Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Je recherche un poste en médiathèque à partir du 1er janvier 2020 (Région Bretagne)

L’abri – Album sur le partage

abri

Album à partir de 4 ans

L’abri

Céline Claire & Qin Leng (ill.)

Bayard Jeunesse (2017)

*****

C’est le matin. Dans la forêt, les renards, les lapins, les oiseaux, tout le monde se réveille plus ou moins facilement. Mais une mauvaise nouvelle circule : LA TEMPÊTE ARRIVE !!! Chacun se met au travail. Il faut se préparer. Ramasser le bois, faire des provisions… Le vent commence à souffler fort, mais tout le monde est au chaud, à l’abri. Alors, petit renard demande : « Et si des gens sont dehors ? » Et justement, deux étrangers arrivent. Mais que veulent-ils ??? Un abri.

*****

Une très jolie histoire qui parle de partage, d’entraide, de solidarité. Et de la peur que l’on peut avoir face à l’inconnu (aux inconnus). La méfiance peut-être une bonne chose, mais à trop forte dose, on y perd son humanité. Alors comment accueillir l’autre, celui qu’on ne connaît pas ?

Je trouve les illustrations absolument adorables. Elles sont très mignonnes et toutes douces. De l’aquarelle ?

A noter, le papier, très épais, est très agréable au toucher.

https://freight.cargo.site/w/1000/i/19a4bee3fb6599581f3a1568d6d110c25a692b61479ead993a00ee3e77f5c33c/Abri_005.jpg

L’abri – Texte de Céline Claire et Illustrations de Qin Leng

*****

Le site de Céline Claire

Celui de Qin Leng

D’autres avis : Ricochet, Livres et merveilles

Un autre album sur le thème de la solidarité :

Petit Elliott dans la grande ville

 

Nous suivre et partager :
error0

Appelez-moi Nathan – BD

NathanQui suis-je ?

BD Ado/Adulte

Appelez-moi Nathan

Catherine Castro & Quentin Zuttion

Payot Graphic (2018)

*****

Lila est une jeune fille de 12 ans. Officiellement. « Elle », aime jouer au foot avec ses potes et s’habiller comme son petit frère. De façon tout à fait naturelle, elle se comporte et s’habille comme ses copains. Alors le jour où ses seins commencent à pousser et que ses règles arrivent c’est le drame. Son corps la dégoute, elle se sent trahie. Et la colère monte. Que faire face à ce corps dont elle ne veut pas et qui ne lui correspond plus ?

*****

Au départ, je dois bien l’avouer, je n’étais pas super tentée par cette bd. Je n’ai jamais eu de problème avec mon « genre » et c’est un sujet qui me laisse un peu perplexe.

J’ai rencontré une fois une personne transgenre (lors d’un recensement il y a environ 30 ans) un homme habillé en femme. J’ai passé l’après midi avec « elle », à l’écouter, c’était terrible de ressentir la solitude de cette personne, sa tristesse, son mal-être. Bref, c’est un sujet que je connais très mal en fait.

Mais après avoir lu plusieurs critiques très positives chez mes collègues de LA BD de la semaine, quand je l’ai vue à la bibli, je l’ai prise.

Et je ne le regrette absolument pas !

Les choses sont amenées graduellement et on comprend tout à fait le ressenti, le mal-être de Lila. Sa quête d’identité et son combat pour devenir Nathan, celui qu’elle est depuis toujours. On suit sa « métamorphose » et on apprend comment, concrètement, on peut « changer » de sexe pour retrouver son identité.

Même si c’est adapté d’une histoire vraie, on imagine bien que ça ne se passe malheureusement pas aussi « facilement » pour tout le monde.

C’est un sujet difficile mais il est traité avec beaucoup de douceur et de délicatesse. Et, à part la double page 52/53 que je n’aime pas (parce que pour moi ce serait une vraie perte !) les illustrations aux couleurs pastelles accompagnent avec finesse le propos.

*****

Un roman graphique qui devrait avoir sa place dans tous les lycées.

*****

D’autres avis : Les lectures de Caro, Noukette, Ça sent le book, Mes pages versicolores, Mes échappées livresques, Stephie

Cette semaine, nous sommes réunis chez Noukette

Nous suivre et partager :
error0

Quelqu’un m’attend derrière la neige – solitude…

solitudeQui, mieux qu’une hirondelle, peut parler de migration ?

