WEST – BD Western ado/ adulte

WEST   WESTWEST

WEST     WEST     WEST

 W.E.S.T

Weird Enforcement Special Team

Rossi – Dorison – Nury
Dargaud
^^^^^

Série terminée : Les dates indiquées sont celles de la première édition, mais c’est une série qui a été rééditée.

Une série en 6 tomes, qui se décompose en 3 cycles, chaque cycle étant une histoire différente.

T.1 : La chute de Babylone (2003) / T.2 : Century Club (2005) //  T.3 : El Santero (2006) / T.4 : Le 46è état (2008) //  T.5 : Megan (2009) / T.6 : Seth (2011)

^^^^^

WEST, c’est une équipe de mercenaires au service de la Maison Blanche. Ils sont chargés de résoudre les problèmes délicats dont ne peut se charger la police.

Dans le 1er cycle (T 1 et 2), l’équipe se forme sous la direction de Morton Chapel, grand amateur de thé « Foo Long » spécialisé dans l’étude des sciences occultes et le maniement du Smith et Wesson. Avec son équipe, ils vont devoir démanteler un complot visant à déstabiliser la Maison Blanche…

Le cycle 2 (T 3 et 4) se déroule à Cuba. Entre les partisans de l’annexion aux USA et les indépendantistes, tous les coups sont permis… Pour l’équipe de Morton Chapel, il va falloir faire la part des choses entre leur mission et leurs convictions personnelles.

Cycle 3 (T5 et 6) : On fait connaissance avec le passé de Morton Chapel. Ce qui est arrivé à sa femme et à sa fille Megan. Fille qui est mutique et internée dans un asile. Kathryn Lennox, psychiatre, va réussir à la « réveiller », mais hélas, Megan n’est pas seule…

^^^^^

WEST est une série étiquetée « Western », mais qui a aussi un côté politique / historique / policier et surtout fantastique et qui m’a beaucoup plu tant pour les histoires que les illustrations.

Une série pleine d’action que je vous recommande chaudement !

^^^^^

D’autres bd « Western » présentées sur ce blog : UndertakerL’odeur des garçons affamésLune d’argent sur ProvidenceSykesStern

Et même un « comics » : Copperhead

Cette semaine, c’est chez

♥ Gustave Eiffel et les âmes de fer

Gustave Eiffel et les âmes de fer est un roman historico-fantastique avec un brin d’enquête policière, une bonne touche d’humour et dose d’aventure.

Gustave Eiffel et les âmes de ferRoman pour adolescents dès 10 ans

Gustave Eiffel et les âmes de fer

de Flore Vesco

illustré par Rémi Saillard

Didier Jeunesse, mai 2018
9782278089918, 15,90€
disponible en epub numérique 10,99€

Thèmes : Mystère, Aventure, Enquête, Paris, XIXème siècle, sciences, métallurgie

***

Gustave Eiffel et les âmes de fer est le deuxième tome d’une série commencée avec Louis Pasteur contre les loups-garou, mais il peut se lire indépendamment, ou bien en premier, sans problème. Dans ce titre, le héros est Gustave Eiffel. Flore Vesco se sert de ses caractéristiques et talents pour le transposer dans un univers un brin fantastique. L’aventure est au rendez-vous avec Gustave Eiffel, dans une sorte de mouvement oscillatoire assez impressionnant qui nous fait passer de moments de stress à de calmes promenades.

Paris, 8 août 1855. Gustave Eiffel est à la recherche dans un travail et répond à une petite annonce très étrange dans un journal. Sur place, il va découvrir la S.S.S.S.S.S. : la Société Super Secrète des Savants en Sciences Surnaturelles, en charge de la protection du pays contre les créatures fantastiques. Cette société secrète (que l’on retrouve dans l’autre tome de cette saga) va lui permettre d’améliorer ses capacités, notamment en combat. Rapidement, c’est une aventure presque solitaire que va pourtant mener Gustave Eiffel, au sein d’une usine de métallurgie. Là-bas les événements étranges sont nombreux, ainsi que les sensations qui font froid dans le dos. Heureusement que la jeune et jolie fille du patron est là pour lui changer les idées.

Le lecteur plonge dans un univers qui joue toujours à la limite en réalité historique et fantastique. On distingue les grandes caractéristiques du Paris de la fin du 19e siècle, tout en découvrant des phénomènes étranges… Flore Vesco joue avec son personnage, avec l’univers qu’elle utilise et crée tout en même temps, et cela donne un mélange étonnant et réussi.

Tout au long du récit Gustave Eiffel va jouer avec les mots : calembours, jeux de mots, vocabulaire de la métallurgie : on retrouve là le trait d’écriture de Flore Vesco que j’avais adoré dans De cape et de mots, son premier roman.

Gustave Eiffel et les âmes de fer est un récit riche, tant en mots qu’en aventures, un récit qui emporte le lecteur en à peine plus de 200 pages, et lui offre une vraie fin… même si j’espère retrouver Nobel, personnage secondaire de ce récit, dans un autre récit ! Régalez-vous, tout simplement !


+ Lire un extrait : en PDF 

+ Une superbe couverture, vraiment réussie et qui colle à l’univers.

