Cavale – conte à vivre

cavaleConte
A partir de 7/8 ans

Cavale

Stéphane Servant & Rébecca Dautremer

Didier Jeunesse (2017)

*****

“On l’appelle Cavale parce que Cavale court tout le temps. Il a déjà fait cent fois le tour de la Terre sans rien en voir. Car Cavale court sans s’arrêter. Il ne craint rien, sauf Fin, qui un jour le rattrapera. Montagne, elle, préfère rester silencieuse et immobile. Pour échapper à Fin, elle aussi. Et quand Cavale trouve sur son chemin Montagne qui lui barre la route, il est bien obligé de s’arrêter…”

*****

Encore un album choisi pour sa couverture, puis ses auteurs.

” Cavale ” est une jolie allégorie de la vie. Ou plutôt des gens. Il y a ceux qui fuient, de peur d’être rattrapé par le temps qui passe et donc par la mort. Et puis ceux qui restent immobiles, font les morts pour qu’on les oublie… Mais quand celui qui court et celle qui ne bouge pas vont se rencontrer, quelque chose va se passer.

C’est une histoire plutôt amusante et qui m’a beaucoup plu.

Les illustrations “sépia” sont originales, à la fois douces, amusantes et très expressives.

*****

Vous pourrez voir quelques pages sur le site de l’éditeur.

De Stéphane Servant, nous vous avons déjà présenté plusieurs albums très chouettes : “Cinq minutes et des sablés“, “Boucle d’ours” et “Le crafougna” trois albums drôles ou tendres que je vous invite vivement à découvrir ! Ainsi qu’un roman ado “Sirius” un coup de cœur pour Sophie comme pour moi !

Son blog (avec une très jolie bio)

De Rebecca Dautremer, nous vous avons déjà présenté : Elvis, Le livre qui vole, Swing Café  et le magnifique “Les riches heures de Jacominus Gainsborough

Le site de Rebecca Dautremer

légendes

Un livre qui participe au Challenge Contes et Légendes chez Bidib

Sirius – roman post-apocalyptique

Sirius

SIRIUS ♥

Stéphane Servant

Coll. Épik
Éditions du Rouergue (2017)

*****

Ce livre faisait partie des 10 romans sélectionnés pour le Prix Vendredi. Vendredi*****

Le monde de Sirius est mort, ou presque. Il n’y a plus d’animaux – sauvages ou domestiques – et quasiment plus d’hommes. Dans cet environnement inquiétant, Alice tente -tant bien que mal- d’élever son petit frère, Kid. Leur quotidien plutôt tranquille, entre recherche de nourriture et leçons,  va être brutalement bousculé et ils vont être obligés de prendre la route très vite, de fuir sans espoir de retour. Au cours de ce long voyage, ils vont s’apercevoir qu’ils ne sont peut-être pas si seuls que ça…

*****

Les jours fériés, pour la lecture, c’est super ! J’ai commencé ce roman hier soir (le 9/05) et je l’ai terminé ce soir. Autant dire que c’est une aventure qui m’a beaucoup plu !! Les personnages sont atypiques, il y a du mystère (les infos arrivent au compte gouttes !), du danger, des surprises… Bref, tout ce qu’il faut pour rester “scotché ” à son bouquin !

Sirius est une aventure qui nous invite à aimer et protéger la nature, et un voyage au bout duquel on n’a pas vraiment envie d’arriver, pour ne pas avoir à quitter Alice et Kid.

Un dernier détail : j’adore la couverture !

C’est par ici pour lire les premières pages

*****

Je sais que cette lecture est aussi un coup de cœur pour Sophie !

L’avis de Sophie Hérisson : Oui, oui, un gros coup de cœur ! J’en profite d’ailleurs pour vous expliquer un peu plus pourquoi… Alice, personnage principal, est vraiment bien campée : ni trop héroïque ni trop fi-fille, une adolescente juste dans un monde en ruine. Juste, c’est d’ailleurs le mon pour qualifier Sirius. Ce récit est beau car il est dans la justesse. Dans ce monde post-apocalyptique on va rencontrer autant de “bons” que de “méchants” sans trop savoir à l’avance qui est dans quelle catégorie. Les relations sonnent justes, empruntent de doute, sans trop de chichi ni d’histoires d’amour inutiles.

Avec Alice et Kid c’est un véritable voyage initiatique que va faire le lecteur, à la découverte de paysages dévastés, mais surtout de personnages intéressants, symbole de toute une histoire d’un monde qui s’écroule.

Un roman prenant, entre douceur de la nature et danger d’un monde sans loi, touchant.

*****

De cet auteur, nous vous avons déjà présenté plusieurs albums très chouettes : “Cinq minutes et des sablés“, “Boucle d’ours” et “Le crafougna” trois albums drôles ou tendres que je vous invite vivement à découvrir !

