Je les entends nous suivre – Roman

suivreRoman
Ado/JA

Je les entends nous suivre

Florence Cadier

Le muscadier (2018)

*****

Léo a 15 ans. Pour son anniversaire, il organise une fête chez ses parents avec tous ses copains. Ce soir, il a décidé d’embrasser Léonore, une fille avec qui il fait de la boxe. Elle l’attire beaucoup depuis déjà un moment. Mais la fête ne va pas du tout se dérouler comme prévu. Un des invités va se sentir mal après avoir bu trop d’alcool et rester dormir dans la chambre de Léo. Et, à sa grande surprise, Léo va bien embrasser quelqu’un, mais ce ne sera pas Léonore

*****

Je les entends nous suivre nous raconte l’histoire d’un jeune homme qui a tout d’abord un coup de foudre pour une jeune fille. Qui décide de franchir le pas et de l’embrasser le soir de ses 15 ans. Mais suite à un incident, il va avoir un autre coup de foudre, qui va le troubler au plus haut point.

L’histoire d’un coup de foudre, puis d’une belle histoire d’amour. Une relation pas vraiment évidente pour le jeune Léo, qui ne l’assume pas. Il commence par cacher cet amour, puis, lorsqu’il l’accepte enfin, un grave « problème » vient mettre en doute ses certitudes.

Un petit roman qui raconte la découverte de l’amour par un jeune garçon. Et il va découvrir aussi l’importance de la bêtise humaine et ses tristes conséquences.

Comme d’habitude dans cette collection « Rester vivant », c’est un roman qui fait réfléchir !

*****

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Avec un thème commun : Traits d’union

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

(Reçu en 2018...)

Nous suivre et partager :

Sixtine – T1 L’Or des Aztèques

SixtineAmis imaginaires ou pas ?
BD Jeunesse

Sixtine

T1 – L’Or des Aztèques

Frédéric Maupomé

Aude Soleilhac

Les éditions de la Gouttière (2017)

*****

Aujourd’hui, la mère de Sixtine a jeté à la mer les cendres de son mari. Sixtine, elle, en profite pour jouer sur la plage. Elle sait que sa mère va pleurer et qu’elle préfère être triste toute seule. Sur cette plage, essayant vainement de pousser hors de l’eau une barque pourrissante, Sixtine voit apparaître trois pirates. Enfin, des fantômes de pirates plutôt ! Ceux-ci, tout étonnés d’être visibles pour la petite fille, finissent par jouer avec elle. Et elle les ramène avec elle à la maison. Quelques années plus tard, Sixtine est au collège. Si les études ne la passionnent pas, elle apprend par contre des tas de choses avec ses copains pirates !

*****

Je n’accroche pas toujours aux BD dites de jeunesse. Souvent le dessin « mangaisé » à la mode ces dernières années ne me plaît pas trop…

Mais je dois bien avouer que ça m’a vraiment agacé de ne pas avoir la suite de l’histoire quand je suis arrivée à la fin du tome 1 !

L’histoire est originale, les personnages aussi et le dessin est vif, frais et coloré. Il y a de multiples rebondissements et cette jeune fille plus ou moins élevée par les pirates a parfois des idées un peu spéciales !! Et elle a tendance à agir avant de réfléchir, ce qui rend les choses d’autant plus amusantes.

En bref : On ne s’ennuie pas une seconde, on s’amuse et on a envie de lire la suite ! ♥

*****

Lire quelques pages sur le site des éditions de la Gouttière

De Frédéric Maupomé déjà présentés sur ce blog : Anuki (plusieurs tomes, voir en fin de page), Supers

Et si je ne vous ai pas convaincu, allez voir les avis de Boumabib, Mo, Caro, Lecturissime et Stephie

Cette semaine nous nous retrouvons chez Moka

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Edmond le film d’Alexis Michalik

filmComédie théâtrale
Ado/Adulte

EDMOND ♥

Film d’Alexis Michalik

Gaumont (2018)

*****

Nous sommes à Paris, en décembre 1897. Edmond Rostand est dans une mauvaise passe, il n’a rien écrit depuis 2 ans. Sa femme le soutient toujours mais commence à se lasser de faire crédit chez l’épicier. C’est qu’ils ont deux enfants à nourrir…

Son amie Sarah Bernhardt lui propose de rencontrer le grand acteur Constant Coquelin. La rencontre se fait et laisse Edmond quelque peu abasourdi car on ne lui donne que quelques jours pour écrire une comédie en 3 actes ! De plus, pour changer, son ami Léo est amoureux et le supplie de l’aider.

