Les 5/5 – T2 : Turbulences – Roman ado

TurbulencesIl peut être dangereux de s’attaquer à de gros poissons…
Roman 13 ans et +

Les 5/5

T2 : Turbulences

Anne Plichota & Cendrine Wolf

XO Jeunesse (2018)

*****

Tome 1 présenté ici

Présentation de l’éditeur :

Dans la chaleur morne de l’été, les liens entre Titus, Far, Merlin, Tom et John, passionnés par les sports de rue, se resserrent au fur et à mesure qu’ils apprennent à se connaître. Et chacun se trouve en proie à des tourments très personnels. John, en particulier, est inquiet. La puberté approche, son corps change, la fille qu’il ne veut pas être se manifeste chaque jour un peu plus…

Parallèlement, tous continuent à vouloir combattre les corrompus de ce monde. C’est alors que le mentor de la bande, Lip, le frère de Tom, leur propose une nouvelle opération Robin des bois. Cette fois, pourtant, tout ne se passe pas comme prévu. Au sein du groupe, une trahison vient semer le doute et fissurer leur belle unité.

*****

Turbulences, un tome qui porte bien son nom ! Tout le monde va être mis à rude épreuve dans ce tome, chacun faisant des cachotteries aux autres, plus ou moins graves, plus ou moins lourdes de conséquences…

Ce 2ème tome

remet beaucoup de choses en questions, éloigne quelques personnages, en met d’autres en avant. Avec toujours des thèmes importants : la liberté de la femme / avoir le droit de choisir qui l’on est ou veut être / le choix d’aimer qui on veut / le poids des traditions.

Un second tome qui m’a plu autant que le 1er. Quelques secrets nous sont révélés, mais d’autres sont encore tus. Il faudra bien encore un ou deux tomes au moins pour dénouer tous les fils de l’intrigue. 

On ne peut s’empêcher de se demander comment cela va finir. Vivement la suite !

*****

Pour lire les premières pages, c’est par ici

Site officiel des deux auteures

Site des éditions XO Jeunesse

De ces deux auteures, nous vous avons déjà présenté : Tugdual T1, Tugdual T2, Tugdual T3, Les petites histoires de Dragomira, Susan Hopper T1 (ce qui me fait penser que le tome 2 attend toujours ! dans ma PAL…)

Il suffirait d’un signe de Tiffany Schmidt

La vie de Mia bascule quand elle apprend qu’elle a une leucémie. Il suffirait d’un signe est l’histoire de son parcours, dans la maladie, mais surtout pour cacher la vérité à ses amis !

il suffirait d'un signeRoman pour adolescents
ès 12 ans

Il suffirait d’un signe

de Tiffany Schmidt

Bayard, 2016
disponible en numérique

 

***

Thèmes :
relation ados parents, musique,
mensonge, adolescence, cancer,
maladie, amitié

 

***

En commençant Il suffirait d’un signe, reçu dans la box Ebook j’ai vite compris qu’il s’agissait, encore, d’un roman de sick-litt. Cette mode suite à la parution de Nos étoiles contraires de John Green, de roman avec un jeune héros malade. On en a vu passer un bon paquet, et on s’est vite lassé, je trouve. Pourtant dans Il suffirait d’un signe un petit quelque chose a réussi à me happer et j’ai lu ce récit d’une traite. Outre la maladie de Mia, l’héroïne, c’est surtout les relations humaines et la distance qu’impose la maladie qui est mise en avant, avec brio et humour.

 

Mia est une adolescente à la vie parfaite : elle est entourée d’amis, fait partie des pompom girls, réussi en cours, adore le lycée… Quand on lui annonce qu’elle a une leucémie son monde bascule, et elle fait tout pour que ça n’arrive pas vraiment… Elle, si superstitieuse, cherche des signes et se persuade alors qu’il ne faut rien dire à personne. Soutenue en ce sens par sa mère – un personnage détestable de mon point de vue, très attachée aux apparences – elle va alors cacher sa maladie à ses meilleurs amis et même à son petit ami. Seul son voisin, un ami d’enfance, est au courant.

« Qu’est-ce qui se passe ? Dis-moi, je t’en prie.
– J’ai une leucémie, chuchotai-je, le mot redouté me laissant un goût amer dans la bouche.
L’accablante réalité me frappa soudain.
– Mon Dieu ! J’ai un cancer.
Quand Gyver m’attira contre lui, mes yeux se remplirent de larmes.
– Alors, on fait quoi, maintenant ? »

Entre chimio et mensonge, elle a bien du mal à continuer sa petite routine. Il suffirait d’un signe n’est pas un roman triste pour autant. Touchant, bien sûr, mais ce sont surtout les liens entre les personnages qui sont importants : sa relation ambiguë -et prévisible- avec son voisin, son rejet de ses amies, ses parents et leur façon bien à eux de vivre la situation.

