Undertaker – Bande Dessinée Western !

undertaker

UNDERTAKER

Xavier Dorison, Ralph Meyer (ill.)

et Caroline Delabie (col.)

éd. Dargaud

***

T1 : Le mangeur d’or (2015) – T2 : La danse des vautours (2015)

T3 : L’ogre de Sutter camp (2017) – T4 : L’ombre d’Hippocrate (2017)

$$$$$

undertaker

undertaker

 

 

 

 

 

 

 

 

$$$$$

Jonas Crow est croque-mort, il est un peu crado, fume, boit, n’est franchement pas aimable (il aime dire ce qu’il pense sous la forme de faux passages de la Bible, comme par exemple : Dieu a dit : “Tu éviteras de faire chier un type qui braque du calibre 44 sur toi”) et aurait même tendance à être parfois de mauvaise foi, quand il ne ment pas carrément ! Bref, pas forcement un personnage des plus recommandables…

Et pourtant, c’est un personnage pour lequel on ne peut s’empêcher d’avoir de l’empathie. On sent bien que sous ses airs bourrus et sa crasse, se cache un cœur d’or ! (En plus, il est plutôt beau gosse, ce qui ne gâche rien).

Dans le premier tome

Il doit convoyer le cercueil d’un ancien mineur devenu millionnaire vers sa première mine, celle qui l’a rendu riche. Un enterrement qui aurait dû être sans problème, sauf que Joe Cusco a avalé tout son or pour l’emmener avec lui dans l’éternité. Pas de pot, les mineurs s’en aperçoivent et refusent de laisser partir le corbillard, estimant que l’or pour lequel ils ont trimé dur leur revient…

C’est là également dans ce tome qu’il va rencontrer Rose Prairie et Lin.

Le tome 2 est la fin de l’histoire commencée dans le tome 1. Avec le tome 3, par contre, c’est une nouvelle histoire qui débute et avec elle l’apparition d’un inquiétant personnage venu tout droit du passé de Jonas…

Si vous aimez le genre western, que ce soit en film ou en bd, précipitez-vous ! Je me suis vraiment régalée avec ces 4 premiers tomes !! J’espère que le tome 5 va bientôt sortir, il semblerait qu’on nous y dévoile un peu le passé (assez trouble à priori) de Jonas.

Le dessin de Ralph Meyer est magnifique et l’histoire tient bien la route !! Je pense que les fans de Bluerberry y trouveront leur compte. Moi, ça m’a donné envie de les relire !

$$$$$

Le tome 1 a raflé plusieurs prix en 2015 :

  • Le prix St Michel du meilleur dessin
  • Plus le prix Le Parisien de la meilleure BD
  • Et le prix des Rédacteurs de scenario.com
  • C’est aussi l’album préféré des lecteurs de BDGest

$$$$$

L’interview de Ralph Meyer et Xavier Dorison réalisée par Jacques pour “Un amour de BD”

Pour feuilleter le tome 1 c’est par ici, sur le site de l’éditeur

D’autres BD western : CalfboyLa venin T1Texas JackSykesL’odeur des garçons affamésLune d’argent sur ProvidenceStern

Cette semaine, nous sommes chez Moka, Au milieu des livres

COPPERHEAD – Comics partie un

Comics

Comics : abréviation de “comic-books”
*****

A dire vrai, Copperhead n’est pas mon premier “comics” (bande dessinée américaine). Ado, quelques comics style “Superman ou Batman” me sont passés entre les mains et, plus récemment, j’ai eu un gros gros coup de cœur pour Saga, que je ne vous ai pas présenté ici, même si je ne sais vraiment pas pourquoi !!! A lire donc, toutes affaires cessantes (Saga ! Vous suivez ou quoi ??)

Indiqué pour les 12 ans et + (pas avant, c’est quand même assez violent !)

COPPERHEAD

T1 : Un nouveau shériff en ville

Jay Faerber (scen.) / Scott Godlewski (Ill.)

