Stony Bay Beach d’Huntley Fitzpatrick : une lecture estivale

stony bay beachRoman pour adolescents
entre amour et secret familial

Stony Bay Beach :

Sam & Jase

d’Huntley Fitzpatrick

Nathan, janvier 2018
544 Pages 17,95 €
978-2-09-257515-4

Thèmes : amour, été, mer, famille nombreuse, famille recomposée, politique, secret

Samantha, 17 ans, vit avec sa mère, politicienne en campagne, et sa grande soeur, dans une belle maison, toujours très propre, au bord de la mer. Sa mère, maniaque, ne supporte pas leurs voisins, les Garett, une famille avec 8 enfants qui vivent toujours dans le désordre.

Sam, elle, n’est pas à l’aise dans cette maison si propre, et a du mal à supporter le conseiller de campagne de sa mère, qui est aussi son petit ami. Depuis des années elle se réfugie sur le petit toit sous la fenêtre de sa chambre et observe les Garett et leur maison pleine de vie. Cet été là pourtant tout change quand Jase, un des Garett, l’y rejoint pour discuter.

Stony Bay Beach est un roman pour adolescent réaliste qui, en narration alternée, permet de découvrir Sam & Jase, dans leur histoire d’amour naissante. Plus que deux adolescents, c’est à toute la famille Garett que l’on s’attache au fil des pages. Une famille nombreuse, vivante, aimante, soudée, qui contraste particulièrement avec celle de Sam. Quand un événement terrible touche cette famille, on est tellement attaché à eux qu’on ne peut plus fermer le livre avant d’avoir lu la dernière ligne.

Les sujets abordés dans ce livre sont variés et parfois difficiles, mais l’amour des personnages rend tout cela fluide. Drogue, famille recomposée, secrets, regard des autres, et surtout amour sont autant de thématiques qui toucheront les lecteurs.

Stony Bay Beach : Sam & Jase est un premier tome touchant, au milieu de deux familles très différentes. Les personnages de ce roman sont attachants, on vit vraiment avec eux dans une jolie parenthèse, pourtant secouée par les secrets. On referme ce livre à regret, avec tout de même un espoir… les retrouver dans le second tome, qui s’attache à deux personnages secondaires de ce récit. Encore une belle histoire d’amour ?

+ Le deuxième tome Tim et Alice est déjà disponible. Les tomes peuvent se lire indépendamment :)

La peau noire des anges – Roman ado

peau

La peau noire des anges

Yves-Marie Clément

Le muscadier (2016)

*****

Angelina a 13 ans. Elle est malgache, mais elle (sur)vit à Mayotte avec son jeune frère Célestin suite au naufrage de la barque qui transportait ses parents. Elle travaille pour une femme qui les nourrit elle et son frère et ils vont tous deux à l’école. Mais suite à un accident, et faussement accusés, ils vont devoir se sauver.

Intimement persuadée que ses parents sont vivants, elle va repartir pour Madagascar en laissant son jeune frère se débrouiller à Mayotte. Mais elle devra travailler encore et encore, pour un salaire de misère afin de rembourser les passeurs (pour son voyage de Mayotte à Madagascar et pour rembourser l’emprunt fait par ses parents !)

*****

Impossible de rester indifférent à la lecture de ce roman. Ce n’est jamais « pleurnichard », on nous raconte des faits, point. Bon pas vraiment hein, c’est un roman ! Ce que j’essaie maladroitement de dire, c’est qu’Angelina ne se plaint pas de son sort. Elle est parfois triste, oui, elle voudrait retrouver ses parents (elle n’a que 13 ans !) et son frère Célestin mais l’accent n’est pas mis sur ces émotions là, mais bien sur l’envie d’étrangler tous ceux qui « profitent » de cette malheureuse gamine. Et ils sont nombreux apparemment à profiter de ce trafic d’êtres humains…

Parce qu’il ne faut pas être naïf, c’est un roman, oui, mais ces situations existent. J’ai refermé ce livre totalement dégoûtée et révoltée !! « Rester vivant » est une collection qui porte bien son nom, car la lecture des romans qui la compose ne laisse jamais indifférent !

En ces temps où l’on parle beaucoup d’immigration, « la peau noire des anges » est un roman à lire.

Et en plus, à la fin, vous comprendrez le titre ;)

*****

De cet auteur je vous ai déjà présenté : Le réveil de Zagapoï (lien avec les autres plus bas)

Pour en lire un passage (ce n’est pas le début du roman, mais le moment où Angelina arrive chez ses nouveaux « Maîtres » au Liban…)

Le site de l’auteur

Éditions Le Muscadier

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, et le réveil de Zagapoï

Dr Jekyll et de Mr Hyde – Album

Jekyll

Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde

Robert Louis Stevenson (1885)
illustré par Simon Moreau
Éd. Marmaille & compagnie (2016)

*****

Mr Utterson, notaire de son état et doté d’une indulgence à toute épreuve, avait un problème.

Un de ses amis, le Dr Jekyll, lui avait remis un testament olographe (écrit, daté et signé par celui qui fait le testament) qui stipulait qu’en cas de décès ou de disparition inexpliquée de plus de 3 mois, tous ses biens devaient passer en la possession de son ami Edward Hyde.

