La nuit bengali – Roman Inde

bengali
Roman ado/adulte

La nuit bengali

Mircea Eliade

Traduit du roumain par Alain Guillermou

Gallimard (1950)

*****

Allan, jeune ingénieur européen qui débute sa carrière en Inde, est invité avec un de ses amis désireux d’écrire un livre sur l’Inde, à prendre le thé chez un riche indien avec qui il travaille. Les deux jeunes gens vont être éblouis par l’intérieur de la maison et Allan par la jeune fille de la maison, Maitreyi. Le père de la jeune fille, un Bengali qui est aussi le chef d’Allan, propose au jeune homme de venir loger chez eux avant de mieux découvrir l’Inde. Allan débute alors avec Maitreyi une “liaison” intellectuelle, faite de discussions philosophiques, de lectures communes et de rires.

*****

Un roman étonnant, qui m’a à la fois agacée (Allan est parfois assez pénible et brouillon) et attristée pour cette jeune fille exaltée qu’est Maitreyi. Très (trop ? ) jeune, elle se laisse embarquer dans une  relation qui d’intellectuelle va devenir passionnelle pour son plus grand malheur.

En plus, il y a franchement quelques longueurs. Ainsi que beaucoup de clichés et d’à priori (Allan reproche cela à ses anciens amis, mais il en a aussi !) sur l’Inde.

Bref, j’avoue avoir été assez déçue au final. Quelques passages sont beaux, c’est l’histoire d’un amour violent et passionné, mais j’ai quand même l’impression que c’est l’histoire d’une très jeune fille “abusée” (même si d’une certaine façon elle le souhaite !) par un homme un peu plus âgé… Au bout du compte je n’ai réussi à m’attacher à aucun des personnages, n’en ai trouvé aucun réellement sympathique !

Un roman un peu “daté” sans doute…

Et en grande partie autobiographique si j’en crois ce que j’ai lu, entre autre, sur la page consacrée à Mircea Eliade dans Wikipédia.

*****

 

Commencé lors du RAT Étapes Indiennes & Contes et Légendes

bengali

Ce roman participe au challenge étapes indiennes (Hilde et Blandine) / au challenge Cette année sera classique (Blandine et moi) / à l’objectif PAL (Antigone)

   

***

INDE : Romans, BD et nouvelles déjà lus

  1. BD : India Dreams (T1) de Maryse et Jean-François Charles
  2. Roman : La tresse de Laetitia Colombani
  3. Nouvelle : Aucune terre n’est la sienne de Prajwal Parajuly
  4. Recueil de nouvelles : Mes sacrées tantes de Bulbul Sharma
  5. Roman : L’extraordinaire voyage du Fakir… de Romain Puertolas

Voir aussi : Les littératures de l’Inde aux éditions Picquier

***

RAT Contes et légendes d’Inde

RAT

RAT

 ou “READ-A-THON”

LES ÉTAPES INDIENNES

CONTES ET LEGENDES

2021

*****

Chez Bidib, Hilde et Blandine

*****

Un “read -a-thon” qu’est-ce que c’est ? Pour ceux qui l’ignoreraient encore c’est tout simplement un marathon de lecture.

Un week-end où des passionnés de lecture se posent tranquillement sur leur canapé (avec un thé, un café, des petits gâteaux…) ou dans leur jardin et passent le week-end à lire sur un thème donné ! Tout en se faisant mutuellement envie avec leurs lectures…

Celui-ci a débuté le vendredi 2/07 et se terminera le dimanche 4/07 à minuit.

Vous pouvez lire ce que vous voulez mais pour respecter le challenge, il faut lire au moins un conte ou une légende indienne !

*****

Alors ? Que vais-je lire ? (ou essayer de…)
Contes et légendes :
  • Dorani : Lu √ (7 pages)

Uun conte indien présent dans le recueil de James RiordanContes Merveilleux du Monde entier” (Traduit de l’anglais par Monique Chassagnol) – France Loisirs (1982) Il y a plusieurs illustrateurs dans ce recueil mais ce conte-ci a été illustré par Carol Barker.

RAT RAT

Il semble que ce soit une variante indienne (à ne pas confondre avec le variant indien…) d’un conte intitulé “Les douze princesses dansantes” (merci Wiki)

Il y a bien longtemps, en Hindoustan, un marchand avait une fille ravissante nommée Dorani. Celle-ci dansait et chantait si bien qu’elle fût choisi par la reine des fées qui lui fit cadeau d’une magnifique chevelure. Un jour, par jeu, Dorani coupa une mèche de ses cheveux, l’enveloppa dans une feuille et la jeta dans la rivière. C’est bien sûr le prince d’un palais voisin qui la trouva et il tomba aussitôt amoureux de ces cheveux noirs à l’odeur de rose…

Si j’ai beaucoup aimé les illustrations, très colorées, le texte m’a paru un peu “court” et même un peu mièvre. C’est bien dommage !

***

Romans :
  • La nuit bengali de Mircea Eliade – Gallimard (1950) Traduit du roumain par Alain Guillermou En cours (98 pages lues)

Allan, jeune ingénieur européen qui débute sa carrière en Inde, est invité avec un de ses amis désireux d’écrire un livre sur l’Inde, à prendre le thé chez un riche indien avec qui il travaille. Les deux jeunes gens vont être éblouis par l’intérieur de la maison et Allan par la jeune fille de la maison, Maitreyi.

