Les Folies Bergère – BD

foliesDans l’enfer de la première guerre mondiale
BD ado/adulte

Les Folies Bergère

Porcel & Zidrou

Dargaud (2012)

*****

L’histoire se déroule pendant la Première Guerre mondiale et évoque le quotidien des soldats de la 17e compagnie d’infanterie qui attendent, dans la peur, la puanteur et la boue des tranchées, le prochain assaut. Seuls l’humour et la camaraderie leur permettent de ne pas sombrer dans le désespoir : et par défi tout autant que comme signe d’espoir malgré tout maintenu, ils ont surnommé leur compagnie « les Folies Bergère. »

Sur ce fond réaliste, d’étranges événements viennent se greffer :

  • le soldat Marcel Rubinstein, condamné à être fusillé pour avoir attenté à la vie de son sergent qui lui avait successivement refusé sans motif quatre permissions, est criblé de balles mais ne meurt pas ;
  • un prêtre est envoyé sur place pour décider s’il s’agit ou non d’un miracle ;
  • une fillette erre sur le champ de bataille, cherchant son père ; il s’agit d’Anna Rubinstein, qui s’est échappée de son domicile.

Loin de là, à Giverny, Claude Monet peint ses Nymphéas et un gamin, frère d’un des soldats, ne cesse de lui demander pourquoi sur ses nénuphars il n’y a pas de grenouilles. (Wikipédia)

*****

Depuis que je lis des romans, des albums, des bd, bref, des histoires qui racontent l’enfer de la première guerre mondiale, une pensée me taraude : Comment ont fait ceux qui ne sont pas devenus fous ? A quoi se sont-ils raccrochés ?

Devant tant de bêtise, de gâchis, d’injustice, comment résiste t-on ? Sans parler des conditions de vie épouvantables, la faim, le froid, la boue, les poux, les maladies, le bruit des canons, la promiscuité… Une question à laquelle je n’ai toujours pas répondu, mais une bd que je vous recommande !

Les dessins de Porcel sont noirs mais les visages, bien que fatigués, sont expressifs. La touche de fantastique glissée dans l’histoire ne m’a pas spécialement emballée mais pas rebutée non plus. Et j’ai bien aimé les interrogations de Monet.

Une prostituée à un soldat impuissant :

“Pleure mon gars ! Tant qu’on pleure, c’est qu’on reste humain.”

 

Ma “version” est une intégrale, mais Dargaud l’a ressorti en 2 tomes en 2022.

*****

Voir un extrait

D’autres BD sur le thème de la première guerre mondiale :

Cette semaine, nous sommes chez Fanny

Une BD qui participe aussi au challenge de Blandine sur la première guerre mondiale

Nous suivre et partager :

A propos Nathalie

Passionnée de lecture depuis que je sais lire. J'ai rarement passé une journée sans lire au moins quelques lignes ! J'aime la littérature jeunesse, les bandes dessinées, les romans (y compris polars et SFFF).
Lien pour marque-pages : Permaliens.

12 Commentaires

  1. je vais voir si je le trouve à la bibli!

  2. Je ne l’ai pas lue mais ton article la rappelle à moi.

    • J’espère qu’elle te plaira !

      • Oui comment ne sont-ils pas devenus fous.. C’est aussi uen question qui persiste en moi.
        Tu me donnes vraiment envie de la lire.

      • Oui, je ne sais pas comment ils ont supporté ça… La France après la 1ère guerre mondiale était devenue pacifiste il paraît, et ça ne m’étonne pas après une telle boucherie.
        J’ai lu quand même quelques romans et BD sur ce sujet, mais on apprend toujours quelque chose !

  3. Je me pose la même question que toi… Comment ?… Je note cette BD !

  4. J’avais beaucoup aimé cet album.
    Tu me donnes envie de le relire.
    Depuis, j’ai découvert plusieurs livres avec une présence féminine (souvent enfant) qui se “promènerait” sur le no man’s Land…

    Quant à ta question, normale, il n’y a pas de réponse dans le sens où nous ne sommes plus du tout dans le même monde avec le même système de pensée, d’instruction et d’engagement. Ils le faisaient parce qu’ils le devaient, aussi invraisemblable que ça puisse paraître

    • Ah oui ? Et une explications pour cette enfant qui se promène ?
      Il doit falloir établir de sérieuses barrières dans son esprit pour arriver à supporter ça… Ne surtout pas réfléchir, ne surtout pas se poser de questions, sous peine de flancher…:(

  5. Si je ne dis pas de bêtise, je l’ai lue il y a pas mal d’années maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.