L’adoption – Wajdi – BD

WajdiL’adoption
Wajdi

Zidrou & Monin

Grand Angle

Bamboo éditions (2021)

*****

Wajdi arrive dans sa nouvelle maison. Il vient d’être adopté par un couple aisé et d’un certain âge. Lui a 10 ans et ne comprend pas le français. Il est originaire du Yémen qu’il a quitté parce qu’il y avait la guerre. Un petit migrant de 10 ans, arrivé seul…

*****

C’est un nouveau cycle. Vous pouvez donc tout à fait lire ce tome même si vous n’avez pas lu les deux “premiers”. C’est une “série” avec un thème commun, l’adoption, mais dont les histoires, à priori, sont complètes en deux tomes.

J’ai trouvé ce premier tome tout à fait poignant. Cet enfant qui a vécu la guerre, marché des centaines de kilomètres, s’est sans doute méfié de tout et de tous par la force des choses, ne peut pas se laisser aller et donner sa confiance d’un coup de baguette magique… Il a dû se battre pour survivre. Alors se retrouver au milieu de tous ces gens, qu’il ne connaît pas et qu’il ne comprend pas est forcement très perturbant.

Et ces adultes, qui devraient faire des efforts pour le comprendre et le soutenir, voudraient qu’ils soient un petit garçon bien sage et aimant. Une incompréhension mutuelle qui va finir par un drame.

Une belle histoire, j’ai hâte de lire la suite !

*****

L’avis de Sophie Hérisson :

J’avais beaucoup aimé les deux premiers tomes de L’Adoption et je me demandais vraiment quel axe allait prendre Zidrou cette fois-ci. Et quelle claque. Ce petit garçon si attachant, tout de suite. Cette famille que l’on a du mal à comprendre, avec trop de failles.

Encore une fois l’auteur arrive à faire passer des sentiments forts avec ses mots et l’appuie des illustrations. Ce petit garçon on a tellement envie de l’aider, de l’accueillir. Et pourtant c’est compliqué pour ce couple, un peu âgé, pas très uni, qui essaye comme ça d’oublier un drame.

Ce nouveau tome de la série offre un point de vue complètement différent, très intéressant et très touchant, c’est encore une grande réussite !


+ Ces deux auteurs ont déjà fait un premier diptyque sur ce thème : L’adoption

+ Zidrou, nous vous l’avons déjà présenté ici (Lydie / Les beaux étés / Merci et quelques autres !) + Emma G. Wilford + La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis…+ Shi + Boule à zéro (jeunesse), L’obsolescence programmée de nos sentiments (AD)

+ Petite biographie de Zidrou sur le site de l’éditeur

+ Le site d’Arno Monin

+ Monin est aussi l’illustrateur de l’envolée sauvage

*****

Nos charmantes hôtesses de la BD de la semaine font une pause…

La peau de l’ours – BD

peauQuel est le prix de la vengeance ?

BD 15+

LA PEAU DE L’OURS

Oriol – Zidrou

Dargaud (2012)

*****

Il est présenté comme un tome unique (et peut se lire comme tel) mais un 2ème tome vient de sortir.

*****

Octobre sur l’île de Lipari. Amadeo a encore crevé en montant la côte pour aller voir un vieil homme, Don Palermo pour qui il travaille. Après la lecture quotidienne du journal, Amadeo entreprend de réparer la roue de son vélo. Pendant ce temps, Don Palermo lui parle de sa jeunesse dans un cirque, où il était montreur d’ours. Ours qu’on a tué, en ne lui laissant que la peau. Puis de ce qu’il est devenu ensuite et de son premier amour de jeunesse. Amour qu’il n’a jamais oublié…

*****

Une histoire violente et attendrissante à la fois !

Pas très attirée par cette couverture au nez “Pinnochien” au premier abord, je suis très vite entrée dans l’histoire. Et je me suis rapidement passionnée par l’histoire de Don Palermo, touchante et terrible à la fois.

Si j’aime bien les couleurs employées et les décors, j’ai par contre plus de mal avec la façon de faire les visages aux traits “géométriques” d’Oriol et notamment les nez ! (oui, je dois avoir un problème avec les nez, ou alors c’est particulièrement délicat à dessiner, je n’en sais rien).

Bref. Ces fameux nez ne m’empêcheront pas de lire le tome 2 !

*****

Feuilleter quelques pages sur le site de l’éditeur

Le site du dessinateur, Oriol

Zidrou, nous vous l’avons déjà présenté ici (Lydie / Les beaux étés / Merci et quelques autres !) + L’adoption + Emma G. Wilford + La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis…+ Shi + Boule à zéro (jeunesse), L’obsolescence programmée de nos sentiments (AD)

Zidrou et Oriol ont réalisé une autre BD ensemble, les trois fruits.

