Les livres d’Emmett Farmer – Roman

FarmerAccepteriez-vous d’effacer des pans entiers de votre vie ?
Roman Ado/Adulte

Les livres d’Emmett Farmer

Bridget Collins

JC Lattès (2019)

*****

Emmett Farmer a été malade. Il ne sait pas exactement combien de temps, ni ce qu’il a eu, mais il a du mal à s’en remettre. C’est un jeune homme, mais il est très lent et aussi fragile qu’un vieillard. Au milieu des cauchemars, il lui reste quelques souvenirs. Cris, pleurs, hallucinations… Après une journée de travail aux champs, il ne rêve que d’une chose : boire une bière et dormir d’un sommeil sans rêves ni terreurs nocturnes. Mais ce soir, une lettre est arrivée pour lui. La sorcière des Marais, l’enlivreuse, veut qu’il soit son apprenti. Et ce n’est pas comme s’il avait le choix… Il va devoir quitter la ferme de ses parents, où il pensait vivre toute sa vie, et sa sœur Alta aussi.

*****

Je n’en dirais pas plus sur l’histoire (on apprend ce que j’ai mis dans le résumé dans les 10 premières pages) parce que tout le plaisir est dans la découverte ! Ce roman fait 526 pages, mais je l’ai dévoré en 2 jours à peine. C’est Emmett qui nous raconte ce qui lui est arrivé, il y a beaucoup de dialogues et de « choses » à découvrir ce qui en fait un livre facile à lire et surtout très prenant !

Il y a du suspense, un côté « fantastique » (les enlivreurs), on ne sait pas vraiment où ça se passe (l’Angleterre ? Le nom du village est « Castleford »), ni quand ça se passe (il y a un côté moyenâgeux dans les descriptions de la ville, du quotidien…)

Difficile d’en dire plus sans dévoiler l’intrigue…. Qui est plutôt originale.

En fait, mon seul bémol est pour la couverture, que je ne trouve pas attirante du tout…

En bref, c’est un livre avec lequel j’ai passé un très bon moment !

*****

Extrait « Les livres d’Emmet Farmer »

« Quand la lettre arriva, j’étais encore dans les champs, à ficeler ma dernière gerbe de blé. Mes mains tremblaient tellement que je ne parvenais pas à faire le nœud. C’était de ma faute si on devait le faire à l’ancienne, alors abandonner était hors de question. Je m’étais échiné sous le cagnard tout l’après-midi, à battre des paupières pour repousser les flaques de ténèbres qui palpitaient à la périphérie de mon champ de vision ; maintenant la nuit tombait, et j’avais presque fini. Les autres étaient partis dès le coucher du soleil, en me lançant des au revoir par-dessus leurs épaules. Et ça m’allait très bien. Enfin, j’étais tranquille et je n’avais plus besoin de cacher ma lenteur. Je poursuivais donc mon ouvrage en solitaire. Tout aurait été si facile avec la moissonneuse… À ce qu’il paraît, j’avais été trop malade pour vérifier l’état de la machine. En même temps, je ne me souvenais pas de grand-chose. Hormis quelques moments de lucidité, l’été avait été une succession de trous noirs, d’échos confus et fantomatiques. Et bien sûr, personne n’avait songé à s’assurer que la moissonneuse fonctionnait ! Chaque jour, je découvrais des tâches qui n’avaient pas été effectuées. Pa avait fait de son mieux, mais il n’avait pas quatre bras. À cause de moi, cela faisait un an qu’on était en retard sur tout.« 

Une trilogie qui a quelques points communs avec ce roman (fantasy/ambiance moyenâgeuse/Amour et amitié…) : Le livre des mots

Cette page vous propose des livres qui parlent de livres

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Traits d’union – Roman pour adolescent

TraitsSe marier en sortant du lycée ?
A partir de 13/14 ans

TRAITS D’UNION

Cécile Chartre

Le Muscadier (2016)

*****

Thibault, 18 ans, se marie avec Tess. Son copain Victor ne comprend pas. Il voit bien que Tess est « roulée comme une déesse » et qu’elle est folle de Thibault, mais de là à se marier ? Lily, elle, est jalouse. Elle ne comprend pas comment Thibault, son copain de toujours, son frère, son double, son alter ego, a pu lui faire ça… Et puis, il y a la petite Charline, la cousine qui s’ennuie et voit des choses qu’elle n’aurait pas dû voir.

*****

A chaque chapitre, une voix différente s’exprime. On entend d’abord la cousine du marié, Charline, qui a visiblement vu quelque chose qu’elle n’aurait pas du voir. Puis le témoin du marié, Victor, qui ne comprend pas la raison de ce mariage et essaie désespérément (et de façon fort maladroite !) de draguer une fille. On entend aussi la voix de Lily, la copine de toujours et celle d’Anne-Elisabeth, la mère, fière de son fils et de l’éducation qu’elle lui a donné. Le bouquet final, la dernière voix, sera celle de Thibault.

