Kaléidoscope de Marie Caillet

« Kaléidoscope », un roman envoûtant où la réalité est sublimée!

kaleidoscope

Roman fantastique pour adolescents dès 12 ans

Kaléidoscope

de Marie Caillet

Editions  Castelmore, mai 2019

illustration de couverture: Peggy Nille

288 pages 14, 90 euros

Thèmes: adolescence, différence, amitié, fantastique, don, harcèlement

 

Présentation de l’éditeur:

« Quand la clé des merveilles tient au creux de la main…

Pour Naomi, adolescente timide et réservée, rien ne va plus: elle est obligée de déménager pour suivre sa mère et son copain à Dijon! Au programme: maison délabrée, beau-père insupportable… et nouveau collège.

Comment se refaire des amis quand on n’ose pas parler? La vie perd toutes ses couleurs pour Naomi, jusqu’au jour où sa grand-mère lui offre un kaléidoscope peu ordinaire… Lorsqu’elle regarde à travers, la jeune fille voit des portes s’ouvrir sur des mondes inconnus et fabuleux, qui lui promettent des heures d’évasion. Arbres aux mille secrets, créatures cruelles et merveilleuses, nature changeante aux décors inconnus…

À force de fuir la réalité, Naomi ne risque-t-elle pas de se perdre un peu plus…? »

 

Kaléidoscope est un véritable coup de cœur, je ne connaissais pas du tout la plume de Marie Caillet et je suis enchantée de cette découverte!

Sur base d’un univers fantastique bien construit, l’auteur dénonce avec beaucoup de pudeur le harcèlement scolaire et l’isolement des adolescents qui ne sont pas « populaires ». Mais Naomi est différente de ses camarades à plus d’un titre: elle possède un don merveilleux qui lui  sera révélé par sa grand-mère. Cette jeune fille, renfermée et secrète va découvrir en elle un immense pouvoir de création. De plus, elle ne sera plus la seule à voir le monde autrement puisqu’un autre de ses condisciples, Makoto (qui signifie la paix ou la sérénité en japonais), a déjà « voyagé » lui aussi. À l’image du roman initiatique, une chose sera  octroyée à Naomi, brisée puis réparée.

Avec « Kaléidoscope« , Marie Caillet véhicule un message d’espoir en appuyant sur le fait que chaque personnalité est unique et que l’on a tous un don précieux à cultiver. Ce roman m’a fait rêver. Les visions du kaléidoscope sont comme toutes les portes menant aux mystères d’un autre monde: fascinantes et addictives. J’avoue avoir eu envie d’en savoir un peu plus sur l’origine des pouvoirs du kaléidoscope mais cela n’enlève rien au charme du récit. L’aura de mystère est donc préservée jusqu’à la fin.

Une belle lecture en somme qui offre au lecteur une véritable évasion dans des univers féeriques.

 

Avec « Kaléidoscope », un formidable voyage vous attend!

 

~Melissande~

 

+Pour lire un extrait du premier chapitre c’est ici

+Le premier tome de la saga fantastique de Marie Caillet « L’héritage des Darcer » présenté par Hérisson

+ Le second tome de « L’héritage des Darcer » toujours chroniqué par Hérisson

+ un autre roman qui traite du harcèlement scolaire présenté par Nathalie:  « Je ne te crains plus Alycia! »   ou encore Bleu Espoir de Cathy Cassidy

Nous suivre et partager :
error0

The rest of the story de Sarah Dessen ♥

Dans The rest of the story, le nouveau roman de Sarah Dessen, Emma se retrouve propulsée pour l’été dans la famille de sa mère décédée, au bord d’un lac… Comment va-t’elle s’adapter chez ces inconnus, et que va-t’elle découvrir sur sa mère ?

