L’homme à la lèvre tordue – Sherlock Holmes ♥

lèvreAlbum grand format !!!

LES ENQUÊTES DE SHERLOCK HOLMES

L’homme à la lèvre tordue ♥

Arthur Conan Doyle

Anton Lomaev – Illustrations

Thibault Vermot – Traduction

Éditions Sarbacane (2020 / VO 1891)

*****

Texte intégral

*****

A la demande d’une amie de sa femme, Watson se rend dans les bas-fonds de Londres rechercher le mari de celle-ci. En effet, c’est un fumeur d’opium et il a tendance à perdre la notion du temps… Qu’elle n’est pas sa surprise, en arrivant dans la fumerie d’opium, d’y retrouver son ami Sherlock Holmes !  Grimé en vieillard, celui-ci écoute les divagations des fumeurs pour les besoins d’une enquête. Enquête à laquelle il mêle aussitôt Watson. Une dame a demandé à Sherlock de retrouver son mari disparu de façon très étrange. Au cours de cette enquête, ils vont être confrontés à un étrange mendiant à la lèvre tordue…

*****

L’homme à la lèvre tordue est une histoire assez courte (61 pages) et prenante. Même si je me suis un peu doutée de quelque chose à la moitié de l’histoire, je n’avais ni le pourquoi, ni le comment et je l’ai lue avec plaisir jusqu’au bout.

Si vous me “connaissez” un peu, vous ne serez pas étonné de savoir que la première chose qui m’a plu, c’est le grand format (26 x 37,2 cm)  de ce magnifique album ! (Je t’entends rire Blandine !!) J’adore m’immerger dans les illustrations, et quand elles sont aussi belles qu’ici, c’est un très grand plaisir.

Quand aux illustrations… Ce sont de vraies peintures ! Le “jaune” de certaines pages m’a fait penser à des tableaux de Turner… Rien d’étonnant ceci dit, quand on sait qu’Anton Lomaev est peintre. Il a su rendre aussi bien l’atmosphère de Londres, les rues pauvres, enfumées… Que les intérieurs cossus des plus riches. Les couleurs, les détails, la lumière, tout est superbe !

L’illustration que j’ai mise ci-dessous est une double page (il y en a plusieurs !), c’est splendide.

Même si vous n’avez pas l’intention de l’acheter, faites-vous plaisir, allez le feuilleter chez votre libraire préféré.

https://editions-sarbacane.com/media/pages/albums/les-enquetes-de-sherlock-holmes/f8bc09ed99-1593621401/lhomme-a-la-levre-tordue-16-17-1400x.jpg

Pour voir d’autres (magnifiques !!) illustrations, rendez vous sur le site de l’éditeur, ici

*****

Pour en savoir plus sur Sir Arthur Conan Doyle (en anglais)

Sherlock encore : Le diadème de Beryls (Alb), en bd (3ème bd présentée), en film, en bd jeunesse

Lire le texte dans une autre traduction (pdf)

Courte bio d’Anton Lomaev (Sarbacane) –  Il a illustré 2 autres albums dans cette collection (Les chasseurs de loup et Moby Dick), j’ai hâte de les lire !

De Thibault Vermot, en tant qu’auteur, nous vous avons présenté son premier roman : Colorado train (que je vous conseille si vous ne l’avez pas encore lu !)

*****

Un album qui participe à l’objectif PAL, au Mois anglais et au challenge Cette année sera classique

   

Jeanne d’Arc de Michael Morpurgo – Roman jeunesse

JeanneL’épopée de Jeanne d’Arc
Roman à partir de 10/11 ans

JEANNE D’ARC

Michael Morpurgo

Illustrations de François Place
Traduit par Noël Chassériau

Coll. Folio Junior

Gallimard Jeunesse (2006)

*****

Mois Anglais – Auteurs jeunesse

LC autour de Michael Morpurgo avec EnnaLou et Alexielle

*****

Chaque année, le 8 mai, la ville d’Orléans célèbre en grande pompe sa libération par Jeanne d’Arc en 1429, et une jeune écolière incarne celle à qui cette victoire valut le surnom de Pucelle d’Orléans.

Fascinée par la personnalité de la sainte de Domrémy, la jeune Éloïse est prête à tout pour interpréter son idole. Cette adoration va jusqu’à lui faire entendre des voix qui lui retracent point par point la fabuleuse épopée de la petite paysanne qui, dit-on, chassa les Anglais de France, fit sacrer Charles VII et périt sur le bûcher, accusée de sorcellerie.

À plus de cinq siècles d’intervalle, l’adolescente d’aujourd’hui a bien des traits communs avec Jeanne qui, comme elle, avait dix-sept ans et confiait ses doutes et ses joies à un moineau apprivoisé.

*****

Autant j’ai adoré “Soldat Peaceful“, autant je me suis ennuyée avec ce roman-ci. Pas la faute à l’auteur, non, car je l’ai terminé alors même que le sujet ne m’intéressait guère…  Car c’est là tout le problème. J’ai lu le roman parce qu’il était écrit par Michael Morpurgo, mais je ne suis pas passionnée par Jeanne d’Arc.

