Le Prince heureux et autres contes

HeureuxContes
A partir de 11 ans

Le Prince heureux le géant égoïste et autres contes

Oscar Wilde

Illustrations d’Étienne Delessert

Traduit par Léo Lack
Coll. Folio Junior

Gallimard Jeunesse (1997/vo 1888)

*****

Il y a 5 contes rassemblés dans ce recueil :

  1. Le Prince heureux : Sans aucun doute l’histoire que j’ai préféré, même si elle n’est pas d’une folle gaité. Le prince est heureux tant qu’il est vivant car il vit dans le Palais de sans-soucis où l’on ne permet pas à la douleur d’entrer. De plus, de hauts murs cachent la misère du monde. Mais statufié et mis en hauteur, il voit toute la misère de la ville… Et il pleure.
  2. Le rossignol et la rose : Le sacrifice jusqu’à la mort au nom de l’amour ? Encore plus triste !! Ingratitude et indifférence sont les thèmes de conte-ci, alors qu’il est question d’amour tout au long du récit…
  3. Le géant égoïste : Un géant égoïste découvre l’amitié et le partage. Je n’ai pas trop apprécié la fin, un peu trop mystique à mon goût. Une histoire pas très gaie non plus.
  4. L’Ami dévoué : J’ai trouvé cette histoire affreuse et horriblement cynique ! Où l’on comprend que ce qui est bon pour l’un, ne l’est pas forcement pour l’autre… Ben voyons ! Tu parles d’un ami…
  5. La fusée extraordinaire : Le thème de ce conte est la prétention. Il n’est pas particulièrement triste, mais le personnage principal, une fusée de feu d’artifice (Si, si !!) est très vaniteuse et parfaitement imbuvable !!

En fait, en lisant ce recueil, je me suis aperçue que je connaissais déjà ces histoires… Et pour cause, j’avais lu ce recueil-ci “Contes” qui compte une histoire de plus et dont, surtout, j’ai beaucoup plus apprécié les illustrations.

*****

Écouter ou lire certains de ces contes :

Le Prince heureux (mp3) – Le rossignol et la rose (mp3)

Le géant égoïste” (pdf)

D’Oscar Wilde, Sophie vous avait présenté “Le fantôme de Canterville

*****

Un recueil qui participe à plusieurs challenges

Le tour du monde en 80 livres (Angleterre) chez Bidib

monde

*

légendes

 au challenge Contes et Légendes chez Bidib également

*

C’est le Mois Anglais chez Lou et Titine

 

*

Sans oublier 2022 en Classiques sur ce blog et chez Blandine (Vivrelivre)

2022

*

DIX JOURS AVANT LA FIN DU MONDE

dixEt s’il ne vous restait que 10 jours à vivre ?
Roman SF

DIX JOURS AVANT LA FIN DU MONDE

Manon Fargetton

Folio SF (2022)

Gallimard Jeunesse (2018)

*****

H-239 : Gwen essaie d’écrire un roman. Mais quand il relit ce qu’il vient d’écrire, ça ne va pas, l’histoire lui échappe. Sara, sa compagne, est en plein boulot aussi, elle développe des drones de secours. Au même moment, Lili-Ann se balade en prenant des photos et en pensant à son mémoire de master qui n’avance pas.

Valentin est revenu habiter chez sa mère. Elle est malade et ne s’en sortirait pas seule. Béatrice est policière et c’est son jour de repos. Sa sieste est brutalement interrompue par le téléphone.

Tous vont apprendre en même temps ou presque la terrible nouvelle. Des explosions parties de Nouvelle-Zélande ravagent la planète. En France, si rien ne change, il ne reste que dix jours avant la fin du Monde.

*****

Vous êtes-vous déjà posé cette question ? S’il me restait un mois ou un an à vivre, qu’est-ce que je ferais ? Quelles seraient mes priorités ? Pour les héros de cette histoire, il ne reste que dix jours…

Les personnages sont présentés de telle façon qu’on y croit et qu’on a envie de les connaître davantage (Mon préféré, c’est Brahim). Et comme ils sont présentés les uns après les autres au fil des chapitres, on se demande ce qui va les relier, les attirer les uns vers les autres.

J’ai trouvé la fin un peu rapide, ce sera mon seul bémol… Mais j’étais bien dans cette lecture, dans cette histoire et je n’avais pas envie qu’elle se termine !