THE  rest of the story DessenRoman pour adolescents
Coup de coeur

The Rest of the Story

de Sarah Dessen

Lumen, 27 juin 2019
9782371022355, 15€
disponible en numérique epub 9,99€ gratuit

Thèmes : amour, amitié, famille,  secrets de famille, adolescence, lac

 

Emma Saylor regarde son père danser sur la piste, un peu désabusée : elle assiste à son mariage avec une femme adorable, qui leur permet d’échapper enfin aux difficultés qui les poursuivent depuis la mort de sa mère, cinq ans plus tôt, d’une overdose. La jeune fille ne sait pas grand-chose de ce qui est vraiment arrivé. Et, pour pouvoir aller de l’avant, elle aussi, elle aimerait bien connaître… la fin de l’histoire.

 

Emma a perdu sa mère il y a déjà 5 ans, mais cela faisait déjà quelques années qu’elle ne vivait plus chez cette mère alcoolique et droguée et qui faisait des aller-retours en cure de desintox… Alors elle est heureuse de voir son père se remarier. Elle s’apprête à passer un super été chez sa meilleure amie pendant la lune de miel de son père, mais les événements vont finalement la conduire à North Lake, dans la famille de sa mère, qu’elle n’a rencontré qu’une seule fois toute petite…

The rest of the story est donc l’histoire de cet été un peu particulier, où elle va faire la connaissance de cette famille, les apprivoiser peu à peu, ainsi que les autres jeunes de North Lake. C’est en discutant, peu à peu, avec eux, qu’elle va découvrir un peu plus qui était sa mère… et son histoire !

Les secrets de famille sont donc la base de ce roman, mais très vite c’est surtout l’histoire d’Emma qui va nous intéresser, et nous pousser à tourner les pages, sans pouvoir s’arrêter ! Emma, dont le deuxième prénom Saylor, était toujours utilisé par sa mère, et qui va être utilisé de nouveau cet été là. Comme s’il y avait deux personnes : Emma, la jeune fille sage et maniaque, stressée, qui aime tout contrôler, et Saylor, beaucoup plus aventurière. Dans The rest of the story on va découvrir peu à peu Emma Saylor, et tous les autres personnages qui gravitent autour d’elle, mais aussi le lac, North Lake, qui est un personnage central de l’histoire, autour duquel tout s’articule. Car North Lake n’est qu’un côté du lac, celui de la ville d’origine, et The lake North, l’autre côté est une zone de vacances de luxe. Le mélange des deux mondes n’est pas sans poser quelques problèmes, et pourtant les jeunes ont pris l’habitude de se retrouver au milieu du lac, sur le ponton, en terrain « neutre ». C’est là, il y a des années, que les parents d’Emma se sont rencontrés. C’est là aussi qu’un drame s’est produit.

The rest of the story est un roman prenant. Sarah Dessen décrit toujours à merveilles les affres de l’adolescence, et ce roman et ses personnages ne font pas exception. Le lecteur est plongé avec eux dans leurs aventures, dans les petits tracas de tous les jours comme dans les histoires de famille, d’amitié et d’amour qui se lient au fil des pages. Nous sommes transportés au bord du lac et avec Emma, Roo, Bailey, Mimi, Trininty, Jack, et il devient impossible de les quitter… et même quand le livre est terminé, que la dernière page est tournée, ils sont toujours là, tout proche. Roo est mon personnage préféré, et vous ne pourrez pas vous empêcher de l’aimer aussi !

The rest of the story est un roman parfait pour l’été : vacances, amitié, amour, secrets et même un peu d’angoisse, quelques larmes et des éclats de rire, le tout avec l’écriture simple et prenante de Sarah Dessen ! Une comédie familiale et romantique, fraîche… on passe nous aussi l’été sur les bords de ce lac !

+ Lire un extrait 

+

Nous suivre et partager :
error0

7 nuits – Roman ado

nuitsQue font les ados, la nuit, quand leurs parents sont endormis ?

