La passe-miroir T1 : roman ado

passe

La passe-miroir
T1 : Les fiancés de l’hiver

Christelle Dabos
Gallimard Jeunesse (2013)

*****

Ophélie est « liseuse », c’est un pouvoir qu’elle tient de sa famille. Ce don lui permet de « voir » le passé d’un objet avec ses mains, ce qui l’oblige d’ailleurs à vivre en permanence avec des gants. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima, s’occupant de son musée. En ce matin de septembre, elle rend visite à son grand-oncle, archiviste de son état. Elle vient d’apprendre qu’elle va être mariée à un homme d’une autre arche, le Pôle et souhaite se documenter sur ce qui va devenir son nouveau lieu de vie.

*****

Je dois bien avouer que je me suis fait avoir… Ce pavé a beau faire plus de 500 pages, je l’ai dévoré en moins d’une demi-journée !! Il faut dire qu’il est difficile de résister à la jeune Ophélie, « liseuse » très douée mais jeune fille myope, maladroite et introvertie qui doute de l’intérêt qu’elle peut susciter chez les autres.

Tous les personnages sont intéressants et intrigants et ne cessent d’évoluer au fil du roman. A la fin du premier tome, on ne sait toujours pas quoi penser de Thorn par exemple !! L’univers du roman est plutôt sombre, pas vraiment angoissant mais tout de même un peu inquiétant car les intrigues vont bon train.

Bon, c’est pas le tout, mais le tome 2 m’attend ! Si vous aimez la fantasy et que vous êtes passés à côté de ce roman, vous savez ce qu’il vous reste à faire !! C’est génial et pis c’est tout !

En fait, j’ai lu les 3 tomes (500 p. à chaque fois) en 3 jours !!

***
L’avis de Sophie Hérisson :

J’ai lu ce premier tome autour de sa sortie, il y a déjà quelques années… et le personnage principal, Ophélie, n’avait pas vraiment su me séduire. J’avais eu du mal à accrocher, même si le monde construit dans ce récit me plaisait bien. Et puis finalement je suis curieuse, et j’ai continué la série cette année, enchaînant les tomes 2 et 3. Car je me suis retrouvée prise au piège de ce monde – ces mondes même – vraiment bien construit. Si Ophélie ne reste pas mon personnage préféré son évolution me plait et je la trouve de plus en plus intéressante. Elle va grandir et évoluer au fil de ses différentes rencontres, mais surtout de l’évolution de sa relation avec son fiancé forcé. Les personnages secondaires sont une grande force dans cette saga car ils permettent à Ophélie, et donc au lecteur, d’apprendre beaucoup de choses…
Si vous voulez lire cette saga, j’aurais tendance à vous dire d’attendre la sortie du tome 4, car s’arrêter à la fin du tome 3 est tout simplement impossible ;)

***

Ici, vous pourrez lire les 60 premières pages

(Ils sont malins chez Gallimard, parce que je pense que vous aurez envie de connaître la suite…)

*****

«La Passe-miroir» lauréat du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama a également reçu d’autres prix :

Prix littéraire des collégiens de l’Hérault 2014 pour le niveau 4e-3e

Prix Elbakin 2014 catégorie jeunesse

Grand prix de l’Imaginaire 2016

Le site officiel

Power Club 1 L’apprentissage

Power Club est une série de science-fiction pour adolescents vraiment prenante, avec une héroïne attachante et une société finalement pas si éloignée de la nôtre…

Roman pour adolescents, à partir de 13 ans. Science-fiction

Power ClubPower Club

1. L’apprentissage

d’Alain Gagnol

Syros, 2017
9782748521504, 17,95€

***
Thèmes : Amitié, Richesse, Super-héros, Pouvoir, Aventure
***

2038. Le monde a crée des super héros, réunis dans le Power Club. Des injections  de boosters, des marchines biotechnologiques permettent à des jeunes d’être de véritables super-héros : ils peuvent voler, et aide les forces de l’ordre pour faire respecter la loi.

Le Power Club, qui gère les super-héros, est réservé aux très riches. Quelle surprise pour Anna quand ses parents lui offrent justement de rejoindre ces super-héros. Une nouvelle vie d’aventure s’ouvre à elle, avec son lot de contrats à signer, de publicités à faire, et de gens à sauver. Sauf que le Power Club semble cacher des choses…

Alain Gagnol mélange avec beaucoup de réussite le coté très adolescents et la science-fiction. Le récit est l’occasion d’un vrai message sur le rôle de l’image immédiate et de la notoriété dans la société.
Anna, soutenue par sa meilleur amie Lisa va tenter de garder les pieds sur terre pour découvrir les secrets du Power Club… Bien que très riche et plein de rebondissement, on ne découvre que les prémices d’une réponse, dans ce premier tome.

