La Chasse à l’ours – DVD #Concours

Album et adaptation animée en DVD
pour enfants à partir de 3 ans

La Chasse à l’ours

de Michael Rosen

illustré par Helen Oxenbury

adapté par Joanna Harrison et Robin Shaw

Ecole des Loisirs / KMBO little
album paru en 1997
adaptation en film d’animation 2018, sortie en DVD 2019

L’avis de Mini hérissonne (4 ans et demi) et Sophie Hérisson

La Chasse à l’ours est un album devenu un grand classique des écoles maternelles depuis sa sortie en 1997. Dans cette histoire 5 enfants, frères et sœurs (dont un bébé), se lancent à l’aventure, à la chasse à l’ours. Ils vont traverser de nombreux paysages, par tous les temps… et peut être même trouver l’ours !

La Chasse à l'Ours

Ce qui fonctionne très bien dans cette histoire c’est que c’est une aventure à hauteur d’enfants, avec une fin qui rassure et surprend. Le côté répétitif, comptine, ainsi que les nombreux bruits rendent cette histoire vivante. Les enfants passent par toutes les émotions au cours de la lecture de cet album, servi par les illustrations réalistes d’Helen Oxenbury.

L’adaptation en film d’animation est fidèle au livre, elle en reprend à la fois le style graphique (tout en le modernisant largement), l’histoire et la chute, pas de surprises donc pour les enfants qui connaissent l’album, mais des yeux qui brillent devant cette histoire qui s’anime !

Mini hérissonne a “étudié” le livre en classe en PS2, et est allée voir ce programme au cinéma avec sa classe. Elle est revenue enchantée et était très heureuse de le revoir à la maison grâce au DVD.

Dans le DVD de la Chasse à l’ours, on trouve aussi deux courts-métrage aussi destinés aux tout-petits, Un printemps en automne, un adorable dessin animé sur la nature, avec notamment un petit hérisson et Le rêve de l’ours, là aussi autour de la nature. Ma mini hérissonne a moins accroché à celui-ci.

La collection Cinéma pour les tout petits est une jolie alternative à la télévision, avec des programmes choisis et des accompagnements pour ne pas rester simple spectateur !

L’avis de Melissande

Dans l’ensemble, j’ai aimé les trois courts-métrages même si je m’attendais à des histoires plus joyeuses. Cela dit, je trouve important de pouvoir aborder avec les jeunes enfants des thématiques telles que le deuil ou encore la maladie. Dans ”Un printemps en automne” et “La chasse à l’ours”, j’ai ressenti beaucoup de mélancolie. “Le rêve de l’ours” est moins triste.

Concernant les techniques utilisées, j’ai adoré l’effet du papier découpé dans “Un printemps en automne” et “Le rêve  de l’ours”. Ça change des procédés d’animation auxquels je suis habituée.

“Un printemps en automne” met un scène un petit garçon qui se morfond en attendant le retour du soleil. Sa grande soeur décide de lui venir en aide en réveillant ce dernier. C’est un très beau conte, mêlant métaphores et allégorie (je pense notamment à la personnification du soleil). Cet animé de 10 minutes est très poétique.

Même si la technique est identique à celle du premier film d’animation, “Le rêve de l’ours” a un rendu complètement différent. Ce n’est pas du tout mon style de dessins mais je me suis laissée prendre au jeu et finalement je n’y ai plus du tout fait attention. Le narrateur est un enfant, le récit suit les codes du conte traditionnel. Les villageois et le narrateur en ont assez de l’hiver qui s’éternise. Il est donc temps de réveiller l’ours pour qu’il libère le soleil. En 6 minutes, Ruslan Sinkevich nous offre un récit insolite.

Mon film d’animation préféré reste malgré tout ‘La chasse à l’ours”. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire l’album dont l’animé est tiré mais je connais déjà le travail d’Helen Oxenbury et le film reproduit fidèlement le style de l’illustratrice. La beauté de la campagne et des paysages que les enfants vont traverser dans leur chasse est à couper le souffle. De plus, les protagonistes reprennent en chœur des phrases: ce rituel devient très vite un couplet qu’ils scandent pour se donner du courage. J’ai trouvé la fin très triste, je m’attendais à tout sauf à ça. J’avoue être restée un peu perplexe mais en même temps cette fin ouverte permet de mieux réfléchir au récit  qui nous a été conté.

Autre point positif, le livre d’accompagnement est lui aussi très bien pensé. En plus d’y retrouver les secrets des films d’animations, l’éditeur propose deux activités amusantes à réaliser avec les petits ainsi que des jeux et une retranscription de la comptine présente dans “La chasse à l’ours”.

En somme, je vous recommande la collection Cinéma pour les tout-petits de Little KMBO (à découvrir dès trois ans).

~Melissande~

UN PRINTEMPS EN AUTOMNE, Tatiana Kublitskaya, Biélorussie, 10’, 2015.

L’automne a chassé le beau temps et apporté la pluie. Le petit Yanka s’est blotti au fond de son lit, mais sa grande sœur ne l’entend pas de cette oreille. La voilà partie à travers champs à la recherche d’un rayon de soleil !

LE RÊVE DE L’OURS, Ruslan Sinkevich, Biélorussie, 6’30, 2015.

Dans une forêt lointaine, là où le soleil se lève et se couche, vit un ours. À l’arrivée des premiers flocons, il emporte le soleil dans sa tanière et dort avec lui tout l’hiver. Un jour, un enfant impatient de revoir le printemps décide d’aller les réveiller…

LA CHASSE À L’OURS, Joanna Harrison et Robin Shaw, Royaume-Uni, 28’23, 2016.

Quand Papa et Maman partent chercher Grand-Mère, Rosie et ses quatre frères et sœurs se retrouvent seuls à la maison. Que vont-ils bien pouvoir faire ? Se chamailler, regarder la télévision, jouer au foot…? Et s’ils partaient à la chasse à l’ours ?

concours

Vous voulez le voir vous aussi ? Ça tombe bien KMBO nous offre la possibilité de vous faire gagner ce DVD !

Pour participer répondez à la question suivante en commentaire : 

Quel DVD de la collection Cinéma des tout petits vous tente le plus ou aimez-vous ? 

Pour ne pas manquer les prochains concours et les résultats, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram (j’y poste les copies d’écran et le résultat du tirage au sort)
Twitter
Facebook 
Une autre chance de gagner en participant sur Instagram !

Jeu concours ouvert à la France Métropolitaine, la Belgique et la Suisse, du 3 au 11 janvier 2020. Règlement des jeux concours.

 

 

Nous suivre et partager :

Ne change jamais Marie Desplechin

🌏 Ne change jamais est un livre de Marie Desplechin publié à l’école des loisirs.

Ce manifeste à l’usage des citoyens en herbe est en fait un manuel d’éducation au développement durable.
Dès l’introduction Marie Desplechin explique qu’elle fait confiance aux enfants et aux adolescents : “J’ai découvert que fouiller la poubelle, trouver normal de copier sur sa voisine, jugéer suffisant de se laver un jour sur deux sont autant de comportements qui devraient être encouragés plutôt que combattus. Quel bons adultes vous seriez si vous arriviez à préserver un peu de votre curiosité, de votre sensibilité, de votre colère. Vous auriez de meilleurs atouts pour demain, et la planète avec vous. J’ai pensé : Surtout ne changez pas ! (ou alors pas trop) et puis j’ai fait ce livre.” 💚Ce livre tombe parfaitement dans ma thématique actuelle au CDI, avec mon exposition #agenda2030 mais aussi avec l’élection des eco-delegues qui doit se faire dans les prochains jours. Si Greta Thunberg a permis de montrer la voix, je pense que c’est maintenant à chacun de jouer un rôle pour la Terre. 🌏4 ou 5 pages par thème : une parole d’ados, des faits scientifiques et historiques, et une conclusion pour ne pas changer ! (je vous poste des exemples en story). Ce n’est pas forcément novateur au niveau des idées mais la forme, le ton employé, ça va parler aux jeunes, et si ça peut semer quelques graines, il ne faut surtout pas s’en passer !

Bien sûr il y a parfois un peu de provocation, comme avec la cantine, mais si ça incite les enfants à se demander ce qu’ils mangent, ça sera déjà un bon pas vers moins de gaspillage ! 💚 En plus c’est joliment illustré par Aude Picault, imprimé en France, sur du papier eco responsable !
À mettre dans toutes les bibliothèques et CDI !

 

 

Une chronique initialement publiée sur Instagram, d’où sa mise en forme.

 

Nous suivre et partager :

Mignon et Chérie

Album cartonné jeunesse
dès 12-18 mois

Mignon et Chérie

de Nadja

Ecole des loisirs, 2017
Prix : 10,00 €
ISBN : 9782211230582

***

Thème : chat, souris, amitié

***

Mignon et Chérie c’est un livre que mini hérissonne m’a réclamé tous les soirs pendant très longtemps, avant de se lasser. On vient de le ressortir pour son frère, et je n’arrive toujours pas à accrocher !