Son blog (avec une très jolie bio)

Aux éditions du Rouergue, la collection Épik

Cinq minutes et des sablés – Album

CinqCinq minutes et des sablés ♥

Stéphane Servant & Irène Bonacina

Didier Jeunesse (2015)

* * * * *

Dans sa petite maison, la petite vieille s’ennuyait.

Plus personne ne venait la voir.

Et elle ne regardait plus personne…

Elle s’ennuyait tellement, qu’elle avait juste décidé d’attendre Madame La Mort.

* * * * *

Ainsi commence ce bel album. Mais la visite de Madame La Mort, qui arrive dans sa belle voiture rouge, va tout changer…

Les illustrations sont gaies, colorées, énergiques et humoristiques. Et les personnages sont très expressifs.

Quand à l’histoire… Madame La Mort qui redonne goût à la vie, c’est plutôt joli, non ?

Une histoire émouvante, qui parle de solitude, de vieillesse, du temps qui passe (la phrase “cinq minutes de plus ou cinq minutes de moins, quelle importance ?” revient régulièrement), mais aussi des plaisirs de la vie et des sablés au gingembre (avec la recette à la fin, miam !)

Une très belle histoire que j’ai adoré et que je vous recommande vivement !

D’autres avis par ici : celui de Mya, celui de Bouma (qui met des liens vers plein d’autres articles en bas !), celui de Lasardine, celui des petites madeleines et pour finir, celui de Laurette (qui présente deux albums sur le même thème). Cet album a, de plus, reçu de nombreux prix.

  • Sélection Prix « Chronos » 2017 (France)
  • Sélection « Prix Tatoulu » 2016-2017 (France)
  • Sélection « Paille-en-Queue » 2016 (La Réunion)
  • Sélection « Prix littéraire des enfants et des parents 2017 » (Genevilliers)

Blog de Stéphane Servant

Je n’ai pas trouvé d’adresse de blog pour Irène Bonacina…

Mais nous avons présenté un autre album qu’elle a très joliment illustrée : Esther Andersen

challenge albums 2017

Cet album participe au Challenge Album 2017, ainsi qu’au Challenge Petit Bac chez Enna catégorie “Aliments et boissons

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Boucle et ours

BoucleDOurs ♥ Boucle d’ours ♥

Stéphane Servant & Lætitia Le Saux (Ill.)
Didier Jeunesse (2013)

***

Ce soir, c’est le Carnaval dans la forêt : tout le monde se déguise !

Dans la famille Ours, Papa  Ours s’est déguisé en grand méchant loup terrible, Maman Ours a retrouvé son costume de Belle au bois dormant, et Petit Ours ? Petit Ours a décidé de se déguiser en…Boucle d’ours !

Papa Ours, pas franchement ravi que son fils veuille se déguiser en “fille” avec bouclettes et jupe, essaie de lui proposer de se déguiser en chevalier, en ogre… Mais, rien à faire Petit Ours veut être Boucle d’ours !

La suite est franchement drôle, et l’amoureuse de contes (y compris détournés) que je suis, a vraiment apprécié. Pourtant, une fois encore, ça n’était pas gagné… Pour tout vous dire, je n’aime pas du tout la couverture, je le trouve très moche  cet ours (la beauté… on refait pas la dissert, hein ?)

Mais l’album une fois ouvert, j’ai trouvé les illustrations très originales (si je n’aime pas les ours de Lætitia Le Saux, par contre, j’aime beaucoup sa façon de dessiner les arbres et le toit des maisons ainsi que cette multitude de couleurs !)

C’est encore un album qui doit être très drôle à lire en heure du conte.

Il était dans la sélection du Prix des incorruptibles (2014/2015)

Ο ΟΟ Ο

BoucledorCouvDouzou Boucle d’or et les trois ours

Olivier Douzou

Éditions du Rouergue (2011)

L’histoire de cette version de Boucle d’or est classique : la petite fille entre dans la maison pendant que les ours sont en promenade, elle goûte la soupe (trop salée, trop chaude, la 3ème est parfaite !), elle teste les chaises puis les lits et fini par s’enfuir au retour de la famille ours.

Ce qui est beaucoup moins classique, ce sont les illustrations. Je connais l’existence de cet album depuis longtemps et j’étais impatiente de le lire enfin.

BoucleDOrDouzou2

Gloups… Autant j’avais aimé “Loup” simple et amusant, autant là…

Je n’ai absolument rien compris à ces illustrations, ou du moins, pas grand-chose : Boucle d’or est représentée par un rond couleur jaune d’or (une boucle d’or, jusque là, ok), les 3 ours par un 3 renversé (qui fait les oreilles de petit ours), c’est très “graphique” et plein de chiffres en tous sens (les chaises sont des 4 à l’envers, les escaliers des 1 couchés sur le côté…)

Bref. Je n’ai rien compris et n’ai même pas été “touchée” par ces illustrations. Il doit sans doute me manquer quelques clés ! Et vous ? Vous l’avez lu ? Aimé ? Qu’en avez-vous pensé ?

SignatureNat