Monsieur loup a les crocs – Album jeunesse

crocsQue mange Monsieur Loup quand il a les crocs ?

MONSIEUR LOUP A LES CROCS
Sandrine-Marie Simon (texte)
Sébastien Chebret (illustrations)

Rue de l’échiquier jeunesse (2017)

*****

C’est l’hiver, il fait froid et la neige a tout recouvert. Mr Loup a faim. Il a très faim. Un faim de LOUP ! Il mangerait bien les 3 petits cochons, mais ceux-ci habitent loin, de l’autre côté du village. Tant pis, il ira quand même, il a trop faim. En chemin, il se demande quel stratagème il va bien pouvoir trouver pour que les petits cochons -qui sont malins et méfiants !- lui ouvrent la porte. En arrivant devant la maison, il frappe, hésite. Et s’il disait tout simplement la vérité ?

*****

J’adore les contes détournés et celui-ci, qui revisite à sa façon le conte des 3 petits cochons, est vraiment excellent ! Non seulement l’histoire est amusante, mais la fin est franchement inattendue.

Les illustrations sont chouettes, colorées et rigolotes, elles complètent bien l’histoire. J’aime tout particulièrement la déco (regardez les tableaux !) dans la maison des 3 petits cochons !

Un album qui donne envie d’aller voir ce qu’il y a d’autre dans le catalogue jeunesse des éditions « Rue de l’échiquier jeunesse » ainsi que sur les blogs des deux auteurs (liens ci-dessous).

« Monsieur Loup a les crocs » revisite donc à sa façon, très moderne et très actuelle, le conte des 3 petits cochons. Et franchement, j’ai adoré !

*****

Le blog de l’autrice

Celui de l’illustrateur

Du même illustrateur : Parfois j’ai la grosse tête

L’avis de Blandine, grâce à qui je l’ai découvert !

Un album qui participe au Challenge album 2019 !

Nous suivre et partager :
error0

Le petit chaperon rouge – Illustré par Barroux

BarrouxDans cette version, il y a 2 loups. Le saviez-vous ?

LE PETIT CHAPERON ROUGE

Gilles Bizouerne

Barroux (ill.)

Coll. Les minis contes du tapis

Seuil jeunesse (2012)

*****

D’après la version des frères Grimm

*****

« Le petit chaperon rouge  » est une histoire que tout le monde connaît (non ?) Mais il existe plusieurs versions de ce conte (il y en aurait plus d’une centaine !) et celle-ci a la particularité de faire intervenir non pas un, mais deux loups ! Une version que je n’avais jamais lue auparavant et que j’ai découvert grâce à Blandine.

Ce livre est cartonné, ce qui fait penser qu’on pourrait le mettre dans les mains des tout-petits. Sauf que l’histoire est quand même assez longue… Je pense que les petits n’accrocheront pas avant 3/4 ans. Malgré tout, si votre enfant a l’habitude d’écouter des histoires, libre à vous d’essayer avant cet âge, car les illustrations plutôt contrastées (rouge/noir) pourront sans doute accrocher son attention.

Les dessins de Barroux ont l’air très simples et presque « bâclés » si on regarde les troncs d’arbres par exemple avec leurs gros traits de feutre. Pourtant, si vous regardez mieux, vous verrez qu’il y a moult dessins très précis (perdrix, daim, insectes, hibou, crapaud…) disséminés ici et là ! Amusez-vous à les chercher avec votre enfant, il y en a sur presque toutes les pages… Ils sont souvent « collés » dans les arbres…

Une histoire qui fait la part belle aux dialogues, ce qui rend le texte vivant et plus facile à raconter. Et avec une formule « d’ouverture » et de « fermeture » de l’histoire qui pourra aider les conteurs moins expérimentés.

*****

Illustré par Barroux, nous vous avons déjà présenté : Ogre, cacatoès et chocolat (2ème album de l’article)

De Gilles Bizouerne : La bonne humeur de loup gris (3ème album présenté)

Lien vers le site de l’illustrateur, Barroux.

Un album qui participe au Challenge albums 2019

Nous suivre et partager :
error0

La laine des moutons – Album musical

laineAlbum musical pour les 3 à 5 ans

La laine des moutons

Carmen Campagne (Interprète)
Marie-Ève Tremblay (Illustrations)

Collection « Les grandes chansons des tout-petits »

La Montagne secrète (2018)

*****

« La laine des moutons, c’est nous qui la tondaine, la laine des moutons, c’est nous qui la tondons ! Tondons, tondons, la laine des moutaines, tondons, tondons, la laine des moutons… » Une phrase que l’on reprend en changeant le verbe… Ainsi on peut laver la laine, la carder, la filer, la tisser…

*****

Carmen Campagne, je l’écoutais avec mon fils quand il était petit. On avait plusieurs cassettes (oui, oui, des cassettes, c’était il y a près de 20 ans !) et c’était un vrai plaisir pour nous deux que d’écouter ses chansons rythmées et bien souvent très drôles !! Nous les connaissions par cœur… Elle nous a malheureusement quitté en juillet dernier, elle n’avait pas 60 ans.

