Challenge je (re)lis des Classiques, c’est reparti !

Challenge

Vittorio Matteo Corcos (1859-1933) – Après midi en terrasse (vers 1900)

Cette année, je (re)lis des classiques

*****

L’an passé, avec Blandine du blog Vivrelivre, nous avons organisé le Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques« .

Et comme nous avons toujours envie d’en lire, et que vous avez plutôt bien participé (Voir le bilan du challenge 2018), on recommence !

Le challenge court sur toute l’année 2019, du 1er janvier au 31 décembre inclus.

Tous les supports sont acceptés : romans, pièces de théâtre, audio, mais aussi leurs adaptations en BD, manga, jeunesse, voire films.

Nous appelons « classique » un livre publié avant 1970.

*****

Nouveauté cette année : Vous pouvez aussi participer sur Instagram (nous laisser les liens en commentaires) avec #cetteannéejerelisdesclassiques2019.

Et un groupe Facebook a été créé, dans lequel nous vous proposerons des Lectures Communes autour d’auteurs ou de thèmes chaque mois. Merci de nous indiquer votre pseudo Fb si vous souhaitez en faire parti.

*****

Nous vous proposons quatre niveaux

« Pourquoi pas ? » – 1 lecture

Agnès

Itzamna

Kiona

Paraskevie (sur Facebook)

Petites Madeleines

————————————–

« J’aime l’idée » – 4 lectures

DF

Isabelle

  1. Jane Eyre.– Charlotte BRONTË (1847) – Bibliothèque Verte – Jeunesse
  2. Jane Eyre – Charlotte BRONTË (1847) – Le Livre de Poche
  3. Une sculpture de Gustave Flaubert – Avec une petite biographie

Michel

Pousse de Ginkgo :

  1. Roman : Le diable au corps – Raymond Radiguet (1923)
  2. Roman policier : Le crime de l’Orient-Express – Agatha Christie (1934)

Purple Velvet

  1. Nouvelle : Les sept pendus – Leonid Andreiev (1908)
  2. Nouvelles : Le Horla et autres nouvelles. Guy de Maupassant (1887)
  3. Nouvelles : La salle n°6 et autres histoires de fou – Anton Tchékhov (1892)
  4. Roman : Les eaux printanières – Ivan Tourgueniev (1871)

————————————–

« Je deviens accro » – 6 lectures

Lou

Bidib

  1. Album : Raiponce. Les Frères Grimm (1812) Adaptation par Paul O. Zelinsky
  2. Théâtre : Cyrano de Bergerac . Edmond ROSTAND (1897)
  3. Film : Edmond – D’Alexis Michalik (2019) sur la création de la pièce d’Edmond Rostand
  4. Album : Persée vainqueur de la Gorgone. D’Yvan Pommaux (2018)
  5. Album : Saint Georges et le Dragon – De Margaret Hodges (2017) La légende date du XIIIème siècle
  6. Album : La Flûte enchantée – Pierre Coran et Charlotte Gastaut (2017) d’après l’opéra de Mozart (1791)

Nathalie

  1. Roman : Jane Eyre de Charlotte Brontë (1847) aux éditions Pocket (1990) – Texte intégral
  2. Roman jeunesse : Jane Eyre de Charlotte Brontë (1847) aux éditions Dargaud Jeunesse (1979) – Texte « simplifié » !
  3. Roman jeunesse : S’il faut mourir – Junius Edwards (1961) aux éditions Pocket (2003)
  4. Contes : Contes de la Bécasse – Guy de Maupassant (1883) – en lien avec le challenge « Contes et légendes » chez Bidib
  5. Contes : Contes – Oscar Wilde (1880) – en lien avec le challenge « Contes et légendes » chez Bidib
  6. Album : Orphée – D’Yvan Pommaux (2010)

————————————–

« On ne m’arrête plus » – 12 lectures

Blandine

  1. Album : La Petite Fille aux allumettes – Hans Christian ANDERSEN (1845) (deux albums)
  2. Album : Bonhomme de neige – Hans Christian ANDERSEN
  3. BD : Le chien des Baskerville – Arthur Conan Doyle (1901)
  4. Album : Le petit Chaperon rouge – D’après les Frères Grimm (1857)
  5. Album : Raconte à ta façon Le Petit Chaperon Rouge – D’après les Frères Grimm (1857)
  6. BD : Le Joueur de Flûte de Hamelin – Jay Asher (2018) D’après une légende du XIIIème siècle
  7. Roman : Sherlock Holmes – Une étude en rouge – Arthur Conan Doyle (1887)
  8. Album : Barbe-Bleue – Charles Perrault (1697)
  9. BD : Edmond –
  10. Roman : Les hauts de Hurlevent – d’Emily Brontë (1847)

Mélanie (sur Facebook)  et Instagram

  • Roman : Les hauts de Hurlevent d’Emily Brontë (1847)

Pativore

Sophie (Sur Facebook)

  • Roman : Jane Eyre de Charlotte Brontë (1847)

Vanessa (Sur Facebook)

 

————————————–

N’oubliez pas de nous préciser le titre, l’auteur, l’éditeur et la date et, svp, d’apposer le logo du challenge !

