Timoto : un petit héros rigolo

Timoto est un petit héros récurrent d’une nouvelle série d’albums pour enfants, crée par Rémi Courgeon. A lire dès 3 ans, un peu plus grand pour appréhender complètement l’humour des situations.

Timoto :

n’est pas un tigre
sait déjà bientôt nager
veut un vrai cheval
aime très beaucoup sa maman

de Rémi Courgeon

Nathan, 2018
32 pages, 6,95€ le titre

Thèmes : bêtises, tigre, 

Timoto est un petit tigre anthropomorphique qui est le héros de 4 albums signés Rémi Courgeon. Timoto est ni plus ni moins un enfant, comme Tchoupi ou Petit ours brun, qui va vivre lui aussi de nombreuses aventures propre à son âge. Mais voilà Timoto n’est pas vraiment un enfant sage, qui va apprendre aux petits lecteurs à faire pipi sur le pot. Il est plus du style à arracher les fleurs du balcon pour les offrir à sa maman, ou à se servir de l’aspirateur pour faire un déguisement d’éléphant ! Timoto est un petit héros plein de vie, de peps, et d’imagination, qui ouvre des horizons aux petits lecteurs.

Par exemple dans Timoto n’est pas un tigre, il va tenter de se déguiser en de nombreux autres animaux, avec ce qui lui tombe sous la main. C’est très drôle mais pas très facile… surtout si ça veut dire manger comme cet animal ! On retrouve aussi Timoto dans « sait déjà bien nager« , en tout cas sur une chaise…, « veut un vrai cheval » mais l’imagination aide là encore, ou bien aime très beaucoup sa maman dans lequel il chercher à offrir un beau cadeau à sa maman.

Dans Timoto, outre son imagination très importante qui aide les lecteurs à développer la leur, il y a aussi l’humour et la bienveillance. Humour car ce petit tigre fera beaucoup rire les parents et les petits lecteurs, surtout dans les chutes. Bienveillance car les parents ne sont pas dans le rappel à l’ordre systématique, il le laisse faire, tester, mais sont quand même là pour lui faire comprendre et réparer ses erreurs.

Cette collection Le monde selon Timoto plait à ma mini hérissonne même si elle ne comprend pas encore forcément tous les aspects. Elle apprécie ce petit personnage, et notamment les pages de garde qui offre des silhouettes de Timoto en train de faire plein de chose. Elle adore décrire toutes les actions, et jouer à un cherche et trouve avec nous.

Timoto est un petit héros original qui aide les enfants à ouvrir leur imagination à leur environnement, et même à faire de petites bêtises ;)

+ de Rémi Courgeon plein de beaux albums :
Cette nuit là –                   Brindille           L’oizochat
Cette nuit-là 

Mon carnet de…

mon carnet deCollection de carnets à remplir pour enfants 7-11 ans

Mon carnet d’équitation
~
Mon carnet de danse

Eyrolles, 2015
9,90€

Vis à fond ta passion

Le mantra de cette collection de chez Eyrolles donne le ton. Ces cahiers pour les enfants et les jeunes adolescents sont des carnets souvenirs à compléter.

Sur l’équitation comme sur la danse, ils alternent entre pages à remplir et informations sur cette passion. Agrémentés de petits dessins, de quiz, le tout dans une mise en page dynamique et bichromatique, les pages sont attrayantes. Rose pour la danse, Bleu pour l’équitation, mais deux ensemble très féminin tout de même pour la présentation. Celui sur la danse, avec des rubriques  comme « Quelle danseuse es-tu? » ferme même la porte aux garçons, quand celui sur l’équitation reste plus mixte.

Passe un bon moment et fabrique-toi un joli album de souvenirs !

Tu vas pouvoir aussi noter tout ce qui concerne tes copains cavaliers, tes moniteurs, tes points forts et tes chevaux préférés.
Tu vas pouvoir aussi noter plein de choses sur tes copines danseuses, ton spectacle de fin d’année et même composer tes propres chorégraphies !

La présentation est simple et dynamique, notamment grâce aux tours de pages, des encadrements type Masking Tape qui donnent un côté très « carnet diy ». Vraiment dans l’esprit journal intime. Le format par contre, facile à transporter , est un peu petit pour coller tous ses souvenirs.

Un joli cadeau pour les jeunes passionnés qui s’amuseront à l’agrémenter d’anecdotes, de souvenirs, de mots des copains et de photographies. Une belle façon de garder une trace de ses évolutions, car le carnet a pour vocation de suivre le jeune dans sa découverte.


+ Sur le site de l’éditeur :
Mon carnet d’équitation
Mon carnet de danse classique

+ Des photos de l’intérieur sur le blog On fait koi ? pour voir la présentation, les petits jeux, conseils…


+ Challenge Petit Bac d’Enna – ligne Sport/Loisirs

La fille de Tchernobyl #roman

la fille de tchernobylLa fille de Tchernobyl

de Aurélie Wellenstein

Littérature jeunesse – Roman dès 10 ans

Magnard Jeunesse, 2016
9782210962507

Lana avait 6 ans au moment de la catastrophe de Tchernobyl. Elle habitait à quelques kilomètres de la centrale, son père était pompier. Évacuée elle n’est jamais retournée sur les lieux. 10 ans après, elle décide pourtant de passer un week-end chez sa grand-mère, en pleine zone fermée. Elle va découvrir que la nature a repris ses droits, mais que l’homme est toujours là, prêt à tout détruire.

Des chevaux et des hommes

Aurélie Wellenstein est l’auteur des Chevaux de foudre, un roman historique mettant en scène une jeune héroïne et des chevaux. Ici aussi l’auteur s’attache à la beauté des chevaux, mais cette fois-ci c’est avant tout la catastrophe de Tchernobyl qui est mise en avant. Grâce à Lana on va découvrir ce qu’il reste 10 ans après, mais aussi l’étendu des mensonges du gouvernement sur cette terrible explosion. On découvre aussi que la zone n’est pas aussi déserte qu’elle devrait l’être, avec des braconniers, mais aussi un jeune photographe qui veut montrer la vérité au monde.

L’histoire est très bien menée, en effet, suivre Lana nous permet de faire des aller-retours avec ses souvenirs de ce jour-là, et donc de découvrir cette catastrophe par les yeux d’une enfant. L’auteur ne se contente pas dans La fille de Tchernobyl de nous raconter les faits, elle nous offre une véritable aventure dans les ruines de Pripya. Les chevaux de Przewalski sont un formidable prétexte à une aventure rocambolesque, avec course poursuite et braconniers sanguinaires !

A faire lire dès 10 ans pour mieux comprendre Tchernobyl

Ce roman est d’autant plus beau qu’il s’appuie sur des faits réels. Le déroulement de la catastrophe tel qu’on le découvre dans la catastrophe est bien documenté, mais aussi cette réintroduction d’animaux, tels les chevaux de Przewalski ou bien le fait que des bouleaux, plus résistants, ont repoussé à la place de l’ancienne forêt.

Le ton du roman est très juste et touchant, et même quand un peu de surnaturel apparaît, on est trop dans l’histoire pour ne pas y croire… Un formidable roman historique, poignant, et une belle aventure, où les radiations sont partout…

+ des photos des chevaux de Przewalski à Tchernobyl :

Przewalski Tchernobyl

GENYA SAVILOV, AFP – Des chevaux de Przewalski, dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, le 22 janvier 2016 en Ukraine

Ce feu qui me consume #InLove

Charlotte Bousquet - Ce feu qui me consume.Roman pour adolescents
adaptation libre

Ce feu qui me consume

de Charlotte Bousquet

Rageot, 2015
In Love, 176 pages

Rageot lance une nouvelle collection In Love, dans laquelle des auteurs actuels se lancent dans la réécriture très libre et moderne des grands classiques romantiques. Nathalie vous a d’ailleurs présenté le titre inspiré des Hauts de Hurlevent, Le vent te prendra.

Fidèle à mes amours classiques, c’est l’adaptation de la Dame aux Camélias, d’Alexandre Dumas fils que j’ai découvert.

Dans l’Italie actuelle, romantisme oblige, un jeune bourgeois pris dans le carcan imposé par ses parents, a le coup de foudre pour une jeune dresseuse équestre, qui brûle sa vie par les deux bouts, s’épuisant de fêtes en fêtes alors qu’elle est gravement malade. Il va tenter de l’aider à reprendre son souffle, tout en trouvant lui-même son chemin.

Si l’on connaît le roman d’origine, on imagine assez bien le déroulement, pourtant la plume de Charlotte Bousquet nous entraine dans sa vision de l’histoire et l’on oubli Dumas pour se prendre à espérer… L’auteure a d’ailleurs choisi de jouer sur cet espoir puisqu’elle propose une fin alternative. Pourtant si j’aime garder espoir, je n’ai pas trouvé cette façon de procéder très pertinente… mais quel difficile choix pour l’auteur que d’accepter la fin écrite par un autre finalement !

Séduite par ce titre je pense proposer la collection à mes grands collégiens, car s’ils sont souvent encore un peu jeunes pour s’intéresser à ces titres classiques, cela permet une belle entrée dans l’univers de ces histoires. De plus cela donnera sans doute envie à certains d’aller plus loin, vers l’original, même si ce n’est qu’au lycée.

Et vous que pensez-vous des adaptations libres et modernes des romans classiques ?