Les Haut-Conteurs T1 : La voix des rois

Haut

Roman d’aventure fantasy
A partir de 13/14 ans

Les Haut-Conteurs ♥

T1 : La voix des rois

Oliver Peru & Patrick Mc Spare

ScriNeo Jeunesse (2010)

*****

Roland avait 13 ans et travaillait dans l’auberge de ses parents. Il faisait le service et débarrassait les tables tout en laissant traîner ses oreilles. Il savait qu’il était destiné à hériter de “La broche rutilante” mais il rêvait d’un tout autre destin. Un destin tel ceux des Haut-Conteurs, qui ne vivaient que pour apprendre, découvrir et raconter. Une vie de voyages et d’aventures ! Mais à son grand regret, en tant qu’unique garçon de la famille, il devrait s’occuper de l’auberge quand son père deviendrait trop vieux pour le faire…

*****

J’ai dévoré ce roman en une journée. Les personnages sont intrigants, énervants ou attachants mais aucun ne laisse  indifférent. L’intrigue est riche en suspense, actions et aventures. Tout m’a plu ! Le côté “moyenâgeux” (ça se passe dans un petit village d’Angleterre en 1190) la fameuse confrérie des Haut-Conteurs, les goules ou encore ce jeune garçon qui ne pense qu’à la fille qu’il a embrassé la semaine précédente…

Le seul hic, c’est que je n’ai pas la suite !!!! Arrggghhhh !!! Il me reste 4 tomes à lire + un préquel paru en 2017.

Extrait (p.10) : “Car c’est ainsi que les Haut-Conteurs payaient leurs notes : en récits. Ils connaissaient toutes les sagas chevaleresques, les légendes des rois du passé, les histoires d’amour ou d’horreur. Aucun troubadour ni rhapsode ne disposait de la moitié de leur talent. Quiconque avait déjà entendu un Haut-Conteur pouvait prétendre avoir rêvé les yeux ouverts. Les hommes et les femmes de cette caste possédaient un don rare qu’ils appelaient “la Voix des rois”. Ils utilisaient leur langue comme d’autres la magie et ensorcelaient leurs auditeurs en quelques mots. Ils murmuraient pour captiver, hurlaient pour terrifier, grondaient pour faire taire. Telles des mains douces et puissantes, leurs phrases pouvaient aussi bien caresser que gifler. Leur verbe était presque magique.”

Si vous aimez la fantasy, n’hésitez pas !

*****

Ce premier tome a reçu 2 prix

Celui des Incorruptibles (sélection 5°/4°) en 2011/2012 et le Prix Elbakin.net du “meilleur roman fantasy jeunesse français” (2011)

*****

Blogs des auteurs : Oliver Peru et Patrick Mc Spare (plus à jour ni l’un ni l’autre)

D’Oliver Peru, nous vous avons déjà présenté : Martyrs♥ (Sophie) et Darryl Ouvremonde ♥ (Nathalie)

*****

Ce roman participe au challenge “LE TOUR DU MONDE EN 80 Jours LIVRES” (France)

proposé par Bidib

monde

Missouri 1627 – Roman ado

MissouriDeux filles en quête de liberté
A partir de 14/15 ans

MISSOURI 1627

Jenni Hendriks & Ted Caplan

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Sidonie Van den Dries

Bayard (2021)

*****

Véronica, que tout le monde appelle Ronnie, a 17 ans et un avenir radieux devant elle. C’est une élève brillante, elle a été admise dans une université prestigieuse et elle sort avec le plus beau mec de l’école.

Mais, car il y a un mais, en faisant un test de grossesse, elle découvre qu’elle est enceinte. Avec des parents très catholiques (et donc anti avortement) son avenir est fichu. Elle va devoir, comme sa grande sœur avant elle, se marier et dire adieu à son avenir…

Étant mineure, elle ne peut avorter dans le Missouri. Et la clinique la plus proche de chez elle est à 1627 kilomètres. Elle n’a pas d’argent pour prendre l’avion et n’a pas le permis. La seule personne qui va l’aider, c’est son ex-meilleure amie, Bailey.
Elles vont vivre un road trip inoubliable ! Tout les oppose, pourtant elles vont avancer, ensemble, et traverser bien des épreuves.

*****

Un roman que j’ai lu d’une traite. Il est facile à lire, et malgré des thèmes sérieux (grossesse non désirée et avortement), il est très amusant. Les personnages des deux filles évoluent tout au long du livre. Le “beau gosse” par contre, reste un imbécile jusqu’à la fin !!

C’est un roman que j’avais déjà repéré. Avec les récents changements de loi sur l’avortement aux États-Unis, je me suis dit que c’était le moment ou jamais !

*****

D’autres avis (intéressants mais qui dévoilent un peu trop l’histoire à mon goût, vous êtes prévenus !) : Bob et Jean-Michel, Ricochet, Sophielit

Pour aller plus loin sur le sujet de l’avortement

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Royalteen

Royalteen est une comédie romantique pour adolescents facile à lire mais qui aborde tout de même des thèmes importants comme les réseaux sociaux ou la maternité adolescente.

