Monsieur loup a les crocs – Album jeunesse

crocsQue mange Monsieur Loup quand il a les crocs ?

MONSIEUR LOUP A LES CROCS
Sandrine-Marie Simon (texte)
Sébastien Chebret (illustrations)

Rue de l’échiquier jeunesse (2017)

*****

C’est l’hiver, il fait froid et la neige a tout recouvert. Mr Loup a faim. Il a très faim. Un faim de LOUP ! Il mangerait bien les 3 petits cochons, mais ceux-ci habitent loin, de l’autre côté du village. Tant pis, il ira quand même, il a trop faim. En chemin, il se demande quel stratagème il va bien pouvoir trouver pour que les petits cochons -qui sont malins et méfiants !- lui ouvrent la porte. En arrivant devant la maison, il frappe, hésite. Et s’il disait tout simplement la vérité ?

*****

J’adore les contes détournés et celui-ci, qui revisite à sa façon le conte des 3 petits cochons, est vraiment excellent ! Non seulement l’histoire est amusante, mais la fin est franchement inattendue.

Les illustrations sont chouettes, colorées et rigolotes, elles complètent bien l’histoire. J’aime tout particulièrement la déco (regardez les tableaux !) dans la maison des 3 petits cochons !

Un album qui donne envie d’aller voir ce qu’il y a d’autre dans le catalogue jeunesse des éditions « Rue de l’échiquier jeunesse » ainsi que sur les blogs des deux auteurs (liens ci-dessous).

« Monsieur Loup a les crocs » revisite donc à sa façon, très moderne et très actuelle, le conte des 3 petits cochons. Et franchement, j’ai adoré !

*****

Le blog de l’autrice

Celui de l’illustrateur

Du même illustrateur : Parfois j’ai la grosse tête

L’avis de Blandine, grâce à qui je l’ai découvert !

Un album qui participe au Challenge album 2019 !

Nous suivre et partager :
error0

Moi, j’ai peur du loup – Album

moi

Une peur… imaginaire ?

Moi, j’ai peur du loup ♥
Émilie Vast

Éditions MeMo (2018)

*****

Présentation de l’éditeur : Deux lapins discutent dans la nuit.
« Je peux te dire un secret ? Moi, j’ai peur du Loup.
– Ah oui ! Pourquoi ?
– Parce qu’il a de grandes dents !
– Mais non, c’est le… morse qui a de grandes dents ! »

Au fil des pages, l’un des lapins égrène les qualités qui font du loup un animal effrayant, tandis que l’autre attribue ces qualités à un animal différent. Le loup devient alors un hybride très étrange, bien loin du loup réel, bien plus élégant et moins effrayant ! Alors, qui a peur du loup ?

*****

Ce qui m’a tout d’abord attirée dans cet album, ce sont les illustrations, que j’aime vraiment beaucoup. Sur fond noir, les formes simples des animaux se détachent bien. C’est simple, mais expressif tout de même (par les positions que prennent les lapins en discutant) et le dessin est très délicat (plantes et fleurs).

Ensuite l’histoire : elle est très amusante ! Et très intelligente aussi. On a souvent peur de ce qu’on imagine, de ce qu’on ne connaît pas…

Un petit album très bien fait pour dédramatiser la peur !

*****

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez feuilleter quelques pages.

 

challenge albums 2018

Cet album participe au Challenge Albums 2019

et au Challenge Petit Bac chez Enna – Catégorie Animal

Nous suivre et partager :
error0

Minus Lupus d’Anne Loyer

Découvrez Minus Lupus, le fils du grand méchant loup, bien décidé à terroriser à son tour tous les enfants !

minus lupusAlbum jeunesse très drôle, dès 4 ans

Minus Lupus

d’Anne Loyer
illustré par Candela Ferrandez

Larousse, 2018
9782035946560, 10,95€

Thèmes : loup, conte, détournement, peur, taille

 

Minus Lupus est le fils du grand méchant loup, et il est bien décidé à faire lui aussi parler de ses exploits, en terrorisant tout le monde. Le voici donc partie en quête du Chaperon Rouge, des trois petits cochons, des 7 chevreaux… bref il veut marcher sur les traces de son père ! Sauf que voilà, Minus Lupus est vraiment minus, et le temps a passé…

Depuis le temps qu’on raconte ses histoires aux enfants, le Grand Méchant Loup a bien vieilli. Pourtant, il résiste, il veut rester le plus grand de tous les méchants loups. Mais Minus Lupuse ne l’entend pas de cette oreille… Il est prêt. Archiprêt.

