C’est écrit sur ses lèvres ♥ – Roman ado

écritValériane est sourde, et alors ?
Roman ado

C’EST ÉCRIT SUR SES LÈVRES ♥

Brigitte Aubonnet

Le Muscadier (2018)

*****

Valériane a 15 ans 1/2. Elle souffre d’être considérée « comme une petite fille » par sa mère, d’être surprotégée sous prétexte qu’elle est sourde. Pas totalement sourde car elle est appareillée, elle a un implant cochléaire* qui lui permet d’entendre (mais pas tout). Depuis peu, Valériane est amoureuse. De Ludo, un jeune garçon de 16 ans 1/2, sourd aussi, mais non appareillé. Les parents des deux jeunes se sont disputés à la réunion qui a permis à Valériane et Ludo de se rencontrer. Car concernant les implants, il y a les « pour » et les « contre ». Pour pouvoir se rencontrer, se revoir, les deux jeunes gens vont être obligés de ruser et de mentir…

* L’implant cochléaire est un implant électronique qui vise à fournir un certain niveau d’audition pour certaines personnes atteintes d’une surdité profonde ou sévère et pour des personnes souffrant d’acouphènes. Wikipédia

*****

C’est écrit sur ses lèvres parle d’une rencontre amoureuse entre deux ados. Mais il parle aussi et surtout du monde des sourds. De leur façon « d’entendre » les autres, selon s’ils sont appareillés ou non. Chez les sourds aussi il y a des clans. Ceux qui veulent être « entre eux » avec la langue des signes et refusent tout appareillage. Et ceux qui veulent être appareillés pour être le plus proche des 100% (les entendants).

Et cela parle aussi de la façon dont nous (les entendants) réagissons face à des malentendants ou des sourds. On a souvent tendance à parler très fort, voir à crier (alors qu’un sourd profond non appareillé n’entendra rien de toute façon). Ou alors on exagère notre articulation « Est-ce-que-tu-veux-du-café ? » Ce qui leur rend difficile la lecture labiale… Bref, la communication n’est pas facile et demande des efforts des deux côtés.

Ma propre expérience

Je connais (un petit peu) le sujet, pour avoir reçu pendant 15 jours chez moi trois personnes. La mère, entendante, le père sourd mais pas totalement et le fils, sourd profond et appareillé d’un implant. En discutant avec le père, je me suis rendu compte de sa tristesse d’avoir été bien souvent pris par un imbécile parce qu’il ne comprenait pas toujours ce que disait les gens (il n’a été diagnostiqué sourd qu’à l’âge adulte). Il m’a parlé de son travail (comptable, il répondait au téléphone et se trompait parfois dans le nom des clients, ce qui énervait son patron !) où rien n’était adapté à son handicap en fait ! Et le fait de partager le quotidien de deux personnes sourdes m’a montré à quel point on est loin d’imaginer et de comprendre ce qu’ils vivent…

Un gros coup de cœur

pour ce petit roman qui donne un aperçu des difficultés auxquelles sont confrontés les personnes malentendantes/les sourds.

Avec une belle fin très optimisme !

*****

Le site de l’autrice

Éditions Le Muscadier

Sur le même thème, présentés sur ce blog :

A Silent voice (manga), La seule façon de te parler (roman ado), L’orchestre des doigts (manga)

*****

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

(Reçu en novembre 2018...)

Lire un extrait

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

L’art de ne pas être des moutons – Roman ado

moutons
Savez-vous dire stop ?
Roman ado

L’art de ne pas être des moutons

Christophe Léon

Le Muscadier (2018)

*****

Yvon vit avec ses parents, exploitants agricoles et propriétaires terriens. Son père est fier sa terre, de ses engins agricoles et c’est aussi un chasseur. Un homme de traditions qui entend les léguer à son fils. La mère travaille avec le père.

P’tit Louis vit seul avec son père depuis le décès de sa mère. Son père est ouvrier à l’usine et travaille de nuit.

Leurs deux histoires vont avoir un point commun : Un centre de vacances doit se construire dans le village. Le père d’Yvon possède une partie des terres sur lesquelles doivent se construire ce centre. P’tit Louis, lui, va rencontrer des zadistes qui sont contre ce projet et occupent le terrain pour empêcher cette construction.

*****

Dans ce monde où on nous apprend à être obéissant dès notre plus jeune âge, comment ne pas devenir des moutons ? Ce n’est pas toujours facile de dire non, surtout à ses parents, à sa hierarchie… Et ce n’est pas toujours facile non plus de se faire ses propres idées, de ne pas être des moutons.

Nos deux ados vont être confrontés à des choses qui vont les faire réfléchir et qui peuvent se résumer à :

IL FAUT PROTÉGER LA NATURE, IL FAUT PROTÉGER LA TERRE !

Du moins, si nous (l’humanité) voulons survivre bien sûr…

*****

Le site de l’auteur

Éditions Le Muscadier

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige, 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent, jours de soleil, Sur le dos de la main gauche, Les murs bleus, Trouver les mots , Pipriat Paradise et Faits d’hiver

*****

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

(Reçu en juin 2018...)

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Traits d’union – Roman pour adolescent

TraitsSe marier en sortant du lycée ?
A partir de 13/14 ans

TRAITS D’UNION

Cécile Chartre

Le Muscadier (2016)

*****

Thibault, 18 ans, se marie avec Tess. Son copain Victor ne comprend pas. Il voit bien que Tess est « roulée comme une déesse » et qu’elle est folle de Thibault, mais de là à se marier ? Lily, elle, est jalouse. Elle ne comprend pas comment Thibault, son copain de toujours, son frère, son double, son alter ego, a pu lui faire ça… Et puis, il y a la petite Charline, la cousine qui s’ennuie et voit des choses qu’elle n’aurait pas dû voir.

*****

A chaque chapitre, une voix différente s’exprime. On entend d’abord la cousine du marié, Charline, qui a visiblement vu quelque chose qu’elle n’aurait pas du voir. Puis le témoin du marié, Victor, qui ne comprend pas la raison de ce mariage et essaie désespérément (et de façon fort maladroite !) de draguer une fille. On entend aussi la voix de Lily, la copine de toujours et celle d’Anne-Elisabeth, la mère, fière de son fils et de l’éducation qu’elle lui a donné. Le bouquet final, la dernière voix, sera celle de Thibault.

Traits d’union est un petit roman (66 p.) qui se lit très vite et très facilement. Le final m’a bien fait rire, même si, d’une certaine façon, c’est plutôt triste…

Un roman dans l’air du temps, qui parle de « problèmes de société » tout à fait actuels.

*****

Le site de l’autrice

Lire quelques pages sur le site de l’éditeur Le Muscadier

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent, jours de soleil (nouvelles) Sur le dos de la main gauche (nouvelles), Les murs bleus, Trouver les mots , Pipriat Paradise. et Faits d’hiver.

*****

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Faits d’hiver – roman pour adolescent

FaitsDeux visions d’une même chose…
Roman à partir de 12/13 ans

FAITS D’HIVER

Cathy Ribeiro

éd. Le Muscadier (2017)

*****

Faits d’hiver ou faits divers ? Un peu des deux. Elie, un vieil homme, vit seul dans sa maison landaise depuis qu’il a perdu sa femme, Marcelle, trois ans auparavant. Les jumeaux, Tony et le narrateur, sont arrivés du Nord avec leur mère et les « petits » Ludo, Lola et Jimmy. On les a logé dans une maison où ils ont juste des matelas par terre pour dormir. Pas de meubles. Et pas d’argent pour en acheter ou même payer le chauffage. Et c’est avec cette histoire de bois de chauffage que vont se croiser les deux histoires.

*****

Une histoire plutôt triste

il faut bien le dire mais dans laquelle on s’attache beaucoup aux deux narrateurs. Alternativement, on entend les voix d’Elie ou d’un des jumeaux (on ne peut pas se tromper, les polices de caractères ainsi que le langage sont différents).

Elie vit seul avec son vieux chien et ses souvenirs.

Les jumeaux s’occupent de leur mère et de leurs frères et sœur.

Les deux ont des raisons pour agir comme ils le font. Et on les comprend, même si on ne les approuve pas. Les deux sont à plaindre. Ils se débattent pour « survivre », même si ce n’est pas pour les mêmes raisons. J’ai bien aimé suivre les deux façons de penser.

*****

Biographie de l’auteur sur le site des Incos

Éditions Le Muscadier

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent, jours de soleil (nouvelles) Sur le dos de la main gauche (nouvelles), Les murs bleus, Trouver les mots et Pipriat Paradise.

*****

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k