Roman pour adolescents

Royalteen

1 l’Héritier

d’Anne Gunn Halvorsen
Randi Fuglehaug

traduit par Aude Pasquier

Hachette, 2022
9782017181422
288 pages

Des adolescents, un secret, un prince et une princesse… Tous les ingrédients de ce roman nous mènent vers une comédie romantique explosive, et ça ne manque pas. Cette romance est prévisible mais elle est bien menée et entraine le lecteur qui a du mal à quitter le récit.

Léna déménage à Oslo, avec ses parents. Dès le départ on sait qu’elle a un secret, et il se profile doucement à nous sans que l’on en soit sûr… Peu après son déménagement, elle rencontre  Karl Johan, le prince héritier, qui tombe vite amoureux. Mais ce n’est pas si simple d’être la petite amie d’un prince. Surtout quand on cache un secret. Au fil des pages on suit Léna et Kalle, ainsi que leur bande d’amis (dont la soeur du prince). Le fêtard, la sérieuse. Des parents clichés. Car si cette romance norvégienne avait tout pour changer un peu des romances américaines, on se retrouve au final avec une histoire très classique. Si la plupart des personnages et des situations sont clichés, j’ai tout de même apprécié le personnage de Léna, un peu plus complexe qu’il n’y paraît, et qui permet d’aborder des thèmes un peu atypique en littérature pour adolescents.

Royalteen est un récit vraiment agréable à lire, qui permet de découvrir les beaux espaces norvégiens, de suivre les états d’âme d’une adolescente, mais aussi une belle histoire d’amour, quoique complexe. J’ai trouvé particulièrement intéressante la place des parents de Léna dans cette histoire. Là où trop souvent on ne croise la famille que quand elle est négative, on a ici des parents aimants, qui sacrifient beaucoup pour le bonheur de leur fille. C’est finalement assez rare en littérature de jeunesse, et ça vaut le coup d’être souligné.

Royalteen : Léger ? Et pourtant…

L’ensemble du récit de Royalteen est léger, facile même parfois, mais derrière cette désarmante simplicité se cachent tout de même des thèmes importants, notamment celui des réseaux sociaux, à travers plusieurs situations. L’écriture est fluide, elle accroche le lecteur, et pourtant des thèmes importants sont traités. Enfin, alors même que l’on pense tout savoir, tout comprendre, l’auteur arrive à nous surprendre avec des personnages secondaires et une fin qui claque ! On a forcément envie de découvrir le tome 2 quand on termine ce récit !

Royalteen existe aussi en film Netflix, je ne suis pas sûre d’adhérer à cette romance en vidéo, mais je sais que c’est souvent un bon argument pour mes élèves !

+ D’autres romances pour adolescents sur le blog :
Les roches rouges d’Olivier Adam 

Hush Hush de Becca Fitzpatrick

et plein plein d’autres romans d‘amour!

+ En Norvège… La forêt interdite de Matt Haig

+ Pour voir Royalteen sur Netflix à télécharger 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Et les lumières dansaient dans le ciel d’Eric Pessan

Un roman réaliste sensible avec un protagoniste attachant en manque de repères

et les lumières dansaient dans le ciel

Roman initiatique pour la jeunesse dès 11 ans

Et les lumières dansaient dans le ciel

d’Eric Pessan

Ed. L’école des loisirs, coll. Medium+ Poche,
février 2021 (première parution en 2014)- 5,80 euros

***

Thèmes: astronomie, divorce, séparation, fugue, solitude, relations parents (mère)

***

 

Présentation de l’éditeur: “C’est la nuit. Elliot n’arrive pas à dormir, alors il s’en va. Il part loin de la ville, en train, pour aller voir les étoiles, et il reviendra avant le matin. Voir les étoiles, c’est ce qu’Elliot aime le plus au monde. Autour de lui, personne ne comprend vraiment cette passion. Avant, il observait le ciel avec son père, qui lui apprenait les constellations et les galaxies. Maintenant que ses parents sont séparés, ce n’est plus possible. Il doit y aller seul, en espérant que sa mère ne se rendra compte de rien.”

Avec beaucoup de sensibilité et de pudeur, dans Et les lumières dansaient dans le ciel, Eric Pessan aborde un sujet douloureux pour de nombreux jeunes: le divorce. En effet, du jour au lendemain, le monde d’Elliot vole en éclats. Son père quitte le domicile conjugal et il se retrouve seul avec une mère qui ne le comprend pas. Alors la nuit, il s’échappe de la demeure familiale où il étouffe. Car c’est en observant les étoiles que son monde s’illumine. Cela lui permet de retrouver un semblant de normalité.

Comme beaucoup d’adolescents, Elliot peine à retrouver ses repères en l’absence d’une figure paternelle. Et les lumières dansaient dans le ciel m’a beaucoup plu. Hormis des thématiques actuelles, c’est surtout la plume d’Eric Persan qui m’a séduite. Ce roman est court certes mais très bien construit.

L’auteur nous invite à contempler la nuit d’un oeil neuf. Ce sera grâce à une rencontre, presque magique, que deux ados à la dérive se raccrocheront à leurs rêves.

Et les lumières dansaient dans le ciel est un roman à découvrir si ce n’est déjà fait!

 

~Melissande~

 

Muette présenté par Hérisson

+ L’avis de Saiwhisper du blog “Les pages qui tournent”