Minus Lupus est un album bourré d’humour et de références, tant dans le texte que l’illustration. Un régal surtout pour les adultes, qui repèrent de nombreuses références ! Et pour les enfants alors ? Mini hérissonne (3 ans) a beaucoup aimé cet album, bien qu’elle n’ait pas compris beaucoup de références. Si elle connaît la plupart des contes classiques, ils ne sont pas encore suffisamment intégré dans son esprit pour qu’elle comprenne le principe de les retrouver ailleurs… en tout cas pas complètement, et encore moins de façon détournée comme ici. Pour autant, ce personnage de mini loup qui n’arrive pas du tout à faire peur, elle a adoré !

Le texte est bien mené, entre référence et répétition, entraînant pour les enfants qui suivent avec attention les déconvenues de Minus Lupus, espérant une fin… heureuse ? affreuse ? drôle ? vous verrez bien, mais c’est une belle fin !

Un album très intéressant pour les références mais aussi tout simplement pour contourner la peur du loup, car Minus Lupus est franchement attachant. 


+ Challenge Albums 2018

+ d’Anne Loyer est une auteure prolixe nous vous avons déjà présenté :
Les aventures de Kimamila

mais elle a aussi écrit de très beaux romans pour les plus grands comme Candy, Comme une envie de voir la mère ou Happy end, que je dois vraiment vous présenter !  Retrouvez toutes ses parutions sur son site.

Nous suivre et partager :
error0

Juin – La musique : 5ème partie, conte du Québec

Québec Le loup de Noël

Un conte du Québec de Claude Aubry

Illustré par Pierre Pratt

Lu par Michel Faubert

Suivi d’un réveillon musical avec le groupe « Bon débarras« 

Éditions La Montagne secrète (2015)

* * * * *

Maître Griboux était un vieux loup. Un vieux loup empêché de chasser par ses rhumatismes, la faiblesse de ses pattes et un odorat défaillant… A tel point qu’en cette nuit de Noël, il ne peut rien attraper, rien se mettre sous la dent. En désespoir de cause, affamé, il décide de se rendre au village le plus proche, pour essayer de récupérer les restes des hommes. Mais hélas, même là, rien à se mettre sous la dent… Rien de rien. Attiré et fasciné par la barre de lumière chaude qu’il voit sous la porte de l’église, Griboux s’approche, glisse son museau dans la fente, pousse la porte et …

* * * * *

Québec

* * * * *

Une belle histoire raconté avec l’accent québecois, ce qui, pour moi, lui donne un charme supplémentaire. Un conte de Noël que j’ai bien apprécié, même si la dernière phrase ne m’a pas vraiment plu. Le style des illustrations ne m’a pas vraiment conquise non plus… J’ai bien aimé certaines des chansons présentées à la suite du conte, pas toutes, mais là encore, tout est affaire de goût.

Sinon, le livre en lui-même est solide, le papier épais, la mise en page soignée, comme tous ceux de cette maison d’édition que j’ai pu voir d’ailleurs !

* * * * *

Le disque inclut 13 enregistrements sonores d’une durée d’environ 53 mn ainsi qu’un fichier imprimable avec le conte illustré et les paroles des chansons.

Le blog de l’illustrateur

Une petite bio du conteur Michel Faubert

Site du groupe « Bon débarras »

Les éditions de la Montagne secrète

Un spectacle a été réalisé d’après ce livre cd, dont vous pourrez voir des extraits ci-dessous

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0