Urban Comics (VO 2014 / VF 2016)

*****

Clara Bronson arrive avec son jeune fils Zeke à Copperhead, un trou perdu sur une planète isolée. Clara est le nouveau shériff de cette ville (on saura pourquoi elle a été débarquée ici vers la fin du tome).

Dès le départ, on sent que son adjoint “Boo” n’est pas franchement ravi de la voir pointer le bout de son nez (après tout, il se débrouillait très bien sans elle !), puis un magnat véreux rapplique pour proposer ses services, et elle n’a pas encore eu le temps de poser ses valises dans son nouveau logement, qu’on l’appelle sur une scène de crime…

*****

Copperhead

C’est un western. Un western de l’espace, sur une autre planète et avec des “aliens”, mais c’est un western. Avec ses grands espaces sableux et désert (sauf la nuit… Il y a les “Natifs” qui rôdent), son bar et ses habitués, ses bagarres et son shériff…

Le plus, c’est que le shériff est une femme, et même une mère. Du coup, elle a un regard un peu différent sur certaines choses. Les personnages sont attachants, on a envie de mieux les connaître ! Certains sont un peu intrigants, mystérieux, on ne sait trop s’ils font partie des gentils ou des méchants… A suivre !

J’ai aimé : l’histoire, les personnages, le dessin, la mise en page, les couleurs…

Je n’ai pas aimé : Ne pas avoir le tome 2 !!

Bref, après avoir découvert les romans graphiques, je découvre les comics… Et jusque là, j’aime beaucoup ce que j’ai lu !

*****

Vous l’aurez compris (ou pas !) je n’étais pas une grande lectrice de “Comics”. Pour moi, ça se résumait à Superman et Batman, des super-héros en collant moulant (je vais en faire hurler plus d’un !!) qui voulaient sauver le monde. Puis j’ai découvert “Saga” (que vous devez lire je vous le rappelle ! Et non, c’est pas négociable !)

Pour Noël, mon fils a demandé des comics et il en a eu 4. J’en ai profité pour parfaire ma connaissance (quasi = 0) du genre. J’ai donc lu (et beaucoup aimé !) Copperhead T1, Batman Detective comics T1, Paper girls T1 et Locke and key (intégrale T1).

Comics

Le site de l’éditeur Urban Comics (avec d’autres illustrations)

Pour feuilleter les premières pages

parenthèse

Cette semaine, nous sommes chez Stephie

L’odeur des garçons affamés – BD ado/adulte

garçonsL’odeur des garçons affamés ♥

Loo Hui Phang & Frederik Peeters (ill.)

Casterman (2016)

^  ^ O ^  ^

Texas. La guerre de Sécession vient de se terminer. Le gouvernement a lancé des campagnes d’exploration pour donner aux gens l’envie de s’installer dans l’Ouest. Trois personnages très différents travaillent ensemble à la réalisation d’une mission : répertorier les richesses du territoire, en minerai, hommes, chevaux… Le chef de groupe, Monsieur Stingley coordonne cet inventaire. Oscar Forrest, un jeune homme élégant et raffiné, est le photographe du groupe. Quand au jeune Milton, il est chargé de la popote, de la lessive et des chevaux, bref, c’est le domestique…

^ ^  O  ^ ^

garçons

“L’odeur des garçons affamés” est une bande dessinée fascinante par bien des côtés ! J’aime beaucoup le western, donc pour la partie “grands espaces et indiens”, je n’étais pas difficile à convaincre. Mais il y a beaucoup plus que ça : les 3 personnages ont tous des secrets (certains en ont même plusieurs ^^) et il y a aussi des personnages “secondaires” qui suivent et épient ces trois là. Western, aventure et mystères…

Les couleurs aident à comprendre où l’on se trouve : dans le réel, dans le rêve ou dans l’au-delà. Il y a beaucoup de choses différentes dans cette histoire ! De l’amour, du fantastique, des intérêts financiers ou politiques…

Laissez-vous porter, voire même emporter par cette histoire, vous ne le regretterez pas !! ♥

garçons

De Frederik Peeters, j’avais déjà lu et beaucoup aimé une bd totalement différente, “Pilules bleues“, un récit de vie, une bouleversante histoire d’amour.

