Akata witch de Nnedi Okorafor #concours

Concours en fin d’article !

Akata Witch est un premier tome très accrocheur qui ravira les fans d’urban fantasy !

Roman fantastique (urban fantasy)
pour adolescents, dès 13 ans

Akata witch

de Nnedi Okorafor

Editions L’école des loisirs, février 2020,
18 euros, disponible en version numérique au prix de 4,99 euros

 

Thèmes : Afrique, intégration, différence, urban fantasy

 

Présentation de l’éditeur: “Mon nom est Sunny Nwazue et je perturbe les gens. Je suis Nigériane de sang, Américaine de naissance et albinos de peau. Être albinos fait du soleil mon ennemi. C’est pour ça que je n’ai jamais pu jouer au foot, alors que je suis douée. Je ne pouvais le faire que la nuit. Bien sûr, tout ça, c’était avant cette fameuse après-midi avec Chichi et Orlu, quand tout a changé (…)”

 

Akata Witch est un premier tome surprenant. La série, publiée dans la collection Medium +, est conseillée à partir de 13 ans. Cependant, il est question de meurtres rituels pratiqués sur de jeunes enfants ou sur des adolescents. Bien que l’auteure ne donne pas énormément de détails, l’idée en elle-même peut s’avérer très dérangeante. Âmes sensibles s’abstenir donc.

L’histoire d’Akata Witch ne tourne pas uniquement autour de cette thématique donc si on met à part cet aspect du récit, l’aventure de Sunny et ses amis est  vraiment dépaysante. J’ai adoré découvrir les coutumes ancestrales du Nigéria. L’idée des visages-esprits sort de l’ordinaire et cela fait du bien de renouveler le genre fantasy de temps à autre. De plus,  le rythme est soutenu grâce aux moments de suspense et aux rebondissements.

Dans un autre registre, ce roman me fait penser à la saga “Mercy Thompson”.  J’y ai retrouvé cette fraîcheur qui m’avait tant plu dans les aventures de la célèbre changeuse coyote. Par ailleurs, j’adore les combats contre des monstres antédiluviens. En cela, la suite de la série semble très prometteuse. Et je dois avouer qu’après avoir lu ce tome, j’ai envie d’en savoir plus sur la magie Nsibidi.

Akata witch est le premier roman pour adolescents de Nnedi Okorafor édité à L’école des loisirs.  L’auteure nous offre un voyage magique dont le chemin est sillonné de dangers, d’anciens esprits un peu retors et de magie. Mention spéciale pour la Mascarade, je l’ai tout simplement trouvée fascinante!

Le tome 2 est disponible en librairie depuis le mois de novembre.

Je vous invite à découvrir cette nouvelle saga, elle vaut le détour!

~Melissande~

 

+ Retrouvez ici  l’interview de l’auteure pour La presse (média canadien)

+ Une autre saga ensorcelante aux éditions Bragelonne: Les faucons de Raverra (La sorcière captive) de Melissa Caruso

 

*~*~*

Concours

 A gagner : 1* Akata Witch 1

Pour participer il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :
1-  Quel est votre titre d’urban fantasty ou plus largement de fantasy préféré ?

+ Chances supplémentaires
* participer sur Instagram 
* Suivre Délivrer des Livres sur Twitter
* Relayer ce concours sur un réseau (donner le lien direct)
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)

***

Concours ouvert jusqu’au 31.01.21 France M. Règlement

 

Retrouvez tous les concours du Calendrier de l’après ici et sur Instagram !

Nous suivre et partager :

La différente – Album

Conte amérindien

*

Album à partir de 8 ans

*

différente

La différente

*

Conte de Corbeau

*

Illustré par Christian Offroy

*

Éditions Couleur Corbeau (2020)

*****

Présentation de l’éditeur : Un matin d’hiver, une petite fille arriva dans la tribu, comme dans une vision. Elle était silencieuse, le visage grave, c’était une survivante et elle avait quelque chose dans le regard … quelque chose de différent. La plupart des familles la traitèrent avec un mélange de crainte, d’indifférence et même de méchanceté. Pourtant, aucun d’entre eux ne pouvait deviner ce que la Différente allait apporter. Le temps retiendra son nom qui deviendra légende…

*****

J’en suis la première désolée, parce qu’en général j’aime beaucoup ce que fait cette maison d’édition, mais là, je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire. Je ne sais pas si ce sont les “temps” employés, le fait qu’il y ait très peu de dialogues, mais j’ai eu du mal à lire cet album. Je vais essayer de le relire, mais à voix haute.

