Le fils – Mois américain 6ème lecture

fils

Du Far West aux champs de pétrole
Saga familiale

Le fils

Philipp Meyer

Albin Michel (2014)

*****

Texas. A travers les années, de 1849 à 2012, on suit la vie de 3 personnes d’une même famille. Celui que l’on appelle Le Colonel tout d’abord. Enlevé par les indiens lorsqu’il était jeune ado, il a fini par rejoindre les blancs après 3 ans passés chez les Comanches. Il va bâtir un empire avec son ranch tout d’abord et avec la prospection de pétrole ensuite. Son fils, Peter, ne suivra pas ses traces. Il finira par vivre sa vie comme il l’entend et pas comme son père aurait voulu qu’il le fasse. La 3ème personne est une femme, Jeanne-Anne. Digne descendante de son arrière grand-père, aussi intransigeante et dure que lui. Elle fera fructifier le ranch. Elle finira immensément riche et seule. L’histoire d’une famille texane à travers les générations. La naissance d’un état.

*****

Le fils est un roman qu’il est difficile de résumer. Il se passe tellement de choses ! Les personnages sont très “réels”, on a vraiment l’impression d’entendre l’histoire d’une famille qui a existé. Aucun n’est vraiment bon, ni vraiment mauvais. Dans un premier temps on plaint “le colonel”, pour finir par le détester et par moment le plaindre tout de même… Des êtres “humains”, donc imparfaits.

Un roman plein de violence, de bruit et de fureur, mais aussi d’odeurs, d’amour, de nature…

J’ai adoré ce roman. Pourtant, en voyant le pavé (800 pages tout de même), je n’avais pas super envie de m’y mettre. Et puis je me suis dit que le mois américain, c’était vraiment l’occasion idéale. Et je ne regrette pas. On plonge dans cette histoire, cette saga familiale, on suit l’émergence d’un état et c’est vraiment pa-ssio-nnant !

A lire !! ♥ ♥ ♥

*****

Lire quelques pages sur le site de l’éditeur

Prix Littérature Monde Étranger 2015

*****

C’est ma 6ème lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Mes autres lectures pour ce mois américain (billet mis à jour au fur et à mesure)

Nous suivre et partager :

Calfboy – BD Western – Mois américain 5

CalfboyWestern Humoristique
Tout public

CALFBOY

Rémi Farnos

La Pastèque (2018)

*****

Burt et son frère Chris ont minutieusement préparé un plan pendant des mois. Et leur préparation a porté ses fruits, ils ont réussi un super casse ! Ils se reposent un peu de tout ce boulot, bien à l’abri dans une grange. Mais quand Burt veut admirer leur butin, il n’y a plus rien !!

Burt interroge alors Chris, qui commence par nier, puis… Il se souvient qu’il a pas mal picolé la veille au soir. Et qu’il a été enterrer leur butin dans le désert… Mais où ? Il promet à son frère de lui ramener l’argent sous 3 jours. Et c’est le début des emmerdements ! Il va rencontre une indienne qui s’est fait voler son cheval, un gamin qui veut jouer les chasseurs de prime…

*****

L’histoire, déjà, est drôle.

Un bandit qui boit trop et ne se souvient plus où il a caché son butin, moi, ça m’amuse. Et les illustrations sont plutôt originales. On ne voit jamais les personnages de près (ils n’ont souvent qu’un ovale en guise de visage, pas d’yeux ni de bouche). La plupart du temps les illustrations sont sur 12 cases, mais parfois c’est une pleine page, parfois il n’y a plus de cases, parfois c’est un seul dessin “éclaté” en 12 cases.

Je l’ai emprunté parce que je participe au mois américain tout le mois de septembre, mais la couverture ne m’attirait pas trop. C’est étrange d’avoir choisi ces couleurs froides pour la couverture, alors qu’à l’intérieur, ce sont plutôt des couleurs chaudes puisqu’il a pas mal de cases qui se passent dans le désert. La chute de l’histoire m’a bien fait rire.

Bref, c’est original et amusant !

Et même si vous n’êtes pas fan de western, vous pourriez goûter l’humour des dialogues.

*****

L’auteur présente son travail (plusieurs planches visibles) dans Télérama

Caro vous avait déjà parlé de cet album.