7 Nuits

Pa Ming Chiu

Éditions YNNIS (2018)

*****

S. un jeune garçon de 13 ans et David Meulot, dit Mulot, son ami, se connaissent de longue date. Ce soir, ils ont décidé de faire le mur et de passer la nuit dehors. Tout se passe comme prévu, et Marie, une élève de leur collège que drague Mulot, se joint à eux. Sauf qu’une fois réunis dehors à 1h du mat, ils s’aperçoivent qu’ils ne savent pas quoi faire ! Ils pensent un moment aller fureter dans le collège, mais, craignant des caméras ou un gardien, préfère suivre S. qui vient d’avoir une idée de génie. Et les voilà partis…

*****

7 Nuits est un court roman (162 pages + 22 pages d’illustrations en bonus à la fin) qui se lit très vite. L’écriture est très fluide, très agréable, on est dans la tête de S., on suit ses doutes, ses angoisses, ses interrogations et ses désirs.

Un roman que l’on peut lire sans problèmes dès le début du collège (sauf si vous avez peur que votre loustic fasse la même chose !!) Pas de violence ici, plutôt une douce rêverie. Les 3 ados « jouent » à se faire peur, ont des envies d’autonomie, d’émancipation, de découvertes… Cette histoire sonne tellement « vrai » qu’on se retrouve projeté quelques années en arrière, à retrouver des sensations parfois oubliées.

Une histoire qui mêle habilement amitié, aventure et romantisme !

*****

Un roman qui me donne également l’occasion de découvrir une nouvelle maison d’éditions (nouvelle pour moi, ils existent depuis 2013) les éditions YNNIS qui se sont spécialisés dans la culture pop, les mondes imaginaires et le Japon (anime et mangas entre autres).

La jolie illustration de couverture ainsi que toutes les illustrations contenues dans le livre ont été réalisées par Koni.

Nous suivre et partager :
error0

Finn Green et la pierre sacrée de Maxime Buisson

Finn Green est une fable écologique mêlant aventure et magie!

Roman fantasy pour la jeunesse dès 9 ans

Finn Green et la pierre sacrée

de Maxime Buisson

Editions Afnil, 2018,
310 pages – 9,99 euros

Thèmes: aventure, quête, magie, équilibre des saisons, écologie

 

Présentation de l’éditeur: « Par quel mystère notre monde reste-t-il figé, depuis quatre ans, dans un hiver qui semble s’éterniser? L’automne, le printemps et l’été ont définitivement disparus. Ce déséquilibre climatique fragilise la planète. Les scientifiques demeurent impuissants face au drame.

Un beau jour, cinq camarades d’école sont transportés dans l’univers parallèle à l’origine de la malédiction et découvrent le terrible secret. (…)

Menés par Finn Green, le plus courageux et malin de tous, les écoliers peuvent-ils s’opposer au puissant mage noir? Sauront-ils, pour cela, oublier leurs rivalités et unir leurs pouvoirs jusqu’alors insoupçonnés? (…) »

L’idée de base de ce roman est originale : l’auteur plante le décor dans un univers héroïc-fantasy afin de nous faire prendre conscience (de manière détournée) de l’importance du climat et de l’équilibre fragile de l’alternance des saisons. Au fil du récit, Finn Green crée des alliances et sera aidé dans sa quête mais il découvrira aussi le côté sombre de l’âme humaine. Ainsi, un allié peut très vite devenir un ennemi. Malgré tout, le jeune garçon forgera des amitiés solides et le groupe d’adolescents que nous suivons est très représentatif de la réalité : il y a Charlie, Aaton le beau gosse que tout le monde craint, Palatine l’amie fidèle et Elétra.

Ce roman est une fable écologique bien conçue avec son lot de retournements de situations, de suspense et de magie. La plume de Maxime Buisson est très agréable, son écriture est fluide. On entre facilement dans l’histoire et l’univers est bien décrit, de sorte que les plus jeunes n’auront aucun mal à suivre Finn Green et ses amis dans leurs péripéties.

Un premier tome qui m’a donc convaincue et que je recommande. La fin ouverte laisse supposer qu’il y aura une suite…

~Melissande~

+Le site de l’auteur

+ L’avis de Biblio jeunesse

+ Pour découvrir d’autres livres autour de l’écologie  :

Zagapoï secondeTitaniah

Nous suivre et partager :
error0