S’il n’y a pas de grosses surprises à la lecture de ce roman, le lecteur s’attache tout de même à Mia. Plus les pages passent plus on a envie de la pousser à changer, mais cela fait le charme de l’intrigue.

Un roman touchant centré sur les personnages et leurs relations, même si la maladie reste bien présente au fil des pages. Une belle découverte pour moi dans ma box Ebook !


+ Sur le site de l’éditeur Bayard

+ Première participation à cette 8ème édition du Challenge jeunesse / YA de Mutie !

Totoche et le poisson malheureux – Album

De l’amitié + un peu de magie = une histoire amusante !Totoche
Album dès 5/6 ans

Totoche et le poisson malheureux
Catharina Valckx

L’école des loisirs (2006)
*****

A la fête du village, Totoche a gagné un poisson rouge ! Il est très content et à peine arrivé à la maison, il l’installe dans un joli bocal avec des petites plantes. Mais Mauricette (c’est le nom du poisson rouge) n’a pas l’air très heureuse… En fait, elle en a marre de tourner en rond dans son bocal et rêve d’être autre chose, un dromadaire par exemple. Aussitôt dit, aussitôt fait, Totoche emmène sa nouvelle amie chez Annaplure la sorcière. Mais tout ne va pas se passer comme prévu…

*****

Cette histoire est une histoire d’amitié avant tout. Une personne qui en aide une autre à se « réaliser », à devenir qui elle veut être. S’y ajoute une sorcière (un peu bête), un peu de magie et beaucoup d’humour. Et j’aime beaucoup les illustrations, très simples, mais très mignonnes !!

Une autrice que je vous invite à découvrir si vous ne la connaissez pas.

*****

Site de l’autrice (Allez voir le nombre de prix qu’elle a obtenu, c’est impressionnant !)

De Catharina Valcxk, je vous avais déjà présenté « Coco panache » (2ème livre présenté) qui m’avait bien plu. Mais j’ai également lu et apprécié « Le bison » et « La chaussette verte de Lisette » (Lisette qui est d’ailleurs présente à l’avant dernière page de cet album, lorsque les deux amis vont boire un coup !)

http://www.catharinavalckx.com/image/530/800/fit/prentenboeken/web_Bison_.jpghttp://www.catharinavalckx.com/image/530/800/fit/prentenboeken/web-Chaussette-Lisette.jpg

Le plus grand peintre du monde de Michael Morpurgo

le plus grand peintre du monde

Une rencontre magique, magnifiquement illustrée!

Album pour la jeunesse dès 8 ans

Le plus grand peintre du monde

de Michael Morpurgo

Illustrations de François Place

Gallimard jeunesse, 2018,
64 pages ill., cartonné,
13 euros, disponible au format numérique (pdf 8,49 euros).

Thèmes : art, amitié, enfance.

 

Présentation de l’éditeur: Yannick se souviendra longtemps de ces vacances dans le sud de la France: la gentillesse de sa tante, l’auberge animée de son oncle, les beaux yeux de sa cousine Amandine, les douces collines si chères au héros de sa mère, le peintre Cézanne…

Et tandis que la Provence capture le cœur du jeune garçon, Yannick ressort grandit de son séjour rempli de rencontres et de nouvelles expériences.

 

Mon avis

Avec «Le plus grand peintre du monde», Michael Morpugo nous conte la rencontre d’un jeune garçon avec un monstre sacré de la peinture d’une manière très poétique. Dès le départ le décor est mis en place et se fait complice des événements. En effet, comment ne pas être dans l’ambiance lorsque l’auteur décrit toutes les beautés des paysages de Provence… L’histoire est simple mais touchante et Yannick est un jeune garçon très attachant. Ce livre est idéal pour les jeunes lecteurs car Michael Morpurgo utilise des mots et des structures de phrases adaptées à un plus jeune public.

 

L’objet livre est très beau, j’apprécie énormément le travail de François Place. Ses illustrations collent parfaitement au récit et nous offre un voyage au cœur du sud de la France. C’est la première fois que je lis un livre de Michael Morpurgo bien qu’il soit déjà très connu pour «Cheval de guerre» (d’ailleurs adapté au cinéma par Steven Spielberg en 2011) et «Soldat Peaceful».

~Melissande~

 

+ le site de l’éditeur

+ le site de l’illustrateur

+ la présentation du livre cheval de guerre ainsi que l’avis de Telerama sur le film

+ la présentation du livre Soldat Peaceful