Au choix :

Challenge

Challenge

*****

Vos liens d’articles sont à déposer ici ou sur l’article de Blandine.

Pour vous aider dans ce challenge, n’hésitez pas à fréquenter assidument les librairies ou les bibliothèques, mais également le net avec Ebook gratuit Français

Nous vous souhaitons de belles lectures et de belles découvertes,

Blandine et Nathalie

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0

Raison et sentiments – Comédie de moeurs

Raison

L’amour, toujours l’amour…

Raison et sentiments

Jane Austen

Christian Bourgois (1979)

Première édition 1811

*****

C’est une Lecture Commune avec Blandine

*****

Nous sommes en Angleterre, dans le Devon, à la fin du XVIIIème siècle. Suite au décès de leur père, les 3 sœurs Dashwood et leur mère sont contraintes de déménager de Norland Park dans le Sussex, où elles résidaient jusqu’alors, pour aller habiter un petit cottage du Devonshire, à Barton. Chacune a une raison de regretter Norland Park. Mme Dashwood parce qu’elle y a vécu heureuse avec son mari et ses filles, Marianne à cause du lieu qu’elle adore et enfin Elinor parce qu’elle y laisse Edward, l’homme de ses pensées…

*****

Nous suivons donc cette famille dans sa nouvelle vie. Et les sœurs Dashwood, Elinor et Marianne dans leurs amours tourmentées.

J’ai toujours besoin de quelques pages pour me plonger dans l’histoire, tant le style est différent de ce qu’on peut lire maintenant, et j’avoue que je dois parfois relire une phrase pour être sûre de son sens. Pas une lecture si facile que ça donc, même si l’histoire en elle-même n’est guère complexe.

Les personnages

Ils sont plein de contradictions et souvent, leur éducation leur fait dire ou faire des choses qu’ils ne souhaitent pas réellement, ce qui conduit à des situations embarrassantes. Sans parler, bien sûr, des quiproquos ou encore des gens qui croient avoir compris quelque chose alors que ce n’est pas le cas (Mrs Jennings est très forte pour ça !!) Bref, il faut bien avouer que c’est plutôt drôle par moments !!

D’autres personnages encore sont de vrais « tête à claques » (n’est-ce pas Lucy ?) ou encore des gens franchement pas intéressants (comme Mrs John Dashwood ou son mari, pour ne citer qu’eux …) Mais j’avoue qu’aucun ne laisse indifférent !

Si vous aimez les comédies de mœurs, nul doute que la lecture des romans de Jane Austen vous enchantera !

Moi, en tous cas, j’ai passé un très bon moment avec Marianne et Elinor…

*****

De Jane Austen, j’avais déjà lu (et vu !) « Orgueil et préjugés » (présenté sur un autre site), ainsi que Persuasion.https://www.dvdfr.com/images/dvd/covers/200x280/8bae09f402617c81f850fb1079714390/44647/old-raison_et_sentiments_tv_2008.0.jpg

Un site entièrement consacré à Jane Austen (en français)

Sur France Culture, 4 épisodes de « la compagnie des auteurs » consacrés à Jane Austen.

L’avis d’Agnès

Et dans la foulée, j’ai regardé le film produit par la BBC. Très plaisant également, pour le cadre magnifique, la musique superbe et le formidable jeu des acteurs !

 

*****

Ce roman participe au Challenge « je (re)lis des classiques » ainsi qu’au Challenge des « RE »

puisque je me suis aperçue que je l’avais déjà lu !!

classiques 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0

Rouille – Roman Jeune Adulte steampunk

Rouille

ROUILLE

Floriane Soulas

Ill. couv. : Aurélien Police

Scrinéo (2018)

***

L’histoire se déroule à Paris, en 1897. Les hommes ont colonisé la lune et y ont découvert des matériaux jusque là inconnus qui ont permis de grandes avancées scientifiques. Mais certains n’essaieraient-ils pas de jouer aux apprentis sorciers ?

Aux « Jardins mécaniques », une maison de plaisir huppée, Duchesse, prostituée vive et éduquée –mais sans mémoire– sait juste qu’elle se prénomme en fait « Violante ». Elle sait également, elle le sent et tout son corps lui hurle que sa place n’est pas là, dans cette maison close.

Suite au décès d’une de ses amies, elle se lance dans une enquête qui va se révéler très dangereuse…

***

Rouille est un roman steampunk original et en un seul tome, ce qui devient rare. Même si au final, comme d’habitude lorsque le personnage est bien développé et attachant, on aimerait rester plus longtemps avec Duchesse, alias Violante.