Par contre les illustrations de Christian Offroy sont toujours aussi belles et l’album est de qualité.

Alors ne vous laissez pas influencer par mon humeur grognon et allez le feuilleter pour vous faire votre propre idée !

*****

De cette petite maison d’édition familiale et de ces deux auteurs, nous vous avons déjà présenté :

Pour écouter le conteur Corbeau présenter son travail et la maison d’édition, c’est ici

Et , le site du peintre-illustrateur Christian Offroy

Couleur Corbeau est un petit éditeur indépendant, qui privilégie la qualité pour ses albums. Il travaille avec une imprimerie régionale certifiée Imprim’Vert* , PEFC** et FSC**. Et proposent des albums écologiques made in France.

*Imprim’Vert est un label écologique  spécifique à l’imprimerie, ayant pour objectif de limiter l’impact sur l’environnement.

**Les labels PEFC et FSC garantissent une gestion durable des forêts et luttent contre la déforestation.

Nous suivre et partager :

Le tyran des songes d’Oren Miller

Un roman fascinant peuplé de dangereux mythes incarnés

le tyran des songes

Roman fantastique pour jeunes adultes, dès 13 ans

Le tyran des songes

d’Oren Miller

Editions Lynks, avril 2019,

illustrations intérieures d’Oren Miller,

540 pages- 14,90 euros

***

Thèmes: mythologie, dieux, fantastique, créatures

***

 

 

 

Présentation de l’éditeur: “Emma lit dans les âmes : elle voit le vrai visage de ceux qu’elle croise. Et elle déteste ce talent qu’elle subit depuis l’enfance.

Mais d’autres dans l’ombre l’observent aussi et vont lui montrer que toute sa vie n’est que mensonge et redoutable illusion. Emma plonge alors dans un univers cruel où dieux et déesses antiques, sorciers, magiciennes et autres créatures se disputent une partie d’échec grandeur nature dont elle est l’enjeu. Elle doit alors s’enfuir, éviter les dangers, survivre, coûte que coûte. Et découvrir pourquoi le Marchand de sable d’intéresse autant à elle… Excepté que l’un des joueurs de cette folle partie n’est pas comme les autres. La Mort n’aime pas perdre, elle n’aime pas non plus attendre.

Alors quand la Mort se trouve assez proche pour souffler sur votre nuque, vous n’avez que deux options :
Gagner.
Ou courir.
Toujours plus vite.”

 

Pour être  honnête, je ne m’attendais pas à ce que l’histoire prenne cette tournure. Bien qu’Oren Miller annonce d’entrée la couleur, “Le tyran des songes” réserve malgré tout bien des surprises.

L’auteur a créé un univers personnel à partir de légendes existantes, ce qui permet de rendre les relations entre les personnages très crédibles. L’intrigue, sur fond de complot politique, ne s’essouffle pas et les actions s’enchaînent dans la première partie où Emma découvre un pan de son existence, pour le moins extraordinaire…

La seconde partie est complètement à l’opposé de la première puisque l’on suit principalement Emma.  Notre jeune héroïne aura bien du mal à se dépêtrer d’une situation fâcheuse et sa réaction est assez surprenante. D’ailleurs, c’est le seul point “négatif” que je relève dans “Le tyran des songes”. Le comportement d’Emma suite à un événement me paraissant traumatisant n’est pas très réaliste à mon sens.