^  ^ O ^  ^

Le site de la scénariste : Loo Hui Phang

Celui du dessinateur : Frederik Peeters

Feuilleter les dix premières pages sur le site de l’éditeur

Une interview très intéressante de l’illustrateur, Frederik Peeters, réalisée par Jacques (Un amour de BD) ci-dessous :

D’autres avis (unanimes !) : Un amour de BD (Nathalie et Jacques m’avaient vraiment donné envie de lire cette bd !), Noukette, Mo’, Yaneck, Jérôme

La bd de la semaine

Cette semaine, nous sommes chez Mo’

D’autres westerns présentés sur ce blog : La venin, Texas Jack, Promise

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Lune d’argent sur Providence – BD

Lune LuneLune d’argent sur Providence

Éric Herenguel

Éd. Vents d’Ouest

* * *

T.1 : Les enfants de l’abîme – T.2 : Dieu par la racine

* * *

Providence, New Hampshire, 1880.

.

Providence est une petite ville tranquille de l’Est des États-Unis. Une jolie petite ville où les gens se mettent tout à coup à mourir de mort violente.

James, le shériff, n’y comprend rien. Il est, de plus, assez troublé par l’arrivée en ville d’une fort jolie demoiselle Miss Cathy Gatling. Le Maire, prié par ses électeurs de trouver une solution rapide et définitive au problème, fait appel à un chasseur de primes. Le seul qui aurait une piste, l’indien Iron Cloud, n’est écouté de personne.

Lune

Vous voyez ? Au début, c’est ça. Pas “la petite maison dans la prairie”, mais presque ! Je vous rassure, ça change très vite…

* * *

J’aime le western et le fantastique. Le mélange des deux genres ne pouvait que me plaire ! J’ai particulièrement apprécié l’ambiance de cette bd, le côté “petit village paisible” du début qui se transforme peu à peu en véritable cauchemar ! Le personnage du shériff, grand, beau gosse et gaffeur est très drôle. Les illustrations m’ont beaucoup plu également, les “monstres” sont vraiment terrifiants et les couleurs de certaines pages donnent une ambiance glauque à souhait ! Bref, une belle bd de “genre”, que j’ai lu deux fois en un mois du coup (relue pour écrire cet article !) et ça ne m’a pas dérangé, bien au contraire…

A la fin du 1er tome, sur 3 pages, Herenguel parle de son amour du western, avec une belle filmographie d’ailleurs, si vous aimez le genre et que vous n’avez pas encore tout vu. Il m’a d’ailleurs donné très envie de revoir certains films, comme “Le reptile” de Joseph L. Mankiewiecz (avec deux monstres sacrés, Kirk Douglas et Henri Fonda !) un film superbe. Mais aussi “La nuit du chasseur” de Charles Laugthon avec Robert Mitchum ou encore “la poursuite impitoyable” d’Arthur Penn avec Marlon Brando et Robert Redford !

Dans les pages suivantes, il explique sa technique de dessin et de mise en couleurs, puis d’où est venu son inspiration pour le côté fantastique de cette bd.

La dernière page est un gag que je vous laisse le plaisir de découvrir.

Le deuxième tome est très sombre, très mystique, il y a beaucoup de morts, Providence se vide de ses habitants, mais la lumière finira par se faire, même si la vérité, au final, ne se pas connue de tous.

Le blog d’Éric Herenguel

Sur le site de l’éditeur Vents d’Ouest, vous pourrez lire les premières pages du tome 2.

Cette bd vous avait déjà été brièvement présentée ici.

Herenguel a également été le dessinateur de 4 bd (le 2ème cycle + participation à l’épilogue) dans la série Balade au bout du monde.

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Mo’ (Bar à bd)

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer