Nuit

NuitAlbum sur l’imagination
A partir de 6/7 ans

Nuit

Nancy Guilbert & Anna Griot

Éditions Courtes et Longues (2020)

*****

Une petite fille veut dessiner la nuit. Entre rêve et réalité, elle redevient poisson, voyage au fond des océans, fait de drôles de rencontres, voit des trésors cachés. Puis, sortant de l’eau, elle respire…

*****

Ça commence comme ça :

“Je dessine la nuit,

je plie et je déplie,

rubans et origamis,

sans bruit, à l’infini.”

*****

Un album qui parle des rêves, de l’imagination, de la création. Cela m’a fait penser à ce moment où l’on s’éveille à peine, plus tout à fait dans son rêve, mais pas encore éveillé. Et j’ai adoré les illustrations ! Originales et très colorées selon les pages (sur fond noir, c’est beau !!) J’ai cru voir aussi un clin d’œil à Paul Klee, mais c’est peut-être mon imagination ?

Un texte poétique et délicat par lequel je me suis laissée porter, j’allais dire bercer…

Bref, un album que j’ai trouvé très joli !

*****

L’avis de Blandine

D’autres albums de Nancy Guilbert présentés sur ce blog : Un mur si hautL’oiseau Lyre

Le site de Nancy Guilbert : Rêve de plume

Celui d’Anna Griot , son ultra book et sa boutique (elle est également sur Insta) N’hésitez pas à aller voir ses splendides illustrations !

Pour entendre l’autrice et l’illustratrice parler de leur album, deux vidéos

Old Soul ♥ – Roman ado sur la résilience

oldA partir de 13/14 ans

Old Soul

Nancy Guilbert

Couverture créée par Germain Barthélémy

Roman Ultraviolet

Éditions Courtes et Longues (2021)

*****

Old Soul nous emmène sur les traces de quatre personnages. On entend d’abord la voix de Brindille, 13 ans. Fan de Jane Eyre, elle vit au Québec avec son jeune frère Tim, sa mère, son beau-père Matthew et le fils de celui-ci, Vianney, 16 ans.. Tim est aveugle, leur mère est dépressive, le beau-père est un sinistre imbécile. Quand au fils…

Mahikan est un jeune garçon du peuple Atikamekw. Il aime la nature et courir seul dans la forêt. Plus que tout, il aime écouter son Kimocominook (son grand-père) lui raconter les récits fondateurs de leur peuple. S’il est triste aujourd’hui, c’est que demain il doit retourner dans un endroit qu’il déteste plus que tout : le pensionnat.

Emâ a réalisé son rêve d’enfant. Après avoir été enseignante en zoologie, elle consacre sa vie à protéger les loups. Sur son blog, elle partage ses passions avec ses lecteurs. Les loups bien sûr, mais aussi la musique ou la nature, tout simplement.

Will est infirmier clinicien spécialisé. Il travaille à l’hôpital dans une unité qui accueille les nourrissons ou les enfants en bas âge qui ont des soucis de santé. Pour évacuer le stress, pour s’apaiser, il court quelque soit le temps. Enfant abandonné à la naissance, il ressent le devoir de tout faire pour que les premiers jours de ces bébés se passent bien.

*****

Il y a un lien entre toutes ces histoires. Mais ne comptez pas sur moi pour vous dire lequel. Ce serait dommage ! Nancy Guilbert, telle une araignée, a tissé sa toile autour de ses personnages d’une bien belle façon. Je l’ai lu en deux fois (je l’ai commencé à 3h du mat, lors d’une insomnie… Erreur !! J’ai eu un mal fou à le lâcher). Et je l’ai terminé dans la matinée tellement cette histoire m’a touchée et tellement j’avais envie de connaître la fin !

Beaucoup de thèmes sont abordés dans ce roman. L’abandon, les violences, le handicap, l’intégration des peuples autochtones (rentre aussi dans la catégorie des violences !)

Des chansons nous accompagnent tout au long de ces histoires, je ne les connaissais pas toutes.

*****

Le site de l’autrice “Rêve de plume”

De cette autrice, romans ados déjà présentés sur ce blog :  Les mots d’Hélio /Le sourire du diable / Deux secondes en moins / Point de fuite / Venise, bises, cerises / Lâche-moi !

Site de Germain Barthélémy, créateur de cette magnifique couverture !