+ Pour retrouver Flore Vesco et Rémi Saillard sur le net et jouer les télambuleurs !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Sirius – roman post-apocalyptique

Sirius

SIRIUS ♥

Stéphane Servant

Coll. Épik
Éditions du Rouergue (2017)

*****

Ce livre faisait partie des 10 romans sélectionnés pour le Prix Vendredi. Vendredi*****

Le monde de Sirius est mort, ou presque. Il n’y a plus d’animaux – sauvages ou domestiques – et quasiment plus d’hommes. Dans cet environnement inquiétant, Alice tente -tant bien que mal- d’élever son petit frère, Kid. Leur quotidien plutôt tranquille, entre recherche de nourriture et leçons,  va être brutalement bousculé et ils vont être obligés de prendre la route très vite, de fuir sans espoir de retour. Au cours de ce long voyage, ils vont s’apercevoir qu’ils ne sont peut-être pas si seuls que ça…

*****

Les jours fériés, pour la lecture, c’est super ! J’ai commencé ce roman hier soir (le 9/05) et je l’ai terminé ce soir. Autant dire que c’est une aventure qui m’a beaucoup plu !! Les personnages sont atypiques, il y a du mystère (les infos arrivent au compte gouttes !), du danger, des surprises… Bref, tout ce qu’il faut pour rester « scotché  » à son bouquin !

Sirius est une aventure qui nous invite à aimer et protéger la nature, et un voyage au bout duquel on n’a pas vraiment envie d’arriver, pour ne pas avoir à quitter Alice et Kid.

Un dernier détail : j’adore la couverture !

C’est par ici pour lire les premières pages

*****

Je sais que cette lecture est aussi un coup de cœur pour Sophie !

L’avis de Sophie Hérisson : Oui, oui, un gros coup de coeur ! J’en profite d’ailleurs pour vous expliquer un peu plus pourquoi… Alice, personnage principal, est vraiment bien campée : ni trop héroïque ni trop fi-fille, une adolescente juste dans un monde en ruine. Juste, c’est d’ailleurs le mon pour qualifier Sirius. Ce récit est beau car il est dans la justesse. Dans ce monde post-apocalyptique on va rencontrer autant de « bons » que de « méchants » sans trop savoir à l’avance qui est dans quelle catégorie. Les relations sonnent justes, empruntent de doute, sans trop de chichi ni d’histoires d’amour inutiles.

Avec Alice et Kid c’est un véritable voyage initiatique que va faire le lecteur, à la découverte de paysages dévastés, mais surtout de personnages intéressants, symbole de toute une histoire d’un monde qui s’écroule.

Un roman prenant, entre douceur de la nature et danger d’un monde sans loi, touchant.

*****

De cet auteur, nous vous avons déjà présenté plusieurs albums très chouettes : « Cinq minutes et des sablés« , « Boucle d’ours » et « Le crafougna » trois albums drôles ou tendres que je vous invite vivement à découvrir !

Son blog (avec une très jolie bio)

Aux éditions du Rouergue, la collection Épik

Miroirs et fumée ♥ – Mai en nouvelles

Miroirs

Miroirs et fumée ♥

Neil Gaiman

J’ai lu (2008 / ÉO 1998)

^^^^^^

Miroirs et fumée est un recueil de 30 nouvelles de littérature fantastique.

Dans une longue (36 pages) et très intéressante introduction, Neil Gaiman nous explique comment il a trouvé ses idées et nous fait cadeau d’une nouvelle supplémentaire !

Je ne vous redonne pas les 30 titres, vous pourrez les voir ici sur le site NooSFere.

J’aime beaucoup les contes. Après avoir lu « Neige, verres et pommes » soit Blanche-neige revue et corrigée par Neil Gaiman, vous ne repenserez jamais à ce conte de la même façon…
C’est ma nouvelle préférée, celle que j’ai envie de raconter à tout le monde et que je ne suis vraiment pas prête d’oublier !

Mais avant d’en arriver là, vous apprendrez comment une vieille femme trouva le Saint-Graal et ce qu’elle en fit. Il vous racontera aussi ce qui peut vous arriver si vous passez sur un pont sous lequel vit un Troll.

De toutes ces histoires, celle qui m’a le moins plus je crois, même si certaines choses m’ont touchée, c’est celle qui s’intitule « Le bassin aux poissons et autres contes ». Je l’ai trouvée un peu trop longue et trop embrouillée, mais à priori, c’est une histoire vraie !

Toutes ces nouvelles sont très différentes, elles sont parfois poétiques, parfois tendres ou encore effrayantes…
En plus de lire la très bonne plume de Neil Gaiman, on a le plaisir d’apprendre pour quelles raisons il a écrit telle ou telle histoire, ou encore le contexte ou l’idée de départ.
Si vous aimez déjà cet auteur, vous apprécierez de retrouver son style dans autant d’histoires différentes, si vous ne le connaissez pas, ce recueil vous donnera sans doute envie de lire ses romans !

En bref, si vous ne connaissez pas encore cet auteur, n’hésitez pas, que ce soit pour ses romans, ses nouvelles, ses bandes dessinées (Sandman) ou encore ses livres jeunesse !

^^^^^^

D’autres livres de Gaiman présentés sur ce blog : Coraline, Par bonheur le lait, L’étrange vie de Nobody Owens (Mon préféré, je l’ai adoré !).

J’ai également lu et beaucoup aimé « L’océan au bout du chemin ».

^^^^^^

Cette (re)lecture participe au challenge « Mai en nouvelles » proposé par le blog « Hop ! Sous la couette ».

Si vous aimez les nouvelles, je vous invite à participer à ce challenge, qui propose, en prime, un concours avec de jolis lots pour les participants.

 

Cette lecture participe également au Challenge des RE chez Blandine (Vivrelivre)