Trouver les mots – Gilles Abier

trouverRéseaux sociaux = Danger !

Roman à partir de 13/14 ans

TROUVER LES MOTS
Gilles Abier

Le Muscadier (2017)

*****

Julien et Gabriel sont cousins. Et ils sont amis, des amis proches, très proches. Leurs pères sont frères jumeaux et habitent à 5 minutes l’un de l’autre. Au lycée pourtant, ils ont commencé à s’éloigner un peu l’un de l’autre. L’un, Gabriel, pourtant peu causant, « collectionne » les filles (un peu sans le vouloir d’ailleurs), quand l’autre ne sait que faire pour en trouver une. L’un comme l’autre ont du mal à trouver leurs mots, mais entre eux se comprennent.

****

Tout au long de ce très court roman, puisqu’il fait à peine 50 pages, on se doute que le pire est arrivé, mais on sait pas exactement quoi, et surtout on espère se tromper. On attend la fin avec angoisse. Et on se demande pourquoi ?? Pourquoi avoir fait ça ? La réponse est affligeante…

Et tellement actuelle ! Tellement réaliste et possible, hélas ! Gabriel voudrait bien parler, expliquer, mais il n’y arrive pas. Les émotions et les mots se bousculent dans sa tête, mais ne franchissent pas sa bouche. Pourtant, il va bien falloir qu’il parle.

Quand on est adulte, on oublie parfois que les jeunes, les ados ont moins de recul… Un roman qui est là pour nous le rappeler.

« Trouver les mots » se lit d’une traite, presque sans reprendre son souffle, tellement l’attente de la chute est angoissante…

A lire et à faire lire !

*****

Les avis de Noukette et Jérôme

De Gilles Abier nous vous avons déjà présenté : « Konnitchiwa, Martin !/ Salut, Hikaru ! » et 16 nuances de première fois

Éditions Le Muscadier

Le site de l’auteur

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent, jours de soleil (nouvelles) Sur le dos de la main gauche (nouvelles) et Les murs bleus

Nous suivre et partager :
error0

Sur le dos de la main gauche – Nouvelles

dosRecueil de nouvelles Ado

Sur le dos de la main gauche

Anahita Ettehadi

Le Muscadier (2017)

*****

Recueil composé de sept nouvelles : La robe – Xeroderma pigmentosum – Eau trouble – Myosotis et lilas – De l’autre côté de la porte – Poupée de chiffon et enfin, celle qui donne son nom au recueil, Sur le dos de la main gauche.

*****

La robe

Ça commence fort avec cette nouvelle ! Alison et Delilah sont amies depuis le collège. Plus qu’amies même, presque deux sœurs. Alison est belle, patiente et elle a confiance en elle, elle rayonne. Delilah est plus réservée, moins sûre d’elle. Ce soir pourtant, c’est elle qui va surprendre Alison…

Voici une amie (je ne vous dis pas laquelle…) dont je ne voudrais pour rien au monde !!!

Xeroderma pigmentosum

C’est le nom savant de la maladie des « enfants de la lune« . Condamnés à ne sortir que la nuit à cause d’une peau trop sensible aux rayons ultraviolets. Pour Eléonore, les journées sont longues et la solitude pèse lourd. Jusqu’au jour où…

Une jolie histoire qui donne de l’espoir !

Sur ce même sujet des enfants de la lune, le roman Susan Hopper.

Eau trouble

Deux histoires se croisent. Deux histoires de femmes, enceintes.

Si l’une est facile à comprendre, celle de Victor et Ambre, l’autre m’a laissée perplexe…

Myosotis et lilas

Alba est collégienne. Sa matière préférée c’est le français et elle aime lire et écrire des poèmes. Pour sa mère malheureusement, seules les maths comptent…

Où l’on apprend que les myosotis peuvent fleurir ailleurs que dans les jardins… Une histoire bien triste !

De l’autre côté de la porte

Camille et sa fille n’ont que 15 ans d’écart. Elle est donc plus une grande sœur qu’une mère pour sa fille. Ce soir est un jour spécial : Camille va présenter son nouvel ami à sa fille.

Où comment ne rien laisser paraître de sa surprise !!

Poupée de chiffon

Une femme raconte sa joie de retrouve son ami, Arthur. Mais dès que celui-ci devient un peu entreprenant, elle fuit sous un prétexte ou un autre…

J’avoue ne pas vraiment avoir compris la fin…

Sur le dos de la main gauche

Malorie sort avec Samuel, un homme plus vieux qu’elle. Il ne se passe pas grand-chose entre eux, mais Malorie attend ces moments-là avec impatience…

Ce sont des histoires plutôt tristes et/ou dures qu’on trouve dans ce recueil… Peu de place pour l’espoir à part dans la deuxième nouvelle !! Un recueil qui me laisse un peu sur ma faim…

*****

Éditions Le Muscadier

Petite bio de l’auteur (site de l’éditeur)

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent et jours de soleil (nouvelles)

*****

Ce recueil de nouvelles participe au Challenge Petit Bac chez Enna

Catégorie : Partie du corps

Et vu que ce recueil traînait dans ma PAL depuis plus d’un an…

Il participe aussi à l’objectif PAL du 31 août chez Antigone !

