Inventer les couleurs de Gilles Paris

Un artiste en herbe, des couleurs chatoyantes, une très belle leçon de vie!

inventer les couleurs

Album pour la jeunesse de 10 à 13 ans

Inventer les couleurs

de Gilles Paris

Editions Gallimard jeunesse, mars 2019,
hors-série Giboulées,
illustrations d’Aline Zalko,
48 pages- 11,90 euros

Thèmes: enfance, couleurs, apprentissage, école

 

Présentation de l’éditeur d’Inventer les couleurs : “Hyppolite vit avec son papa à Longjumeau. La vie pourrait être grise, avec un papa qui s’échine entre les quatre murs d’une usine, et l’école où Hyppolite fait l’apprentissage d’une vie avec ses copains Gégé et Fatou. Seulement voilà Hyppolite dessine et les couleurs transfigurent tous ceux qui l’approchent. Et si un enfant pouvait faire grandir les adultes autour de lui?”

 

Superbement illustré par la talentueuse Aline Zalko, ce premier album jeunesse adapté du roman de Gilles Paris est très touchant et ne peut laisser indifférent.

Depuis le départ de sa mère, Hyppolite voit son père tomber dans le cercle vicieux de la dépression. Pourtant, il l’aime ce père qui a perdu tous ses repères. C’est pourquoi, à l’aide de ses crayons, le petit garçon va l’aider à redonner des couleurs à son existence.

“Inventer les couleurs” c’est réinventer la vie afin qu’elle soit merveilleuse, loin de la grisaille quotidienne. Un récit court mais terriblement évocateur d’un quotidien qui nécessite d’être sans cesse réenchanté. Un message fort donc, mit en valeur par les illustrations réalistes, très colorées et dynamiques d’Aline Zalko.

En temps normal, les histoires réalistes ne me tentent pas mais j’ai beaucoup apprécié cette lecture. J’ai été ravie de découvrir l’univers de cet auteur et le fabuleux travail de cette illustratrice que je ne connaissais pas.

C’est un très bel ouvrage que je vous recommande chaudement!

 

~Melissande~

 

+ Un album traitant de l’école du point de vue des élèves chroniqué par Hérisson: Dans la cour de mon école de Sylvain Victor

+ Cet album parle plutôt de la difficulté pour un enfant jugé différent de trouver sa place, également chroniqué par Hérisson: Ma couleur de Catherine Leblanc

Nous suivre et partager :

Le pays du fond de la classe – Album

paysOde à la rêverie…

Album

Le pays du fond de la classe ♥
Didier Lévy & Barroux

Éd. Frimousse (2017)

*****

“J’habite un pays lointain, près de la plante verte et des dictionnaires. Le pays du fond de la classe. J’y suis bien, presque transparent. Pour être presque transparent, il ne faut surtout pas essayer de se cacher de la maîtresse. Il suffit d’être là et de faire comme si de rien n’était. Pas un bruit. Pas un geste brusque. Respirer tranquillement…”

*****

Voilà une histoire qui m’a beaucoup plu !

Ayant moi-même assez souvent la tête dans les nuages, je suis très vite partie à la suite de ce petit garçon rêveur. A travers les quelques traits de son visage, on sent son plaisir, le bonheur qu’il a à se laisser porter par ses rêveries… Il se sent léger et nous aussi ! Il voyage, plane, survole les villes, les champs et les mers. Et il va de plus en plus haut, de plus en plus loin. Il rencontre d’autres voyageurs, d’autres rêveurs…

Évidemment, la maîtresse, pas dupe, va se charger (gentiment !) de lui ramener les pieds sur terre. Mais… Chut ! Je ne vous dis rien, vous verrez bien !!

Les illustrations sont un mélange de couleurs vives (beaucoup de vert et d’orange à l’image de la couverture) et de personnages juste esquissés au crayon (ou au stylo ou à la plume, je ne sais pas !). Le mélange des deux est amusant et participe à cette impression de légèreté.

Un bel album que je vous invite vivement à lire et / ou à offrir !

*****

Du même auteur : le magnifique “Tangapico” que j’avais adoré !

Illustré par Barroux, nous vous avons déjà présenté : Ogre, cacatoès et chocolat (2ème album de l’article)

Lien vers le site de l’illustrateur, Barroux.

L’avis de Blandine

*****

Il participe au challenge “Je lis aussi des albums 2019”.

Nous suivre et partager :

L’île des sorciers – Roman jeunesse

sorciers

Ce roman aurait-il inspiré la “saga” d’Harry Potter ?

