Le renard blanc de Timothée Le Véel

« Le renard blanc » est un album illustré tout en douceur qui pose la question du changement et de la différence.

Album illustré pour enfants dès 3 ans

Le renard blanc
de Timothée Le Véel

Editions Kaléidoscope, 2018
32 pages, 13 euros.

Thèmes : animaux, changement, amitié, différence, renard

 

Présentation de l’éditeur: «Un jeune renard du nord décide de quitter sa toundra natale pour explorer le monde. Il découvre alors une toute autre nature que celle qu’il connaît, et il est enchanté quand tombe la première neige. Mais lorsqu’un ours lui fait remarquer que son beau manteau fauve est devenu tout blanc, il s’affole. Que se passe-t-il donc?»

Timothée Le Véel - Le renard blanc.

Le renard blanc est un très bel album: le héros principal, un magnifique renard roux, voit sa fourrure changer et s’en inquiète. Il trouve en l’amitié d’un ours, compatissant face à sa détresse, le soutien nécessaire à sa transformation.

Il s’agit donc d’une histoire d’amitié avant tout mais avec une touche de sensibilité supplémentaire. L’auteur évoque avec subtilité les métamorphoses liées à l’arrivée de l’hiver et tout ce que cette saison implique pour la faune.

Les illustrations de Timothée Le Véel sont magnifiques, elles aussi dégagent une infinie douceur. On a envie de se blottir dans la fourrure du renard…

Une histoire simple mais touchante qui plaira aussi bien aux jeunes enfants qu’aux parents. Je ne connaissais pas du tout le coup de crayon de l’auteur et je suis ravie de cette découverte!

Merci aux éditions Kaléidoscope, j’ai passé un très beau moment de lecture.

 

~Melissande~

 

+ le site de l’éditeur

+ l’avis du blog Les lectures de Pampoune

 

Nous suivre et partager :
0

L’ours et la nuit – Album pour les bébés

bébésUne nouvelle collection pour les bébés !

Album sans texte

L’OURS & LA NUIT
LES COULEURS
Marie-Noëlle Horvath

La Joie de Lire (2019)

****

On suit un petit ours dans son rituel du soir. Il mange sa soupe dans son bol rouge, prend un bain plein de mousse bleue, se brosse les dents avec une brosse à dent verte…

Double thème donc pour ce joli petit (16 x 16 cm) ouvrage tout carton et aux coins arrondis. En huit pages, il montre aux bébés le rituel quotidien de ce petit ours et on apprend 6 couleurs. Un personnage qu’on a envie de toucher et qui à l’air aussi doux qu’un doudou. Et une histoire qu’on peut parcourir deux fois de suite ! Une première fois pour le rituel de coucher du petit personnage et une deuxième fois pour repérer les couleurs.

Un petit livre sans texte, mais petits et grands n’auront aucun mal à « lire » et comprendre cette histoire.

Ce petit album cartonné a des illustrations très originales. En effet, ce sont des photos de broderies sur tissu et laine cardée (je croyais que c’était de la feutrine, à priori c’est un peu différent)

Dans la même collection, et du même auteur, il existe « L’ours & le miel« . Un imagier sans texte pour apprendre à compter. https://www.lajoiedelire.ch/wp-content/uploads/2017/06/ours_miel_RVB-270x270.jpg

Sur l’ultra book de l’auteure, vous pourrez voir d’autres illustrations.

Ainsi que sur le site de l’éditeur, La Joie de Lire.

Chez le même éditeur, une autre collection pour les bébés, Tommy.

 

https://www.lajoiedelire.ch/wp-content/uploads/2018/09/ours_nuit_INT-6-800x400.jpg

Nous suivre et partager :
0

La visite de Antje Damm

Un album illustré original et émouvant.

Album pour enfants dès 4 ans

La visite

d’Antje Damm

Editions Astrid Franchet, 2018
36 pages -13,90 euros.

Thèmes: solitude, amitié, enfance.

 

Présentation de l’éditeur: « Elise est seule, et elle a peur de tout. Jamais elle ne quitte sa maison. Mais un jour, un drôle d’objet entre par la fenêtre. Et le lendemain, Élise reçoit une visite. Une visite qui va tout changer… »

 

 

Élise est une dame d’âge mûr solitaire dont la vie semble bien morne dans sa maison terne et vide. Pour ne rien arranger, notre brave femme a peur de tout: elle ne sort jamais et personne ne vient lui rendre visite.

Sans l’irruption d’un petit garçon candide, la vie d’Élise aurait pu se terminer de cette manière, sans réconfort. Heureusement, en une seule journée, le petit Émile va orner de mille couleurs le quotidien de la vieille dame.

Au moyen d’un procédé artistique astucieux, l’auteur a créé un espace clos qui évolue en fonction des actes des protagonistes et des sentiments qui en résultent. Petit à petit, une maquette représentant les pièces de la maison se colore et reprend vie sous nos yeux. Les personnages et certains éléments du décor sont dessinés au crayon sur du papier (ou du carton) blanc, ce qui fait ressortir l’ensemble. Les couleurs utilisées dans la deuxième partie de l’histoire sont chaudes et lumineuses, joyeuses même comparées aux teintes sombres du début.

 

 

J’ai adoré cet album novateur ! Le message véhiculé tout en simplicité et en finesse est très touchant.

~Melissande~

 

+ le site de l’éditeur

+ l’article du New York Times

Nous suivre et partager :
0

Little Lou de Jean Claverie

Little

Little Lou ♥
Jean Claverie

Gallimard (1990)

***

Préface du musicien Memphis Slim

***

États-unis, années 20.

Le père de Little Lou aime bricoler. Comme il n’a pas beaucoup de travail dans le sud, il rafistole un camion et part dans le nord avec quelques copains. En chemin, il rencontre… Ma’, qui va les suivre, devenir sa femme et la maman du futur Little Lou. A la naissance de Little Lou, Pa’ travaille dans un garage, tout à côté d’un bar, le « Bird Nest » où il y a tous les soirs de la musique grâce à Slim, le pianiste. Little Lou et ses parents habitent juste au-dessus, alors il est parfois difficile de s’endormir… Mais tant pis ! La musique est tellement belle que tout le monde fait la fête…

*****

L’histoire m’a beaucoup plu. Elle est assez courte, simple et amusante (la plupart du temps). Mais ce que j’ai vraiment aimé, ce sont les illustrations ! Le dessin est non seulement très doux, mais il « vibre » au rythme de la musique, on « voit » littéralement les doigts du pianiste voleter de touche en touche… Les couleurs, aux tons chauds (sauf dans les moments tristes ou « dangereux ») sont pleines de douceur également.

Une très belle histoire, pleine de musique et de joie de vivre !

*****

Ça commence comme ça : « Tout a commencé dans le vieux Sud. Onc’ Sonny se baladait de ferme en ferme. Avec sa vieille guitare il chantait le blues comme personne et il aurait bien aimé que Papa fasse la même chose que lui. Mais Papa était doué pour la bricole. Et c’est tant mieux puisque c’est ce qui lui a permis, quand le travail s’est fait rare, de rafistoler et de conduire quelque chose qui avait dû être autrefois un camion… »

*****

Également présenté par Blandine (Vivrelivre) et Isabelle (Une ribambelle d’histoires)

Sur le blog de Jean Claverie, vous comprendrez qu’il aime beaucoup la musique !

*****

au Challenge African American History Month chez Enna – 6ème participation

*****

Nous suivre et partager :
0