Nous suivre et partager :
error0

Les murs bleus – Roman ado

murs

Pour un aperçu de la Guerre d’Algérie

Roman ado

Les murs bleus

Cathy Ytak

Le Muscadier (2018)

*****

C’est une réédition. Ce roman était déjà paru en 2006 chez Syros et il avait reçu plusieurs prix :

Prix « 15-17 ans de la foire du livre de Brive 2006 ».
Le Prix « NRP, collège, 2007 ».
et « Le prix des lycéens allemands 2008 »

*****

Antoine et Aline étaient mariés. Puis la guerre d’Algérie est arrivée, et Antoine, instituteur, a dû quitter ses petits élèves pour aller servir la France. Une « drôle » de guerre, qu’Antoine, dégoûté, refusera de faire en désertant et en partant pour le Brésil. Condamné à mort en France puis amnistié, il rentre plusieurs années plus tard pour accompagner un jeune garçon de cinq ans, Loirinho, qui vient en France pour une opération des yeux. Et aussi pour signer les papiers du divorce.

*****

Je l’avoue, le thème de la guerre d’Algérie ne me tentait guère... Et pourtant il aurait été  dommage de passer à côté de ce très joli roman, qui, certes, a des moments très durs, mais également de jolis moments de poésie (les doux yeux maquillés des ânes qui rappellent à Loirinho ceux de Mamina…).

Au travers des cauchemars d’Antoine, de ceux de son ami Louis, déserteur lui aussi, on comprend pourquoi les français ne parlent que très peu de cette guerre. Nous n’avons pas eu le beau rôle dans celle-ci. Nous n’avons pas été la victime, mais bel et bien l’attaquant, le colonisateur.

La paisible présence du petit enfant, Loirinho, permet d’adoucir la violence de l’histoire. C’est un très joli personnage qui m’a beaucoup touché !

Un roman qui permettra aux ados et aux jeunes adultes d’avoir un aperçu d’une histoire assez récente tout de même (Guerre d’Algérie : 1954-1962) mais dont on parle bien peu…

*****

Le site de Cathy Ytak

D’autres livres de Cathy Ytak à découvrir sur notre blog :

LaSeuleFaçonDeTeParler

tu vois, on pense à toi

ca change tout

MainsÉditions Le Muscadier

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent, jours de soleil (nouvelles) et Sur le dos de la main gauche (nouvelles)

*****

Ce recueil de nouvelles participe au Challenge Petit Bac chez Enna

Catégorie : Couleur

Et vu que ce recueil traînait également dans ma PAL depuis plus d’un an…

Il participe aussi à l’objectif PAL du 31 août chez Antigone !

Nous suivre et partager :
error0

Jours de soleil – Nouvelles ado/adultes

soleil

Nouvelles

Jours de soleil

Claire Mazard

Le Muscadier (2017)

*****

Cinq nouvelles. Des nouvelles qui se passent au soleil, dans les pays chauds. Vacances au Sénégal pour Audrey et Mathias avec un autochtone sympathique comme guide. Dans un grand hôtel d’Hammamet, ville tunisienne en bord de mer, pour Sophie et Marie. Au Maroc pour cette enquêtrice de guide touristique. En Côte d’Ivoire, à Abidjan à la rencontre de trois écrivains publics.

*****

Les nouvelles :
  • Jean-Paul dit le « Pape » : Cette première nouvelle m’a laissé un arrière goût un peu amer dans la bouche… Ne pourrait-il y avoir autre chose que de la moquerie ou de la duperie entre touristes et autochtones ?
  • Le vieux tunisien : Les riches touristes qui salissent tout et les pauvres autochtones à leur service. Et un geste final assez étrange tant on ne sait s’il est inspiré par la bonté ou la pitié… Mais j’ai trouvé cette nouvelle plus sympathique que la première !
  • Partout dans le monde : Une prise de conscience de la condition féminine et du droit des femmes ! Non, nous ne sommes pas égales selon où nous naissons…
  • Irénée : l’histoire de trois écrivains publics, trois frères qui écrivent trois sortes de courriers différents. Pour moi, la plus douce et la plus jolie de ces cinq nouvelles.
  • Le Pizzaïolo : Où comment peuvent naître les vocations même au bout du bout du monde !

Toutes ces nouvelles m’ont bien plu, même si certaines sont plus « douces » que d’autres !

*****

De cette autrice, j’avais beaucoup aimé le recueil de nouvelles Jours de neige

Éditions Le Muscadier

Le site de Claire Mazard

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse et Dysfférent

Pour lire quelques pages de ce recueil, c’est par ici :

Un livre qui participe aussi  à l’objectif PAL chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0