Pour bons lecteurs à partir de 9/10 ans

L’île des sorciers
Anthony Horowitz

Hachette jeunesse (2006)

*****
Ce livre regroupe “l’île du crâne” (EO 1988)
et “Maudit Graal” (EO 1991)

*****

La première partie, “l’île du crâne” a remporté le prix Européen du roman pour enfant en 1993.

Thèmes : sorcier, école, magie, fantastique

*****

David Eliot a 13 ans. Ce soir, il n’est pas vraiment tranquille, car il est rentré avec un carnet de notes peu réjouissant. Mais ses parents ne savent pas encore le pire : il a été renvoyé du collège Benton. Le meilleur collège pour garçon du pays. Un collège qui coûte une fortune à ses parents ! Bref. Quand ils l’apprennent, ses parents sont furieux. Aussi, quand ils reçoivent une lettre d’un collège qui leur propose de “dresser” leur fils, un établissement qui croit à la “discipline”, ils n’hésitent pas et lui font faire immédiatement ses valises ! Suite à un voyage en train interminable en compagnie de deux autres futurs élèves (qui vous rappellera sans doute un autre roman !!), un trajet étrange dans un corbillard puis une traversée dans un épais brouillard, tous trois arrivent enfin à Groosham Grange, l’école située sur l’île du crâne…

*****

Une école, des sorciers… ça vous rappelle quelque chose ?

L’île des sorciers (1988) a pourtant été écrit bien avant le premier tome d’Harry Potter (1997). Et il y a (heureusement d’ailleurs) de nombreuses différences entre les deux romans. Celui-ci est beaucoup plus court, il ne fait “que” 328 pages malgré la réunion des deux tomes. Et, je n’ai pas relu les aventures d’Harry Potter, mais je pense que ce roman-ci se prend beaucoup moins au sérieux. Il y a beaucoup de blagues, d’humour et de choses absurdes !

Un roman facile à lire et très agréable, qui oscille entre frissons et humour.

Aventures, sorcellerie et humour, un trio gagnant pour ce roman !

Note de Sophie : j’adore ce roman, je le fais souvent lire à des sixièmes, il est top sur la thématique de l’école.

*****

D’Anthony Horowitz, Sophie vous a présenté le tome 9 d’Alex Rider.

Ce roman participe au Mois Anglais, organisé par Lou et Titine.

https://thecanniballecteur.files.wordpress.com/2019/05/union_jack-9.jpg?w=584&h=365

Et merci à Belette pour le choix de logos !!

Voir par ici l’article des lectures prévues de Sophie pour ce mois anglais

Et à l’objectif PAL chez Antigone

Nous suivre et partager :

Diane danse – album joyeux ! ♥

diane

Un album qui respire la gaité et la joie de vivre !

Album à partir de 5/6 ans

Diane danse

Luciano Lozano

Traduit de l’espagnol par Sébastien Cordin

Les éditions des éléphants (2018)

*****

Diane n’aime pas l’école, elle s’y ennuie. Et, bien sûr, cela se ressent dans ses notes qui sont catastrophiques ! Au point que l’école envoie un courrier à sa mère pour lui dire que Diane devra redoubler si ses résultats ne s’améliorent pas. Malgré la venue d’un professeur particulier, rien n’à faire, ça ne s’arrange pas. Diane ne tient pas en place et semble incapable de se concentrer. Sa mère, désespérée, après avoir essayé plusieurs solutions, l’emmène chez un psychiatre (j’adore le “look” du psy ! Nœud papillon, petite moustache et chaussures pointues, il est vraiment extra !)

*****

J’ai adoré cet album. Pour son thème déjà, les troubles de l’attention, thème encore assez peu traité dans les albums me semble t-il. Pour les illustrations ensuite, leur côté “vintage” m’a beaucoup plu ! Et la double page où Diane danse est vraiment magnifique. Il y a beaucoup de douceur dans les bouilles rondes des enfants et les visages sont très expressifs malgré la simplicité du trait.

J’ai également apprécié le fait que cette petite fille porte des lunettes et qu’elle soit un peu ronde.

Bonus : le papier est épais et visiblement de très bonne qualité et la couverture à l’air bien solide. On “sent” la qualité de l’ouvrage quand on l’a dans les mains.

Un bel album à offrir à votre enfant, même s’il ne souffre d’aucun trouble !

*****

diane

Le site des éditions des éléphants (à la page des albums, allez voir, certains sont vraiment adorables !!)

Un site (en anglais) où vous pourrez voir d’autres illustrations de cet auteur.

*****

Un album qui participe bien sûr au Challenge Albums

challenge albums 2018

ainsi qu’au Challenge Petit Bac chez Enna – catégorie Prénom

Nous suivre et partager :