Flocons & Cie – Roman hivernal

Roman jeunesse à partir de 7 ans

Flocons

Le jour des premières fois 4

FLOCONS & CIE

Marie Colot & Florence Weiser

Coll. Primo

Ed. Alice (2019)

*****

Mademoiselle Coline, notre maîtresse, aime nous faire plaisir, nous faire connaître des tas de choses et découvrir de nouveaux endroits. Ainsi, quand elle a su que nous n’avions jamais vu la mer, elle nous a organisé une sortie en car (Voir Le jour des premières fois 1 : Mouettes & Cie).

Cette fois-ci, quand elle nous a demandé ce qu’on avait fait de spécial pendant nos deux semaines de vacances et qu’on a tous répondu “rien”. Elle a ouvert de grands yeux et nous a dit “Rien du tout les enfants ?” Ben non. Du coup, quand on lui a demandé ce qu’elle avait fait et si elle s’était bien amusée, elle a été un peu gênée… Parce qu’elle est allée à la montagne, et qu’elle se doute que nous n’y sommes jamais allés…

*****

Même si j’adore la littérature jeunesse (albums, BD, docs ou romans) je ne suis généralement pas super attirée par les premiers romans ou romans pour les jeunes lecteurs. C’est souvent assez court et parfois un peu… (simple ?) Bref, ce n’est pas pour moi.

Celui-ci fait 86 pages, mais c’est écrit très gros, avec de petits chapitres et des illustrations colorées. Assez classique des livres de première lecture jusqu’ici (quoi qu’avec un peu plus de contenu)

Je dois bien l’avouer, je m’attendais un peu à m’ennuyer, mais j’ai eu une bonne surprise. Car Flocons & Cie est un livre très frais et très drôle que j’ai dévoré d’une traite. Bon ceci dit, j’espère que vos enfants n’auront pas une classe de neige comme celle-ci !! ;)

N’hésitez pas à aller lire les premières pages sur le site de l’éditeur.

*****

De Marie Colot, nous vous avons déjà présenté deux romans (pour les ados !) : Je ne sais pas et Deux secondes en moins (co-écrit avec Nancy Guilbert)

Le site de l’illustratrice, Florence Weiser

Un roman qui participe au Challenge Christmas Time chez Mya pour son côté hivernal !

christmas time

La mécanique du diable – Roman jeunesse

Mécanique ou Diabolique ?
A partir de 10 ans
mécanique

La mécanique du diable

Philip Pullman

Traduit de l’anglais (GB) par Agnès Piganiol

Illustrations intérieures de Peter Bailey

Couverture de Nicollet

Flammarion jeunesse (2013 / VO 1996)

*****

Cette histoire se déroule dans une petite ville d’Allemagne par une froide nuit d’hiver…

La neige tombait en rafales et les habitants s’étaient réfugiés à la Taverne du Cheval Blanc. Herr Ringelmann, l’horloger, et son apprenti Karl entrèrent en tapant des pieds pour faire tomber la neige qui collait à leurs bottes. Tout le monde remarqua l’air sombre de Karl. Mais comme il terminait son apprentissage le lendemain, et qu’il devrait montrer à tous son travail – un nouveau personnage mécanique pour l’horloge de la ville– personne ne s’inquiéta.

En vérité, Karl n’avait rien fait. Et il était désespéré à l’idée que le lendemain, tous allaient se moquer de lui, le traiter de raté ou de bon à rien…

*****

Ce roman est réédité régulièrement et les dernières versions contiennent à priori un cahier qui n’est pas dans ma version. Il est assez drôle de voir d’ailleurs que Flammarion annonce ce roman comme une “nouveauté” (dernière réédition en octobre 2020) alors qu’il a déjà 24 ans…

Ce “conte” hivernal m’a bien plu, même si j’avoue l’avoir trouvé un peu court. Je préfère les romans plus long de Pullman comme la magnifique trilogie “A la croisée des mondes ou encore les aventures de Sally Lockhart.

*****

Pour lire le début, c’est par ici

Petite bio de Peter Bailey sur Ricochet

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

La fille du fleuve de Patricia Sanchez

Un roman d’aventure dans une Amérique sauvage et authentique

Roman d’aventure (fantastique)
pour la jeunesse dès 10 ans

La fille du fleuve
de Patricia Sanchez

Editions L’Harmattan jeunesse, février 2019,
illustrations d’Igor Mekhtiev,
coll. jeunesse l’Harmattan-Amériques,
112 pages, 13 euros

 

***

Thèmes: Amérique, voyage, survie, nature, fantastique, animaux

***

 

