Sherlock Holmes – L’affaire du ticket scandaleux T2

ticket

BD coup de

Dans la tête de Sherlock Holmes

L’affaire du ticket scandaleux T2

Cyril Lieron & Benoît Dahan

D’après Sir Arthur Conan Doyle

Ankama (2021)

*****

Une Lecture Commune avec Blandine et Hilde

*****

Résumé éditeur : Alors que Sherlock Holmes et le Dr Watson sont sur la piste du magicien chinois Wu-Jing, le ministre des Colonies britanniques est à son tour visé. Cette fois, ce sont les plus hautes sphères de l’État qui sont frappées. Quel genre de complot le sulfureux mage peut-il bien tramer ? Le célèbre détective est décidément confronté à un personnage aussi secret qu’inquiétant et il n’est pas au bout de ses surprises…

*****

Tome 1 présenté ici

Lorsque nous avons quitté Sherlock Holmes et le Dr Watson à la fin du tome 1, ils étaient sur le point de se rendre chez l’imprimeur. En effet, ils espéraient apprendre qui avait commandé les fameux ticket s. Ils avaient déjà pu démontrer qu’un des liens entre les personnes semblait être leur apparence. Et surprise, le très secret frère de Sherlock, Mycroft, va les aider dans cette enquête.

Comme pour le tome 1, j’ai tout aimé : la couverture, magnifique avec son découpage. Le papier faussement “vieilli”, le dynamisme du dessin (Sherlock semble parfois bondir d’une case à l’autre), les cases de toutes les formes, les personnages qui montent, descendent dans les cases, les trouvailles qui font “participer” le lecteur et ce fil rouge, évidemment !!

Je n’en dis pas plus, jetez-vous dessus, c’est tout !

Et attention à ne pas perdre le fil… ______

Pativore a aimé aussi

*****

Le premier tome avait déjà reçu une dizaine de prix. Celui-ci en a déjà deux :

Coup de cœur du festival Quai des Bulles 2021

Elue meilleure série Europe aux BD Gest Arts 2021

*****

Sur son site, Benoît Dahan nous informe qu’un 3ème tome est en préparation (un “one shot” qui se passera en Écosse !) – J’ai hâte !!

Cette semaine nous sommes chez Moka

***

Également lu dans le cadre du Challenge British Mysteries chez Lou et Hilde

LIBERATION – Roman JA

Libération

A partir de 14/15 ans

LIBERATION

Patrick Ness

Gallimard Jeunesse (2017)

*****

Deux histoires s’entremêlent. D’un côté une histoire très réaliste, celle d’Adam, jeune homme qui voudrait juste pouvoir aimer qui il veut, sans être jugé, traité de malade ou harcelé. De l’autre, une histoire fantastique, l’esprit d’une jeune fille assassinée en quête de vengeance qui se trouve mêlé à un esprit très ancien, une reine impitoyable…

Tous les deux ont un même besoin de libération.

*****

Voici un roman qui, c’est certain, ne plaira pas à tout le monde. D’abord par ses mots, parfois assez crus quand on entre dans l’intime. Par sa forme également. Il faut accepter de se laisser (em)porter par l’histoire secondaire, celle de Katherine, la jeune fille assassinée, dont on peut se demander quel est le rapport avec la première histoire, celle d’Adam.

Gallimard indique pour ce livre : à partir de 13 ans. Je pense, sans vouloir jouer les censeurs, qu’il serait plus approprié à partir de 14/15 ans (après tout il s’agit de jeunes qui ont 17 ans dans le roman, il y a des histoires de drogue, d’alcool, de sexe…)

J’ai beaucoup aimé les deux histoires. L’histoire du fantôme de Katherine me permettait de faire des “pauses” dans celle d’Adam, même si elle est terrible aussi, car elle est moins émouvante, moins poignante, on a plus de distance grâce au côté fantastique.

Adam est un personnage complexe. Il est gay, l’assume en général, mais a toujours une petite voix qui sème le doute dans sa tête. Sans compter ses parents très croyants, l’homophobie à l’école ou dans la société… Il voudrait juste aimer qui il veut et comment le lui reprocher ?

Un bon moment de lecture !

*****

Lire les premières pages (site de l’éditeur)

De Patrick Ness, nous vous avons présenté : Quelques minutes après minuit (le roman) (le film) et Burn

Je vous conseille également sa trilogie “Le chaos en marche” (à partir de 14/15 ans). Pas forcément facile d’accès au départ (le langage est très “torturé” surtout dans le premier tome si je me souviens bien), mais je vous assure que ça vaut le coup de s’accrocher !

“Lune rousse” de Paul Beorn et Silène Edgar

Lune Rousse est une aventure palpitante sous le regard bienveillant de la lune.

