Blaise Cyrano : le raté magnifique ❤

Blaise Cyrano le raté magnifique est un roman pour adolescents bourré d’humour, de poésie, mais aussi d’amour.

Blaise CyranoRoman à partir de 11 ans

Blaise Cyrano
le raté magnifique

d’Arthur Ténor

Oskar, Septembre 2017
9791021405912, 14,95
Collection La vie, 192 pages

Thèmes : amour, adolescence, poésie, adaptation, écriture

***

Derrière cette couverture étrange -je ne suis pas fan des couvertures Oskar en général- se cache un roman truculent, et surtout un personnage magnifique : Blaise Cyrano !

Blaise Cyrano est un élève de 3ème un peu à part. Non seulement il maîtrise la langue française comme un pro, jouant avec les mots et parlant en rime, mais en plus, physiquement, il se démarque par un menton proéminent, qui fait beaucoup parler.

« Miroir, mon beau miroir, qui est le plus laid du royaume de Rostand ? […] il se répond d’une voix nasillarde :
– Mais c’est toi, Prince Cyrano. Puisque nul n’est affublé de plus disgracieuse difformité »

Blaise Cyrano n’est pas vraiment à l’écart pour autant, car sa langue aiguisée et son côté combatif en font un bon allié, il est tout de même complexé… alors avouer son amour à Roxane ? Impossible ! Encore moins quand Christian lui demande de l’aide pour écrire un mot doux à la même Roxane… Voilà notre Cyrano qui se transforme en poète de l’ombre… Les prénoms vous semblent familiers ? Ajouter Ragueneau et vous comprendrez qu’il s’agit véritablement ici d’une version moderne du Cyrano de Rostand !

Ce roman, qui met en scène un Cyrano moderne, est à la fois drôle et touchant. Outre les références à Cyrano de Bergerac, qui sont nombreuses, la prose en rime et les situations cocasses construisent une accumulation humoristique. Cet adolescent complexé dans la sa tête et complètement décomplexé dans ses mots cerne bien la personnalité de nombreux jeunes, et il oscille entre héros parfait et anti-héros que l’on aimerait secouer… Grâce à cet humour toujours sous-jacent, et cette verve attendrissante, qui en fait un chevalier un peu particulier, le lecteur s’attache à Cyrano.

Puisque ce jeune polisson ne sait comment décrire cet appendice qui me sert de menton, proposons-lui quelques formules sur différents… tons.
Il fait mine de réfléchir, en se caressant le menton. Puis soudain, il paraît trouver :
* Façon slameur : « Accepte-le tel qu’il est, accepte-toi comme t’es né. Faut pas croire que t’es seul, parce que t’as une drôle de gueule. Ton menton, c’est qu’un accident de naissance, pour les cons rien qu’une drôle de protubérance »…
* Façon patriote : « Il est sur tous les fronts, ce menton volontaire, car il ne laisse passer aucun affront. C’est un héros hors pair. »

Arthur Ténor réussi avec brio à conjuguer modernité et classique, dans une version résolument drôle, accessible, qui ne manque pourtant pas de poésie avec des tournures ampoulées et des rimes à gogo!

Une histoire d’amour, mais surtout d’adolescence, pleine d’humour, avec un héros inoubliable !


+ Le blog d’Arthur Ténor

+ Une participation hasardeuse au Challenge Je (re)lis des classiques – à ma façon ^^
+ Challenge Petit Bac – prénom

+ D’autres romans d’Arthur Ténor à découvrir sur Délivrer des Livres :
RomanDunNonMort
A mort l’innocent et Le roman d’un non-mort

La fourmi rouge – roman ado

fourmiLa fourmi rouge ♥

Émilie Chazerand
Éd. Sarbacane (2017)
*****

Vania est une adolescente de 15 ans qui va entrer au lycée en 2nde. Ce dont elle n’a absolument pas envie ! Elle trouve que sa vie est déjà suffisamment pourrie comme ça… Tout d’abord, comme elle dit : « elle a un blase de protège slip accolé à une pâtisserie autrichienne bourrative« , ensuite elle souffre de ptosis congénital (paupière tombante) et enfin, son père est taxidermiste et plutôt farfelu.

Pour couronner le tout, c’est la reine des menteuses… Et parfois, ça lui pèse.

*****

Si on se doute que certaines choses vont arriver en lisant ce roman, d’autres en revanche sont tout à fait inattendues !

Vania est une jeune fille parfaitement agaçante par moments, assez « vacharde » parfois, mais en l’écoutant nous raconter sa vie, on se dit qu’elle a tout de même quelques excuses. Même si parfois elle se complait dans le côté « j’ai une vie de merde et ce n’est pas près de changer… » Un mystérieux mail va la pousser à s’interroger sur un certain nombre de choses et surtout, sur ce qu’elle veut être : une fourmi noire (autrement dit un mouton) ou une fourmi rouge, vivante et combative ?

Une lecture pas si légère qu’elle en l’air, même si j’ai beaucoup ri ! Un coup de cœur pour moi aussi.

Passez votre chemin si vous aimez le « politiquement correct » et si vous n’aimez pas les gros mots. Pour les autres, je pense que vous apprécierez l’humour !!

Mon seul bémol porte sur l’âge indiqué par l’éditeur. Il dit à partir de 13 ans, j’aurai plutôt dit 14/15…


L’avis de Sophie (présenté avec beaucoup d’autres livres il y a quelques jours, vous l’avez peut-être raté…)

La fourmi rouge est un premier roman pour adolescents vraiment génial. On y découvre Vania, une adolescente qui vit seule avec son père. Une personnalité vraiment détonante, enthousiasmante, pleine d’humour malgré un prénom pas évident à porter, un oeil qui part en vrille et une entrée en seconde qui promet. Tous les personnages de ce roman son truculent : son père taxidermiste farfelu, son meilleur ami Pierre Rachid, son ennemi Charlotte… Bref une vraie fourmilière, dont elle fait partie. Jusqu’au soir où elle reçoit un mail qui lui dit qu’elle est différente : une fourmi rouge… colorée, piquante… qui ne demande qu’à se révéler.

Vania est une héroïne coup de cœur que j’ai adoré suivre même si l’histoire, elle, n’est pas aussi originale que les personnages. L’adolescence, l’amitié, l’amour et la famille sont au cœur des préoccupations de notre adolescente… mais l’humour donne vraiment un coup de fouet à l’ensemble ! Une héroïne qui permettra en plus aux adolescents de comprendre qu’ils sont uniques et qu’ils doivent s’aimer comme ils sont !

Coup de cœur


D’autres avis : Bob et Jean-Michel (ont beaucoup aimé), Les petites madeleines (mitigée – lire la réponse de Tibo Bérard, l’éditeur, dans les commentaires)

Une caravane en hiver : amitié franco-syrienne

une caravane en hiverUne caravane en hiver est un beau roman d’aventure qui fait la part belle à ses personnages et notamment à Arthur, toulousain et Adnan, réfugié syrien.

Roman pour adolescent

Une caravane en hiver

de Benoît Séverac

Syros, 8 mars 2018
256 pages
9782748524925, 16,95€

***

Thèmes : réfugié, Syrie, adolescence, générosité, rencontre, amitié franco-syrienne

***

Arthur a rencontré Adnan un peu par hasard, à un feu rouge, à Toulouse. Ils se lient rapidement d’amitié et Arthur n’hésite pas à mentir à ses parents pour aider le jeune syrien réfugié, qui vit dans une caravane au fond d’un terrain vague, avec sa mère. Quand les parents d’Arthur s’inquiètent, la situation évolue… Pourtant il semble y avoir encore de nombreux secrets, et tous les réfugiés syriens ne semblent pas bien intentionnés…

Dans ce roman d’aventure, un brin policier, c’est avant tout l’humain qui est mis en avant. Les réactions des parents d’Arthur et des autres adultes qui l’entourent montre le décalage entre l’élan naturel d’un adolescent envers un autre dans le besoin, et les considérations politiques, économiques et le carcan social qui crée une rupture. Si les romans sur l’embrigadement des jeunes fleurissement ces derniers temps – comme d’ailleurs dans Little Sister, du même auteur -, l’accueil des syriens en France est beaucoup moins traité. Si on voit beaucoup de choses aux informations et dans des reportages, ce roman pour adolescent permet de s’attarder vraiment sur des êtres humains, sur des individualités. Peut importe que ce ne soit qu’une fiction, on s’attache aux personnages, on découvre leur quotidien, leur secret.

Arthur et Adnan forme un duo intéressant, uni pour se lancer à l’aventure. Il leur faudra courage et persévérance pour combattre autant les préjugés que les personnes qui se dresseront contre eux et leur famille. En effet dans Une caravane en hiver on ne fait pas que découvrir cette famille syrienne réfugiée en France, on assiste aussi à une vraie aventure, dangereuse, qui apporte au livre un petit quelque chose en plus, qui nous empêche de le refermer avant la dernière ligne. Quelques éléments sont peut-être superflus, mais ils permettent de réellement conclure cette histoire…

Une caravane en hiver est un beau roman d’aventure qui fait la part belle à ses personnages et notamment à Arthur, toulousain et Adnan, réfugié syrien. Peu de pages et pourtant tellement de choses dans ce roman touchant ! Un récit dans l’air du temps mais qui sait s’affranchir des informations pour se concentrer sur l’humain… ça fait du bien ! Un livre à partager !

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nos âmes plurielles – Roman ado

âmes Nos âmes plurielles

Samantha Bailly
Rageot (2017)
*****

Quand j’ai commencé ce roman (emprunté à la Médiathèque Départementale pour faire connaissance avec une littérature un peu plus « girly » que ce que je lis habituellement), quand j’ai débuté cette lecture donc, je n’avais pas vu que c’était un tome 3…En effet, avant « Nos âmes plurielles« , il y a « Nos âmes jumelles » et « Nos âmes rebelles« …

Mais à dire vrai, ne pas avoir lu les deux précédents tomes ne m’a, ni gêné dans la compréhension de cette histoire, ni empêché de l’apprécier.

*****

Sonia écrit, Lou dessine. Elles ont d’abord été des amies virtuelles grâce à une collaboration sur un fanzine (raconté dans « Nos âmes jumelles » – 2015).

Puis elles vont se rencontrer IRL et créer un blog BD « Trames jumelles » (raconté dans « Nos âmes rebelles » – 2016).

Dans « Nos âmes plurielles « , le Bac en poche, elles se sont installées en colocation à Paris. Lou fait la difficile expérience d’une prépa aux Gobelins, tandis que Sonia est en Fac de philo à la Sorbonne. Elles vont vivre cette liberté toute nouvelle de façon très différente…

âmes

âmes

*****

J’ai été très agréablement surprise par ce roman. Sans que ce soit un coup de cœur, j’ai passé un très bon moment avec Sonia et Lou.

Deux très jeunes femmes, à peine majeures, qui profitent de leur indépendance toute neuve (et se rendent compte aussi des quelques inconvénients que ça présente ! ;))

Même avec quelques (hum !) années de plus, on peut se retrouver dans ce passage à l’âge adulte, leurs interrogations, leurs angoisses, leurs doutes…

Un bien joli roman !

*****

De cette autrice, Sophie vous a déjà présenté un thriller « A pile ou face »

Le blog de Samantha Bailly

L’éditeur Rageot