« La promesse du fleuve » d’Annie Bacon

Un voyage initiatique dans un univers à la fois enchanteur et hostile.

la promesse du fleuve

Roman fantastique pour la jeunesse dès 8 ans
Rentrée Littéraire jeunesse 2019

La promesse du fleuve

d’Annie Bacon

illustration d’Annie Carbo

Editions Castelmore, septembre 2019,
10,90 euros, 288 pages

 

***

Thèmes : voyage, guerre, différence, conte

***

 

Présentation de l’éditeur: 

« Un voyage sur l’eau inoubliable, sous le signe de l’amitié et du courage !

Odilon a un rêve : trouver Terre promise, une île dont lui parlait sa mère autrefois. Une île où lui et sa grande sœur Babette pourraient vivre en paix. Pour échapper à la guerre contre les hommes-oiseaux, ils embarquent tous deux sur le radeau d’un drôle de poète, qui descend le fleuve en quête d’aventure.

Ensemble, ils découvriront des lieux merveilleux et effrayants : la ville aux mots de pouvoir, l’île des bâtards, et une capitale qui ne vit que pour les courses d’escargots géants… et ils rencontreront de nouveaux compagnons, à la recherche d’une terre d’accueil, comme eux.

Mais jusqu’où l’eau les portera-t-elle ? Terre promise existe-t-elle ailleurs que dans le cœur d’Odilon ? »

 

Avec « La promesse du fleuve », Annie Bacon nous offre une histoire d’amitié et de tolérance inoubliable. J’ai pris beaucoup de plaisir à voyager aux côtés de Dammal et d’Odilon, deux personnages semblables dans leur manière d’appréhender l’existence. Les autres protagonistes sont également attachants mais ce sont les deux personnalités qui m’ont le plus marquée.

Chaque chapitre ouvre une porte sur un microcosme fascinant: là où la loi des hommes règne, la liberté se meurt. L’auteur parvient à décrire une société cruelle et destructrice de manière sobre. De ce fait, le roman s’adresse aussi bien aux jeunes qu’aux adultes. Ces derniers se retrouveront d’ailleurs sans peine dans la morale et les messages véhiculés. En effet, nos héros apprendront à leurs dépends que le monde des adultes n’est pas forcément plus sage que celui de la jeunesse…

La promesse du fleuve est bien plus qu’une invitation au voyage, c’est aussi une mise en garde contre la dictature et le totalitarisme. La plume d’Annie Bacon est fluide et très poétique. Les chapitres défilent sans que l’on ne s’en rende compte. Et lorsque la fin de l’aventure se profile, on se prépare à quitter les protagonistes le cœur serré.

Ce roman est un coup de cœur, je n’ai qu’un seul regret : que le voyage n’ait pas duré plus longtemps!

Je vous le recommande chaudement, certains livres changent la manière de percevoir le monde et La promesse du fleuve en fait partie.

 

~Melissande~

 

+ Le site de l’auteur

+ Pour lire un extrait c’est ici

+D’autres œuvres traitant de la différence présentées par Nathalie: ‎La différence invisible et quelques titres d’un challenge

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Ghost de Jason Reynolds

Ghost est le premier tome de la série Go. Une série en 4 tomes pour découvrir le destin de 4 adolescents réunis par la course à pied, 4 adolescents qui en ont déjà bien bavé…

 

Roman pour adolescents
Rentrée littéraire 2019 – jeunesse

Ghost

Go tome 1

de Jason Reynolds

traduit par Aude Sécheret

Milan, août 2019
13,90€

***

Thème : adolescente, quartier défavorisé, collège, athlétisme, course

***

Si on fonce, peut-on échapper à son passé ?

Ghost (fantôme) est le surnom que Castle se donne. Parce qu’il court tellement vite qu’on ne peut pas le voir, pas l’attraper. Pourquoi Ghost court-il ? Pour fuir ! Jusqu’à ce qu’il découvre que courir est aussi un sport… Sera-t-il capable d’intégrer une équipe ?

Ghost est un roman puissant par ses thèmes et la façon dont il aborde les douleurs de l’adolescence, mais le personnage principal Castle, n’a pas su réelement me toucher, et je suis restée en retrait de cette histoire. Pour autant elle a de grande qualité, car en finalement peu de page elle parvient à nous faire rencontrer un adolescent au passé très difficile, un entraineur vraiment humain, et une bande d’adolescents dont on a bien envie de faire la connaissance. Des adolescents qui semblent trainer des casseroles eux-aussi, et que l’on recroisera sans doute très bientôt dans les 3 autres tomes prévus pour cette série Go. Plus que croiser même pour certains d’entre eux, puisque chaque tome aura son personnage principal.

Derrière cette couverture jaune, presque flashy, se cache Ghost, un jeune adolescent malmené par la vie, près à beaucoup de chose pour s’intégrer quoiqu’il en dise, et qui a une chance folle, celle de tomber sur un entraîneur hors du commun, qui prend le temps de s’occuper de lui. Cet entraineur, que j’espère retrouver dans chacun des livres de la série, est le personnage qui m’a le plus touché. On sent en lui aussi beaucoup de failles, mais il donne tous pour les jeunes.