À part cela, c’est un bon roman, très  divertissant. La plume d’Oren Miller est fluide et de qualité, le récit défile sans que l’on ne s’ennuie une seule seconde. Grâce à certains protagonistes, de nombreuses scènes sont tournées en dérision. Et si vous êtes amateurs d’humour noir, il ne faut surtout pas passer à côté  du “Tyran des songes”!

En somme, une lecture très sympathique alliant mythologie et monde moderne. Une mention spéciale pour Jack, ce personnage est  exceptionnel!

 

~Melissande~

 

+ Un autre roman détournant une célèbre figure mythologique présent par Hérisson: Maudit Cupidon de Lauren Palphreyman

+ Mon avis sur le premier tome de l’excellente saga de Michael Scott: L’Alchimiste, les secrets de l’Immortel Nicolas Flamel

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

C’est écrit sur ses lèvres ♥ – Roman ado

écritValériane est sourde, et alors ?
Roman ado

C’EST ÉCRIT SUR SES LÈVRES ♥

Brigitte Aubonnet

Le Muscadier (2018)

*****

Valériane a 15 ans 1/2. Elle souffre d’être considérée “comme une petite fille” par sa mère, d’être surprotégée sous prétexte qu’elle est sourde. Pas totalement sourde car elle est appareillée, elle a un implant cochléaire* qui lui permet d’entendre (mais pas tout). Depuis peu, Valériane est amoureuse. De Ludo, un jeune garçon de 16 ans 1/2, sourd aussi, mais non appareillé. Les parents des deux jeunes se sont disputés à la réunion qui a permis à Valériane et Ludo de se rencontrer. Car concernant les implants, il y a les “pour” et les “contre”. Pour pouvoir se rencontrer, se revoir, les deux jeunes gens vont être obligés de ruser et de mentir…

* L’implant cochléaire est un implant électronique qui vise à fournir un certain niveau d’audition pour certaines personnes atteintes d’une surdité profonde ou sévère et pour des personnes souffrant d’acouphènes. Wikipédia

*****

C’est écrit sur ses lèvres parle d’une rencontre amoureuse entre deux ados. Mais il parle aussi et surtout du monde des sourds. De leur façon “d’entendre” les autres, selon s’ils sont appareillés ou non. Chez les sourds aussi il y a des clans. Ceux qui veulent être “entre eux” avec la langue des signes et refusent tout appareillage. Et ceux qui veulent être appareillés pour être le plus proche des 100% (les entendants).

Et cela parle aussi de la façon dont nous (les entendants) réagissons face à des malentendants ou des sourds. On a souvent tendance à parler très fort, voir à crier (alors qu’un sourd profond non appareillé n’entendra rien de toute façon). Ou alors on exagère notre articulation “Est-ce-que-tu-veux-du-café ?” Ce qui leur rend difficile la lecture labiale… Bref, la communication n’est pas facile et demande des efforts des deux côtés.

Ma propre expérience

Je connais (un petit peu) le sujet, pour avoir reçu pendant 15 jours chez moi trois personnes. La mère, entendante, le père sourd mais pas totalement et le fils, sourd profond et appareillé d’un implant. En discutant avec le père, je me suis rendu compte de sa tristesse d’avoir été bien souvent pris par un imbécile parce qu’il ne comprenait pas toujours ce que disait les gens (il n’a été diagnostiqué sourd qu’à l’âge adulte). Il m’a parlé de son travail (comptable, il répondait au téléphone et se trompait parfois dans le nom des clients, ce qui énervait son patron !) où rien n’était adapté à son handicap en fait ! Et le fait de partager le quotidien de deux personnes sourdes m’a montré à quel point on est loin d’imaginer et de comprendre ce qu’ils vivent…

Un gros coup de cœur

pour ce petit roman qui donne un aperçu des difficultés auxquelles sont confrontés les personnes malentendantes/les sourds.

Avec une belle fin très optimisme !

*****

Le site de l’autrice

Éditions Le Muscadier

Sur le même thème, présentés sur ce blog :

A Silent voice (manga), La seule façon de te parler (roman ado), L’orchestre des doigts (manga)

*****

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

(Reçu en novembre 2018...)

Lire un extrait

Nous suivre et partager :