*****

Ce film, comme la BD, est tiré de la pièce écrite par Alexis Michalik. Quelle bonne idée que de remonter à la source de la création d’une pièce aussi célèbre et connue que Cyrano de Bergerac

Car qui n’a jamais entendu parler de la fameuse tirade du nez ? Même les bébés y ont droit (ce n’est pas une blague mais un super album de Thierry Dedieu).

Les décors, les costumes, les acteurs et le texte bien sûr, tout m’a plu ! ♥

« Je n’ai pas, c’est évident,

le génie d’Edmond Rostand.

Ni celui de Michalik.

Je n’ai qu’une chose à vous dire,

Pour savourer les répliques,

je vais aller les relire… »

Si vous n’avez pas encore vu ce film, courez vite le voir :

Bonne humeur garantie !

Et maintenant j’ai encore plus envie de voir la pièce… En attendant, je vais la relire.

*****

Le texte de la pièce « Cyrano de Bergerac » d’Edmond Rostand

La BD de Léonard Chemineau, d’après la pièce d’Alexis Michalik

Et pour en savoir plus, ce site consacré à Cyrano de Bergerac.

La pièce à l’origine du film et de la BD se joue toujours au Théâtre du Palais-Royal.

Extrait du film (sorti le 9 janvier 2019)

Nous suivre et partager :

Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough

Jacominus
La vie, tout simplement…
Album dès 5/6 ans

Les Riches Heures de

Jacominus Gainsborough

Rébecca Dautremer

Sarbacane (2018)

*****

« Les Riches Heures » de Jacominus est juste une autre façon, plus belle, plus poétique, de parler de la vie de Jacominus. Qui est Jacominus ? Ce pourrait être n’importe qui en fait.

Ici, il s’agit d’un lapin. Il naît, grandit, vieillit puis s’éteint, comme tout un chacun. Mais entre temps, il nous aura raconté sa vie, les Riches Heures qui l’ont composée. Les moments tristes ou joyeux. Les moments de doute, de crainte. Mais aussi les moments où on va de l’avant ! La joie d’être en famille ou avec ses amis. Les apprentissages, les voyages. Et les questionnements aussi. Puis la confiance, quand on vieillit. Bref, tout ce qui remplit une vie !

*****

J’ai adoré beaucoup de choses dans cet album : le grand format déjà, qui permet de se plonger dans les magnifiques illustrations. On dirait presque de la 3D : sur la couverture, le petit Jacominus semble être en relief, et si doux qu’on a envie de tendre la main pour le caresser… Et dans la cour de récré les arbres s’élançant vers le ciel ont l’air de vouloir sortir du livre.

Les illustrations ressemblent à des tableaux : tableaux dans lesquels on voudrait entrer. J’ai pensé à certains tableaux de maîtres, j’ai eu parfois des airs de « déjà vu » ? Mais je ne suis pas assez « connaisseuse » pour pouvoir vous dire lesquels.

J’ai également adoré la douceur qui se dégage des illustrations et du texte, comme du personnage principal, Jacominus.

Une bien belle histoire, qui célèbre la vie, tout simplement… ♥♥♥

*****

De cette autrice/illustratrice, nous vous avons déjà présenté : Elvis, Le livre qui vole, Swing Café

Le site de Rebecca Dautremer

https://editions-sarbacane.com/media/pages/albums/les-riches-heures-de-jacominus-gainsborough/2112926254-1569834365/jacominus-01-1400x.jpg

*****

GRAND PRIX DE L’ILLUSTRATION DE MOULINS 2019
PRIX FRANCO-ALLEMAND POUR LA LITTÉRATURE DE JEUNESSE 2019
PRIX CHRÉTIENS DE TROYES 2019

*****

Le cœur de Moka a fait boum !

Nous suivre et partager :