Voir cet article, hommage à Carmen Campagne.

Cette petite chanson, qui peut durer assez longtemps avec un peu d’imagination, je ne saurais dire depuis quand je la connais… Depuis très très longtemps, c’est sûr ! Elle date du 17ème siècle et serait originaire du Limousin et d’Auvergne.

Pour un prix tout à fait abordable (6,50 euros) vous aurez en plus le plaisir de regarder les jolies illustrations (que je trouve très rigolotes !) que Marie-Ève Tremblay a imaginé pour cette comptine du folklore français.

Attention, cet album est vendu sans CD, mais la chanson est sur le site de l’éditeur.

Site de l’illustratrice

*****

Chez le même éditeur, avec la même illustratrice : Il pleut à boire debout ! Chansons de chiens et de chats

Pour écouter la chanson c’est par ici !

Nous suivre et partager :
error0

Petit Soldat #PremièreGuerreMondiale

Découvrez l’histoire de Pierre, Petit Soldat de la Grande Guerre, dans un magnifique album photographique qui met en scène de petites figurines dans des maquettes réalistes.

Album historique
Coup de Coeur

Petit Soldat

de Pierre Jacques Ober

et Jules Ober

Seuil Jeunesse, 2018
9781023510995, 16€
Prix Sorcière (Carrément beau maxi)

Thème : première guerre mondiale, soldat

 

Il y a environ cent ans, le monde est entré en guerre.
Une guerre qui ne devait durer que quelques mois.
Mais qui dura des années.

Petit Soldat est un très bel album à l’italienne, qui comme un roman photo, nous raconte l’histoire de Pierre, petit soldat de la Grande Guerre. Pierre qui a déserté, deux jours, pour le premier Noël. Mais qui est revenu. Son histoire et celle de tant d’autres soldats. De Gilbert. Des petits soldats allemands aussi.

Peu de mots, et pour illustrations des scènes photographiées à partir de maquette, de reconstitution, de petits soldats en plastique. De grandes photographies, qui nous plonge dans l’absurdité de cette guerre, qui nous montre les hommes, ces petits soldats, ces tout petits soldats, presque en plastique (ou en plomb d’ailleurs, je n’y connais rien en petits soldats…).

Dans cet album Petit Soldat, l’histoire est simple mais puissante, et il est bien difficile de définir un âge pour la lire. Une compréhension de la guerre me semble un bon préalable, donc vers 9 ans, selon la curiosité des enfants et leur programme scolaire. Pour autant un enfant de 5 ans pourrait aussi y prendre des choses… différentes. Je pense que ce n’est qu’au collège, alors même qu’ils n’aiment plus beaucoup les albums, qu’ils pourraient comprendre toute la puissance de cet album et de ce parallèle entre ces tout petits soldats de maquette et les pions qu’ont pu être les soldats pendant cette Grande Guerre. L’histoire de Pierre en est la preuve touchante.

Pierre aurait voulu être un bon fils.
Il aurait aussi voulu être un bon soldat.
Mais le monde entier était en guerre,
et il ne pouvait pas être les deux à la fois.

Le découpage et la progression narrative entrecoupée des souvenirs de Pierre permettent de donner un rythme et une émotion particulière à ce récit, car bien qu’en tant qu’adulte on connaisse déjà l’histoire de la Première Guerre Mondiale, cet album nous permet de recadrer notre regard à hauteur de ces petits soldats… La mise en scène des photographies, les points de vue très cinématographiques, tout est fait pour donner vie à ces petits soldats, sans s’appesantir sur la dichotomie français-allemand, au contraire même.

Un album superbe, à mettre entre toutes les mains !

 

Les petits plus : 

+ Une bibliographie sur La Première Guerre Mondiale dans la littérature jeunesse, qui date un peu maintenant, mais qui donne de bonnes bases !

+ D’autres albums sur la Première Guerre Mondiale présentés ici :
– L’horizon bleu

il horizon mauditesoitlaguerre

+ L’avis de Sophie LJ

Nous suivre et partager :
error0