Les misérables – Adaptation BD

misérablesAdaptation BD

Ado / Adulte

LES MISÉRABLES

T1 : Fantine

L’Hermenier, Looky & Samh

Jungle Pépites (2019)

*****

D’après l’œuvre de Victor Hugo (1862)

à lire en pdf ici

*****

Après 19 ans de bagne, Jean Valjean est enfin libéré. Il a marché pendant 4 jours, il aimerait manger et se reposer. Malheureusement, à cause de son passeport jaune (qu’on donnait aux bagnards libérés) aucune auberge ne souhaite l’accueillir. Monseigneur Myriel l’accueille à sa table, sous son toit et le traite comme tous ses invités, avec gentillesse et respect. Grâce à cet homme, qui lui a fait confiance, Jean Valjean va devenir un autre homme : Monsieur Madeleine. De son côté, Fantine a été abusée par son amour pour un jeune homme. Celui-ci rentre chez ses parents, la laissant seule avec un enfant à naître.

*****

Les Misérables :

Si je connais cette histoire, ce n’est pas parce que j’ai lu le roman (bien que le tome 1 de l’intégrale soit dans ma pal) mais grâce au film avec Gérard Depardieu (ainsi qu’aux multiples adaptations réalisées d’après cette œuvre, que ce soit les films, pièces de théâtre ou bandes dessinées, dont j’ai pu lire les résumés ou voir des extraits).

A première vue et avec le peu de connaissances dont je dispose, je dirais que l’histoire d’origine à l’air d’avoir été respectée, même si on se doute qu’elle a été un peu “compressée”. Dans la BD, la rencontre entre Jean Valjean et Petit Gervais a lieu à la page 16. Dans le roman, c’est à la page 131…

Bien évidemment aussi, ce qui fait des “Misérables” un classique de la littérature française, c’est l’écriture de Victor Hugo. Mais ce que j’aime dans les adaptations, c’est qu’elles peuvent donner envie de lire l’œuvre d’origine ! Ce que j’ai fait à plusieurs reprises…

J’ai bien aimé les couleurs plutôt vives et les illustrations. Sauf que j’ai trouvé que les visages manquaient parfois un peu d’expression. Par contre j’ai bien aimé les décors, les costumes et la mise en page, variée (les cases). Je lirai la suite !

http://www.editions-jungle.com/IMG/png/pages_de_les-miserables-t01-int-light_page_1.png

Le cahier final m’a bien plu, c’est une bonne idée, mais il aurait pu être un tout petit peu plus étoffé. Il a été réalisé par Éléonore de Gé, qui propose une courte biographie de Victor Hugo, une petite présentation de l’époque et des jeux pour les plus jeunes. La bd en elle-même est un bel ouvrage, solide et avec un signet, bien pratique !

Voir par ici l’avis de Blandine

Une bd qui participe à deux challenges :

https://delivrer-des-livres.fr/wp-content/uploads/2017/11/Logo-Rouge-BD-de-la-semaine-250x250.jpg Cette semaine, c’est chez Stéphie

*

Cette année, je (re)lis des classiques

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Anne Perry – Esclaves du passé

PerryGuerre de Sécession, esclavage et idéalisme…
Roman policier historique

Esclaves du passé

Anne Perry

Éd. 10/18 (2003)

*****

Monk, détective privé, et sa femme Hester sont invités à dîner chez les Alberton. Ils se rendent vite compte que l’invitation est intéressée et que Mr Alberton, riche marchand d’armes, voulait se faire son opinion sur Monk avant de l’engager. En effet, il est victime d’un chantage. Lors de ce dîner, ils rencontrent également la fille de Mr et Mme Alberton, Merritt et Lyman Breeland, officier de l’Union américaine. Celui-ci a été envoyé en Angleterre pour acheter des fusils car la guerre de Sécession a débuté en Amérique.

