuit. Elle doit être là. La lune qui nous regarde.

La nuit est tombée. En sortant du cirque, un enfant chemine avec sa vieille amie, la Lune.

Entre rêve éveillé et merveilleux du quotidien, Junko Nakamura nous emmène une fois de plus dans la magie poétique de ses clairs obscurs, dans une histoire où chacun de nous trouve sa place, dans ses textes où les silences sont aussi importants que les mots.”

 

Avec Lune, nous retrouverons la grâce des instants éphémères si chère au peuple japonais. Il s’agit d’un album unique qui conte, à l’aide de phrases courtes et d’illustrations très colorées, le passage de la lune jusqu’à l’aube. Lune surprend tout d’abord par son thème si simple, décrit avec tant de finesse et de poésie qu’il en devient nostalgique.

 

Nous suivons un petit garçon et sa maman à la lueur bienveillante de la lune.  A aucun moment nous ne faisons la connaissance du papa mais un bateau s’éloigne au crépuscule… Junko Nakamura nous laisse le soin d’imaginer le quotidien de ce petit garçon, ainsi que l’histoire de ce  fameux bateau qu’il aperçoit dans la baie à la sortie du cirque.

Lune est un album évoquant la douceur des instants volés. Junko Nakamura entraîne les petits lecteurs dans la magie du crépuscule, sous l’œil rieur de Madame la Lune.

 

~Melissande~

 

+ Un très beau conte japonais qui parle de la lune présenté par Nathalie: “Le kami de la lune” de Nathalie Dargent et Sandrine Thommen

+ Un recueil de contes présenté par Hérisson: “Les contes de la lune” d’Elisabeth Delaigle

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Un porcelet tout nu – Album comptine

porceletAlbum

UN PORCELET TOUT NU

Elzbieta

Pastel

L’École des loisirs (1990)

*****

C’est l’histoire d’un porcelet. Un porcelet de Chine, qui vit, tout nu, sur une île. Il est un jour interpellé par un homme, qui, le trouvant mignon, l’invite pour le goûter. Le porcelet, qui est très gourmand et aime beaucoup beaucoup manger, accepte. Sauf qu’il entend l’homme, qui est boucher, chanter une drôle de chanson en affutant ses couteaux ! Une chanson où il est question de… saucissons !!

*****

C’est un album très amusant ! Avec un début et une fin comme une sorte de comptine. Et tout le reste qui rime ! Le petit cochon est très mignon, le boucher avec ses couteaux est quand à lui plutôt effrayant.

Quand aux illustrations, elles sont très douces avec des couleurs presque “délavées”…

Extrait :

“Un porcelet de Chine, menu menu, sur une île flottante, tout nu, tout nu.

Comme tu es mignon mon petit cochon, dit un boucher en le voyant passer. Viens chez moi, je te donnerai à goûter.

Je veux bien dit le porcelet, car j’aime beaucoup manger. Mais je ne suis pas un cochon, je suis une petite cochonne.

Miam, miam, pense la petite cochonne, qui attend son goûter. Mais que chante le boucher en affûtant son grand couteau ? Le chant des charcutiers…”

*****

Biographie et Bibliographie D’Elzbieta sur le site de l’éditeur.

D’autres histoires de cochons présentées sur ce blog :

Le plus grand chasseur de LOUPS de tous les temps,

Le Noël de Boulie,

Monsieur Loup a les crocs