La jeune paysanne qui entend des voix, j’ai toujours pensé qu’elle aurait eu toute sa place en hôpital psychiatrique, histoire de soigner sa schizophrénie. Mécréante que je suis…

Bref. C’est bien écrit et documenté, alors si vous aimez les romans historiques et que vous êtes un peu plus croyant que moi, ce roman pourrait bien vous plaire !

*****

Du même auteur également présentés sur ce blog : Soldat Peaceful, Le plus grand peintre du monde, Notre Jack et Cheval de guerre

Le site de Michael Morpurgo

Un autre avis : Histoire d’en lire

C’est ma 2ème participation au Mois Anglais chez Cryssilda, Lou et Titine

***

Rendez-vous avec le crime – RP

rendez-vousRoman policier So British !
Ados/Adultes

Rendez-vous avec le crime

Les détectives du Yorkshire

Julia Chapman

Trad. Dominique Haas

Coll. La bête noire

Robert Laffont (2018)

*****

4ème de couverture : Quand Samson O’Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d’un très mauvais œil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l’informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n’est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson ? et qu’elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne !
Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit… à l’agence de rencontres de Delilah !

*****

Emportée par ma lecture, je n’ai pas pris de notes… Et je l’ai lu il y a déjà plus d’un mois !

Bref. Il m’en reste le souvenir d’un roman léger avec une écriture fluide, facile à lire, amusant et qui m’a donné envie d’aller visiter les paysages vallonnés du Yorkshire !

Certains personnages sont franchement amusants (la femme de ménage !), il y a des rebondissements, un pub avec ses habitués et du thé aussi pour se remettre de ses émotions. Et même si l’histoire est complète (et peut se suffire à elle-même), on a envie de poursuivre la série, histoire d’en savoir un peu plus sur le passé de certains (et de retrouver ces personnages sympathiques, il faut bien le dire).

Par moments, cela m’a rappelé mes lectures des polars de Charles Exbrayat que j’aimais beaucoup pour son humour (Si vous ne connaissez pas son personnage Imogène McCarthery, une écossaise rousse de 50 ans qui aime le whisky, il faut remédier à cela ! Fou rire garanti !!)

Une lecture agréable qui m’a sortie d’une “panne” de lecture !

Rendez-vous dans quelques temps pour le tome 2…

*****

L’avis de Blandine (grâce à qui je l’ai lu, merci !) et celui de Hilde (grâce à qui Blandine l’a lu !)

Mois Anglais – Ma 1ère participation !

Les aventures de Cluny Brown

clunyLes aventures de Cluny Brown

Margery Sharp

Ed. Belfond (vintage) 2015

*****

Mr Porritt était veuf et plombier de son état. Il menait une vie tranquille, mais il avait un problème. Son problème c’était sa nièce, Cluny Brown. Cluny n’était pas méchante, non, mais elle ne savait pas rester à sa place. Ni en place, d’ailleurs.

Bref, pour régler ce « problème » Mr Porritt trouva une solution très raisonnable, pour l’assagir et lui faire retrouver le sens des convenances, il envoya Cluny travailler comme femme de chambre dans une maison très convenable de la noblesse du Devonshire.

Une fois Cluny partie, Mr Porritt, se retrouvant seul, s’interrogea cependant sur les « méfaits » de Cluny, qu’avait-elle fait de si répréhensible ?

Pas grand-chose en fait, mais Cluny était indépendante, curieuse, naïve et surtout, surtout, dans cette Angleterre de 1930, elle ne se comportait pas comme une jeune fille le devrait… Les conventions, elle ne connaissait pas !

*****

Mais qui est donc Cluny ?

Au milieu de tous ces gens un peu coincés, il faut bien le dire, Cluny est une vraie bouffée de fraîcheur. C’est une jeune fille « moderne », qui sait ce qu’elle veut (ou plutôt ce qu’elle ne veut pas), rêveuse, fantasque et curieuse, toujours de bonne humeur, elle attire les hommes, surpris par cette spontanéité. Les autres personnages de ce roman sont beaucoup plus classiques, ils savent où est leur place, eux…

Un roman plein d’humour qui se lit avec beaucoup de plaisir et qui, je n’en doute pas, vous mettra le sourire aux lèvres

« Les aventures de Cluny Brown » paru en France chez Julliard en 1946 et indisponible depuis, a été adapté au cinéma par Ernst Lubitsch sous le titre « La belle ingénue ».

C’est une œuvre culte en Angleterre, où Margery Sharp est très connue pour sa série jeunesse « The rescuers » (connue chez nous sous le nom des « aventures de Bernard et Bianca » grâce à l’adaptation des studios Disney)

*****

Un petit mot sur cette collection « vintage » : j’ai lu jusqu’à présent 6 romans de cette collection (Edisto, Partie de Chasse, Régiment de femmes, Patience, Poison et Cluny Brown) et, si j’en ai préféré certains, aucun ne m’a déçu. Bref, je ne sais pas qui est directeur (trice) de cette collection chez Belfond, mais je le remercie chaleureusement pour toutes ces jolies découvertes !

*****

D’autres idées de romans plus ou moins légers pour l’été par ici.