Au-delà de la Lumière – Roman Ado

LumièreJusqu’où irez-vous par amour ?
A partir de 14/15 ans

AU-DELÀ DE LA LUMIÈRE

Daniel Mat

ScriNeo (2019)

*****

David et Théa sont amoureux. Ils sont tous deux originaires de Boréal, une ville plutôt pauvre. Théa est l’étoile montante d’un nouveau sport, la métamachie. Quelque chose entre le jeu vidéo, la réalité virtuelle et le rêve. Les candidats sont plongés dans une sorte de « mort » et s’affrontent dans un combat virtuel sous les yeux de millions de spectateurs. Ce soir, Théa combat pour le titre de Champion de l’EMC, elle qui était une parfaite inconnue un an auparavant. Tout se passe bien, sauf que Théa, à la fin, ne se « réveille » pas. David, de retour à Boréal, ne se remet pas de cette perte. Il a dû mal à avoir de ses nouvelles, il sait juste qu’elle est dans une sorte de coma, mais n’arrive pas à en savoir plus. Pourtant, il est prêt à tout pour avoir de ses nouvelles, pour la voir, pour comprendre…

*****

Je ne doute pas que ce livre plaise aux adeptes de romans comme « Hunger games » par exemple. Il y a un mélange de compétition, de combats, de rivalités entre adolescents. Et puis aussi l’amitié, l’amour et tous les secrets que chacun garde. Les motivations, plus ou moins avouées. Le fait d’avoir confiance ou non dans l’autre. Savoir demander (et accepter !) l’aide des autres. Grandir. Mûrir. Accepter.

C’est un roman qui se lit très facilement, plutôt voracement même. L’écriture est fluide et il y a beaucoup d’action. On tourne donc très vite les pages. Mais alors que les « arènes » créées par les joueurs sont bien décrites, j’aurai aimé en savoir un peu plus sur ce monde et sur les deux villes dont on nous parle. Et sur les personnages aussi, qui auraient pu être un peu plus « profonds » à mon goût.

Mais je pense qu’il plaira beaucoup au public auquel il est destiné, c’est à dire les ados !

*****

Lire un extrait + la bio de l’auteur sur le site de l’éditeur

Un avis plus enthousiaste : Les lectures de Mylène

*****

Ce roman participe au Challenge Lire 1% de la Rentrée Littéraire

Nous suivre et partager :
error0

Le démêleur de rêves – Roman Ado / Jeune Adulte

demeleurLes rêves sont-ils des messages ?
A partir de 15 ans

Le démêleur de rêves
Carina Rozenfeld

ScriNeo (2019)

*****

Résumé : Le fil. Une magnifique découverte qui a permis à l’humanité de relier 101 planètes entre elles et de voyager très rapidement. En pliant l’espace, le fil raccourcit les distances. Pourtant, les humains ne voyagent plus guère. Ils ne travaillent plus non plus pour la plupart, restant « scotchés » à leurs écrans. Ils ne sortent plus de chez eux, ne côtoient plus leurs semblables. Les seules émotions qu’ils ressentent sont celles qu’ils vivent au travers des rêves mis en scène par des « démêleurs » de rêves. Neven est aujourd’hui « le » démêleur le plus connu. Elisha, elle, est une rêveuse. Une de celle dont Neven démêle les rêves. Ensemble, ils vont vivre une aventure hors du commun.

*****

Que vous aimiez ou non la Science Fiction, ce roman pourrait bien vous plaire, comme le dit très justement Pierre Bordage (célèbre écrivain de SF) dans la préface. Sous une critique à peine déguisée de la société moderne (réseaux sociaux, modifications corporelles, manque de « vrais » relations entre les gens, de « vraies » communications…) se cache une merveilleuse aventure à travers l’espace.

J’adorerais visiter la planète sous-marine Ptasys ou sentir l’odeur si particulière de la terre touchée par la pluie sur Pétrichor. Et aussi avoir un robot domestique comme Habba, vraiment trop pratique même si parfois un peu agaçant (une ou deux fois, il m’a fait penser à C-3PO ou Z-6PO, le robot protocolaire de Star Wars !)

Pour tout vous dire, c’est un roman qui fait 434 pages, mais que j’ai dévoré dans la journée.

Et la fin est tout à fait inattendue. N’hésitez pas à aller lire les premières pages, l’écriture est fluide et c’est très prenant.

*****

Pour lire les 15 premières pages (site de l’éditeur)

De cette autrice, Sophie vous a déjà présenté : Les sentinelles du futur et les deux tomes de Phaenix (derniers livres présentés)

Ce roman participe au Challenge Lire 1% de la Rentrée Littéraire

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Les faucons de Raverra. La sorcière captive de Melissa Caruso

Un empire puissant, un pouvoir dévastateur et des héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux!

Roman fantasy dès 13 ans

Les faucons de Raverra

1 La sorcière captive

de Melissa Caruso

 

Editions Bragelonne, juin 2019
collection Big Bang, 640 pages- 18,90 euros (disponible en Epub à  9,99 euros)

 

***
Thèmes: empire, magie, amitié, complots politiques, fantasy
***

Présentation l’éditeur : « La magie est peu fréquente dans l’Empire raverrain, et ceux qui naissent avec ce pouvoir sont étroitement contrôlés: repérés dès l’enfance, ils se retrouvent enrôlés de force dans le régiment des Faucons.