*****

Pour une fois, j’ai deviné qui était le coupable avant la fin ! Mais cela ne fait rien. Même si c’est un roman policier, avec une histoire de meurtre et une enquête menée par un détective privé, ce n’est pas à mes yeux le plus important.

En effet, le récit tourne autour d’une vente d’armes destinée aux armées américaines durant la guerre de Sécession. On y parle donc aussi de l’esclavage et des différentes raisons qui poussent confédérés et unionistes à se battre. J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce roman, les descriptions de la vie quotidienne, que ce soit dans la partie londonienne ou dans celle qui se déroule sur le champ de bataille en Amérique.

Les personnages

Le personnage de Monk, qui a perdu le souvenir d’une partie de sa vie suite à un accident, est très intrigant. Et celui de sa femme, ancienne infirmière qui voudrait améliorer les méthodes de soins mais est refoulée parce que femme, est très intéressant également. Bref, deux personnages très humains que je serais ravie de retrouver !

Car, si j’ai déjà lu plusieurs romans policiers d’Anne Perry  je ne connaissais pas encore le couple formé par le détective Monk et sa femme Hester. Mais je suis ravie, je viens d’en retrouver plusieurs dans ma PAL !

*****

D’Anne Perry également : Le condamné de Noël

C’est ma première participation au challenge d’Enna, le African American History Month

https://lh3.googleusercontent.com/NJnOLTnUE8fkiZsVl1i1izT7vOHXNGOPHLQjqRId1JpfEFqKWAcUwN5n7GBF_e58zQILzh0WGngvDgQS7ipzPnq9H67GtMd2qXxvM9zbKIbK_MQ3_JAAldd8gaT1e7A3aGkZOMXBvjNJgJZlVIaJ2ATzFmtXj99njz-Et0r3dZ4THrCRoy_YbsiQ7fSYXRv0jyFRP-cYo9yrOw1F__P_zwu6bT0jzmZMF14ZCqb6n9Zz3x0jbt7DYh3OG3VQtqiRyWq5rcm2oI3OQIRVT4GvZXKW-4SyeXbYRAcg5ULbp8QTzveC_2a3NHvwpM5qtgbC0z4XoSSvjTcmO1pxLDrTSFF5fiLh_k_XRaydonBbOofIkq454r8re2zHzgpCLyVwRsvlDPDOoDT_exPnPqM8PFBqZJIXEH_rIe8vt9pZ_3i-YNaqssjQ-ucvhjNVg3XWErvt3XlJpnpfxrU-YGBrykRPrtRiKfXdYecBMXdtE2aw55_lZbv94o058_3V7qw9ovoNWHlwZyTCIYj4YuVSsfkmZxfwrUgVt2WrY0OlW_o2X7JhdY6OlRkWvMobupkxBuGk5pWynXfj1bmXegYuyYl66dl4esZ-rJCgvH01dIMRZquQ28bawqjhlidFq8mkCOjRWrMW_Z46OeCQtp1sRNOt4aWUHVNz=w960-h480-no

Nous suivre et partager :

Mémoires d’un paysan bas-breton -BD

paysan Paysan paysan

Contes de Bretagne

Mémoires d’un paysan bas-breton ♥
Babonneau – Betbeder – Gonzalbo

Soleil Celtique

*****

T1 : Le Mendiant (2017)

T2 : Le Soldat (2018)

T3 : Le Persécuté (2019)

*****

Quimper, 1834. Jean-Marie Déguignet raconte qu’il est né dans une famille misérable. Son père était fermier, mais il perdit sa récolte à cause d’une épidémie de mildiou et le jeune Jean-Marie fut contraint de devenir mendiant. Puis il devint vacher. Mais suite à un accident qui changea sa vision des choses, et parce qu’il était intelligent et apprenait bien, il se sentit vite à l’étroit à la ferme. Il voulut voyager, aller voir le vaste monde, il devint donc soldat (T2). Mais la Bretagne lui manquait et il revint y vivre (T3). Cette bande dessinée est adaptée du livre “Mémoires d’un paysan bas-breton” de Jean-Marie Déguignet, écrivain Breton, qui raconte là sa propre vie.

