Pome

PomePome

Marie Desplechin

Collection Neuf

L’École des loisirs (2007)

*****

Lecture commune avec Blandine

*****

Pome est le deuxième tome d’une trilogie. Le premier tome s’intitule “Verte” et le troisième “Mauve“.

*****

Éditeur : Souvenez-vous. Nous avions laissé Verte, l’apprentie sorcière rebelle, rayonnante. Entourée de femmes, comme depuis toujours : sa mère Ursule et sa grand-mère Anastabotte. Mais aussi, c’était nouveau pour elle, d’hommes : Soufi, le garçon de sa classe grâce à qui elle avait retrouvé son père, et celui-ci, Gérard, l’entraîneur de foot.
Les choses pourraient être simples désormais.
Et bien sûr, elles ne le seront pas. Car Soufi déménage et Gérard a un père, lui aussi : Raymond, un ancien commissaire de police. Verte pleure, Verte rit, Verte est très entourée soudain et pourtant elle se sent seule. Heureusement, une fille vient d’emménager avec sa mère dans le bâtiment B. C’est Pome.
Verte se dit que c’est un nom parfait pour une alter ego, une future meilleure amie, une pareille en tout. En tout ? Même en sorcellerie ?

*****

Après s’être sentie seule si longtemps, Pome est heureuse. Elle a un ami, Soufi, grâce à qui elle a retrouvé son père et son grand-père. Mais lorsqu’elle rencontre Pome, c’est incroyable. Elle a enfin l’impression d’avoir un alter ego, un autre elle-même, et ça lui fait un bien fou !

Et à nous aussi. Car, comme dans le premier tome, c’est drôle, c’est léger. Tout en parlant de thèmes importants, comme l’amitié, les relations familiales, la sorcellerie (Naaaan ! Je rigole !!)

Bref, à la fin, on n’a qu’une envie. Lire le 3ème (et dernier) tome pour retrouver Verte et Pome !

Un livre indémodable qui m’a beaucoup plu.

*****

Vous aurez reconnu la patte de Soledad Bravi pour l’illustration de couverture.

Hilde du Livroblog a présenté les 3 romans d’un coup.

Verte – roman jeunesse

verteSorcière ? Vous avez dit sorcière ?
A partir de 8 ans

Verte

Marie Desplechin

Collection Neuf

L’École des loisirs (1996)

*****

Éditeur : À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte, puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu’ils dépassent les espérances d’Ursule. Un peu trop, peut-être.

*****

Verte est le premier tome d’une trilogie. Le deuxième tome s’intitule “Pome” et le troisième “Mauve“.

Je connais ces romans et j’ai envie de les lire depuis très longtemps. Mais, je ne sais pas pourquoi (le manque de temps peut-être ?) je ne l’avais toujours pas fait (alors que les deux premiers sont dans ma bibliothèque depuis belle lurette). Jusqu’à hier soir. Et je dois dire que ça aurait été vraiment dommage de passer à côté, parce que j’ai bien rigolé !

Malgré la date de parution, pas d’inquiétude, ce n’est pas du tout “daté”. Les thèmes sont toujours d’actualité  (relations mère-fille, relations fille-garçon) et puis les sorcières, ça ne se démode pas ! Même si j’aime beaucoup cette illustration de Gaudelette (dessinateur de Fluide Glacial !) sur mon exemplaire, l’école des loisirs a changé les couvertures au fil des années, pour en faire de plus “attirantes” pour les enfants d’aujourd’hui.

Et si votre enfant n’aime décidément pas lire, offrez-lui la bande dessinée adaptée par Magali Le Huche ! Quand il aura bien rigolé avec Verte, il aura peut-être envie de lire le roman ? Moi je dis que ça se tente…

*****

Ce livre a obtenu plusieurs récompenses :

  • Prix « Tam-Tam/J’aime lire » décerné par le Salon de Montreuil en 1997
  •  le Prix du « Livre le plus drôle de l’année » décerné par la ville de Beaugency en 1997
  • et le Prix « Graines de Lecteurs » décerné par la ville de Billière en 1998

D’autres avis : Jojo, Blandine

Sophie vous a déjà présenté “Mauve” ainsi que d’autres romans de Marie Desplechin : Le journal d’Aurore T3, danbé, Mon petit théâtre de Peau d’Âne, Ne change jamais

*****

Pour écouter le début

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Les soeurs Hiver ♥ – Halloween 4

soeursInspiré par la mythologie Nordique
Roman à partir de 8/9 ans

♥ LES SOEURS HIVER ♥

Jolan Bertrand

Illustré par Tristan Gion

L’École des Loisirs (2022)