Un autre roman sur l’intégration forcée des peuples autochtones : Sauvages

Un MUR si HAUT – Album

murAlbum
à partir de 5 ans

Un MUR si HAUT

N. Guilbert & S. Augusseau (ill.)

Des ronds dans l’O jeunesse (2015)

*****

Deux jeunes enfants, Plume et Timy étaient amis. Ils s’étaient même dit un soir qu’ils étaient amis pour la vie. Ils partageaient tout. Les jeux, les promenades, les secrets, les fous rires et la tristesse aussi. Mais un jour, le Roi bleu du village de Plume se fâcha avec le Roi Blanc du village de Timy… Une dispute si grande que les deux rois décidèrent de ne plus jamais s’adresser la parole. Et comme les rois, c’est bien connu, décident pour tout le monde, ils firent construire un mur immense entre les deux villages. Plume et Timy étaient tristes d’être séparés. Plus que tristes, désespérés…

*****

Comme ces deux enfants, nous sommes attristés, pour ne pas dire atterrés, par la bêtise humaine… L’être humain se bat depuis la nuit des temps apparemment, et sans toujours bien savoir pourquoi.  Ici ce sont deux rois qui se sont fâchés pour un petit bout de terrain.

J’ai tout aimé : l’histoire, les illustrations et les couleurs. Les dessins sont élégants et les couleurs très douces. Il y a des tampons (?) et des collages qui donnent du relief. C’est plutôt original.

En ce moment, avec la guerre entre l’Ukraine et la Russie, il me paraît important d’expliquer aux enfants que les conflits existent. Mais aussi qu’ils peuvent s’arrêter un jour…

C’est une très belle histoire, et elle finit bien.

De quoi apporter un peu d’espoir ?

*****

Le site de l’autrice “Rêve de plume”

Un autre album de cette autrice : L’oiseau Lyre

Le site de l’illustratrice, son instagram et son FB

*****

Lâche-moi ! Roman sur le harcèlement

LÂCHELâche – MOI !

Nancy Guilbert

Collection Presto

Magnard Jeunesse (2021)

*****

Lâche – moi raconte l’histoire de Mayana et Margaux, deux demi-sœurs. Même mère, pères différents et tous deux absents. Petites, elles s’entendaient à merveille. Mais depuis deux ans et la phrase assassine de Béa, la cousine de leur mère, c’est la guerre.

Celle-ci avait “gentiment” dit : “Chez vous, on a Miss Intello (Margaux) et Miss Beauté (Mayana), c’est clair. Remarque, c’est plutôt chouette, non ? Comme ça, elles ne seront jamais en concurrence.” Margaux n’avait pas apprécié quand Mayana lui avait rapporté la phrase. Et depuis, elles étaient en froid.

Cette petite phrase avait fait beaucoup de mal aux deux sœurs qui ne se parlaient plus vraiment. Margaux complexée d’être moins belle que sa sœur, Mayana d’être moins bonne en classe.

Ainsi ce jour-là, Margaux est-elle très fière d’annoncer à sa jeune sœur qu’elle sort avec Carl, 17 ans, le plus beau mec du lycée !! Sans savoir qu’elle vient de faire entrer le loup dans la bergerie…

*****

Une histoire très courte (94 pages) mais qui suffit à montrer comment un engrenage/un piège se met en place. On fait confiance à la mauvaise personne et on se retrouve coincé, faute de vouloir/pouvoir en parler. A l’adolescence on a parfois (souvent !) du mal à parler à ses parents, on n’est pas sur la même longueur d’ondes, on a du mal à se comprendre.

Mais il ne faut jamais oublier, comme il est rappelé à la fin de ce roman, que le harcèlement sexuel est un délit ! Et qu’il ne faut pas hésiter à en parler à un adulte, que ce soit au sein de la famille, à l’école ou en appelant les numéros d’urgence ou d’écoute (redonnés à la fin du roman également, ainsi que les sites internet).

J’ai adoré la phrase finale, si importante :

Et n’oublie pas : ta parole compte et on te croit !

 

Un livre à lire, à faire circuler et à avoir dans les médiathèques et les CDI !

*****

L’avis de Blandine du blog Vivrelivre grâce à qui je l’ai découvert, merci !

Le site de l’autrice “Rêve de plume”

De cette autrice, romans ados déjà présentés sur ce blog :  Les mots d’Hélio /Le sourire du diable / Deux secondes en moins / Point de fuite / Venise, bises, cerises

La collection Presto : des textes courts et d’actualité pour les ados, avec la possibilité d’écouter une partie du roman lue par l’auteur.

*****

Un roman qui participe au Challenge Petit Bac d’Enna

2ème ligne – Catégorie Ponctuation

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :