Shirin – Dark Island – Le Mois Anglais 4

Shirin

Shirin, amoureuse d’une île

Roman

Dark Island

Vita Sackville-West

Le livre de poche (2011 / VO 1934)

*****

Depuis qu’elle la connaît, Shirin est fascinée par l’île de Storn. Cette île devant laquelle elle rêve chaque année au moment des vacances familiales est la propriété de la famille Le Breton. Un jour,  lorsqu’elle a 16 ans, le jeune châtelain Venn Le Breton, l’invite sur son île. Elle y fera la connaissance de la grand-mère de Venn, Lady Le Breton, une femme étrange et fascinante avec une forte personnalité. Elle restera à tout jamais troublée par cette visite.

*****

En 4 chapitres, on suit la vie de Shirin à 16 ans, 26 ans, 36 ans et 46 ans. Il y a d’abord son adolescence avec ses secrets déjà. Puis sa rencontre avec Venn, dix ans après leur première entrevue. Shirin est une jeune femme étrange, secrète et qui fascine les hommes comme les femmes.

Au départ, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher au personnage car elle est très secrète pour nous aussi ! Je n’ai pas toujours compris ses motivations, ses désirs, ses décisions. Elle ne se dévoile que petit à petit et encore, pas complètement. C’est une femme très indépendante, au point de ne pas vouloir s’attacher. Elle est prévenante et attentive envers tous, mais ne crée de lien avec personne, hormis Mrs Jolly et Cristina. Je regrette un peu de ne pas en avoir su plus sur les personnages, car ils ont un côté fascinant, que ce soit Shirin, Venn ou la vieille Lady Le Breton, sans parler des personnages secondaires comme Tracey, Cristina ou Mrs Jolly.

Au final, c’est une lecture que j’ai bien aimé, même si je ne suis pas sûre d’avoir tout compris ! (Y a t-il une histoire d’amour entre les deux femmes ?) A la fin du roman, je me suis posée pas mal de questions…

*****

C’est ma 4ème lecture pour ce Mois Anglais 2020

organisé par Lou et Titine

et relayé sur Instagram par Lamousmé

Logo réalisé par Belette alias Cannibal Lecteur

Nous suivre et partager :

Read-A-Thon – Mois Anglais – Bilan du challenge

thonREAD-A-THON – Bilan

Mois Anglais

Du 12 au 14 Juin 2020

*****

Qu’est-ce qu’un Read -a- thon ?

Une période pendant laquelle on lit un peu plus (ou pas !) et où l’on partage ses lectures au fur et à mesure avec les autres participants.

Celui-ci comportait 3 mini challenges :

  • Défi 1 : Partager un tea time de lecteur / lectrice en photos Fait sur Instagram !
  • Le défi 2 : Lire 9 titres différents, autant de titres que de bougies à souffler pour ce Mois anglais (Raté, j’ai lu 4 bandes dessinées + 1 roman)
  • et le défi 3 : Lire un titre en VO Oups, mission impossible !

***

Ce Read-a-thon du Mois anglais se passait du vendredi 12 au dimanche 14 juin 2020.

Pour participer, il suffisait de publier un billet à partir de vendredi.

Et les non-participants pouvaient aussi encourager les read-a-thonien.ne.s sur leurs blogs respectifs.

*****

Les gentilles organisatrices de ce Read-a-thon (et du mois anglais !)

Titine du blog Plaisirs à cultiver et  Lou du blog My Lou Book

Et sur Instagram, nous sommes réunis grâce à Lamousmé

*****

J’en profite aussi pour vous montrer une partie de ma PAL “anglaise” (manque les bd, les polars et les classiques) : Oups, ma photo est un peu floue…

*****

Pendant ce RAT, j’ai lu des BD : au total 318 pages

senso  Baker  fantomes  croquemitaine

  • Senso d’Alfred chez Delcourt – 158 pages
  • Baker Street de Veys et Barral chez Delcourt – 48 pages
  • Le croquemitaine T1 de Lebeault et Filippi chez Dupuis – 56 pages
  • Les fantômes du passé T1 de Seiter et Brahy chez Emmanuel Proust – 56 pageshttps://images.leslibraires.ca/books/9782912517272/front/9782912517272_large.jpgdark
Et commencé deux romans : au total 266 pages
  • Les cinq quartiers de l’orange de Joanne Harris chez Quai Voltaire – 365 pages (30 lues)
  • Dark Island de Vita Sackville-West au Livre de Poche – 325 pages (236 lues)

Ce qui fait un total de 584 pages lues pendant ce Read-A-Thon !

 

Nous suivre et partager :

Tandis que j’agonise – Mois Américain 6

TandisMois américain

Roman de “mœurs rurales”

Tandis que j’agonise
William Faulkner

Gallimard (1934)

*****

Préface de Valery Larbaud / Postface de Michel Gresset

*****

La mère, Addie, est couchée. Certains pensent qu’elle est juste un peu fatiguée, qu’elle va se relever. Elle, elle a demandé à son fils aîné, Cash, qui est charpentier, de lui fabriquer son cercueil. Et lui, malgré l’agacement de certains, il a obéit. De loin, il lui montre les planches, une à une, pour avoir son accord. Elle sait qu’elle va mourir et a tout réglé pour ses obsèques.