Très vite, Anna comprend qu’il y a des choses qui clochent avec ce Power Club. La disparition d’un autre jeune, censé être invincible, va lui permettre de rencontrer des personnes extérieures, et notamment un journaliste, qui connaît bien des secrets du Power Club. Malgré un univers très science-fiction, la narration à la première personne par Anna elle-même permet d’être très près des adolescents et de leur préoccupations. Les rêve de gloire et de super-héros semblent difficile à réaliser…

Power Club est une trilogie qui file à toute allure et dont le premier tome s’annonce vraiment prometteur. Entre science-fiction, adolescence et dénonciation des travers d’une société de l’image, L’apprentissage est un roman à dévorer.


La Bande Annonce :

Le tome 2 Ondes de Choc est sorti en juillet 2017. Disponible en version papier ou numérique Epub gratuit à télécharger

D’autres roman de science-fiction pour adolescents à découvrir sur Délivrer des Livres : 

gruppSigridmaison des reflets

 

Blood Guard

Blood GuardRoman d’aventures fantastique
pour adolescents

Blood Guard
1. L’ordre sinistre

de Carter Roy
traduit par Christophe Rosson

Hachette, 2015
9782012044470, 15,90€

* Action, aventure, combat, fantastique *

Evelyn a 13 ans et il pratique les arts martiaux depuis toujours. Un entraînement presque intensif qui prend tout son sens et se révèle fort utile quand il découvre que sa mère appartient à une société secrète Blood Guard, Les gardiens du sang.

Une situation de départ peu originale, mais qui va vite entraîner le lecteur dans des actions à la fois folles et fantastiques. L’intrigue va se complexifier et Evelyn, notre héros, va découvrir peu à peu l’étendue de son apprentissage, de ses « pouvoirs », mais aussi de l’organisation que combat sa mère, l’Ordre Sinistre.

Ce premier tome de la série est avant tout une course poursuite et une avalanche de combats, certains sanglants voir meurtriers. On y rencontre peu à peu les différents protagonistes, qui, s’ils prennent une certaines places dans l’intrigue, ne sont pas tous aussi attachants qu’Evelyn. Dawkins un « ange gardien » un brin étrange apporte aussi une petite touche fun très appréciable !

Blood Guard tient ses promesses de roman d’aventure ! Un suspense général, mais surtout un personnage principal attachant et dynamique, narrateur à la voix incisive, et souvent drôle. Ses relations avec Greta, une adolescente de sa classe qu’il n’apprécie guère, donnent une touche adolescente à ce roman, sans tomber pour autant dans la romance.

Un premier tome avec quelques faiblesses dans les personnages secondaires, mais qui offre de très belles scènes d’action et qui est très facile à lire grâce à de nombreux dialogues.

+ Lire un extrait :

+ Le livre sur Lecture Academy
+ La couverture américaine
Afficher l'image d'origine
Une couverture un peu moins enfantine et plus sombre que la version française !
+ L’avis de Mes Petites Lectures

Raspoutine se déguise

RaspoutineRaspoutine se déguise

Jean Leroy et Ella Charbon

Ecole des Loisirs, 2016

***

Raspoutine, le rat, joue avec ses amis chauve-souris et grenouille. L’un se déguise en vampire, l’autre en pirate… il ne reste qu’un seul costume à Raspoutine, celui d’une reine ! Un costume de fille ? Tant pis, Raspoutine compte bien profiter de son pouvoir… peut-être même un peu trop !
Raspoutine se déguise est un album cartonné, un peu difficile encore pour mini hérissonne (17 mois), mais aux illustrations simples et claires. Le thème du déguisement, mais surtout celui de l’amitié sont très bien abordés. Les préjugés sont laissés très rapidement de côté, pour se concentrer sur l’essentiel.
Notre petit Raspoutine, en bonne reine, donne des ordres à ses amis… mais trop c’est trop, et à trop demander, on n’obtient plus rien ! Raspoutine, et donc le lecteur, apprend cela juste à temps pour se réconcilier avec ses amis.

***
Un message simple, facile à comprendre par des enfants, et servi par une présentation claire qui s’adapte bien à cette petite histoire.

Un album cartonné pas inoubliable, mais qui permet un moment de partage avec les enfants dès 2 ans environ.

Sur le site de l’École des Loisirs, vous pouvez feuilleter les premières pages.

Du même auteur, déjà présentés sur le blog :  « Les orteils n’ont pas de nom« , « PAS rigolo ! »

Le blog de Jean Leroy

Celui de l’illustratrice, Ella Charbon

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer