Le nounours de Noël – Album jeunesse

Magie de Noël…
Album à partir de 3 ans

nounours

Le nounours de Noël

Nathaële Vogel

Milan jeunesse (1993)

*****

Titou se promène dans la forêt, lorsqu’il aperçoit un nounours dans la neige. Vite, il court vers lui et le prend dans ses bras. Mais que fait ce nounours tout seul dans la neige ? Si je suis ces traces de pas se dit Titou, je vais peut-être retrouver la personne qui t’a perdu ? Ils avancent tous les deux quand ils entendent un drôle de bruit. C’est un petit canard mécanique qui a bien du mal à avancer dans la neige ! Titou le ramasse et le pose sur sa luge. Un peu plus loin, ils trouvent d’autres jouets…

*****

J’ai beaucoup aimé ce “nounours de Noël” aux illustrations “vintage” et très douces. L’histoire, quand à elle, est mignonne et amusante.

Attention je divulgâche comme disent les québecois :

Car ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de rendre service au Père Noël en personne ! Le jeune Titou sera bien évidemment remercié de sa gentillesse.

*****

Petite bio de l’autrice sur le site de l’éditeur.

*****

D’autres albums de Noël à partir de 3 ans (certains sont pour un peu plus grand !)

Un noël dans les étoiles & La belle nuit de Noël, Buster, Un chant de Noël, L’inoubliable Noël de Pettson et Picpus, L’histoire secrète du Père Noël, Noël dans un sac de pommes de terre, 3 albums de Noël

*****

Cet album participe bien sûr au Challenge Christmas Time chez Mya ainsi qu’à l'”Objectif PAL” d’Antigone

christmas time

Le petit inconnu au ballon – Guerre 14-18

La magie d’un instant
Album

inconnu

Le petit inconnu au ballon

Jean-Baptiste Cabaud & Fred Bernard

Ed. Le baron perché (2007)

*****

Lecture commune avec Blandine

*****

“Mais tu sais, petit enfant, il arrive que la guerre ait des ratés. Il arrive que la voix folle se taise. Une seconde, un instant, parce que quelque chose la dépasse. Ce jour-là, cet hiver-là, le grain de sel miraculeux fut un petit garçon, grand comme toi et à peu près de ton âge. Qui il était ? Personne ne l’a jamais su. Mais il avait un trésor. Un trésor fragile et précieux, qu’il n’aurait lâché pour rien au monde. Un trésor en vieux cuir, craquelé tant il avait servi, qu’il serrait toujours contre lui, qu’il devait garder même en dormant. Ce petit garçon sans nom faisait partie des innombrables exilés qui marchaient le long des routes pour fuir les combats et la furie.”

*****

J’ai beaucoup aimé le texte de cet album. Il parle de la réalité de cette guerre : les soldats couchés dans la boue qui tremblent de peur et de froid. Les gens qui s’interrogent, s’inquiètent et essaient de survivre malgré la faim, la peur et le froid. Tout le monde est fatigué et voudrait que ça s’arrête. Mais il y aussi quelques fous qui hurlent “en avant ! en avant !” tout en restant prudemment à l’arrière…

Au milieu de toutes ces horreurs, il arrive parfois qu’il y ait des instants de pure “magie”… Le temps qui s’arrête, juste un instant. Une trêve minuscule. Un texte poétique accompagné de belles illustrations en noir et blanc (au fusain ?) avec juste une petite touche de rouge.

Un très bel album ♥

*****

Le site de l’auteur

De Fred Bernard, l’illustrateur, nous vous avons déjà présenté : Anouketh, Le pompier de Lilliputia, Anya et Tigre blancL’histoire vraie de Siam l’éléphant, L’histoire vraie de Yen-Yen le panda géant, Ushi

*****

Un album qui participe au Challenge Première Guerre Mondiale chez Blandine

https://img.over-blog-kiwi.com/0/77/65/37/20200106/ob_82afab_logo-chall-1gm-2020.jpg#width=1200&height=828

D’autres albums qui parlent de la première guerre mondiale : Capitaine Rosalie, Petit soldat, L’horizon bleu, Maudite soit la guerre,

Deux bibliographies sur la première guerre mondiale proposées par Sophie : La première et la deuxième avec des liens vers d’autres sites.