Un petit détail amusant qui fera rire à coup sûr mes élèves : Castle passe son temps à lire le Guiness World des Records, et à le commenter !

Un livre à faire découvrir pour l’immersion dans le sport, qui même quand on a des problèmes d’argent et de comportement peut aider à oublier son passé.

 

+ Disponible en livre audio en anglais sur Audible

+ Challenge 1% Rentrée Littéraire 2019

+ Book Trailer en anglais

Nous suivre et partager :
error0

Trouver les mots – Gilles Abier

trouverRéseaux sociaux = Danger !

Roman à partir de 13/14 ans

TROUVER LES MOTS
Gilles Abier

Le Muscadier (2017)

*****

Julien et Gabriel sont cousins. Et ils sont amis, des amis proches, très proches. Leurs pères sont frères jumeaux et habitent à 5 minutes l’un de l’autre. Au lycée pourtant, ils ont commencé à s’éloigner un peu l’un de l’autre. L’un, Gabriel, pourtant peu causant, « collectionne » les filles (un peu sans le vouloir d’ailleurs), quand l’autre ne sait que faire pour en trouver une. L’un comme l’autre ont du mal à trouver leurs mots, mais entre eux se comprennent.

****

Tout au long de ce très court roman, puisqu’il fait à peine 50 pages, on se doute que le pire est arrivé, mais on sait pas exactement quoi, et surtout on espère se tromper. On attend la fin avec angoisse. Et on se demande pourquoi ?? Pourquoi avoir fait ça ? La réponse est affligeante…

Et tellement actuelle ! Tellement réaliste et possible, hélas ! Gabriel voudrait bien parler, expliquer, mais il n’y arrive pas. Les émotions et les mots se bousculent dans sa tête, mais ne franchissent pas sa bouche. Pourtant, il va bien falloir qu’il parle.

Quand on est adulte, on oublie parfois que les jeunes, les ados ont moins de recul… Un roman qui est là pour nous le rappeler.

« Trouver les mots » se lit d’une traite, presque sans reprendre son souffle, tellement l’attente de la chute est angoissante…

A lire et à faire lire !

*****

Les avis de Noukette et Jérôme

De Gilles Abier nous vous avons déjà présenté : « Konnitchiwa, Martin !/ Salut, Hikaru ! » et 16 nuances de première fois

Éditions Le Muscadier

Le site de l’auteur

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent, jours de soleil (nouvelles) Sur le dos de la main gauche (nouvelles) et Les murs bleus

Nous suivre et partager :
error0

Premier arrêt avant l’avenir de Jo Witek

Premier arrêt avant l’avenir est un voyage vers le monde adulte, une expérience hors des sentiers battus qui conduira Pierre à Paris… en passant par Marseille !

Roman grands adolescents
jeunes adultes
Rentrée Littéraire 2019

Premier arrêt avant l’avenir

de Jo Witek

Actes Sud Junior, 2019
224 pages, 15€
978-2-330-12441-0

Pierre part pour Paris. Enfin ! Fini la campagne, ses deux frères et ses parents qui ne comprennent rien à sa passion : les sciences ! Bachelier avec les honneurs, il est en route pour rejoindre une classe préparatoire d’excellence. Un voyage en train qui va bouleverser sa façon de voir son avenir.

Sous la plume affûtée de Jo Witek, le personnage de Pierre prend peu à peu place dans le monde. De l’adolescent de la campagne, à la famille un peu « beauf », jusqu’à l’étudiant, il y a du chemin. Le temps d’un voyage en train peut-il suffire ? Pierre va se dévoiler un peu plus à chaque chapitre, à chaque aventure ou plutôt mésaventure, et grandir. Avancer vers l’avenir, vers l’âge adulte.

Et l’évolution de Pierre a un nom : Olympe ! Une rencontre de train qui va se transformer en lubie adolescente et mener Pierre loin de Paris, jusqu’à Marseille. Olympe est belle, elle est sûre d’elle, elle est rebelle. Il n’en faut pas plus à Pierre pour avoir envie de la connaître.

« – Je t’offre un café, Pierre ?

Il dit oui. Oui à cette chance d’aller boire un café avec une fille comme elle, oui à la vie qui se déploie enfin, oui à sa nouvelle liberté de gérer son temps, son argent, ses envies comme il l’entend. Il dit oui et la suit, le sac sur l’épaule, remontant une à une les autres voitures, traversant les allées du train comme une star sur tapis rouge, fier de marcher derrière elle, fier d’être découvert avec une fille comme elle. »

Premier arrêt avant l’avenir est un récit qui permet de mettre en lumière les doutes de ces élèves brillants à l’avenir tout tracé, de montrer que d’autres chemins sont possibles aussi. Prendre le temps de réfléchir sur sa vie, sur sa scolarité, sur ses sentiments et sa place dans le monde, ce n’est pas toujours facile à l’âge de Pierre.

Une histoire d’amour loin d’être superficielle, mais surtout une réflexion sur l’avenir et ce que l’on en fait. Une belle échappée tant pour Pierre que pour le lecteur !

Petit Spoiler : Mention spéciale pour le discours final de Pierre !

+ Sur le site de l’éditeur Actes Sud Junior

+ J’ai lu Premier arrêt avant l’avenir via Netgalley

Nous suivre et partager :
error0