Présentation de l’éditeur: “En 1609, Lisbeth, jeune anglaise intrépide, rêve de suivre les traces de son père explorateur. Avec l’aide de sa grand-mère Anna, elle convainc son oncle, le capitaine Henry Hudson, de la faire embarquer comme mousse sur son navire le Half Moon, déguisée en garçon. Au cours d’une halte, Lisbeth s’éloigne dans la forêt. Mais en revenant, elle aperçoit les voiles du bateau s’effacer à l’horizon… Elle est seule ! D’abord désespérée, son caractère audacieux reprend le dessus et elle décide de ne pas se laisser faire. Réussira-t-elle à rentrer en Angleterre ? Une aventure palpitante où Lisbeth découvrira la magie amérindienne et le secret de sa grand-mère…”

 

 

 

Ce récit d’aventures, parfaitement illustré par Igor Mekhtiev, nous plonge dans le passé de l’ancienne Amérique; à l’époque où les Européens commençaient à s’en approprier les grandes étendues sauvages au fil de leurs explorations.

Dans La fille du fleuve, la légende amérindienne de la création du monde est intimement liée aux mésaventures de la jeune Lisbeth. J’ai apprécié ce côté très original de l’aventure ainsi que l’intervention des esprits sous les traits d’animaux-totems. Le fantastique est donc bien présent, notamment grâce aux visions de la jeune fille. D’ailleurs, la magie des terres anciennes l’aidera dans son périple.

La fille du fleuve est un beau récit d’aventure, mêlant savamment faits historiques, coutumes et légendes amérindiennes. Action, amitié, drame, tous les ingrédients sont réunis dans ce roman pour nous faire passer un bon moment. J’ai apprécié le lien très fort avec la nature qu’a développé Lisbeth, notamment sa grande amitié avec un jeune raton-laveur.

De plus, malgré un sujet difficile et qui pourrait être peu attrayant pour un jeune public, l’auteur réussit avec La fille du fleuve à rendre accessible une histoire de colonisation mais aussi d’amitié intemporelle.

Comme toujours les éditions L’Harmattan jeunesse nous propose avec Amériques une collection de qualité. Notez que cette dernière existe aussi pour les romans adultes.

 

~Melissande~

 

+Un album autour des légendes amérindiennes (où on retrouve le raton-laveur comme allié précieux) présenté par Nathalie: Ushi de Fred Bernard et François Roca

+Une bande dessinée pour la jeunesse, toujours présentée par Nathalie, ayant également pour thème les esprits de la nature: Haïda de Séverine Gauthier et Yann Dégruel

Les enquêtes d’Anatole Bristol

bristolA partir de 9 ans

LES ENQUÊTES

D’ANATOLE BRISTOL

T1 : Le gang des farceurs

Sophie Laroche & Carine Hinder (ill.)

Coll. Pas de géant

Auzou romans (2012)

*****

Ce tome 1 a reçu le Prix Renaudot des Benjamins 2013.

*****

Anatole n’aime pas son prénom. Il le trouve démodé, ridicule. Il aurait préféré s’appeler Mattéo ou Lucas, un prénom récent et que tout le monde connaît. Mais c’était le prénom de son grand-père maternel décédé pendant qu’Anatole était dans le ventre de sa mère. En arrivant dans sa nouvelle école, il est aussitôt surnommé “Anatole pot-de-colle” parce qu’il cherche des copains. Quand il rentre en pleurant ce soir là, sa mère lui dit qu’il ne doit pas rougir de son prénom, car c’est celui de son grand-père, un très grand détective.

A partir de ce moment là, Anatole devint “Anatole Bristol – Détective d’école” ! Sa mère lui ayant acheté des fiches bristol, il se met à étudier les faits et gestes des enfants dans la cour. Et pour l’assister dans ses enquêtes, il s’est fait une amie, Philomène.

*****

Une histoire amusante !

Ce sont les débuts d’un nouvel enquêteur pour les plus jeunes.

Les chapitres sont courts, la police d’écriture assez grosse et les illustrations gaies et colorées. De quoi séduire les jeunes lecteurs qui voudraient lire un livre un peu plus “gros” (il fait 90 pages). L’humour est présent, mais la réflexion aussi (sur l’amitié ou encore la réaction face à une personne malade).

En tant qu’adulte, je l’ai lu avec plaisir, sans m’ennuyer. Ce qui n’est pas toujours le cas avec les romans pour les 7 à 11 ans…

Une série qui compte 11 tomes à ce jour, le dernier est sorti en juin 2020.

*****

Le site des éditions Auzou

Page de l’autrice sur le site de la mel (Maison des écrivains et de la littérature)

Blog de l’illustratrice

Ultra book de l’illustratrice

*****

D’autres enquêtes à partir de 9 ans :

Les enquêtes de Ninon et Paul (avec un côté historique), Mystère à la cantine, Enquêtes au Muséum, Le chat des archives

*****