Mr Utterson ayant entendu de sinistres histoires à propos de Mister Hyde, et craignant pour les intérêts de son ami, se décida à mener une petite enquête.

*****

Qui n’a jamais entendu parler de Docteur Jekyll et de Mister Hyde ? De la lutte du bien contre le mal… Encore que ce ne soit pas tout à fait de cela dont il est question, mais plutôt de dédoublement de personnalité.

Je connaissais bien sûr cette histoire et j’en avais certainement lu une adaptation, mais je pense que je n’avais jamais lu la version originale avant de lire cet album. Car c’est bien d’un album dont il s’agit : un album très grand format (25 x 36 cm), taille qui permet de bien mettre en valeur les magnifiques illustrations de Simon Moreau.

C’est un album, mais, à mon avis, il s’adresse plutôt à des ados ou des adultes, car le langage employé est soutenu et serait sans nul doute trop ardu pour des enfants ou même des jeunes de 11/12 ans.

J’ai beaucoup aimé cet album, pour son côté fantastique, pour l’histoire, pour la très belle écriture de Robert Louis Stevenson mais également pour les magnifiques illustrations rougeoyantes et flamboyantes de Simon Moreau. Elles apportent un réel « plus » en apportant une touche effrayante supplémentaire !

*****

De Robert Louis Stevenson, Sophie vous avait déjà présenté « L’île au trésor » illustré par Vincent Dutrait

Simon Moreau sur Tumblr et sur Vimeo

Le site de l’éditeur Marmaille & compagnie. Dans cette même collection « Adaptations » nous vous avions présenté « Le fantôme de Canterville » d’Oscar Wilde.

La version audio du roman original gratuite et en français

*****

Cet album participe au Mois Anglais chez Lou & Cryssilda, ainsi qu’au Challenge je (re)lis des classiques et, bien sûr, au Challenge Albums !

classiques

challenge albums 2018

Le Secret de Lomé – Roman fantasy

Lomé

LE SECRET DE LOMÉ

Alexiane de Lys
Michel Lafon (2018)
^^^^^

Lomé est une jeune fille riche, belle et populaire qui règne sur la cour du Lycée. Elle sort avec Antoine, le plus beau garçon de l’école, un joueur de Rugby. Heureusement que l’histoire va très vite évoluer parce le début ne me plaisait pas vraiment ! Lomé est une jeune fille imbue d’elle-même et plutôt antipathique à ce stade de l’histoire… Même si on peut lui trouver quelques circonstances atténuantes.

Le jour où cette histoire débute, c’est la journée d’intégration et le prof de SVT a décidé d’emmener les élèves visiter une grotte. Malheureusement pour elle, Lomé est éminemment claustrophobe et cette sortie la met dans un état proche de la panique…

La descente dans la grotte est un enfer… Lomé tombe dans les pommes et coule à pic dans l’eau glacé, ce qui la réveille instantanément, mais alors qu’elle lutte pour remonter à la surface, elle est aspirée dans le fond du lac… (je vous rassure, ceci ne résume que les 30 premières pages sur 381)

^^^^^

Extrait : « Le trajet jusqu’à la grotte est une torture. Je dois faire mine d’être amusée par ce que me disent mes amis, jouer la fille cool et décontractée, alors que je suis un véritable volcan à l’intérieur. Visiblement, le fait que je souffre de claustrophobie à un haut degré n’est un secret pour personne mais, je ne sais pas pourquoi, je me sens obligée de faire comme si de rien n’était. Une dernière chance de sauver les apparences.

Nous finissons par arriver à la fameuse grotte, et quand je descends du bus, je sens mes jambes flageoler. Je rate une marche et manque me retrouver face contre terre. Antoine me jette une œillade inquiète.

— Ça va, Bébé ?

Je lui lance un sourire rassurant, même si j’ai envie de lui hurler que non, ça ne va pas, et qu’il arrête de m’appeler comme ça, je ne le supporte pas. Ça fait deux fois aujourd’hui ! Bon sang, il n’a pas d’autres mots dans son vocabulaire ?

^^^^^

J’avoue que c’est la couverture qui m’a tout d’abord attirée. Elle a un petit côté ancien, du temps où les couvertures de livres étaient en cuir et joliment ouvragées. Elle a aussi un côté mystérieux avec cette jeune femme à moitié effacée, dont le titre nous apprend qu’elle a un secret…

A l’intérieur, avant même de commencer l’histoire, la carte d’un monde étrange, Bâl’Shanta, composé de plusieurs territoires aux noms plus ou moins inquiétants : Les Royaumes du Nord, Sombreter ou encore l’île des esclaves…

Il y a beaucoup d’action et de rebondissements dans ce tome, ce qui fait qu’on ne voit pas le temps passer ! Il n’est pas indiqué de 2ème tome à venir, j’espère pourtant qu’il y en aura un !!

J’ai bien aimé l’écriture de cette jeune auteure, et du coup, j’ai très envie de lire sa première série « Les iles d’Émeraude » (3 tomes) dont le 1er tome a reçu le Prix de l’imaginaire en 2014 (elle avait 20 ans).

Brève biographie de l’auteure sur le site de l’éditeur, Michel Lafon

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :