Passionnée de lecture depuis que je sais lire. J'ai rarement passé une journée sans lire au moins quelques lignes ! J'aime la littérature jeunesse, les bandes dessinées, les romans (y compris polars et SFFF).

Burn – Roman captivant !

burnDes dragons + une prophétie = Un roman captivant !!
A partir de 14 ans

Burn ♥

Patrick Ness

PKJ (2020)

*****

États-Unis, 1957. Sarah et son père travaillent dur pour essayer de conserver la ferme familiale. La mort dans l’âme, le père de Sarah est obligé de faire appel à un dragon pour défricher ses champs. Quand la “bête” arrive, surprise, c’est un dragon bleu. Des dragons plus petits que les rouges, plus rares aussi, et qui ont mauvaise réputation. On les dit intelligents et retors. En dehors des travaux de la ferme, Sarah va à l’école avec son voisin et ami Jason.

Quelques centaines de kilomètres plus loin, un étrange jeune homme, Malcolm, s’est mis en route. Il a une mission, et rien ni personne ne doit l’en détourner.

*****

Burn est, comme tous les romans de cet auteur que j’ai pu lire, tout à fait étonnant. Sous couvert d’une histoire de fantasy avec des dragons, Patrick Ness nous parle d’amour, d’amitié, de secte et de racisme. Ne vous y trompez pas, c’est bien un roman de fantasy. Mais avec des personnages qui font que d’autres thèmes s’incorporent délicatement au roman… Et ça le rend passionnant !

Je n’en dis pas plus, il faut garder le plaisir de la découverte. Si vous aimez la fantasy ou les histoires de dragons, n’hésitez pas, lisez-le !

Extrait : Même si la paix régnait entre les deux espèces depuis des centaines d’années, les dragons n’inspiraient pas confiance aux hommes. Les préjugés de son père étaient monnaie courante chez les gens du même âge. Mais Sarah se demandait si ce n’était pas lié au fait qu’aujourd’hui ces créatures mystérieuses et si intelligibles les ignoraient royalement, exception faite des rares qui se laissaient embaucher. A l’inverse, il n’y avait pas un adolescent de la génération de Sarah qui ne rêve d’être un dragon.

*****

De Patrick Ness, nous vous avons présenté : Quelques minutes après minuit (le roman) (le film)

Je vous conseille également sa trilogie “Le chaos en marche” (à partir de 14/15 ans). Pas forcément facile d’accès au départ (le langage est très “torturé” surtout dans le premier tome si je me souviens bien), mais je vous assure que ça vaut le coup de s’accrocher !

*****

Un roman qui participe au #ChallengeHalloween2021

chez Lou et Hilde

https://lelivroblog.files.wordpress.com/2021/09/img-20210801-wa0000-01.jpg?w=378&h=377

Isa la sorcière – Roman Halloween !

IsaIndiqué à partir de 10 ans

Isa la sorcière

Melvin Burgess

Traduit par Marianne Costa
Illustrations de Kelek

Hachette (2004 / vo 1992)

*****

Nat est guérisseur, veuf et père de deux enfants. Un jour de marché, sous une pluie glacée, une femme en guenilles lui tend un paquet. C’est un bébé dont le visage est couvert de brûlures. Elle lui explique qu’elle n’a rien à donner à manger à l’enfant, que sa mère est morte et qu’elle n’a pas de logement. Elle lui dira enfin que l’enfant se prénomme Isabelle et qu’elle a 2 ans. Nat a bon cœur, il ne peut refuser alors même qu’il n’a pas vraiment les moyens d’accueillir une autre bouche à nourrir. Il emmène le bébé, le soigne et le nourrit.

Ce bébé au visage brûlé gardera en grandissant la peur des flammes grandes ou petites. En grandissant, Isa continuera à faire des cauchemars où elle est au milieu des flammes et voit un visage qui la regarde. A cause de cette phobie et de ces cauchemars, Isa sera surnommée “Isa-tu-brûles”. Puis en grandissant, cela deviendra “Isa la sorcière”…

*****

Si j’ai beaucoup aimé cette histoire, je trouve qu’elle est assez dure pour des enfants de 10 ans… Et un peu compliqué aussi parce qu’on y parle de religion, de pouvoir et de “chasse aux sorcières”. Je pense que je ne le conseillerais pas vraiment avant 12 ans. D’autant plus que le style est assez riche avec pas mal de descriptions.

“Ce matin-là, quand mon père nourricier se mit en route, il gelait à pierre fendre, et les sabots de son âne résonnaient d’un bruit sec sur la terre durcie. Lorsqu’il arriva à Colne, les rafales de vent charriaient une pluie glacée à travers les rues de la ville. Sous ses pieds, la terre fondait en gadoue. Nat regretta d’avoir choisi un si mauvais jour pour faire ses courses.