J’ai beaucoup aimé aussi le livre dans le livre, la façon dont c’est amené et l’urgence d’écrire que ressent Gwen.

Un roman très addictif !

*****

Si vous voulez en savoir un peu plus : Sa page Facebook – Son compte Instagram

+ Retranscription d’une conversation que j’ai eu le plaisir d’avoir avec elle

Romans de Manon déjà présentés sur ce blog :

***

Esther Anderson – Album ♥

Esther

Le parfum des vacances
Album dès 6/7 ans

Esther Andersen

Timothée de Fombelle

Irène Bonacina (ill.)

Gallimard Jeunesse (2021)

*****

Ça commence comme ça : “C’était les vacances. Le premier jour, je prenais le train tout seul avec ma valise. C’était chaque fois le plus beau jour de ma vie. Je regardais les gens. Le contrôleur m’appelait “jeune homme”. J’avais dans un sac sur mes genoux les chips écrasées et l’odeur de banane. Dehors, les champs étaient jaunes avec au bord les traits noirs des haies et des forêts. L’oncle Angelo m’attendait à la gare. J’étais le seul à descendre du train, comme dans les westerns.”

*****

Dès le début, cette histoire de grandes vacances sent l’aventure à plein nez. Il y a de grands espaces, du soleil. La liberté totale, le bonheur d’une étonnante découverte et d’une jolie rencontre. Tout est doux dans cet album ! Cet enfant qui prend tant de plaisir (et nous avec lui) à ses grandes balades à vélo, cheveux au vent, ouvert à toutes les senteurs, toutes les promesses.

Dès le début, dès le voyage en train, on sent son émotion, sa joie, son impatience. Et on a des souvenirs de voyage qui remontent…

Les dessins m’ont fait penser à Sempé, ils sont très fins mais aussi très joliment colorés à l’aquarelle. Ils m’ont beaucoup plu.

Il y a une ambiance apaisante dans cet album, comme si on était nous aussi un peu parti en vacances…

A lire sans hésiter ♥

*****

N’hésitez pas à aller feuilleter les premières pages sur le site de l’éditeur

Illustré par Irène Bonacina, un autre très bel album : Cinq minutes et des sablés

Et de Timothée de Fombelle : Georgia, tous mes rêves chantent ♥, Victoria rêve (6ème roman présenté), Thimothée de Fombelle (5 romans présentés), Le livre de Perle, Capitaine Rosalie

Banquise Blues – Album

banquiseVous avez un petit ronchon à la maison ?
Lisez-lui cet album !

à partir de 3 ans

BANQUISE BLUES

Jory John & Lane Smith (ill.)

Gallimard Jeunesse (2017)

*****

« J’ai faim, je suis fatigué et en plus j’ai mal partout. Quand je marche, je me dandine comme un gros canard. C’est vraiment ridicule… » Sur la banquise, un petit manchot se plaint à longueur de journée. Non seulement il doit subir le froid, la neige et tous les prédateurs, mais en plus, il lui faut supporter ses propres congénères… C’est vraiment pas de chance ! Et si la vie avait quand même quelques bons côtés ?

*****

Un petit album très amusant pour montrer aux plus jeunes qu’il y a souvent deux façons de voir les choses. Notre petit pingouin râleur tombe sur un morse bienveillant qui va lui tenir un étrange discours…  Commençant par râler parce qu’il y a toujours des gens bizarres qui viennent lui parler, il va finalement repenser à ce que lui a dit ce morse. Et regarder autour de lui et s’apercevoir qu’effectivement, la mer est froide, mais elle est belle, tout comme la neige ou les montagnes. Mais ensuite le soir tombe et…

Comment rester indifférent devant tous les problèmes de ce pauvre pingouin ? Bon, j’avoue, j’ai bien rigolé, ce qui n’est guère charitable !!

J’ai beaucoup aimé les illustrations de Lane Smith faites de petites tâches de couleur. Il y a beaucoup de blanc bien sûr, c’est la banquise, mais il n’est jamais totalement blanc. Parfois grisé, parfois bleuté, il a toujours une “consistance”.

*****

De Lane Smith (auteur et illustrateur) je vous conseille également le très amusant “C’est un livre