*****

C’est ma 5ème lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Mes autres lectures pour ce mois américain (billet mis à jour au fur et à mesure)

*****

C’est la BD de la semaine

Nous sommes accueillis par Moka, Au milieu des livres

Nous suivre et partager :

La venin Tome 1 : déluge de feu – BD

venin

BD Western ado-adulte

LA VENIN
T1 : Déluge de feu

Laurent Astier

Rue de Sèvres (2019)

*****

Résumé de l’éditeur : Colorado, Juillet 1900. Emily débarque à Silver Creek, petite ville minière en pleine expansion. Mais la jeune femme est-elle vraiment venue se marier comme elle le prétend ? Rien n’est moins sûr, car dans l’Ouest encore sauvage où les passions se déchaînent et les vengeances sont légion, les apparences sont parfois trompeuses… Et la poudre dicte toujours sa loi ! Surtout lorsque votre passé est plus lourd que la valise que vous traînez.

*****

Si vous n’aimez pas les westerns, cet album ne vous plaira probablement pas. Quoi que… Le western est un genre très “masculin” et pourtant, le “héros” ici, “la venin”, est une femme, Emily. Une femme décidée, avec un but très précis. Une fois ce but atteint, Emily s’enfuit rapidement. Dans sa fuite, elle va faire quelques rencontres inattendues et intéressantes.

Dans ce premier tome, on sait tout de suite quel est le but d’Emily. Pour les motivations, c’est un peu moins clair, les indices sont donnés au compte gouttes (il y a quelques “retours en arrière”) et j’ai hâte d’avoir le tome 2 entre les mains pour en savoir un peu plus. Mais on se doute déjà qu’il s’agit d’une vengeance suite à une sale histoire liée à son passé.

La venin”

est une bd avec laquelle j’ai passé un bon moment. J’ai beaucoup aimé l’histoire, le dessin, les couleurs et les quelques pages finales du “carnet d’Emily”, couleurs sépia, avec des articles de journaux et de vieilles photos. L’ambiance est assez typique du western, même s’il y a quelques variantes.

Une bd western qui se préoccupe du sort des indiens et de celui des femmes, ce n’est pas si courant !

*****

A priori, c’est une série prévue en 5 tomes. Ce qui est sûr, c’est que je lirai la suite !

Une bande dessinée déjà présentée par deux de mes petits camarades de LA BD de la semaine : Mylène et Un amour de BD

Un autre western (comics) dont l’héroïne est une femme : Copperhead

Cette semaine, nous sommes chez Stéphanie du blog Mille et une frasques

Nous suivre et partager :

Texas Jack – BD Western Ado/Adulte

Texas

TEXAS JACK

Dubois & Armand

Le Lombard (2018)

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avions présenté “Sykes“. Texas Jack en est le préquel.

Mais c’est une histoire complète que vous pouvez parfaitement lire sans avoir lu l’autre !

*****

Texas Jack est un as de la gâchette. Mais c’est un acteur de cirque et malgré l’intensité et le réalisme de ses spectacles, personne n’y est jamais blessé. Un journaliste, Scruby, qui raconte “les authentiques aventures de Texas Jack” dans les journaux, lui amène un jour un Monsieur William Samuel Thornton, représentant du gouvernement. Le Wyoming étant menacé par la bande de pillard d’un certain Gunsmoke, le gouvernement a décidé d’y envoyer un symbole du courage, un héros : Texas Jack. Un plan insolite, que celui-ci, très surpris, commence par refuser. Mais il comprend vite qu’il n’a pas vraiment le choix…

*****

J’avais beaucoup aimé “Sykes” et j’ai retrouvé avec plaisir les personnages du Marshal Sykes et de ses compagnons. Un Sykes beaucoup moins sombre, moins dur que dans l’opus précédent. Les passages qui se situent dans l’univers du spectacle, du cirque sont très bien rendus et m’ont beaucoup plu, on s’y croirait ! Mon seul bémol est pour les personnages secondaires, il y en a beaucoup et j’ai parfois du mal à les reconnaître. Mais bon, ça ne m’a pas empêché d’apprécier cet album !

Une histoire très noire

Avec des politiciens véreux qui payent des tueurs pour semer la terreur et récupérer des terres, mais également un vrai western avec de beaux paysages et surtout des “gueules” ! Celle de Gunsmoke est particulièrement réussie, qui aurait envie de se retrouver face à un fou furieux comme celui-là ?

En bref, j’ai passé un très bon moment avec cette bd. Le scénario est original avec ce “plan” rapporté par le représentant du gouvernement et les passages qui se déroulent dans le cirque. Et j’ai adoré les “pleines” pages, superbes !

*****

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Le blog de Dimitri Armand (plus en service ?)

Cette semaine nous sommes chez Stephie

Un album qui participe aussi au Challenge Petit Bac chez Enna – catégorie Prénom

Nous suivre et partager :