7-12 ans et plus

Quelqu’un m’attend derrière la neige

Timothée de Fombelle

Thomas Campi (ill.)

Gallimard Jeunesse (2019)

*****

Il y a bien longtemps, un matin de Noël, un enfant ramassa une hirondelle blessée. Il la soigna, la nourrit et la réconforta. Elle se reposa pendant plusieurs semaines et reprit des forces grâce à ce petit garçon. Il lui donna même un nom, Gloria, alors que les oiseaux n’ont pas de nom. Elle n’avait pas de nid, pas de petits. Elle était unique en son genre et cet hiver, contrairement aux autres hirondelles, elle remontait vers le nord.

Freddy, d’une certaine façon, était semblable à Gloria. Lui aussi remontait vers le nord dans son petit camion jaune et il souffrait de solitude. Il était livreur de glaces et depuis l’Italie, il devait remonter tout là-haut jusqu’à Londres.

*****

C’est un très joli conte de Noël à la lecture duquel on ressent beaucoup d’émotions. On sent l’urgence dans le vol de cette hirondelle pas comme les autres, qui ne sait pas pourquoi elle doit aller par là, mais sait qu’elle doit y aller. Et on a conscience de la tristesse de cet homme, seul à son volant, qui n’a parlé à personne depuis longtemps.

Ça pourrait paraître triste, mais en fait ça ne l’est pas. La fin est plutôt porteuse d’espoir !

Les illustrations sont magnifiques. J’ai tout aimé : les couleurs, le trait, le côté un peu Bd de certains dessins.

En bref : Une histoire qui parle d’humains, de solitude, de migration mais aussi d’entraide et d’amitié.

Une très belle histoire.

 A lire sans hésiter ! ♥

*****

Du même auteur : Georgia, tous mes rêves chantent, Victoria rêve (6ème roman présenté), Thimothée de Fombelle (5 romans présentés), Le livre de Perle

Du même illustrateur : Les petites gens et Macaroni (2 BD)

Le site de l’illustrateur Thomas Campi

Nous suivre et partager :
error0

Les Rhinos ne mangent pas de crêpes – Album

crêpesQui veut des crêpes ?

Album à partir de 4 ans

Les Rhinos ne mangent pas de crêpes

Anna Kemp & Sara Ogilvie

Little Urban (2017)

*****

Mathilde a souvent l’impression que ses parents ne l’écoutent pas vraiment. Quoi qu’elle dise, ils répondent toujours « C’est bien ma chérie ! » ou « Tu devrais raconter ça à Mamie » ou encore « Ce n’est pas le moment, va voir ton père » ou alors « Mathilde, tu ne vois pas que nous sommes occupés ?« . Le problème, c’est qu’un jour que Mathilde prenait son petit déjeuner, un énorme rhinocéros violet a traversé la cuisine. Il était aussi gros qu’un camion et violet comme une prune. Et comme il avait un peu faim, il a mangé un morceau de la crêpe de Mathilde, puis il est monté à l’étage. Bien sûr, quand elle a voulu parler de ça à ses parents, elle a eu les réponses habituelles ! Alors Mathilde et le rhinocéros sont devenus amis.

*****

La chandeleur, jour des crêpes, c’est dans 15 jours, le dimanche 2 février 2020. Elle se déroule toujours 40 jours après Noël.
Et il n’y a pas tant d’albums que ça avec des histoires de crêpes… Même si celui-ci ne parle pas spécialement de la Chandeleur, il parle de crêpe et il est très drôle !

La petite fille a une bouille adorable et très expressive. C’est une histoire plutôt loufoque, mais très amusante. J’ai adoré la fin.

Et je ne sais pas si c’est toujours d’actualité ou non, mais lorsqu’il est sorti, cet album était vendu avec une affiche qui donnait une recette de crêpes in-ra-tables !!

*****

Pour voir plusieurs illustrations, le site de l’éditeur, Little Urban

J’ai trouvé deux sites pour Sara Olgilvie. Voici le premier et le deuxième (plus jeunesse)

*****

Un album qui participe au Challenge Je lis aussi des albums sur ce blog

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0