HOKUSAI et le FUJISAN -Album ♥

FujisanLe mois du Japon est de retour !
Album dès 6/7 ans

HOKUSAI et le FUJI SAN ♥

Eva Bensard et Danièle Catalli

amaterra (2022)

*****

Le Mont Fuji nous raconte : “Dans mon pays, je suis le plus grand. Le plus grand des volcans. Au Japon, il y en a tant. Des mille et des cents. Mais aucun ne mesure, comme moi, 3776 mètres de haut. Je m’élève, solitaire, au-dessus des lacs, des forêts, des villages. Et même des nuages !” Ainsi parle le Mont Fuji.

Il nous dit aussi qu’il domine la ville d’Edo, immense fourmilière peuplée de guerriers, de moines, d’artisans ou de marchands ambulants. Il les observe. Un matin, une agitation inhabituelle et des cris le sortirent de sa torpeur. Un petit homme armé d’un balai était en train de dessiner…

*****

Quelle idée amusante et originale ! Faire parler cette montagne qui est un des emblèmes du Japon. Et la faire parler du peintre le plus connu et certainement le plus prolifique de ce pays : Hokusai.

L’album se termine par une page biographique sur Hokusai (et le mont Fuji !). Il y a également un lexique.

L’histoire est très belle et j’ai vraiment aimé la façon dont c’est raconté. Quand aux illustrations, elles ont des styles très différents selon les pages, comme l’étaient les peintures d’Hokusai.

Un album grand format aux très belles illustrations, avec une couverture solide et agréable au toucher, un papier épais, des pages cousues…(ça parait idiot de dire ça, mais on voit tellement de livres de “mauvaise” qualité, avec des couvertures fragiles, des pages qui se décollent…) Celui-ci est fait pour durer !

On peut dire que c’est un livre de très bonne qualité.

Un coup de cœur pour moi !

*****

Voir quelques pages (site éditeur)

Livres qui parlent d’Hokusai, déjà présenté sur ce blog :

Chez Lou et Hilde

Esther Anderson – Album ♥

Esther

Le parfum des vacances
Album dès 6/7 ans

Esther Andersen

Timothée de Fombelle

Irène Bonacina (ill.)

Gallimard Jeunesse (2021)

*****

Ça commence comme ça : “C’était les vacances. Le premier jour, je prenais le train tout seul avec ma valise. C’était chaque fois le plus beau jour de ma vie. Je regardais les gens. Le contrôleur m’appelait “jeune homme”. J’avais dans un sac sur mes genoux les chips écrasées et l’odeur de banane. Dehors, les champs étaient jaunes avec au bord les traits noirs des haies et des forêts. L’oncle Angelo m’attendait à la gare. J’étais le seul à descendre du train, comme dans les westerns.”

*****

Dès le début, cette histoire de grandes vacances sent l’aventure à plein nez. Il y a de grands espaces, du soleil. La liberté totale, le bonheur d’une étonnante découverte et d’une jolie rencontre. Tout est doux dans cet album ! Cet enfant qui prend tant de plaisir (et nous avec lui) à ses grandes balades à vélo, cheveux au vent, ouvert à toutes les senteurs, toutes les promesses.

Dès le début, dès le voyage en train, on sent son émotion, sa joie, son impatience. Et on a des souvenirs de voyage qui remontent…

Les dessins m’ont fait penser à Sempé, ils sont très fins mais aussi très joliment colorés à l’aquarelle. Ils m’ont beaucoup plu.

Il y a une ambiance apaisante dans cet album, comme si on était nous aussi un peu parti en vacances…

A lire sans hésiter ♥

*****

N’hésitez pas à aller feuilleter les premières pages sur le site de l’éditeur

Illustré par Irène Bonacina, un autre très bel album : Cinq minutes et des sablés

Et de Timothée de Fombelle : Georgia, tous mes rêves chantent ♥, Victoria rêve (6ème roman présenté), Thimothée de Fombelle (5 romans présentés), Le livre de Perle, Capitaine Rosalie

BOREAL-EXPRESS – Conte de Noël

Boréal

Pour l’entendre, il faut y croire !
Album à partir de 6 ans

 BOREAL – EXPRESS

Chris Van Allsburg

L’école des Loisirs (1986)

*****

C’était la veille de Noël. Tranquillement allongé sur son lit, un petit garçon essayait d’entendre un son. Celui des clochettes tintinnabulantes du traîneau du Père Noël. Un de ses amis lui avait dit que le Père Noël n’existait pas mais le jeune garçon savait que ce n’était pas vrai.