Capitaine Rosalie – Album jeunesse ♥

RosalieRéussira t-elle sa mission ?
A partir de 7 ans

Capitaine Rosalie ♥

Timothée de Fombelle

Isabelle Arsenault (ill)

Gallimard Jeunesse (2018)

*****

Hiver 1917. Rosalie est une petite fille de cinq ans et demi, aux cheveux roux. Son père est parti au combat et sa mère travaille à l’usine. Comme elle est trop grande pour aller chez la nourrice, elle passe la journée à l’école, au fond de la classe des grands. Elle est calme et silencieuse, alors on croit qu’elle rêve, qu’elle dessine dans son cahier. Mais non. Rosalie est un soldat en mission, elle espionne l’ennemi pour réaliser son plan. C’est une petite fille très décidée à atteindre son but.

*****

Quelle magnifique histoire !

Elle n’est pas très gaie, mais elle est très jolie et surtout très émouvante. On sent bien toute la volonté, la persévérance que met cette petite fille dans la réussite de sa mission. Ce qui montre à quel point elle est vitale pour elle. Mais je n’en dis pas plus. Lisez cette histoire, la plume de Timothée de Fombelle y est très belle !

Quand aux illustrations

Elles sont délicates, douces, presque duveteuses. Et cette petite Rosalie est tellement adorable ! Les illustrations adoucissent un peu le côté terrible de l’histoire.

A lire bien sûr !!

*****

Feuilleter les premières pages

Du même auteur : Georgia, tous mes rêves chantent ♥, Victoria rêve (6ème roman présenté), Thimothée de Fombelle (5 romans présentés), Le livre de Perle

Le site de l’illustratrice

Un site qui présente l’auteur et ses livres

D’autres avis : Blandine, Noukette, Moka

*****

Un album qui participe au Challenge Première Guerre Mondiale chez Blandine

https://img.over-blog-kiwi.com/0/77/65/37/20200106/ob_82afab_logo-chall-1gm-2020.jpg#width=1200&height=828

Le pays du fond de la classe – Album

paysOde à la rêverie…

Album

Le pays du fond de la classe ♥
Didier Lévy & Barroux

Éd. Frimousse (2017)

*****

“J’habite un pays lointain, près de la plante verte et des dictionnaires. Le pays du fond de la classe. J’y suis bien, presque transparent. Pour être presque transparent, il ne faut surtout pas essayer de se cacher de la maîtresse. Il suffit d’être là et de faire comme si de rien n’était. Pas un bruit. Pas un geste brusque. Respirer tranquillement…”

*****

Voilà une histoire qui m’a beaucoup plu !

Ayant moi-même assez souvent la tête dans les nuages, je suis très vite partie à la suite de ce petit garçon rêveur. A travers les quelques traits de son visage, on sent son plaisir, le bonheur qu’il a à se laisser porter par ses rêveries… Il se sent léger et nous aussi ! Il voyage, plane, survole les villes, les champs et les mers. Et il va de plus en plus haut, de plus en plus loin. Il rencontre d’autres voyageurs, d’autres rêveurs…

Évidemment, la maîtresse, pas dupe, va se charger (gentiment !) de lui ramener les pieds sur terre. Mais… Chut ! Je ne vous dis rien, vous verrez bien !!

Les illustrations sont un mélange de couleurs vives (beaucoup de vert et d’orange à l’image de la couverture) et de personnages juste esquissés au crayon (ou au stylo ou à la plume, je ne sais pas !). Le mélange des deux est amusant et participe à cette impression de légèreté.

Un bel album que je vous invite vivement à lire et / ou à offrir !

*****

Du même auteur : le magnifique “Tangapico” que j’avais adoré !

Illustré par Barroux, nous vous avons déjà présenté : Ogre, cacatoès et chocolat (2ème album de l’article)

Lien vers le site de l’illustrateur, Barroux.

L’avis de Blandine

*****

Il participe au challenge “Je lis aussi des albums 2019”.