Joe la pirate – BD biographique

JoeJOE LA PIRATE

La vie rêvée de Marion Barbara Carstairs

Hubert & Virginie Augustin

Glénat (2021)

*****

Présentation éditeur : C’est l’histoire vraie d’une petite fille née en 1900 à Londres, qui « se sentait déjà queer dans la matrice ». En grandissant, elle a fait le tour du monde, elle a lancé sa compagnie de taxis féminins, elle a fait la guerre, elle a battu des records de vitesse dans des courses de bateau, elle a régné en monarque éclairé sur une île des Bahamas, elle a eu pour meilleur ami et confident une poupée…

Vivant plusieurs vies, elle a porté plusieurs noms. À sa naissance, on l’appelait Marion. Puis à 5 ans, après une chute de chameau, elle a choisi le pseudonyme de Tuffy. Enfin, c’est très vite dans le prénom Joe qu’elle s’est vraiment reconnue. Et c’est en homme qu’elle a forgé sa réputation et créé sa légende… Amoureuse de la compétition, de la vitesse et des conquêtes féminines, Joe Carstairs a vécu une existence fidèle à son personnage : explosive, impulsive et excentrique. Suivez la destinée d’une femme richissime au charme incandescent, pleine d’une confiance inébranlable et pour qui la vie ne fut qu’un long feu de joie.

*****

J’ai vu passer cet album chez mes comparses de la BD de la semaine. Et j’ai immédiatement été attirée par deux choses. La couverture style “Art déco” (si je ne dis pas de bêtises) que je trouve très belle. Et le nom du scénariste, Hubert, dont j’ai déjà apprécié plusieurs BD (voir plus bas). Et dont ce sera, malheureusement, le dernier scénario, puisqu’il est décédé en 2020.

Cette biographie est librement adaptée de la vie extra-ordinaire de Marion Barbara Carstairs.

Un album qui m’a beaucoup plu, même si cette femme avait des côtés vraiment trop “macho” pour moi !! L’histoire est enlevée, passionnante et on ne voit pas pas les pages se tourner.

Une très belle découverte.

*****

De ces deux auteurs, nous vous avons présenté : 40 éléphants et Mr Désire ?

D’Hubert, j’ai également lu l’excellent “Peau d’Homme” (non présenté ici, on se demande bien pourquoi ??)

Avec Virginie Augustin au dessin et Wilfried Lupano au scénario, j’ai également lu (et beaucoup aimé !) Alim le tanneur (pas présenté non plus)

*****

Cette semaine nous sommes reçus par Noukette

*

Une BD qui participe aussi au Challenge Petit Bac d’Enna

3ème ligne – Catégorie Prénom

Ouest

Paroles d’honneur – BD adulte

ParolesMaroc : La sexualité hors mariage
BD Ado/Adulte

Paroles d’honneur

Leïla Slimani & Laetitia Coryn

Les Arènes BD (2017)

*****

Rabat, mai 2015. Leïla Slimani est au Maroc pour présenter et dédicacer son premier roman “Dans le jardin de l’ogre“. Après la présentation, elle est abordée par une jeune femme, Nour, qui se confie à elle. Au fil des pages, on en apprend beaucoup sur la vie des femmes marocaines. Sur les articles de loi (contre l’avortement, l’homosexualité, et aussi contre les relations sexuelles hors mariage) qui limitent leurs libertés. Sur la “hchouma” la honte qui fait qu’une fille violée ne va pas se plaindre pour ne pas jeter la honte sur sa famille (Merci la double peine !!!) Une société très hypocrite d’une certaine façon, à cause de la religion d’une part et probablement parce que ça arrange beaucoup d’hommes d’autre part.

*****

Avec cet album, Leïla Slimani rapporte la parole des femmes marocaines. Paroles qui portent sur la sexualité, mais aussi sur la famille, sur la société marocaine. Je ne sais pas combien de fois j’ai pensé en lisant cette bd “quelle chance j’ai d’être née et de vivre en France !”. J’espère vraiment pour les femmes marocaines (et pour les hommes aussi !) que la société va évoluer vers plus de tolérance et de liberté.

C’est une bande dessinée très intéressante et très instructive qui permet de comprendre pas mal de choses sur le comportement de certains jeunes hommes du Maghreb vivants en France…

*****

De Leïla Slimani, nous vous avons déjà présenté : à mains nues

Et Laetitia Coryn a illustré Sex Story également présenté sur ce blog.

Cette semaine, c’est Stephie qui nous accueille

LIBERATION – Roman JA

Libération

A partir de 14/15 ans

LIBERATION

Patrick Ness

Gallimard Jeunesse (2017)

*****

Deux histoires s’entremêlent. D’un côté une histoire très réaliste, celle d’Adam, jeune homme qui voudrait juste pouvoir aimer qui il veut, sans être jugé, traité de malade ou harcelé. De l’autre, une histoire fantastique, l’esprit d’une jeune fille assassinée en quête de vengeance qui se trouve mêlé à un esprit très ancien, une reine impitoyable…

Tous les deux ont un même besoin de libération.

*****

Voici un roman qui, c’est certain, ne plaira pas à tout le monde. D’abord par ses mots, parfois assez crus quand on entre dans l’intime. Par sa forme également. Il faut accepter de se laisser (em)porter par l’histoire secondaire, celle de Katherine, la jeune fille assassinée, dont on peut se demander quel est le rapport avec la première histoire, celle d’Adam.

Gallimard indique pour ce livre : à partir de 13 ans. Je pense, sans vouloir jouer les censeurs, qu’il serait plus approprié à partir de 14/15 ans (après tout il s’agit de jeunes qui ont 17 ans dans le roman, il y a des histoires de drogue, d’alcool, de sexe…)

J’ai beaucoup aimé les deux histoires. L’histoire du fantôme de Katherine me permettait de faire des “pauses” dans celle d’Adam, même si elle est terrible aussi, car elle est moins émouvante, moins poignante, on a plus de distance grâce au côté fantastique.

Adam est un personnage complexe. Il est gay, l’assume en général, mais a toujours une petite voix qui sème le doute dans sa tête. Sans compter ses parents très croyants, l’homophobie à l’école ou dans la société… Il voudrait juste aimer qui il veut et comment le lui reprocher ?

Un bon moment de lecture !

*****

Lire les premières pages (site de l’éditeur)

De Patrick Ness, nous vous avons présenté : Quelques minutes après minuit (le roman) (le film) et Burn

Je vous conseille également sa trilogie “Le chaos en marche” (à partir de 14/15 ans). Pas forcément facile d’accès au départ (le langage est très “torturé” surtout dans le premier tome si je me souviens bien), mais je vous assure que ça vaut le coup de s’accrocher !

Burn – Roman captivant !

burnDes dragons + une prophétie = Un roman captivant !!
A partir de 14 ans

Burn ♥

Patrick Ness

PKJ (2020)

*****

États-Unis, 1957. Sarah et son père travaillent dur pour essayer de conserver la ferme familiale. La mort dans l’âme, le père de Sarah est obligé de faire appel à un dragon pour défricher ses champs. Quand la “bête” arrive, surprise, c’est un dragon bleu. Des dragons plus petits que les rouges, plus rares aussi, et qui ont mauvaise réputation. On les dit intelligents et retors. En dehors des travaux de la ferme, Sarah va à l’école avec son voisin et ami Jason.

Quelques centaines de kilomètres plus loin, un étrange jeune homme, Malcolm, s’est mis en route. Il a une mission, et rien ni personne ne doit l’en détourner.

*****

Burn est, comme tous les romans de cet auteur que j’ai pu lire, tout à fait étonnant. Sous couvert d’une histoire de fantasy avec des dragons, Patrick Ness nous parle d’amour, d’amitié, de secte et de racisme. Ne vous y trompez pas, c’est bien un roman de fantasy. Mais avec des personnages qui font que d’autres thèmes s’incorporent délicatement au roman… Et ça le rend passionnant !

Je n’en dis pas plus, il faut garder le plaisir de la découverte. Si vous aimez la fantasy ou les histoires de dragons, n’hésitez pas, lisez-le !

Extrait : Même si la paix régnait entre les deux espèces depuis des centaines d’années, les dragons n’inspiraient pas confiance aux hommes. Les préjugés de son père étaient monnaie courante chez les gens du même âge. Mais Sarah se demandait si ce n’était pas lié au fait qu’aujourd’hui ces créatures mystérieuses et si intelligibles les ignoraient royalement, exception faite des rares qui se laissaient embaucher. A l’inverse, il n’y avait pas un adolescent de la génération de Sarah qui ne rêve d’être un dragon.

*****

De Patrick Ness, nous vous avons présenté : Quelques minutes après minuit (le roman) (le film)

Je vous conseille également sa trilogie “Le chaos en marche” (à partir de 14/15 ans). Pas forcément facile d’accès au départ (le langage est très “torturé” surtout dans le premier tome si je me souviens bien), mais je vous assure que ça vaut le coup de s’accrocher !

*****

Un roman qui participe au #ChallengeHalloween2021

chez Lou et Hilde

https://lelivroblog.files.wordpress.com/2021/09/img-20210801-wa0000-01.jpg?w=378&h=377