Noukette, en fan absolue de Zidrou (et je la comprends !) a présenté les deux tomes : tome 1, tome 2 (qui peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre)

Pour notre rendez-vous de la BD de la semaine, nous faisons Mille et une frasques chez Stephie !

L’année 2019 en BD et en coups de coeur

2019Mes coups de cœur de l’année 2019

La BD de la semaine

Tout au long de cette année 2019 nous avons été reçus par

Noukette, Moka et Stephie

Un grand merci à elles !

*****

https://delivrer-des-livres.fr/wp-content/uploads/2019/01/fonduAuNoir-201x300.jpgobsolescenceBlacksad

 

 

 

 

Janvier

La plus cinématographique de l’année : Fondu au noir

Février

La plus inattendue : l’obsolescence programmée de nos sentiments

Mars

Un classique incontournable : Blacksad

Edmond

Rosa-T2

distances
fourmis
Avril : le mois des coups de cœur !

La plus théâtrale (et drôle !) : Edmond

Pour la libération de la femme (et quelles “gueules” !) : Rosa

La plus évanescente (et belle aussi) : Les petites distances

La plus mignonne : Là où vont les fourmis

Saga

Minuscule

 

Mai

Une série Comics incontournable : SAGA

Juin

Deux auteurs à découvrir d’urgence : Amour minuscule

Juillet et Août : rien à signaler.

Scarface

Parker

patient

 

Septembre

Deux polars bien noirs : Scarface et Parker

Octobre

Celle qui m’a le plus agacée (pour sa fin) : Le patient

vies
Gemma
aventure
amoureux

 

 

 

Novembre (encore un mois faste !)

Celle qui questionne : Les deux vies de Pénélope

Elle m’a donné envie de lire Mme Bovary (un exploit, il m’est tombé plusieurs fois des mains) : Gemma Bovery

Sans texte mais avec beaucoup d’humour : La grande aventure

BD ou album ? Je ne sais pas, mais on s’en fiche ! : Les amoureux

Décembre

Et pour finir l’année, une série jeunesse : Supers

Supers

Cette année 2019 se termine bientôt, j’espère qu’elle vous a apporté de belles lectures ! Je souhaite de très joyeuses fêtes de fin d’année à mes comparses de la BD de la semaine ainsi qu’à tous ceux qui liront ce billet. Moi j’ai découvert cette année encore de nouveaux auteurs, illustrateurs, de nouvelles maisons d’éditions et j’en suis ravie !

L’ obsolescence programmée de nos sentiments – BD

obsolescence

L’ obsolescence programmée de nos sentiments

Zidrou & Aimée de Jongh

Dargaud (2018)

*****

Ulysse, 59 ans, veuf, perd à 59 ans son travail de déménageur. Il n’a plus que son fils, mais il est très occupé, ses copains travaillent encore, il se retrouve soudain extrêmement seul et se demande ce qu’il va bien pouvoir faire de sa vie.

Méditerranée, 62 ans, vient de perdre sa mère. Elle s’occupe de la fromagerie laissée par ses parents. Ancien mannequin, elle regarde d’un œil critique son corps qui s’affaisse et se ride. Mais surtout, elle aussi se sent très seule. Grâce au travail du fils d’Ulysse, ils vont se rencontrer et s’aimer…

*****

L’ obsolescence programmée de nos sentiments explore un sujet qui est assez rarement abordé dans la bande dessinée (pour autant que je sache !) la rencontre amoureuse de deux sexagénaires. Et où l’on montre sans fausse pudeur les rides, les corps vieillissants, mais aussi et surtout l’amour, la tendresse, et la joie de partager la vie de quelqu’un.

Je trouve juste un peu dommage le choix de cette couverture aux tons légèrement verdâtres, qui, si elle est pleine de douceur, n’est pas très attirante… Alors même que j’ai beaucoup aimé le dessin d’Aimée de Jongh, la douceur de son trait (les pages “beiges” sont magnifiques) et ses personnages très expressifs. Elle est sans pitié pour les corps vieillissants, ne cachant ni les rides, ni la peau flasque (même si je pense qu’elle exagère un peu, ses personnages ont plus 75 ans que 60 !) Mais cela aura finalement bien peu d’importance face au bonheur d’être deux !

Une bd très tendre, très douce qui m’a beaucoup plu !

*****

Feuilleter l’album sur le site de l’éditeur

Le site de l’illustratrice Aimée de Jongh

Zidrou, nous vous l’avons déjà présenté ici (Lydie / Les beaux étés / Merci et quelques autres !) + L’adoption + Emma G. Wilford + La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis…+ Shi + Boule à zéro (jeunesse)

Les avis des p’tits camarades : Aurore, Le Petit Carré Jaune, Sur mes brizées

Cette semaine nous sommes chez Noukette

Une BD qui participe également au Challenge Petit Bac chez Enna – Catégorie Adjectif