Bluebells Wood – BD Fantastique

bluebellsLes sirènes existent*
Bande dessinée fantastique

Bluebells Wood

Guillaume Sorel

Glénat (2018)

*****

Préface de Pierre Dubois

*****

Quelque part entre la forêt et la mer, dans une maison bâtie sur une plage, un homme vit avec ses souvenirs. William peint inlassablement sa femme disparue, Helena. Il n’arrive pas à faire son deuil et s’est isolé volontairement, n’acceptant que la visite de son ami Victor et celle d’une jeune femme qu’il utilise comme modèle, Rosalie. Alors qu’il peint tranquillement assis dans sa barque, il va faire une étrange et terrible rencontre… Il ira jusqu’à se demander si sa raison ne l’a pas quitté.

*****

Bluebells :  jacinthes des bois bleues.

Elles forment un tapis bleu sur le sol de la forêt proche de la maison du peintre. A la fin de l’album, l’auteur nous explique que cet endroit existe (je veux y aller !!). Il raconte comment il l’a découvert et comment ça l’a inspiré pour cette bande dessinée.

L’histoire est relativement simple et pourrait être résumée en peu de phrases. Mais certaines choses arrivent, progressivement, et vont venir mettre une ambiance étrange. Étrange et inquiétante… Et la fin est surprenante !

Les illustrations sont magnifiques, les décors surtout (je n’aime pas tellement les visages…)! J’ai tout particulièrement apprécié le cahier graphique final, qui regroupe les couvertures non retenues, des portraits et des croquis (avec de superbes double-pages).

Encore une belle découverte faite grâce à la BD de la semaine. Je ne serai pas allée de moi-même vers cet album, la couverture ne m’attirant pas du tout. Et ça aurait été dommage !

*****

Le site de l’auteur

Découvrir quelques planches sur le site de l’éditeur

https://static.wixstatic.com/media/0422aa_fb5e617f56294f39821a73d103051d54~mv2.jpg/v1/fill/w_408,h_253,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01/0422aa_fb5e617f56294f39821a73d103051d54~mv2.jpg

Illustration empruntée sur le site de l’auteur

*Les sirènes existent est le nom de l’exposition d’originaux de Guillaume Sorel à St Malo du 1er août au 27 septembre 2020.

D’autres avis : Noukette, Brize

Cette semaine, nous nous retrouvons chez Stephie du blog Mille et une frasques

Nous suivre et partager :

Calfboy – BD Western – Mois américain 5

CalfboyWestern Humoristique
Tout public

CALFBOY

Rémi Farnos

La Pastèque (2018)

*****

Burt et son frère Chris ont minutieusement préparé un plan pendant des mois. Et leur préparation a porté ses fruits, ils ont réussi un super casse ! Ils se reposent un peu de tout ce boulot, bien à l’abri dans une grange. Mais quand Burt veut admirer leur butin, il n’y a plus rien !!

Burt interroge alors Chris, qui commence par nier, puis… Il se souvient qu’il a pas mal picolé la veille au soir. Et qu’il a été enterrer leur butin dans le désert… Mais où ? Il promet à son frère de lui ramener l’argent sous 3 jours. Et c’est le début des emmerdements ! Il va rencontre une indienne qui s’est fait voler son cheval, un gamin qui veut jouer les chasseurs de prime…

*****

L’histoire, déjà, est drôle.

Un bandit qui boit trop et ne se souvient plus où il a caché son butin, moi, ça m’amuse. Et les illustrations sont plutôt originales. On ne voit jamais les personnages de près (ils n’ont souvent qu’un ovale en guise de visage, pas d’yeux ni de bouche). La plupart du temps les illustrations sont sur 12 cases, mais parfois c’est une pleine page, parfois il n’y a plus de cases, parfois c’est un seul dessin “éclaté” en 12 cases.

Je l’ai emprunté parce que je participe au mois américain tout le mois de septembre, mais la couverture ne m’attirait pas trop. C’est étrange d’avoir choisi ces couleurs froides pour la couverture, alors qu’à l’intérieur, ce sont plutôt des couleurs chaudes puisqu’il a pas mal de cases qui se passent dans le désert. La chute de l’histoire m’a bien fait rire.

Bref, c’est original et amusant !

Et même si vous n’êtes pas fan de western, vous pourriez goûter l’humour des dialogues.

*****

L’auteur présente son travail (plusieurs planches visibles) dans Télérama

Caro vous avait déjà parlé de cet album.