Il longeait les étals du marché, tenant son âne par la bride, lorsque soudain une femme apparut, serrant dans ses bras un petit paquet de chiffons sales et à moitié calcinés.”

Melvin Burgess est un auteur jeunesse britannique très connu, notamment pour avoir écrit “Junk” et “Billy Elliot” (d’après le scénario du film).

*****

D’autres histoires de sorcières :

Miss Pook et les enfants de la luneJeanne de MortepailleKiki la petite sorcièreLa fille qui avait bu la lune

*****

Un roman qui participe au #ChallengeHalloween2021

chez Lou et Hilde

https://lelivroblog.files.wordpress.com/2021/09/img-20210801-wa0000-01.jpg?w=378&h=377

Le secret de la citrouille – Album

secretConte Chinois
A partir de 5 ans

Le secret de la citrouille

Adapté par Brigitte Heller-Arfouillère

Illustré par Gilles Weissmann

Milan Jeunesse (2005)

*****

Il y a bien longtemps, dans un petit village de Chine, deux petites filles étaient inséparables. Tous les jours, elles allaient ensemble à l’école, jouaient ensemble et n’avaient pas de secret l’une pour l’autre. Elles étaient très liées et toujours tristes de se séparer. Du coup, elles décidèrent qu’une fois adulte, elles ne se quitteraient plus. Et en effet, en grandissant, comme elles étaient toujours les meilleures amies du monde, elles restèrent ensemble. Elles se marièrent, mais elles étaient voisines et seul un petit muret séparait leurs deux jardins. Ainsi, elles se voyaient tous les jours et cela les remplissaient de joie. Leur unique source de tristesse venait du fait que ni l’une ni l’autre n’arrivait à avoir un enfant…

*****

C’est un très joli conte sur l’amitié ! Et je suis vraiment en admiration devant les magnifiques illustrations. C’est bien simple, on dirait des tableaux (en fait l’illustrateur est peintre, n’hésitez pas à aller voir son site plus bas, il y a beaucoup de lumière dans ses tableaux, c’est très beau !).

Un coup de pour ce très bel album,

tant pour l’histoire, douce et sereine que pour les peintures aux couleurs éclatantes.

*****

Plus d’illustrations sur le site de l’illustrateur

Si vous cherchez des livres pour enfants qui parlent de l’Asie ou s’y passent : Un site avec beaucoup de propositions  chine-des-enfants

*****

Un conte qui participe au #ChallengeHalloween2021

chez Lou et Hilde

https://lelivroblog.files.wordpress.com/2021/09/img-20210801-wa0000-01.jpg?w=378&h=377

Ainsi qu’au Challenge Contes et Légendes chez Bidib

Pour le thème de Septembre “Contes et Légendes de Chine

(oui, un peu en retard !!)

http://mapetitemediatheque.fr/wp-content/uploads/2018/11/challenge-contes-et-l%C3%A9gendes-239x300.jpg

Le Chenal – Une BD étonnante

chenalBD Ado/Adulte

Le Chenal

Thierry Boulanger

Couleurs : Olivier Romac

Kotoji éditions (2017)

*****

Ce roman graphique est un long monologue dans lequel l’auteur s’adresse au lecteur. Il lui raconte ses souvenirs d’enfance liés à ce chenal de Brouage près duquel habitait ses grands-parents, en Charente Maritime. C’est visiblement un amoureux de la mer, de la nature et des oiseaux. Il nous parle aussi des bateaux et des gens qu’il a connu. Des changements que les années ont apporté.

*****

En voyant la couverture avec ses monstres préhistoriques, je me suis dit que ça devait faire peur, être un peu fantastique et que ça serait très bien pour le challenge Halloween. Pour ça c’est raté, rien à voir !!

Je ne veux pas vous dévoiler la fin de cette histoire. Tout au long de l’album, je me suis demandée ce que ces monstres faisaient là. Il y a bien une raison et l’auteur nous la donne dans un texte à la toute fin du livre. J’ai bien conscience que mon résumé n’est pas à la hauteur… Mais c’est une BD par laquelle il faut se laisser porter, comme on se laisser porter par le courant.

C’est une BD un peu nostalgique, mélancolique… Une BD réservée aux gens qui ont le temps de s’assoir tranquillement pour écouter une histoire. A ceux qui ont le temps de regarder la mer monter dans un chenal.

J’ai beaucoup aimé les très belles illustrations plutôt réalistes de ce roman graphique (120 pages). Et l’objet en lui-même aussi, pour sa couverture solide et la belle qualité du papier (il est très épais, 170 gr), ce n’est pas si courant et c’est bien agréable à feuilleter…

Une belle découverte que je vous recommande !

*

https://www.labandedu9.fr/images/projet/32/large/chenal_34.1_-_copie_.jpg

*****

Le site de l’éditeur

Un projet financé par La bande du 9 (en bas de page de nombreuses illustrations !)

Cette semaine, nous sommes chez Moka