*****

Je ne sais pas encore si la bande dessinée est fidèle au livre, car bien qu’il soit en ma possession, je ne l’ai pas encore lu. Mais une chose est sûre, elle m’a beaucoup plu ! Ce personnage est tout à fait sympathique. Anticonformiste, anticlérical, il regarde le monde autour de lui et cherche à améliorer les choses. Il n’est pas toujours tendre avec les Bretons ceci-dit, ils en prennent parfois plein la tête !! C’est une histoire qui raconte la vie quotidienne des “petites gens” au début du XIXème siècle.

J’ai trouvé ça passionnant, et c’est souvent drôle !

Et en plus (même si ça n’a rien à voir !!), j’aime beaucoup les couvertures de ces 3 BD (qui font plus de 90 pages chacune)

Bref, c’est à lire et pis c’est tout !!

*****

Lire les premières pages du tome 1

Du même scénariste, Stéphane Betbeder, nous vous avons présenter les deux tomes de l’Apache et la cocotte : Tome 1Tome 2

Cette semaine, nous sommes dans la bibliothèque de Noukette

Une bd qui participe également au Challenge contes et légendes de Bidib

légendes

Nous suivre et partager :

L’assassin du marais – Catherine Cuenca

maraisUne histoire qui épouse la cause des femmes !
Roman policier historique ado

L’assassin du marais
Catherine Cuenca

ScriNeo (2019)

*****

Paris, 1849. Julie Paupelier, une jeune femme de 20 ans qui travaille comme vendeuse (rayon parapluies et ombrelles) à la “Belle Mercerie” est inquiète. Son amie Sidonie, également vendeuse (rayon dentelles et rubans) a disparu depuis 3 jours. Elle est allée déclarer sa disparition au Poste de Police, mais on ne l’a pas cru. En désespoir de cause, elle va voir Mme Caron, une spirite, pour essayer de savoir ce qui est arrivé à son amie.

Alexandre Delage est un jeune policier. Il enquête sur le meurtre d’une jeune couturière de 29 ans, Fraisine Maillet. Il s’aperçoit vite que ce n’est sans doute pas un acte isolé…

*****

J’ai trouvé ce roman très intéressant pour son côté historique (révolution de 1848) et surtout pour son côté féministe. A la fin du roman, quelques pages présentent des femmes qui se battaient déjà alors, pour avoir le droit de divorcer, de travailler, de se présenter aux élections… Bref, pour être des citoyennes à part entières, libres et égales en droit aux hommes !

On y parle ainsi de Jeanne Deroin, première femme à se déclarer candidate aux élections législatives (voir ici sa campagne électorale), mais aussi Désirée Gray et Eugénie Niboyet fondatrices du journal “La femme libre” ou encore Jenny D’Héricourt, institutrice puis autrice.

Plus de 170 ans après, il reste encore bien des progrès à accomplir…

De l’assassin du marais, j’ai également beaucoup aimé l’ambiance et le côté “politique“.

*****

Extrait (p.46) :

“Il contempla les allées et venues des passants, jusqu’à ce que son regard tombe sur un petit chapeau bleu à rubans. Aussitôt, il n’y eut plus rien d’autre dans la rue. C’était comme si ses yeux avaient été aimantés par ce chapeau, et par la femme à qui il appartenait : jeune, blonde, mince, la taille bien tournée. Soudain, le désir qu’il connaissait si bien s’empara de lui ; une attirance irrépressible, l’instinct du chasseur pour la proie.”

*****

De cette autrice, Sophie vous a déjà présenté : Le passage des lumières et Le mystère de la tête d’or

Et pour en savoir plus sur l’avènement de la IIème République, dont il est parfois question dans ce roman, voir l’article d’Hérodote

Un roman qui participe au Challenge Petit Bac chez Enna

Catégorie Métier/Fonction !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :