Neuf ans après – Roman jeunesse

neuf

A partir de 10 ans

Neuf ans après

Évelyne Brisou-Pellen

ScriNeo Enquête (2022)

*****

A l’âge de 4 ans, Brice et Alice ont perdu leurs parents dans un accident de voiture. Ainsi que leurs deux grands-frères. Neuf ans après, ils sont toujours tristes. Et surtout, ils continuent à se demander ce qui s’est vraiment passé de jour-là… Car ils étaient présents, ce sont les deux seuls rescapés de l’accident. Et leurs grands-parents paternels, qui les ont recueillis, ne veulent pas en parler. Alice et Brice ne se sentent pas bien chez eux. Leurs grands-parents sont très stricts et il y a des tas de choses qui sont interdites. Il ne faut pas marcher sur la pelouse. Et pas non plus faire du vélo ou courir dans les allées (ça pourrait projeter du gravier sur la pelouse…) Il ne faut pas non plus toucher les meubles, ça fait des traces. Bref.

Pour leur 13ème anniversaire, ils auraient aimé un téléphone portable, comme les copains de l’école. Ils auront un recueil de poèmes (pour Alice) et un enregistreur (pour Brice). Mais grâce à l’enregistreur, ils vont découvrir un nouvel indice concernant l’accident qui a coûté la vie à 4 membres de leur famille…

Réussiront-ils un jour à savoir ce qui s’est réellement passé ce jour là ?

*****

Neuf ans après est un roman qui m’a beaucoup plu.

Pour les personnages déjà, les jumeaux Alice et Brice. Malgré un manque évident de tendresse ou d’amour de la part de leurs grands-parents, ils survivent, parce que dans leur malheur, ils sont tous les deux. Ils s’entendent à merveille et m’ont bien fait rire par moments.

Et aussi parce que j’aime les histoires qui parlent de secrets de famille, de non-dits.

Un roman à suspense très réussi !

*****

De cette autrice, déjà présenté sur ce blog : Le manoir, Ysée, Les cinq écus de Bretagne (à la fin du billet)

Dans cette même collection ScriNeo Enquête, nous vous avons présenté : Peur sur la cité

Ysée : une jeune héroïne en plein Moyen-Age

Quels sont les mystères qui entourent Ysée, jeune fille du Moyen-Age ? Découvrez les aventures de cette héroïne attachante dans la trilogie d’Evelyne Brisou-Pellen.

yséeYsée

1. Le reliquaire d’argent
2. Les diamants bleus
3. Le pas de la Dame blanche

d’Evelyne Brisou-Pellen

Bayard Jeunesse, 2011
Collection Estampille, 416 p.

Quels sont les mystères qui se trament autour d’Ysée, jeune héroïne de ce roman éponyme, en plein Moyen-Age ?

Sa vie est douce, au milieu de ses 5 demi-frères, avec une mère d’adoption aimante, Perrenote, chez qui elle a été placée par le couvent qui l’a recueilli à la mort de sa mère. A Châtillon en 1453, Ysée passe sont temps à s’occuper d’animaux blessés ou en danger, à jouer et à rire. Pourtant a 12 ans elle a maintenant l’âge de se marier. Et le maire de la ville semble bien décidé à l’épouser, même contre l’avis de sa mère. D’autant plus que celle-ci n’a aucun recours légal, puisqu’Ysée est sous la tutelle de l’église. Pourquoi les sœurs sont-elles aussi si déterminées à la marier ? Comment faire pour échapper à ce funeste destin, et découvrir d’où elle vient ?

Dans le premier tome des aventures d’Ysée nous apprenons à découvrir cette jeune fille pleine de vie, sa famille, et l’on s’attache totalement à eux. Les personnages de ce roman sont réellement bien construits, on découvre peu à peu leurs secrets, et la tension narrative est présente tout au long des 3 tomes. Ysée va se déguiser en garçon pour échapper à ce mariage, mais aussi pour se lancer sur les traces de son passé, et chercher à retrouver un personnage secondaire, que je vous laisse découvrir.

Dans cette série nous découvrons la vie au Moyen-Age, notamment sa justice, son église, ses métiers. Une plongée historique intéressante, sans être documentaire pour autant. Evelyne Brisou-Pellen, spécialiste des romans historiques pour la jeunesse, sait allier histoire et Histoire. L’action et les sentiments passent avant tout, et l’on plonge surtout dans le monde d’Ysée. Cette jeune héroïne se bat pour protéger ceux qu’elle aime et pour sa liberté.

Une superbe série, mais qui nécessite absolument de lire les trois tomes, car nous laissons souvent Ysée en bien mauvaise posture. Rebondissements, combats, plans et secrets, Ysée est à la fois une héroïne passionnante et une saga très intéressante. Ces trois tomes ont beaucoup de succès au collège, tout comme l’autre saga de l’auteur Le Manoir, dont on vous a déjà parlé ici.

 


Cette lecture participe à de nombreux challenges, il était temps que je fasse l’article :
Challenge Evelyne Bisou PellencofPetit Bac 2017

Romans Moyen-âge – Au temps noir des fléaux

Au temps noir des fléauxNuitLoupVert

Viviane Moore

Flammarion

dès 11 ans

.

 

 Tome 1 : Le seigneur sans visage (2010)

Michel arrive comme jeune écuyer au château de La Roche-Guyon. Le seigneur, atteint de la lèpre depuis un voyage à Jérusalem, vit caché et laisse son jeune frère Thibaud régner à sa place. Mais, un jour des crimes mystérieux sont commis, les soupçons se portent sur le seigneur. Obligé de se montrer à son épouse et à son peuple, il est reconnu innocent. Son frère Thibaud est le coupable.

Tome 2 : La nuit du loup vert (2012)

Michel de Gallardon, écuyer au service du chevalier Guillaume, découvre à son arrivée à Jumièges que les villageois et les moines brûlent les restes du troupeau de l’abbaye, massacré.

bouquinTome 3 : Le château du diable rouge (2015)

La peur rôde autour du château de Coucy. Paysans et serviteurs meurent, frappés d’un mal étrange. Le feu qui les dévore est-il une punition divine ou bien une manifestation du diable lui-même ? Il faudra à l’écuyer Michel de Gallardon bien plus que son courage pour affronter ce terrible adversaire, contre lequel ni les épées ni les plus hautes murailles ne peuvent rien !

Mon avis :

Je n’ai pas lu les deux premiers tomes de cette trilogie, mais à priori, les 3 tomes peuvent se lire séparément (ce sont les mêmes lieux et les mêmes personnages, mais de nouvelles enquêtes à chaque fois). Je confirme : on peut tout à fait lire ce tome-ci sans avoir lu les précédents, ce n’est absolument pas gênant. J’ai vraiment apprécié ce court roman (167 p. pour le roman seul + quelques pages d’annexes) ; l’ambiance est bien rendue, on imagine très bien la vie quotidienne des gens, qu’ils soient paysans, serviteurs ou nobles. Les chapitres sont de taille variable mais jamais trop long (10-12 pages max). Le vocabulaire n’est probablement pas évident pour des jeunes de 5ème (Classe qui a le Moyen-âge au programme) mais il y a un lexique à la fin du roman, ainsi que quelques explications sur “le mal des Ardents” ou ergotisme (empoisonnement à l’ergot de seigle) ou encore sur le Château de Coucy. Un roman qui peut sans doute aider à l’apprentissage de l’histoire au collège, en rendant plus “vivante” l’Histoire en question. C’est une enquête, il y a un côté mystérieux, des rebondissements, bref, un roman très agréable !

La couverture est un vrai plus, on sent les deux cavaliers fatigués après une longue journée passée à chevaucher, l’humidité du soir qui tombe, la brume toujours un peu inquiétante…. (bon j’arrête mon délire, mais je la trouve vraiment belle ! De près, on distingue comme une trame de toile ou de tapisserie)

L’avis d’Histoire d’en lire

*****

CinqEcusBretagneLes cinq écus de Bretagne
Evelyne Brisou-Pellen
Hachette (1993)

Au début de l’été 1469, Guillemette, qui vient de perdre son père, rejoint son grand-père à Rennes. Celui-ci ignore son existence et lui réserve un étrange accueil. Il lui demande de ne révéler à personne son identité. Guillemette doit alors se faire appeler Philippa et supporter bien des médisances.