***

Bandes dessinées :
  • India Dreams T3 et 4 de Maryse et J. F. Charles – Casterman (2004 et 2005) – J’ai présenté les deux premiers tomes ici J’ai relu le tome 1 ! (46 pages)

***

Et si je lis tout ça, ça sera déjà bien !! ;)

Au final j’ai lu (7 + 98 + 46 = 151 pages ce week-end…)

Bon RAT à tous les participants !

*****

Pour échanger avec les autres participants :

Sur Instagram utilisez les #challengecontesetlegendes #lesetapesindiennes et taguez @lesetapesindiennes @challengecontesetlegendes

Sur Facebook : Les Étapes Indiennes et Le Challenge Contes et Légendes

Et il y a 3 très beaux logos (les 2 ci-dessous et celui qui est au début du billet !) au choix à mettre sur vos billets de participation.

https://image.over-blog.com/JIqDQLK01AlAdIbHn87Z45K2hkU=/filters:no_upscale()/image%2F0776537%2F20210701%2Fob_1b31f5_203116674-919892005230742-100216391350.png  https://lelivroblog.files.wordpress.com/2021/06/201758055_307467531017844_8487905458227707873_n.png?strip=info&w=500

Culottées T1 – Biographies en BD

Culottées

Biographies en BD
Tout public

Culottées T1

Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent

Pénélope Bagieu

Gallimard (2016)

*****

Dans cet ouvrage de plus de 140 pages, Pénélope Bagieu nous propose 15 biographies, 15 portraits de femmes. Des femmes qui ont toutes un point commun : elles refusent de se comporter comme la société de leur époque voudrait qu’elles le fassent !

Elles sont indépendantes, fortes, autonomes, volontaires et elles ont du culot !

*****

Pénélope Bagieu est décidément très douée pour les biographies. D’elle, j’avais lu et bien aimé “Cadavre exquis“. Mais j’ai vraiment adoré “California Dreamin‘” (lien en bas de page) ainsi que ce premier tome des “Culottées“.

On y rencontre des femmes de toutes les époques, d’Agnodice, première femme gynécologue en 350 av J-C à Leymah Gbowee, travailleuse sociale née  au Libéria en 1972 (voir le court-métrage ci-dessous).  J’avoue que je ne connaissais pas toutes ces femmes, loin de là, je n’en connaissais que 3 (Annette Kellerman, la nageuse, Joséphine Baker et Margaret Hamilton, la terrible sorcière de l’Ouest). Alors même qu’elles ont presque toutes joué un rôle important et/ou influencé la vie des autres.

Ce format de mini-biographies en quelques pages peut paraître frustrant, mais je trouve qu’en fait, il donne envie d’aller plus loin, à la rencontre des traces laissées par ces femmes.

Bien évidemment, je vais lire le tome 2 !

Ajout du 10/04/21 : Le 2ème tome est tout aussi intéressant !

*****

Encore une découverte faite grâce aux collègues de la BD de la semaine.

Leurs avis : Stephie, Blandine, Lasardine , Sandrine, Mylène, Sabine, Enna, Hélène, Caro, Gambadou, Vanessa,

*****

Pour lire la première biographie, celle de Clémentine Delait, femme à barbe, c’est sur le site de l’éditeur

De Pénélope Bagieu, déjà présentés sur ce blog : La page blanche, California Dreamin’ et Cadavre exquis (dans le même billet)

Son blog (plus à jour depuis 2014)

Cette semaine, nous serons chez Moka, à buller Au milieu des livres

La piste des soleils – Nouvelles

pisteA lire au chaud sous la couette !

Nouvelles Ados/Adultes

La piste des soleils

et autres nouvelles

Jack London

Gallimard (1914)

*****

Ces 3 nouvelles sont extraites du recueil “L’amour de la vie

*****

La piste des soleils

En fin d’après-midi, 2 hommes discutent en se reposant après une longue journée sur la piste. L’un deux est un indien qui vit avec les blancs depuis longtemps et a adopté leurs habitudes. Mais il y a quelque chose qu’il ne comprend pas, ce sont les gravures. Ces instantanés de la vie, qui n’ont ni début ni fin. Il pense que la vie n’est pas comme ça. Puis il se souvient d’une histoire qui lui est arrivé et dont il n’a su ni le début, ni la fin…

Une nouvelle dans laquelle on ressent le froid, la faim, le désespoir… Et la détermination ! Elle m’a beaucoup plu.

***

L’imprévu

Sommes-nous tous égaux face à l’imprévu ? C’est la question que pose cette nouvelle. Certains se figent face à un évènement inattendu, d’autres fuient ou réagissent rapidement…

Une drôle d’histoire. Elle m’a moins plu que la première, essentiellement à cause de la fin.

***

Loup brun

Un couple recueilli un jour un grand chien qui ressemblait presque à un loup. Il était fatigué et affamé. Dès qu’ils l’eurent nourri et qu’il se fut reposé, il repartit. Mais le couple le retrouva et le ramena à la maison. A plusieurs reprises, l’animal se sauva et fut ramené. Puis un jour, il cessa de vouloir partir…

Une belle histoire dont j’ai trouvé la fin assez déchirante pour les humains comme pour l’animal !

Un recueil de nouvelles qui m’a beaucoup plu, tant pour les histoires que pour l’écriture (on s’y croirait !)

*****

Une autre nouvelle de cet auteur présentée sur ce blog : Construire un feu

Un site qui regroupe des évènements autour du centenaire de la mort de Jack London : biographie, bibliographie, photos…

***

Ma 2ème participation au Challenge Classiques 2020

Cette année, je (re)lis des classiques