Concernant l’âge je dirais pas avant 15 ans, c’est plutôt violent, comme assez souvent dans les romans jeunes adultes chez Scrinéo et puis ça se passe en grande partie dans une maison close !

Un roman que j’ai lu en une seule journée et avec beaucoup de plaisir. L’ambiance est très particulière, assez sombre et un peu angoissante par moments, le côté steampunk de l’histoire est original et très bien rendu (on est vraiment transporté dans un autre monde !) Le tout m’a beaucoup plu.

Et pour une fois, j’ai pensé à indiquer le nom de l’illustrateur qui a fait la couverture, je la trouve magnifique !!

***

Extrait (p.25)

« Elle courut jusqu’à ce que ses poumons crient grâce et s’arrêta, désorientée. Le soleil brillait à présent avec plus de force, illuminant les pavés et les bâtiments décrépis. Malgré tout, la lune restait visible dans le ciel clair, sa surface blanchâtre marquée du halo circulaire plus sombre des mines de Lunium.

Elle s’extirpa du dédale malsain de la souricière. Une toux rauque la secoua alors qu’elle s’enfonçait entre les immeubles bourgeois aux jardins bien entretenus, épargnés par les nuages toxiques venus des mécabourgs. »

***

Le blog de l’auteure (allez voir la couverture en « grand », elle est vraiment superbe !!)

Chez Scrinéo, en Young Adult, j’ai également lu et apprécié « Le Dieu oiseau« , « La mort du temps« , « Le livre de Saskia » (3 tomes), « Le roman d’un non-mort » ou encore « Le premier« .

Nous suivre et partager :
0

♥ Gustave Eiffel et les âmes de fer

Gustave Eiffel et les âmes de fer est un roman historico-fantastique avec un brin d’enquête policière, une bonne touche d’humour et dose d’aventure.

Gustave Eiffel et les âmes de ferRoman pour adolescents dès 10 ans

Gustave Eiffel et les âmes de fer

de Flore Vesco

illustré par Rémi Saillard

Didier Jeunesse, mai 2018
9782278089918, 15,90€
disponible en epub numérique 10,99€

Thèmes : Mystère, Aventure, Enquête, Paris, XIXème siècle, sciences, métallurgie

***

Gustave Eiffel et les âmes de fer est le deuxième tome d’une série commencée avec Louis Pasteur contre les loups-garou, mais il peut se lire indépendamment, ou bien en premier, sans problème. Dans ce titre, le héros est Gustave Eiffel. Flore Vesco se sert de ses caractéristiques et talents pour le transposer dans un univers un brin fantastique. L’aventure est au rendez-vous avec Gustave Eiffel, dans une sorte de mouvement oscillatoire assez impressionnant qui nous fait passer de moments de stress à de calmes promenades.

Paris, 8 août 1855. Gustave Eiffel est à la recherche dans un travail et répond à une petite annonce très étrange dans un journal. Sur place, il va découvrir la S.S.S.S.S.S. : la Société Super Secrète des Savants en Sciences Surnaturelles, en charge de la protection du pays contre les créatures fantastiques. Cette société secrète (que l’on retrouve dans l’autre tome de cette saga) va lui permettre d’améliorer ses capacités, notamment en combat. Rapidement, c’est une aventure presque solitaire que va pourtant mener Gustave Eiffel, au sein d’une usine de métallurgie. Là-bas les événements étranges sont nombreux, ainsi que les sensations qui font froid dans le dos. Heureusement que la jeune et jolie fille du patron est là pour lui changer les idées.

Le lecteur plonge dans un univers qui joue toujours à la limite en réalité historique et fantastique. On distingue les grandes caractéristiques du Paris de la fin du 19e siècle, tout en découvrant des phénomènes étranges… Flore Vesco joue avec son personnage, avec l’univers qu’elle utilise et crée tout en même temps, et cela donne un mélange étonnant et réussi.

Tout au long du récit Gustave Eiffel va jouer avec les mots : calembours, jeux de mots, vocabulaire de la métallurgie : on retrouve là le trait d’écriture de Flore Vesco que j’avais adoré dans De cape et de mots, son premier roman.

Gustave Eiffel et les âmes de fer est un récit riche, tant en mots qu’en aventures, un récit qui emporte le lecteur en à peine plus de 200 pages, et lui offre une vraie fin… même si j’espère retrouver Nobel, personnage secondaire de ce récit, dans un autre récit ! Régalez-vous, tout simplement !


+ Lire un extrait : en PDF 

+ Une superbe couverture, vraiment réussie et qui colle à l’univers.

+ Pour retrouver Flore Vesco et Rémi Saillard sur le net et jouer les télambuleurs !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0