Lune Rousse

Roman pour la jeunesse dès 8 ans

Les loups-garous de Thiercelieux

Lune rousse

de Silène Edgar

et Paul Beorn

éditions Castelmore, octobre 2019,
350 pages- 12,90 euros

Version adaptée aux lecteurs dyslexiques

Illustration de couverture: Christine Deschamps

Thèmes: loup, vengeance, secrets de famille, masques

“L’une vit le jour, l’autre vit la nuit…

1846. Un soir d’automne, le ciel est rouge au-dessus du village de Thiercelieux. Lapsa et Lune ont grandi ensemble mais cette nuit-là, l’appel de la lune rousse va les séparer. Lapsa découvre qu’on lui a menti sur la mort de ses parents et se jure de découvrir la vérité. (…)

Un envoûtant roman d’amitié et de mystère par les auteurs de 14-14 (prix des Incorruptibles 2015-2016), d’après le jeu culte Les loups-garous de Thiercelieux, créé par Philippe des Pallières et Hervé Marly.”

 

Lune rousse a fait l’objet d’une première édition chez Castelmore en novembre 2018, la version d’octobre 2019 est destinée aux lecteurs dyslexiques.

Grande fan du jeu, j’avais quelques appréhensions avant ma lecture car je ne voyais pas du tout comment les auteurs réussiraient à l’adapter en roman. J’étais donc curieuse de voir le résultat et je n’ai pas été déçue!

“Lune rousse” est un roman vraiment captivant. L’ambiance bien particulière du récit lui confère un certain charme. Une fois de plus, Paul Beorn et Silène Edgar ont écrit une oeuvre singulière, d’une grande intensité dramatique.

Le récit de Lune rousse est construit comme un roman à suspense. On y retrouve de vieilles rancoeurs, des secrets de famille et une soif de revanche. Tous les ingrédients sont réunis ici pour offrir aux lecteurs un récit atypique. Par moments un peu angoissant mais terriblement addictif.

Plutôt que de suivre le schéma classique de la figure du loup-garou, les auteurs utilisent un procédé vraiment très original.‎ Nos “enfants de la lune” ne sont donc pas comparables à leurs prédécesseurs sanguinaires. Ceci dit, la première de couverture nous donne déjà un indice concernant l’animal totem des deux protagonistes. Malgré tout, Lune rousse nous réserve bien des surprises.

Depuis que j’ai découvert les romans de Silène Edgar, aucun n’a été décevant. Au vu de la qualité de ce récit écrit à quatre mains, il me tarde de découvrir les romans de Paul Beorn.

Je vous conseille vivement Lune Rousse. Ce livre vaut la peine d’être lu que l’on soit adepte ou non du jeu de société  “Les Loup-garous de Thiercelieux”.

 

~Melissande~

 

+D’autres romans de Silène Edgar présentés par Hérisson, Nathalie et moi:

– Adèle et les noces de la reine Margot

– Moana. La saveur des figues

– 42 jours

– 14-14 (de Silène Edgar et Paul Beorn)

 

+ L’avis d’Amabooksaddict

PARKER – D’après D. Westlake – Mois Américain 2

Parker

Ne doublez pas Parker, vous le regretteriez !

BD Ado/Adulte

PARKER ♥

Richard Stark

(Alias Donald Westlake)

adapt. Darwin Cooke

Dargaud

 *****

T1 : Le chasseur (2010)

T2 : L’organisation (2011)

*****

New York, 1962. Parker est un “pro”. Un voleur professionnel, réglo et indépendant. Il vient de sortir de prison et il a des affaires à régler. Avec son ex-petite amie tout d’abord. Lynn. Elle l’a trahie. Pour son ex-associé, Mal Resnick. Heureusement, Parker est débrouillard. Le programme est simple. Retrouver Mal et récupérer son argent. Et tant pis pour ceux qui se mettront sur son chemin… Le 2ème volet “l’organisation” se déroule à Miami Beach, en 1963. Parker a changé de tête, mais pas de boulot.

*****

Il se passe 10 pages quasiment sans paroles avant que l’on découvre le visage de Parker… Mais les illustrations parlent d’elles-mêmes et Parkeron sent bien qu’on n’a pas affaire à un “enfant de chœur” !

J’ai adoré ce personnage.

Il est pourtant abominable. Aucune empathie chez cet homme là. Tout ce qui l’intéresse, c’est de se venger et de récupérer son fric.

Si j’ai adoré le tome 1 “le chasseur“, j’ai un peu moins apprécié le tome 2 “l’organisation” parce qu’il y a trop de détails “techniques” sur la façon dont fonctionne l’organisation, sur les paris, bref toutes les activités criminelles de l’organisation (mais j’ai bien aimé quand même !).

Les illustrations de Darwyn Cooke sont originales et très spéciales, un mélange de noir, blanc et gris légèrement bleuté. Mais elles vont très bien avec le personnage et donne une ambiance très particulière à cette bd. Les personnages ont tous des “gueules” comme dans les films noirs.

Une lecture que je vous recommande si vous aimez les polars ou les personnages de “méchants” pas aimables…

*****

Biographie de l’auteur (décédé en 2016) sur le site des éditions Dargaud.

Darwin Cooke a reçu de nombreux prix pour ses adaptations. Pour le T3 il a reçu l’Eisner Award de la meilleure adaptation (bd adaptée d’un roman) en 2014. Le T4 est également sorti en 2014.

Voir aussi l’avis de BEDEPOLAR, un blog consacré au “polar en cases” !

Pour en savoir plus sur le personnage, les adaptations… Voir sa page Wikipédia

Cette semaine nous sommes dans la bibliothèque de Noukette !

Et cette bd participe également au Mois Américain