*****

C’est ma 5ème lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Mes autres lectures pour ce mois américain (billet mis à jour au fur et à mesure)

*****

C’est la BD de la semaine

Nous sommes accueillis par Moka, Au milieu des livres

Nous suivre et partager :

Alcatraz Indian Land – Mois américain 4

Alcatraz

A partir de 11/12 ans

Alcatraz

Indian land

Élise Fontenaille

Éd. Oskar (2018)

*****

2012. La mairie de San Francisco, désire célébrer l’anniversaire de l’occupation pacifique d’Alcatraz par les indiens. Little Bird reçoit une lettre l’invitant à venir repeindre les graffiti qu’elle avait tagués en novembre 1969. Dans une longue lettre à sa petite fille, Eden, elle va raconter ce qu’elle a vécu depuis ses 13 ans, depuis que Richard Oakes l’a sortie de la Réserve où elle sniffait de la colle pour oublier un drame.

A cette époque, Richard rêve de créer une université pour toutes les tribus indiennes. Un groupe d’activistes amérindiens va le suivre et occuper Alcatraz pendant 19 mois. Little Bird raconte à sa petite fille ce qu’ils ont vécu, les bons moments, son premier amour, les drames.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/e/e4/Richard_Oakes_%28activist%29.jpg

Richard Oakes (1942-1972)

*****

Il s’agit d’une œuvre de fiction

Mais les faits et les personnages évoqués dans ce court roman sont réels. J’avoue que je n’avais jamais entendu parler de l’occupation de cette célèbre prison. On est un peu dégoûté à la fin quand on apprend de quel façon est mort Richard Oakes (son meurtrier s’en est sorti tranquille).

Bref, on ne peut que comprendre que les indiens se soient révoltés contre leurs conditions de vie (voir comment ils décrivent les réserves) et qu’ils aient souhaité les améliorer !!

J’aime beaucoup ces petits romans dans les collections “Société” ou “Histoire et Société” chez Oskar.

Ils se lisent facilement et on y apprend plein de choses !

*****

D’Élise Fontenaille, nous vous avons également présenté :

Dorothy Counts, affronter la haine raciale, Les 9 de Little Rock, Greta Thunberg, sauvons la planète !

Et pour les plus jeunes : On a volé les poules de Clémentine !

*****

Sur ce que l’on a fait subir aux indiens, il y a aussi le très beau roman “Sauvages” de Nathalie Bernard.

Pour aller plus loin si vous êtes curieux :

Dictionnaire historique et culturel des Indiens d’Amérique du Nord

Blog qui présente la culture Sioux Lakota

Un roman qui m’aura également permis de découvrir un artiste : John Trudell (le texte ci-dessous est toujours très actuel…)

C’est ma 4ème lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Nous suivre et partager :

Une super histoire de cow-boy – Mois Américain 3

cow-boyUn cow-boy pas ordinaire
Album jeunesse

UNE SUPER HISTOIRE DE COW-BOY

Delphine Perret

Les fourmis rouges (2018)

♥♥♥♥

C’est l’histoire d’un cow-boy. Qui a été remplacé par un singe, parce qu’un cow-boy, ça fait trop peur avec ses dents cariées et son air mauvais. Et son pistolet a été remplacé par un banane parce qu’un pistolet, c’est trop dangereux…

*****

Voilà comment débute cet album. Absurde ? Farfelu ? Loufoque ?

Vous pouvez en penser tout ce que vous voulez, je vous assure que si vous offrez ce livre à un enfant, vous allez le faire hurler de rire !!

Je l’ai feuilleté par hasard au Salon du livre jeunesse de Montreuil l’année dernière. Et ça m’a tellement fait rire que je l’ai acheté. Puis, pendant le confinement, j’ai lu régulièrement des histoires via Skype à mes neveux et nièces. Celui-ci était leur préféré et il a fallu le lire tous les jours !!

Mon ex-collègue a acheté cet album après que je lui ai présenté. Et il le lit à chaque fois qu’il y a une nouvelle classe qui vient. Succès garanti.

La page de gauche raconte une “vraie” histoire de cow-boy, qui fume, boit du whisky et cambriole des banques. Mais la page de droite montre des illustrations (et du texte) qui n’ont rien à voir ! Car nous sommes dans un album pour enfant, impossible de montrer tant de violence… Il y a donc un énorme décalage entre l’histoire et les illustrations, ce qui rend cet album irrésistible.

Bref, c’est drôle, c’est à lire et pis c’est tout !!

*****

PRIX SORCIÈRES 2019

Et si vous ne me croyez pas, vous pouvez écouter cette histoire lue par Simon Roguet (Libraire à la Librairie M’Lire de Laval) pendant le confinement : Une super histoire de cow-boy

*****

Pour les plus grands, une autre histoire de cow-boy un peu déjantée : Calfboy (BD ado/adulte) – Lien actif le 9/09

C’est ma 3ème lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Nous suivre et partager :