Un roman qui nous plonge au cœur du quotidien de la ville de Rennes, en plein Moyen-âge : une ville avec tous ses problèmes de circulation (déjà !), d’hygiène, d’inondation, ses métiers (regrattier, miseur, tripière, ça vous dit quelque chose ?). Rien que pour ça, ce livre vaut le détour. On s’y croirait ! Mais il y a, en plus, l’intrigue bâtie autour de la filiation de Guillemette/Philippa : est-elle ou n’est-elle pas la petite fille de Jamet Boisguérin, le miseur ?  Qui a tué son père ? Et pourquoi ? Autant de questions qui ne trouveront réponse qu’une fois le roman terminé ! Des personnages attachants et complexes, une vie bouillonnante et des descriptions très vivantes font de ce roman une très agréable lecture.

*****

Encore un ? Une série sur le moyen-âge que j’ai beaucoup aimé également : Les revenants de Jean Molla (en 4 tomes)

SignatureNat

Le manoir – Evelyne Brisou-Pellen

manoir

Roman à partir de 9 ans

Le manoir

Tome 1 : Liam et la Carte d’éternité

d’Evelyne Brisou-Pellen

Ed. Bayard Jeunesse (2013)

*****

Après une grave maladie, Liam, 15 ans, est envoyé en convalescence dans un manoir isolé.

Cette maison de repos, où il n’y a ni téléphone ni électricité, semble aussi abriter une section psychiatrique. En effet, l’un des pensionnaires se prend pour Léonidas, roi de Sparte ; un autre pour un pirate ; une jeune fille s’habille comme au Moyen Âge et une autre comme au XIXe siècle.

Enfin, Liam apprend que des malades dangereux sont enfermés dans une pièce secrète de la maison.

Il cherche à s’enfuir du Manoir, sans succès. Il renonce finalement à ce projet, d’autant qu’il a sympathisé avec Cléa, une jeune fille de son âge, qui semble profondément triste, mais saine d’esprit. Peu à peu, Liam va comprendre que tous ces pensionnaires sont morts, qu’ils sont des fantômes. Chacun doit régler un problème avant de pouvoir partir dans l’au-delà.

Un jour, Liam découvre dans le bureau du directeur du Manoir une “carte d’éternité”. Sur cet écran géant, on voit en temps réel ce qui se passe dans le monde des vivants. Liam est le seul à pouvoir remonter le temps en agissant sur cette carte. Il va ainsi aider plusieurs pensionnaires à résoudre le problème qui les retient au Manoir…

On ne présente plus Evelyne Brisou-Pellen.

Si ? Bon alors juste quelques mots, puisque vous insistez…

Romancière française née en 1947 à Coëtquidan (Bretagne !), elle passe une partie de son enfance au Maroc puis en Bretagne (qu’elle ne quittera plus). Après des études de lettres et une très brève carrière d’enseignante, elle se met à écrire des ouvrages pour la jeunesse (plus de 115 à ce jour !!). Elle a reçu de nombreux prix dont le dernier est le prix Gulli du roman 2013 pour… “Le manoir” !

Ce que j’en pense : Beaucoup de bien !! C’est bien écrit et très prenant. Mais commençons par le commencement…

La première chose que vous verrez, c’est la couverture. Elle est très belle, sombre, mystérieuse et très attirante !

Si vous avez chez vous des lecteurs un peu “craintifs” par rapport à la taille du livre (il fait 367 pages), rassurez-les : c’est écrit gros, les chapitres ne font que 5/6 pages et on les dévore sans s’en apercevoir ! (Commencé hier, terminé ce matin et je n’ai pas le 2ème tome, c’est malin !!)

L’histoire est un mélange de plusieurs choses : on pourrait dire que c’est une histoire de fantômes (c’est vrai) mais on pourrait aussi parler d’amitié, d’amour, d’enquête…  Mais pas que. Ce roman parle aussi du deuil, des différentes phases d’acceptation (le déni, la colère…) mais le ton employé et l’humour de certaines situations font que cela “passe” sans tristesse. Et j’ai beaucoup aimé la façon dont Liam s’intéresse aux autres et les écoute (par curiosité d’abord, mais ensuite parce qu’il souhaite vraiment les aider !)

Il y a aussi un côté “frisson”, une partie plutôt effrayante (voir la cave et ses fantômes “gris”) et quelques petites anecdotes historiques (Evelyne Brisou Pellen a écrit beaucoup de romans historiques).

Bref, un roman qui se lit facilement, avec beaucoup de plaisir et dont on regrette de ne pas avoir tout de suite acheté les autres tomes !

SignatureNat

+ Dans la sélection du Prix des Incorruptibles 2014-2015