Mignon et Chérie raconte, en quelques pages cartonnées, l’amitié entre un chat et une souris. Le chat s’ennuie tout seul, mais la souris est méfiante. Elle fini tout de même par s’approcher, et ils deviennent amis, jouent ensemble… Une histoire peu originale à mon goût, sans fantaisie, ni dans le texte, ni dans l’illustration. Alors pourquoi mini hérissonne accroche-t-elle ? Principalement parce que les personnages sont adorables, avec de grands yeux. Les décors sont minimalistes, on se focalise donc sur nos deux héros. Comme ma hérissonne adore voler des croquettes à notre chat, je crois qu’elle s’identifie au personnage de la petite souris (qui vole justement une croquette). Et micro-hérisson (15 mois) ? Pour le moment il est plutôt de mon avis, ce n’est pas un livre qui l’attire plus que cela, même s’il aime bien le personnage du chat !

Un cartonné simple et attrayant pour les petits, qui offre de jolis personnages attachants… mais c’est tout !

Ecole des loisirs, 2017

Nous suivre et partager :

Tut-Tut ! et La pomme rouge #albumsjaponais

Cette année encore, nous passons le mois d’avril au Japon avec Hilde et Lou. Et cette année encore c’est par les albums que se poursuit ma découverte de ce pays qui me fait rêver ! Deux albums pour les petits, et j’espère d’autres d’ici la fin du mois, en lien aussi avec le Challenge  albums 2018
logo mois au japon 01.jpg


tut-tut !Tut-tut !

de Yuichi Kasano

Ce petit album cartonné nous entraîne à la découverte des moyens de transports. 3 petits cochons montent à bord d’un bus rouge qui fait Tut-tut, et qui va doubler au fil des pages, une moto conduite par un renard, un taxi avec un lion et un gros camion bleu, avant d’arriver à destination. Ces trois petits cochons, qui vont regarder par la fenêtre du bus tout au long des pages, sont trois enfants, et le bus rouge leur parle directement “- Bienvenue à bord ! dit le bus rouge”. Les enfants sont donc mis dans la position des petits cochons, eux aussi invités à bord.

Des fonds blancs, seulement le bus rouge et les autres véhicules croisés, Tut-tut est un album très visuel qui attirera l’oeil du jeune enfant, mais aussi son oreille si le lecteur s’amuse avec le Tut-tut et les coucou aux autres véhicules. Le côté japonais n’est pas très visible dans cet album assez simple, mais les véhicules sont tout de même dotés d’yeux, ce qui les rend un peu kawaii, et donc ajoute la petite touche de mignonnerie japonaise !

Ma fille est maintenant trop grande, mais c’est un album idéal pour qu’elle puisse le raconter à son petit frère d’ici quelques mois, même sans savoir lire, car le texte est très simple et répétitif. Nul doute que les jeunes enfants vont apprécier cette histoire simple qui met en scène à la fois des animaux et des véhicules.

Album dès 6 mois – Ecole des Loisirs, 2018 – Traduit du japonais par Diane Durocher. 9782211235839, 8€


la pomme rougeLa pomme rouge

de Kazuo Iwamura

Natchan, une petite fille, apporte une belle pomme rouge tout en haut de la colline, pour la manger. Mais voici que celle-ci lui échappe et se met à dévaler la pente. Elle cours après, demande de l’aide et le lapin, puis l’écureuil, vont eux aussi courir après cette pomme rouge. Ils dévalent tous la pente, à la suite de la pomme rouge… jusqu’à un gros ours ! Quelle est belle cette pomme, tous ont envie d’y goûter. Après un retour en haut de la colline, ils vont la partager, tous les 4, et se régaler.

Une histoire toute simple qui joue sur la course poursuite, puis sur le partage. Tout est doux dans cet album, avec ce zen très japonais. Les animaux sont intégrés naturellement dans l’histoire, sans être personnifié pour autant, et apporte une belle notion d’entraide et de partage.

A l’image de la couverture les illustrations ajoutent à cette douceur : personnages et décors sont crayonnés en noir et blanc, quand seule la pomme apporte une touche de couleur, le rouge, qui va attirer l’oeil des enfants. Mini hérissonne, qui préfère souvent les histoires très colorées, a été sensible au doux charme de cet album. Elle était calme à la lecture, et le texte étant simple elle a vite pu se l’approprier et participer elle aussi à la lecture.

La chute de l’album La pomme rouge permet de voir le cycle des végétaux, avec le trognon de pomme qui va donner un pommier…

Le nom de l’auteur/illustrateur, bien que japonais, vous dit quelque chose ? Bien vu, il s’agit de l’auteur de la superbe série La famille souris, dont les premiers albums datent de mon enfance ! Un auteur illustrateur aux multiples facettes, mais dont j’apprécie décidément le travail !

+ Un dossier pour travailler sur ce titre avec les 3-5 ans, à télécharger.

Album dès 2-3 ans – Ecole des loisirs, 2010 Collection album (couverture rigide) 9782211201025 – 12,20€ / 2012 Collection Les lutins (couverture souple) 9782211208796 – 5,00€

 

Nous suivre et partager :