L’oiseau lyre + Concours

lyreQu’y a t-il de plus important que la liberté ?
Album jeunesse dès 5/6 ans

L’Oiseau lyre

Nancy Guilbert

Valérie Michel (ill.)

Éditions Courtes et Longues (2019)

*****

Lecture Commune avec Blandine

*****

Alih, le fils du Sultan, est un jeune garçon à qui la vie sourit et qui obtient tout ce qu’il désire. Un jour, en forêt, il entend le chant de l’oiseau-lyre. Aussitôt, il veut l’emmener avec lui au palais. Mais Alih a beau insister, l’oiseau refuse et l’enfant se met à pleurer, peu habitué à ce qu’on lui dise non. Suite à une tempête, l’oiseau s’écrase dans le jardin du palais. L’enfant le récupère, le soigne, le sauve mais ne veut plus que l’oiseau-lyre quitte la cage…

*****

Une histoire qui prouve qu’il ne suffit pas d’aimer quelqu’un, encore faut-il le respecter et lui laisser sa liberté. Une très jolie histoire qui m’a beaucoup plu ! ♥

Les illustrations : Au premier abord, je n’ai pas tellement apprécié les personnages, que je trouve trop grands sur certaines pages. Mais j’ai bien aimé les dessins des bâtiments intérieurs et extérieurs ainsi que toutes les petites fleurs délicates qu’on trouve partout : sur les murs, sur certains vêtements… Les pages de forêt, de jungle sont également très belles et il y a parfois des petites surprises cachées sous les feuilles ! J’aime vraiment beaucoup la façon qu’a l’illustratrice de dessiner les feuilles, les fleurs, les plantes Et j’ai également apprécié les couleurs utilisées.

*****

Des éditions Courtes et Longues

Nous vous avons déjà présentés les ouvrages suivants : Fadoli, Louise de New-York (2 albums présentés), Mon petit théâtre de Peau d’Âne et une présentation de cet éditeur (le concours n’est plus d’actualité !)

Ils réalisent un travail de qualité, avec des albums cousus aux couvertures cartonnées et solides. Ce sont de beaux albums.

De Nancy Guilbert, romans déjà présentés sur ce blog : pour ados « Deux secondes en moins » et « Le sourire du diable » ♥. Pour les plus jeunes (8/10 ans), un chouette polar « Mission dinosaure« .

Son blog (au nom si doux !) « Rêve de plume »

Celui de Valérie Michel, l’illustratrice (Plein de dessins à voir, l’Inde, Hong-Kong…)

*****

Un bel album qui participe au Challenge « Je lis aussi des albums » !

***

Concours

*

Bientôt Noël ! Pour fêter ça, avec Nancy Guilbert, nous vous proposons un concours pour gagner ce bel album qui, en plus, sera dédicacé !

Pour jouer, rien de plus simple, laissez-nous un commentaire en nous disant si vous connaissez cette autrice et quel livre d’elle vous avez aimé. Vous pouvez également aller voir le site des Éditions Courtes et Longues et nous dire quel ouvrage vous attire chez eux (et pourquoi ?)

Concours ouvert du lundi 2 décembre au mardi 10 décembre 2019 (concours prolongé et ouvert sur Instagram). France Métropolitaine.

Pour ne manquer aucun concours inscrivez-vous à la newsletter ou suivez nous sur les réseaux sociaux !

Règlement des concours

***
D’autres concours ont lieu en ce moment sur le blog, vous pouvez les retrouver dans la rubrique Concours ! Bonne chance à tous !

Nous suivre et partager :
error0

Louise de New-York ♥

Louise de New-York La détectiveLouise de New-York

La détective

Jean Poderos & Gaia Guarino

Éditions Courtes et Longues (2013)

*****

Mais qui a coupé l’électricité dans tout le quartier ? Pas d’affolement, Louise est sur le coup. Quoi ? Vous ne connaissez pas Louise de New York ?
Louise, c’est une grande détective… Et elle en a résolu des affaires ! Avec son chat Clairon, au milieu des immeubles de New York, Louise mène l’enquête.

Louise de NY la détective page intérieure

J’adore ces deux albums, mais j’ai trouvé le premier (la détective) encore plus chouette !

♥♥♥

Louise de New-York

L’actrichanteuse

Jean Poderos & Gaia Guarino

Éditions Courtes et Longues (2014)

*****

Louise de New-York l'actrichanteuseIncroyable Louise, formidable Louise ! Elle danse et chante et joue la comédie… Une artiste complète.
Elle l’a rêvé si fort qu’aujourd’hui son rêve s’accomplit. Qui dira le contraire ?

Jean Poderos explore tous les rôles et tous les jeux avec lesquels les enfants se rêvent et se construisent. Gaia Guarino crée un Hollywood frais et subtil, original et pétillant, pour une Louise toujours plus espiègle.

C’est bien simple, j’ai a-do-ré ces albums !

Les illustrations sont splendides, le côté rétro (les imprimés des années 70 sont partout, dans les vêtements, les meubles…), les couleurs, tout m’a plu !

J’ai retrouvé des imprimés qui se trouvaient sur les murs chez mes grand-parents et, du coup, je suis encore plus retombée en enfance…

Quand à l’histoire… Que vous dire pour vous donner envie de le lire, sans dévoiler les intrigues ? Les deux albums racontent la vie d’une petite fille, entre rêves et réalité ! Une très jolie découverte.

Deux albums grand format (plus grand qu’un A4), du papier et une couverture de très bonne qualité pour un contenu amusant, coloré et plein d’imagination !

Bref, un vrai gros coup de pour cette petite Louise !

SignatureNat

 

 

Nous suivre et partager :
error0

Les éditions Courtes et Longues + Concours

CLlogo

Les éditions Courtes et Longues , vous connaissez ? Mais si, mais si, je suis sûre que vous avez vu passer un de leurs albums ou un de leurs livres d’art !

Sur ce blog en tous cas, on vous en a présenté deux (cliquez sur les images) :

Fadolimonpetittheatre

 

Et si vous aimez les albums, vous avez du voir passer sur la blogosphère « Gipsy », « L’heure bleue », « Plume », « Le caillou de Ferdinand » ou encore « La madeleine de Proust »

Gipsy L'heureBleueplumeLeCaillouDeFerdinandLaMadeleineDeProust

Qui a eu l’idée de cette maison d’édition, pourquoi en créer une nouvelle ?
Les éditions Courtes et Longues publient (depuis 2006) des livres d’art destinés aux adultes et aux enfants. Le propos de la maison est de contribuer à l’apprentissage de la lecture de l’image.
Les enfants font une lecture intuitive des images, il suffit donc de leur donner les codes de cette lecture pour qu’ils n’en oublient pas les principes au cours de leur scolarité.

Quant aux adultes, il s’agit de leur faire abandonner de mauvaises habitudes de consommateurs d’images, plutôt que de lecteurs… Nous essayons donc de les inciter à regarder les images aussi naturellement que s’ils lisaient un texte.

De qui compose l’équipe ?
Jean Poderos : Secrétaire général de Beaux Arts magazine, éditeur indépendant, puis rédacteur en chef de la revue d’art Dada, Jean Poderos travaille dans l’édition et la presse d’art depuis près de 20 ans. Il a fondé en 2006 les Éditions courtes et longues. Thibault Gendreau, assistant d’édition est arrivé quant à lui il y a quelques années.

Quelle est la particularité de cette maison par rapport aux autres ? Livres d’art, ok, mais il existe déjà de nombreuses collections chez d’autres éditeurs tels que Gallimard, Milan ou encore Mango ou Palette.
Le fait que cette maison d’édition soit indépendante surtout ! Elle n’appartient en effet à aucun grand groupe d’édition ce qui lui permet d’éditer librement les manuscrits jugés importants par l’équipe. Milan appartient au groupe Bayard, Mango est une filiale du groupe Fleurus appartenant lui-même au groupe Média participation…

Finalement, les maisons d’éditions indépendantes sont assez rares car la liberté a un prix. Appartenir à un grand groupe permet un confort financier mais demande en contrepartie un respect de la ligne éditoriale du groupe et donc des restrictions au niveau des parutions.

La particularité des Éditions courtes et longues c’est aussi la publication d’ouvrages variés (album acidulé et pétillant, documentaire d’art, beau livre raffiné, livre d’artiste novateur, les Éditions courtes et longues s’attachent à éveiller la curiosité des petits et des grands) contribuant toujours à l’apprentissage de la lecture de l’image.

Comment sont sélectionnés les auteurs ?
En ce qui concerne la sélection des auteurs, il n’y a pas vraiment de critère du moment qu’ils répondent aux idées développées dans la réponse consacrée à la présentation de la maison.

Pour aller plus loin, vous trouverez ici une vidéo de présentation de la collection « Toutes mes histoires de l’art » réalisée par Jean Poderos.

concours

 

Les éditions Courtes et Longues vous proposent de gagner 3 albums (il y aura donc 3 gagnants) + une planche de thaumatropes par gagnant (voir ici)

Fanfan (fait partie de la sélection Ricochet)

Louise de New-york (C’est ma sélection ! Je l’ai trouvé très chouette et je vais vous le présenter bientôt)

et La madeleine de Proust (Que Blandine, du site VivreLivre a bien aimé ! Elle m’a d’ailleurs donné envie de le lire.)

Pour participer il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :
1-  Quel livre vous tente le plus dans le catalogue des éditions Courtes et Longues ? (et pourquoi, en quelques mots…)

+ Chances supplémentaires
* Suivre les éditions Courtes et Longues  (+1 chance)

 * Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux    Instagram (+1 chance)

* Relayer ce concours (donner le lien direct) (+1 chance)
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)
Concours ouvert du 8 au 23 août 2015, France Métropolitaine. Règlement.
EDIT DU 26 août :
Bravo aux trois gagnants, tirés au sort via Comment Contest,
Al Seye
Laurette
Chenichen

Vous avez reçu un mail !

SignatureNat

Nous suivre et partager :
error0

FADOLi

FadoliAlbum jeunesse

FADOLI

Marie-France Chevron Zerolo & Mathilde Magnan

Éditions Courtes et Longues (2015)

*****

Si l’on en croit le Wiktionnaire, en provençal, un fadoli, c’est un fou, un fada. Cela viendrait du mot latin « fatum » apparenté à fée, fâye ou encore fadette.

*****

Fadoli, c’est un garçon différent des autres.
Pour tous, il est le fou du village.
Partout, on se moque de lui.
Mais lui sait qu’il a été touché par les fées
et que sa vie est un rêve éveillé !

*****

Cet album, je l’ai lu plusieurs fois.

La première fois, je l’avoue, je n’ai rien compris. Feuilleté trop rapidement, je cherchais du texte, une histoire…

**

La deuxième fois, j’ai pris mon temps, lu lentement. Il y a très peu de texte en fait, c’est juste un enfant « différent » qui se présente et nous fait entrer dans son univers (c’est comme ça que je l’ai compris en tous cas !).

***

La troisième fois, j’ai encore mieux regardé les illustrations. Elles sont un peu folles aussi… J’ai bien aimé la page du papillon, celle de la « montagnaigle » et la page toute orange du naufrage (celle-ci, je l’adore, elle m’a fait penser à la bd de Fred « Philémon »), vous comprendrez, en voyant les pages en question, que j’aime les couleurs chaudes !

Je n’ai pas mis d’âge, ce n’est pas facile, mais je crois que les enfants, avant même d’apprécier l’histoire, aimeront les couleurs et toutes les petites bêtes à retrouver dans chaque pageUn album qu’il faut prendre le temps de lire, tout doucement, sans se presser…

Un album « différent », poétique et coloré, qui je le crois, ne laissera personne « in-différent » !

 D’autres photos de ces illustrations sur le site de l’illustratrice, Mathilde Magnan.

Ensemble, ces deux auteures ont déjà publié (aux mêmes éditions) :HéronEscargot une fable, « Le héron et l’escargot » (2013)  et « Gipsy » (2014) un album sur la liberté.

Gipsy

SignatureNat

Nous suivre et partager :
error0