Zaira a évité ce sort; elle a grandi dans les rues en volant pour survivre et en dissimulant sa nature. Mais elle cache une magie rare et dangereuse, une magie qui pourrait menacer l’Empire tout entier.

Amalia Cornaro n’était pas destinée à devenir Fauconnière. Héritière d’une puissante famille, érudite, elle vit dans le monde dangereux des machinations politiques. Mais le sort va réunir l’héritière et la sorcière en une alliance improbable. Alors que la menace de la guerre se profile, il pourrait suffire d’une étincelle pour transformer leur cité en un brasier incandescent… »

 

Ce premier tome m’a littéralement transportée dans un autre univers. Des complots politiques à une magie contrôlée ou interdite, l’empire sérénissime vous réserve bien des surprises ! L’auteur nous embarque dans une aventure inédite où le lecteur est confronté à des retournements de situations menées d’une de main de maître.

Je suis tombée sous le charme de la plume de l’auteur qui parvient à décrire la violence de ce monde avec sobriété. C’est pourquoi Les faucons de Raverra reste adressé à un large public.

En général, il me faut un peu de temps pour appréhender un univers issu de la fantasy mais ici les événements découlent les uns des autres naturellement. C’est là le point fort de ce roman, les actions s’enchaînent rapidement tout en respectant le rythme initial de l’histoire. Et c’est tout aussi naturellement que l’on arrive aux révélations finales.

Les faucons de Raverra c’est aussi un panel de personnages hauts en couleurs. Ces derniers sont tous attachants à leur manière. Les échanges entre l’héroïne principale et son faucon sont parfois hilarants. En effet, la jeune sorcière Zaira utilise un langage plutôt fleuri…

Le monde politique dangereux et complexe au sein duquel évolue Amalia, héritière de la famille Cornaro, est très intéressant et extrêmement bien construit.

Il me tarde de lire la suite!

~Melissande~

 

+Découvrez un extrait ici

+Le tome 2 disponible chez Bragelonne

+Autres titres dans le même univers: Le livre des mots et  Le secret de Lomé présentés par Nathalie.

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

« La promesse du fleuve » d’Annie Bacon

Un voyage initiatique dans un univers à la fois enchanteur et hostile.

la promesse du fleuve

Roman fantastique pour la jeunesse dès 8 ans
Rentrée Littéraire jeunesse 2019

La promesse du fleuve

d’Annie Bacon

illustration d’Annie Carbo

Editions Castelmore, septembre 2019,
10,90 euros, 288 pages

 

***

Thèmes : voyage, guerre, différence, conte

***

 

Présentation de l’éditeur: 

« Un voyage sur l’eau inoubliable, sous le signe de l’amitié et du courage !

Odilon a un rêve : trouver Terre promise, une île dont lui parlait sa mère autrefois. Une île où lui et sa grande sœur Babette pourraient vivre en paix. Pour échapper à la guerre contre les hommes-oiseaux, ils embarquent tous deux sur le radeau d’un drôle de poète, qui descend le fleuve en quête d’aventure.

Ensemble, ils découvriront des lieux merveilleux et effrayants : la ville aux mots de pouvoir, l’île des bâtards, et une capitale qui ne vit que pour les courses d’escargots géants… et ils rencontreront de nouveaux compagnons, à la recherche d’une terre d’accueil, comme eux.

Mais jusqu’où l’eau les portera-t-elle ? Terre promise existe-t-elle ailleurs que dans le cœur d’Odilon ? »

 

Avec « La promesse du fleuve », Annie Bacon nous offre une histoire d’amitié et de tolérance inoubliable. J’ai pris beaucoup de plaisir à voyager aux côtés de Dammal et d’Odilon, deux personnages semblables dans leur manière d’appréhender l’existence. Les autres protagonistes sont également attachants mais ce sont les deux personnalités qui m’ont le plus marquée.

Chaque chapitre ouvre une porte sur un microcosme fascinant: là où la loi des hommes règne, la liberté se meurt. L’auteur parvient à décrire une société cruelle et destructrice de manière sobre. De ce fait, le roman s’adresse aussi bien aux jeunes qu’aux adultes. Ces derniers se retrouveront d’ailleurs sans peine dans la morale et les messages véhiculés. En effet, nos héros apprendront à leurs dépends que le monde des adultes n’est pas forcément plus sage que celui de la jeunesse…

La promesse du fleuve est bien plus qu’une invitation au voyage, c’est aussi une mise en garde contre la dictature et le totalitarisme. La plume d’Annie Bacon est fluide et très poétique. Les chapitres défilent sans que l’on ne s’en rende compte. Et lorsque la fin de l’aventure se profile, on se prépare à quitter les protagonistes le cœur serré.

Ce roman est un coup de cœur, je n’ai qu’un seul regret : que le voyage n’ait pas duré plus longtemps!

Je vous le recommande chaudement, certains livres changent la manière de percevoir le monde et La promesse du fleuve en fait partie.

 

~Melissande~

 

+ Le site de l’auteur

+ Pour lire un extrait c’est ici

+D’autres œuvres traitant de la différence présentées par Nathalie: ‎La différence invisible et quelques titres d’un challenge

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0