*****

Extrait :

«Je lui avais dit de ne pas amener ce cheval, par respect pour sa défunte mère, parce que ça n’a pas bonne façon de le voir caracoler ainsi sur ce sacré cheval de cirque, alors qu’elle voulait que nous soyons tous avec elle dans la charrette, tous ceux de sa chair et de son sang ; mais, nous n’avions pas plus tôt dépassé le chemin de Tull que Darl s’est mis à rire. Assis sur la banquette avec Cash, avec sa mère couchée sous ses pieds, dans son cercueil, il a eu l’effronterie de rire!»

*****

De manière générale, je n’aime pas trop les préfaces et de toute façon, je ne les lis qu’après avoir lu le livre, car, bien souvent, on vous divulgue des tas de choses sur le roman que j’aurai aimé découvrir moi-même ! Mais là, j’avoue que je remercie Valery Larbaud pour avoir “débroussaillé” l’arbre généalogique… Même si au passage il dévoile des choses, au moins cela m’a permis de continuer ma lecture en comprenant quelque chose ! Sinon, il aurait fallu que je prenne des notes au fur et à mesure pour savoir qui était qui et qui parlait de qui…

Par moments, j’ai eu l’impression de lire une pièce de théâtre. Les attitudes des personnages, leurs déplacements sont indiqués de façon précise comme des indications de jeu théâtral… J’avoue que j’ai vraiment eu du mal à entrer dans cette histoire. Chaque personnage parle à son tour, avec des voix très différentes, certaines assez incompréhensibles par moments. Puis j’ai fini par me laisser entraîner par cette drôle d’histoire avec ses personnages un peu bizarres, un peu loufoques (le père ??) et même si j’ai trouvé le style un peu pénible par moments (un drôle de langage, pas très clair ou pas de ponctuation selon le narrateur) j’ai fini par apprécier cette drôle d’histoire !

*****

C’est ma 6ème participation au Mois Américain – Voir la liste de mes lectures prévues.

  Ce roman participe également à l’Objectif PAL chez Antigone ainsi qu’au Challenge Cette année je (re)lis des classiques.

américain  Classique

Nous suivre et partager :

Mois Américain – Présentation et choix des livres

américain

Après le mois du Japon (avril), le mois anglais (juin), voici maintenant

LE MOIS AMERICAIN

Proposé par

Mélanie Le Saux-Glaymann & par Plaisiràcultiver

(présentation du challenge en cliquant sur ce lien).

Il existe depuis 8 ans et se déroulera tout au long du mois de septembre 2019.

Voici ma PAL “prévisionnelle :

Certains sont dans ma PAL depuis plusieurs années, tous depuis plus d’un an en tous cas ! Ils participeront donc aussi au challenge “Objectif PAL” d’Antigone et deux d’entre eux rentrent également dans le Challenge “Cette année, je (re)lis des classiques“. Certains rejoindront aussi le Challenge Petit Bac

  1. Délicieuses pourritures de Joyce Carol Oates – Éd. Philippe Rey (2003)
  2. Parker (BD) d’après D. Westlake – Adapté par Darwin Cooke – Dargaud (2010 et 2011)
  3. Scarface (BD) d’après Armitage Trail – Adapté par Christian De Metter – Casterman/Rivages (2011)
  4. Les neiges du Kilimandjaro d’Ernest Hemingway – Gallimard (1946)
  5. Quitter le monde de Douglas Kennedy – Belfond (2009) – (LC avec Enna)
  6. Tandis que j’agonise de Faulkner – Gallimard (1934)
  7. Retour à Little Wing de Nickolas Butler – Autrement (2014) – Billet en ligne le 30/09/19
  8. Les règles du jeu d’Amor Towles – Albin Michel (2012) – Billet en ligne le

Pourquoi ceux là alors que j’ai plus de 40 romans américains dans ma PAL ?

  1. Délicieuses pourritures : Je l’ai pris dans ma pile de bouquins parce qu’il était tout petit (125 pages). Et aussi parce que Joyce Carol Oates est une autrice américaine très connue (Blonde, les chutes…) dont je n’avais encore rien lu. Noukette a bien aimé !
  2. Parker : Parce que j’avais lu le tome 1 il y a déjà un moment sans en parler. Ce mois Américain a été l’occasion de lire le tome 2 et de les présenter !
  3. Scarface : Parce que je cherchais une bd pour la bd de la semaine et qu’elle trainait dans ma pal depuis bien longtemps…
  4. Les neiges du Kilimandjaro : Choisi sur ma photo (Instagram) par Agnès (lectrice et autrice). C’est un recueil de 12 nouvelles. D’Hemingway, je n’ai pas lu grand-chose non plus à part, me semble t-il, “le vieil homme et la mer” (mais était-ce le roman ou une adaptation ?)
  5. Quitter le monde : C’est une Lecture Commune avec Enna. Un auteur que j’aime bien et dont j’ai lu plusieurs romans, mais pas récemment.
  6. Tandis que j’agonise : Choisi sur ma photo (Présentation d’une partie de ma PAL sur Instagram) par Maeve du blog “Mille et une lectures”.
  7. Retour à Little Wing : Aimé par Enna et Noukette.
  8. Les règles du jeu : Choisi par moi toute seule ! J’ai beaucoup aimé “Un gentleman à Moscou“, lu cette année dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE et je l’avais acheté dans la foulée, mais je n’ai pas encore pris le temps de le lire.

  Classique  

Nous suivre et partager :