Traits d’union est un petit roman (66 p.) qui se lit très vite et très facilement. Le final m’a bien fait rire, même si, d’une certaine façon, c’est plutôt triste…

Un roman dans l’air du temps, qui parle de « problèmes de société » tout à fait actuels.

*****

Le site de l’autrice

Lire quelques pages sur le site de l’éditeur Le Muscadier

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent, jours de soleil (nouvelles) Sur le dos de la main gauche (nouvelles), Les murs bleus, Trouver les mots , Pipriat Paradise. et Faits d’hiver.

*****

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Ça change tout ! (ou pas…)

Ça change tout est un album jeunesse qui n’essaye pas de tout changer, juste de montrer l’amour, tel qu’il est…

ca change toutAlbum jeunesse, tout public

 Ça change tout !

de Cathy Ytak

& Daniela Tieni

L’atelier du poisson soluble, 2017
9782358711029, 16€

« Le poème lu, Baptiste rougit aussi,
Mais c’est parce qu’il vient d’attraper un coup de soleil,
Un coup de soleil à l’intérieur. »

Ça change tout est un très bel album, un de ces albums à la fois poétique et plein d’amour… Sous les mots de Cathy Ytak, l’histoire d’amour de Camille et Baptiste voit le jour. Une histoire entre deux personnages assez intemporels – des enfants, des adolescents ? – une histoire toute simple et pourtant très belle, une histoire d’amour, avec comme un refrain dans l’histoire « Qu’est ce que ça change ? ». Une question récurrente avec une réponse principale : TOUT. Parce que chaque histoire d’amour est différente.

Spoiler : Mais savoir que Camille est un garçon, qu’est ce que ça change ? RIEN !

Un album poétique sur l’amour, sublimé par les illustrations de Daniela Tieni. Des illustrations elles aussi poétiques et qui adoptent plusieurs points de vue, parfois même comme en résonance au sein d’une même page, pour renforcer les liens entre les personnages. Un amour simple, qui sonne tellement naturellement : la peur, les cadeaux, les petits rien qui font tout…

Ça change tout est un album poétique qui prône l’amour, quelqu’en soit les protagonistes. Oui, ce livre évoque l’homosexualité, mais non, ce livre n’est ni un manifeste ni un message particulier, juste une belle histoire d’amour, menée avec beaucoup de poésie, et à lire largement !

***

+ les sites de Cathy Ytak  & Daniela Tieni 

+ Feuilleter l’album sur le site de l’éditeur

+ D’autres livres de Cathy Ytak à découvrir sur Délivrer des Livres :

LaSeuleFaçonDeTeParlerMains

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

L’odeur des garçons affamés – BD ado/adulte

garçons  L’odeur des garçons affamés ♥

Loo Hui Phang & Frederik Peeters (ill.)
Casterman (2016)
^ ^ O ^ ^

Texas. La guerre de Sécession vient de se terminer. Le gouvernement a lancé des campagnes d’exploration pour donner aux gens l’envie de s’installer dans l’Ouest. Trois personnages très différents travaillent ensemble à la réalisation d’une mission : répertorier les richesses du territoire, en minerai, hommes, chevaux… Le chef de groupe, Monsieur Stingley coordonne cet inventaire. Oscar Forrest, un jeune homme élégant et raffiné, est le photographe du groupe. Quand au jeune Milton, il est chargé de la popote, de la lessive et des chevaux, bref, c’est le domestique…

^ ^ O ^ ^

« L’odeur des garçons affamés » est une bande dessinée fascinante par bien des côtés ! J’aime beaucoup le western, donc pour la partie « grands espaces et indiens », je n’étais pas difficile à convaincre. Mais il y a beaucoup plus que ça : les 3 personnages ont tous des secrets (certains en ont même plusieurs ^^) et il y a aussi des personnages « secondaires » qui suivent et épient ces trois là. Western, aventure et mystères…

Les couleurs aident à comprendre où l’on se trouve : dans le réel, dans le rêve ou dans l’au-delà. Il y a beaucoup de choses différentes dans cette histoire ! De l’amour, du fantastique, des intérêts financiers ou politiques…

Laissez-vous porter, voire même emporter par cette histoire, vous ne le regretterez pas !! ♥

De Frederik Peeters, j’avais déjà lu et beaucoup aimé une bd totalement différente, « Pilules bleues« , un récit de vie, une bouleversante histoire d’amour.

^ ^ O ^ ^

Le site de la scénariste : Loo Hui Phang

Celui du dessinateur : Frederik Peeters

Feuilleter les dix premières pages sur le site de l’éditeur

Une interview très intéressante de l’illustrateur, Frederik Peeters, réalisée par Jacques (Un amour de BD) ci-dessous :

D’autres avis (unanimes !) : Un amour de BD (Nathalie et Jacques m’avaient vraiment donné envie de lire cette bd !), Noukette, Mo’, Yaneck, Jérôme

La bd de la semaine

Cette semaine, nous sommes chez Mo’

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k