Tard dans la nuit, il entendit des bruits : le sifflement de la vapeur et le grincement du métal. Il y avait un train arrêté devant sa maison !

Un chef de train regarda sa montre et cria : “En voiture !” Le garçon se précipita vers lui et lui demanda où allait le train. “Mais enfin, au Pôle Nord bien sûr ! Voici le Boréal-Express. Tu viens ?” lui répondit-il.

C’est ainsi que le jeune garçon monta à bord du train, où il y avait déjà des tas d’enfants en pyjama, prêts pour un étrange rendez-vous…

*****

Quel beau conte sur la “magie” de Noël !

L’histoire est très belle et les illustrations  (je ne sais pas si c’est du pastel ou de la peinture) sont très douces. Il m’a beaucoup plu !

Et vous allez pouvoir vous faire votre propre idée tout de suite en écoutant la lecture ci-dessous.

*****

Chris Van Allsburg a reçu la Médaille Caldecott pour cet album en 1986. (Il avait déjà reçu ce prix pour Jumanji en 1982) Des films ont été tirés de ces deux albums.

De cet auteur, Mélissande vous a déjà présenté : Le jardin d’Abdul Gasazi

Ci-dessous, une lecture de l’album par Lectures en partage.

Un album qui participe au Challenge Christmas Time chez Mya

Ainsi qu’au Challenge Contes et Légendes chez Bidib

Pour le thème de Décembre “Contes de Noël”

http://mapetitemediatheque.fr/wp-content/uploads/2018/11/challenge-contes-et-l%C3%A9gendes-239x300.jpg

Le gardien de l’arbre – Album

Une histoire pour découvrir une œuvre d’art !
Album à partir de 5/6 ans

Le gardien de l’arbre

Myriam Ouyessad & Anja Klauss

Éd. l’élan vert (2017)

*****

Djalil était un jeune garçon curieux. Il aimait aller chez Minoa. Elle lui racontait des tas d’histoires. Elle avait des tonnes de boîtes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Chaque boîte contenait une graine. A chaque fois qu’il allait là-bas, Djalil avait le droit de choisir une boîte. Il la donnait à Minoa et elle lui parlait alors de l’arbre d’où provenait la graine, des fruits qu’il portait et du pays d’où il venait.

Mais ce jour-là, Minoa, considérée par certains comme une sorcière, avait elle-même choisit la boîte. Djalil en sorti une drôle de graine. Il ne le savait pas encore, mais il était devenu le gardien…

*****

Quand j’ai vu la couverture de cet album à la médiathèque, je n’ai pas hésité une seule seconde pour l’emprunter ! Je la trouve tout bonnement magnifique.  Tout comme les illustrations intérieures d’ailleurs. Anja Klauss s’est librement inspirée du travail de Gustav Klimt et c’est très réussi. Très beau, riche de détails, de motifs et de couleurs. (Et en plus il est grand ! 24 x 32 cm…)

Et si le but de cet album* était de faire connaître Klimt et de donner envie de (re)découvrir son œuvre, je trouve que c’est tout à fait réussi ! A la fin du livre une double page documentaire parle de Klimt, de la vie à Vienne à son époque et de la naissance de cet album.

 

Une belle histoire portée par de merveilleuses illustrations.

*La collection “Pont des arts” : Des histoires pour découvrir des œuvres d’art.

*****

Je vous incite vivement à aller voir cette collection “Pont des arts“, il y a de magnifiques albums !

https://www.elanvert.fr/media/showtime/storage/2021/04/07/178/main/gardien-klimt.jpg?1617802196

Carton d’étude pour la mosaïque murale de la salle à manger du palais Stoclet – Gustav Klimt

La vidéo ci-dessous vous donnera une idée des illustrations et des couleurs !