*****

Éditeur

Il y a très longtemps, il y avait deux hivers : la Grande, avec ses froids polaires et ses blizzards, et la Petite, avec ses glissades joyeuses et ses batailles de boules de neige. Mais depuis que la Petite a disparu, tout est détraqué au village de Brume ! Les adultes sont inquiets, plus personne ne rit aux bonnes farces d’Alfred et, surtout, les trolls passent leur temps à voler des objets, qu’ils emportent à tout jamais dans la taïga. Lorsque l’oncle d’Alfred se porte volontaire pour rapporter les objets volés et qu’il disparait sous ses yeux, avalé par la tempête, c’en est trop : il faut partir à sa recherche, coûte que coûte, braver les dangers de la forêt boréale, et affronter la Grande Hiver…

*****

C’est un roman que j’ai dévoré en une soirée.

En fait, le sentiment que j’ai eu en le lisant, c’est que c’était un conte sous la forme d’un roman. Un conte inspiré de la mythologie nordique (Loki ou le renard, les trolls) et des pays nordiques (les sames, les rennes). On y sent bien le froid !!

Alfred est un jeune garçon orphelin qui passe son temps à faire des blagues et à invoquer le dieu Loki (Dieu de la malice, de la discorde et des illusions, voir Wikipédia). Il n’est pas toujours très “sage” mais il va démontrer sa détermination et son courage en suivant son oncle Ragnar dans la forêt à travers la tempête et le froid pour le protéger ! On le suit avec plaisir et un poil d’inquiétude aussi…

J’ai bien aimé les illustrations et je trouve la couverture très belle. Il y a des dessins à chaque début de chapitre ainsi qu’autour des numéros de pages. Cela renforce encore le côté “conte nordique”. En plus, il y a de belles valeurs dans ce roman, et de l’humour aussi !

Une belle découverte que je vous recommande chaudement ! ♥

*****

Un coup de cœur aussi pour Bidib

Un autre roman pour le même âge qui se passe aussi dans une ambiance hivernale : Winterhouse hôtel (trilogie)

*****

C’est ma 4ème lecture (sur 13 prévues !)

Pour le challenge Halloween proposé par Lou et Hilde

Le livre des débuts d’histoires – Roman jeunesse

livreRoman jeunesse américain
A partir de 9/10 ans

Le livre des débuts d’histoires

Kristin Kladstrup

Traduit de l’anglais (USA) par Anne-Judith Descombey

Nathan (2006)

*****

Lecture Commune avec Blandine

*****

Ce jour-là, lorsque le père de Lucy rentra à la maison, il ne trouva pas sa fille l’attendant derrière la porte comme à son habitude. Elle était assise sur le divan du salon, regardant droit devant elle. Elle venait d’apprendre que son père avait perdu son travail à l’université. Et qu’ils partaient dans l’Iowa, vivre dans une maison léguée par tante Lavonne. C’était censé être une bonne nouvelle. Mais Lucy avait toujours habité cet appartement.

Dans cette ville, il y avait sa meilleure amie. Il y avait aussi l’orchestre dans lequel elle jouait du violon, le cinéma qui passait de vieux films. Et le libraire de la vieille librairie qui lui mettait toujours des livres de côté. Bref, il y avait tout son univers… Non décidément, ce n’était pas une bonne nouvelle !

Mais après avoir lu une lettre envoyée par tante Lavonne quelques jours avant son décès, Lucy se dit qu’il pourrait finalement être intéressant de découvrir l’Iowa…

*****

Voilà une histoire qui se dévore sans faire d’histoires. Ou plutôt si. Elle en fabrique beaucoup !! Et pas seulement des débuts…

En tous les cas, ça m’a beaucoup plu. On suit les péripéties de Lucy et de son nouvel ami, entrainés par de nombreux rebondissements ! Si vous aimez le fantastique et la fantasy et surtout que vous aimez écouter des histoires, ouvrez grands vos oreilles et laissez-vous entrainer à la suite de Lucy.

Et puis comment résister à cette couverture “magique” et à cette mise en garde…

“Prenez garde, vous qui écrivez dans ce cahier,

Prenez garde aux histoires que vous commencez,

Car chaque histoire qui possède un commencement,

Pourrait bien avoir aussi une suite et un dénouement.

 

Pensez également, avant d’écrire pour de bon,

Que si au jour succède immanquablement la nuit,

Tous les débuts d’histoires ne font pas de bons récits ;

Certains y parviennent, d’autres non.

 

Que ce livre rende son jugement souverain,

Pour dire si et comment l’histoire prendra fin.”

*****

Un roman jeunesse qui participe au challenge

LE TOUR DU MONDE EN 80 Jours LIVRES” (USA)

proposé par Bidib

monde