D’OR ET D’OREILLERS – conte détourné ♥

oreillers

A partir de 13 ans

D’OR ET D’OREILLERS ♥

Flore Vesco

Collection M+

L’école des loisirs (2022)

*****

En voyant Mrs Barrett courir dans l’allée ce jour-là, Mrs Watkins sut aussitôt qu’elle allait apprendre une nouvelle extraordinaire. En effet, Mrs Barrett ne courrait jamais. Elle sonna pour qu’on leur serve le thé et attendit avec une impatience difficilement dissimulée…

La nouvelle était de taille ! Le fils de lord Handerson, qui habitait Blenkinsop Castle (qu’on croyait d’ailleurs abandonné) cherchait une épouse. Toutes les filles à marier étaient sur des charbons ardents, d’autant plus qu’on disait qu’il avait plus de 80 000 livres de rente !!

Mais quelques semaines plus tard, Mrs Barrett avait changé d’avis : jamais elle ne lui présenterait sa fille Violet !! Lord Handerson cherchait bien une épouse, mais il exigeait de recevoir les prétendantes sans parents ni chaperon et elles devaient passer la nuit au château…

*****

Il s’agit d’une version détournée du conte “La princesse au petit pois“. Mais c’est une version beaucoup moins chaste (et beaucoup plus drôle !)

Une histoire intelligente, sensuelle et délicieusement contée !

Un ré-gal

Flore Vesco a tout pour elle. Un magnifique talent de conteuse, une imagination sans limite et de l’humour à revendre.

Bref, vous l’aurez compris, il vous faut lire ses romans !

Extrait du prologue : “Ma douce, le conte du petit pois sous le matelas, c’est une soupe qu’on fait avaler aux jeunes filles innocentes. L’histoire réelle, celle de ce lord et des prétendantes qui couchaient chez lui, elle n’est pas pour les enfants. Il est des vérités sur l’amour, sur les nuits des jeunes filles et ce qu’elles font dans leur lit, qu’on apprend en grandissant. Ce sont ces secrets que je m’en vais vous conter. Aussi, tendez une oreille attentive, et ne m’interrompez plus.”

*****

De Flore Vesco, nous vous avons déjà présenté (3 coups de cœur !!) :

Ce roman a déjà reçu plusieurs prix (et c’est tout à fait mérité à mon avis)

  • Le prix Sorcières 2022 – catégorie carrément passionnant maxi
  • Le Grand Prix SGDL du roman jeunesse 2022
  • Le Prix Vendredi – Hors compétition (parce qu’elle avait déjà gagné en 2019 avec “L’estrange Malaventure de Mirella”)

Les brumes de Riverton

RivertonDes secrets de famille oubliés…

Les brumes de Riverton

Kate Morton

France Loisirs (2008)

721 pages

*****

1914 : Grâce a 14 ans quand sa mère la place au château de Riverton. Elle passera 10 ans comme domestique au service de la famille Ashbury.

1924 : Un célèbre poète ami de la famille se suicide lors d’une grande soirée donnée au château. Hannah et sa sœur Emmeline ne se reparleront plus après ce drame.

1999 : On demande à Grâce Bradley, une célèbre archéologue, de donner son avis sur les décors d’un film. En effet, il s’agit d’une reconstitution du château de Riverton où elle a été domestique dans sa jeunesse. Mais ce n’est pas facile pour la vieille dame, qui avait cru, en changeant de vie, tirer un trait sur le passé et ses lourds secrets… Bien malgré elle, les souvenirs vont remonter à la surface.

*****

C’est un roman avec lequel j’ai passé un très bon moment.

J’ai tout aimé : L’ambiance “vieille Angleterre”, les personnages parfois un peu surprenants (la jeune aristocrate fofolle, le poète revenu traumatisé de la première guerre mondiale, le père Ashbury aussi…). La vie des femmes à cette époque, qu’elles soient aristo ou domestiques, elles ne faisaient pas ce qu’elles voulaient !

Le cadre aussi, ce château au bord d’un lac avec un parc et des statues… Un endroit où l’on a envie d’aller se promener. Les différentes histoires d’amour, les secrets de famille (il y en a un qu’on décèle assez rapidement, mais pas l’autre !) m’ont bien plu aussi.

Bref, si vous aimez les histoires avec des secrets de famille sur fond historique, ce roman devrait vous plaire !

*****

C’est le 1er roman écrit par Kate Morton. J’avais déjà lu et beaucoup aimé : L’enfant du lac. Et j’ai encore “Les heures lointaines” dans ma bibliothèque.

Ce roman participe à plusieurs challenges

Le “Pavé de l’été” chez Sur mes brizées

Du 21 juin au 23 septembre inclus

*

De 14_18 à nous, le challenge sur la première guerre mondiale

sur le blog de Blandine, Vivrelivre

*

Le tour du monde en 80 jours livres (Australie) chez Bidib

monde

*****

La fiancée de Bombay

BombayMeeting India
Roman Anglais

La fiancée de Bombay

Julia Gregson

France Loisirs (2009)

*****

Lecture Commune avec Isabelle du blog Une ribambelle d’histoires

*****

Londres, 1928. Viva, jeune femme orpheline a mis de l’argent de côté. Son projet ? Aller en Inde où ses parents sont morts lorsqu’elle était enfant. Malgré tout, ses économies étant insuffisantes, elle va devoir travailler pour payer son voyage.

Sur le bateau qui les amène à Bombay, elle va servir de chaperon à Guy Glover. C’est un jeune garçon perturbé qui vient de passer 10 ans en internat. Il va en Inde rejoindre ses parents parce qu’il a été renvoyé de l’école.

Viva accompagne également deux jeunes filles, Rose et Victoria. Deux amies de longue date. Rose part à Bombay pour se marier avec un officier de cavalerie coloniale qu’elle connaît à peine. Et Victoria, Tor pour les intimes, va être sa demoiselle d’honneur. Tor quant à elle, est ravie de quitter le giron familial. Sa mère passant son temps à lui reprocher ses faits et gestes et à surveiller tout ce qu’elle fait et tout ce qu’elle mange, elle a soif de liberté.

Ce n’est cependant pas sans angoisse que tout ce petit monde se retrouve sur le Kaiser-i-hind, navire immense et luxueux. La traversée va durer deux semaines, avec des escales à Marseille, Malte et Port Saïd, avant d’arriver enfin à Bombay.

*****

Je suis été attirée par cette couverture au charme désuet, avec ses incrustations dorées et son air de carte postale d’un autre temps… En plus, depuis que je participe au challenge “Les étapes Indiennes”, dès que je trouve un livre d’un auteur indien ou qui se passe en Inde, je le prends !

J’avais un peu peur du côté “romance” mais en fait, j’ai beaucoup aimé. J’ai dévoré l’histoire de Viva, Rose et Tor en deux jours (et il y a quand même 700 pages). J’ai été séduite par le côté dépaysant et par les personnages, ces jeunes femmes qui partent à l’aventure (l’une pour se marier avec un homme qu’elle connaît à peine, l’autre pour “retrouver” son passé, la 3ème pour échapper à une mère étouffante).

Celle qui va se marier sait à peine comment on fait les bébés… Et les autres ne sont pas beaucoup mieux loties. Car cette histoire se passe en 1928. Il y a aussi une certaine critique du colonialisme et du comportement des colons (les anglais). Bref, ce roman se lit très facilement, il est intéressant et il m’a beaucoup plu !

*****

Billet récapitulatif de nos lectures “Indiennes”

*****

Un roman qui participe à plusieurs challenges

Le Mois Anglais chez Lou et Titine

*

Il participe aussi à l’Objectif PAL chez Antigone

(J’avoue ne plus trop savoir depuis quand je l’ai celui-ci…)

*

Challenge les Étapes Indiennes chez Hilde et Blandine

*

Le tour du monde en 80 livres (Angleterre) chez Bidib

monde

*

Et comme il fait 700 pages (éditions France Loisirs, 2010)

Il participe également au challenge “Pavé de l’été” chez Sur mes brizées

Challenge d’ors et déjà réussi puisqu’il suffit d’en lire un…

Northanger Abbey – Mois Anglais

Northanger

Mois Anglais (1)
Roman d’apprentissage

Northanger Abbey

Jane Austen

Traduit de l’anglais par Félix Fénélon

Archipoche (2011/ vo 1817)

*****

Catherine Morland était la 4ème enfant d’une famille qui en comptait dix. A 10 ans elle était “maigre et mal équarrie, avec une peau blême, de noirs cheveux plats et de gros traits”. A 15 ans les apparences s’améliorent, sa mère la trouve “presque jolie” et elle rêve d’aller au bal. Aussi, quand Mr Allen gros propriétaire terrien et voisin des Morland est envoyé à Bath, et que sa femme propose à Catherine de les accompagner, celle-ci est-elle ravie. A Bath, elle va rencontrer son amie Isabella Thorpe et son frère, mais également le jeune Henri Tilney.

Poursuivie avec assiduité par le très pénible John Thorpe, le frère d’Isabella, Catherine, elle, ne songe qu’à Henri… Aussi est-elle absolument ravie quand les Tirney l’invitent à séjourner chez eux, à l’Abbaye de Northanger, propriété de leur père.

Catherine, à cause de ses lectures, s’imagine ce lieu mystérieux et effrayant. Et durant le trajet, Henri s’emploie à développer encore son imagination…

*****

Catherine est un personnage très naïf. Elle ne pense pas à mal, ne ment pas et pense que tout le monde fait de même… Une jeune fille agréable donc, mais un peu agaçante ! Henri Tilney trouve visiblement cela charmant et joue un peu avec la naïveté de la gentille Catherine. Un autre personnage est encore plus agaçant, celui de John Thorpe !

J’ai trouvé ce roman un peu moins “abouti” que les autres, même s’il m’a bien plu. J’ai eu l’impression que tout se passait trop vite… C’est peut-être parce que c’est le premier roman de Jane Austen et qu’elle l’a écrit très jeune.

*****

De Jane Austen, j’ai déjà lu (et vu !) “Orgueil et préjugés” ainsi que Persuasion.

L’avis d’Hélène du blog Lecturissime

Un site entièrement consacré à Jane Austen (en français)

Sur France Culture, 4 épisodes de “la compagnie des auteurs” consacrés à Jane Austen

*****

Un roman qui participe à plusieurs challenges

Le tour du monde en 80 livres (Angleterre) chez Bidib

monde

*

Le Mois Anglais chez Lou et Titine

*

Il participe aussi à l’Objectif PAL chez Antigone

*

ainsi qu’au challenge 2022 en classiques sur ce blog et chez Blandine du blog Vivrelivre

2022